AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bouquet (Traducteur)
ISBN : 2253933805
Éditeur : Le Livre de Poche (28/01/2004)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 49 notes)
Résumé :

La Charlotta entre dans le port de New York, après dix semaines d'une rude traversée. Sa cargaison humaine respire enfin, impatiente de quitter à tout jamais l'entrepont du navire. Mais Karl Oskar et ses compatriotes ne sont pas encore au bout du voyage. Il leur faut tout d'abord patienter trois jours supplémentaires à bord de la Charlotta, quarantaine établie par les autorités des Etats-Unis d'Amérique du Nord afin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Sachenka
  04 août 2017
Les aventures continuent pour la famille Nilsson et ses amis dans Les pionniers du Minnesota. Après les difficultés rencontrées dans leur pays d'origine, en bateau puis en train, ils sont bien arrivés à destination mais leur labeur est loin d'être terminé. D'abord, ce n‘est pas le paradis terrestre auquel ils s'attendaient. C'est un trou perdu au milieu de nulle part. le groupe à lui seul, une dizaine de personnes, fait doubler le nombre d'habitants des environs. Et par le fait même le nombre de Suédois. Au moins ils peuvent s'entraider et, de l'aide, ils en auront besoin. D'abord, il faut construire une maison, couper des arbres, retirer les souches, préparer la terre pour l'agriculture, faire des réserves pour le rude hiver qui ne tardera pas à arriver, etc. Sans oublier devoir apprendre une nouvelle langue et la présence dans le coin d'Amérindiens, qui en effraient plus d'un, probablement à tort. Mon intérpet s'est accru d'un cran.
Ceux qui ont suivi les trois premiers tomes de la Saga des émigrants seront heureux de retrouver la famille Nilsson, surtout qu'elle est enfin arrivée au but qu'elle s'était fixée : un nouveau départ dans un nouveau pays, les États-Unis, le lieu de toutes les espérances. Évidemment, ils n'y trouveront pas tant la liberté que le labeur mais il fallait s'y attendre un peu. L'auteur Vilhelm Moberg a décrit avec beaucoup de réalisme le dur quotidien des pionniers du Minnesota et de ces terres vierges américaines. Ce n'est pas une lecture enlevante mais elle est intéressante. Rendu à ce point, le lecteur sera gagné à la cause des Nilsson et voudra savoir comment ils se débrouillent, ce qu'ils feront ensuite. Par exemple, le jeune Robert restera-t-il longtemps chez son frère ainé ? Kristina se fera-t-elle à son pays d'adoption ? L'oncle Danjel se remariera-t-il ? Et l'ancienne prostituée trouvera-t-elle une situation confortable ? À suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Shan_Ze
  14 septembre 2014
Le petit groupe arrive enfin dans le Minnesota. Ils logent chez un homme qui leur parait au premier abord bizarre mais qui est en fait un pasteur. La vieille Mansson retrouve son fils. Chaque famille va alors choisir son terrain pour s'installer dans ce nouveau pays plein de promesses…
Un quatrième tome intéressant puisqu'on découvre les difficultés des Nilsson à s'installer dans leur nouvelle maison. Des difficultés financières souvent, puis celles du langage. On comprend comment il est difficile d'habiter dans un nouvel pays avec pratiquement rien et une frontière linguistique. Les lettres au pays sont révélatrices de la culture de ces gens : beaucoup de formules et politesses mais ils ne se racontent pas vraiment leur vie ! L'écriture simple de Moberg permet de rentrer rapidement dans cette saga.
Commenter  J’apprécie          120
mogador83
  31 mars 2014
j'ai retrouvé avec grand plaisir la saga des émigrants avec ce tome 4 que j'ai énormément apprécié. On plonge dans l'ambiance du minnessota et des colons qui s'installent en partant de rien et construisant tout de leurs mains. Nos douze suédois ont enfin pose leurs valises et s'installent sur des terres vierges pour construire leur maison et cultiver la terre. Au delà de l'histoire passionnante, j'ai apprécié de voir évoluer les mentalites des personnages.
Commenter  J’apprécie          40
meknes56
  07 mai 2019
La suite des aventures de ces émigrants suédois est toujours aussi intéressante. Leur combat, leur rêve, leur problème de conscience religieuse, leur agissement nous les font devenir des membres de notre famille. Les personnages sont sympathiques, attachant malgré leur erreurs, leurs jugements...On ne s'ennuie pas avec ce roman..
Commenter  J’apprécie          00
Will2106
  27 septembre 2012
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   15 juillet 2016
J'ai capté pour toi le vent du désert. L'entends-tu souffler sur les espaces inhabités du pays de la pierre, du sable et de la soif ? Il souffle là où il veut, sur la terre, pendant toute la nuit. Il a vite fait de recouvrir les traces du marcheur et de dissimuler à la vue un pauvre petit doigt solitaire et décharné qui sort du sable du désert et pointe comme un bâton, pour t'indiquer ta destination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AuroraeLibriAuroraeLibri   15 juillet 2016
Ils étaient au milieu d'un désert où tout était brûlé par le soleil. Qu'étaient-ils venus faire là ? Que cherchaient-ils dans ce vide immense ? Que voulaient-ils y faire ? De quoi étaient-ils en quête, dans ce pays où il n'y avait rien ? Ils ne désiraient qu'une chose, une seule, mais ils le la trouvaient pas...Ils étaient arrivés au pays du néant et celui-ci se refermait sur eux de façon effrayante et les tenait dans sa grande gueule avide. Ils étaient pris dans un piège.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   09 juillet 2016
Quand le vide régnait autour d'un être humain, le vide se faisait aussi en lui. Il se sentait abandonné, au fond de lui-même. Et ce mal interne était peut-être pire que tous ceux de nature externe. Il pesait de plus en plus lourdement sur vous avec chaque jour de solitude qui passait. Et, quand on était resté longtemps dans des contrées comme celle-ci sans rencontrer âme qui vive, cela finissait par vous monter à la tête. Elle était bien placée pour le savoir, après toutes ces années, et elle ne mentait pas quand elle affirmait que l'être humain ne pouvait se passer de son semblable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   09 juillet 2016
Lors des grands événements et des cérémonies, dans l'Ancien Monde, Kristina avait entendu résonner les cloches de l'Eglise. C'était pour elle la voix du Créateur, lorsqu'il était dans son temple. C'était la musique du dimanche. Mais, depuis mille jours, cette voix s'était tue.
Commenter  J’apprécie          30
AuroraeLibriAuroraeLibri   12 juillet 2016
De l'endroit où elle se tenait, elle entendait au-dessus de sa tête le bruissement des ailes qui portaient ces oiseaux migrateurs vers le lointain. Pour sa part, elle était attachée à la terre, c'était là qu' était sa demeure et elle y resterait à jamais. Mais elle se surprenait parfois à imaginer qu'elle était encore en voyage, que sa migration à elle n'était pas terminée, qu'elle ne faisait qu'observer une pause, en cet endroit, et qu'un jour elle repartirait pour poursuivre son chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Vilhelm Moberg (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vilhelm Moberg

La saga des émigrants, Vilhelm Moberg
L'avis d'Armelle Bayon de la librairie Espace Culturel Leclerc (Conflans-Sainte-Honorine)
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : pionnierVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
103 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre