AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bouquet (Traducteur)
ISBN : 2910030709
Éditeur : Gaïa (12/01/2000)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 21 notes)
Résumé :

La Charlotta entre dans le port de New York, après dix semaines d'une rude traversée. Sa cargaison humaine respire enfin, impatiente de quitter à tout jamais l'entrepont du navire. Mais Karl Oskar et ses compatriotes ne sont pas encore au bout du voyage. Il leur faut tout d'abord patienter trois jours supplémentaires à bord de la Charlotta, quarantaine établie par les autorités des Etats-Unis d'Amérique du Nord afin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Sachenka
  17 août 2017
Ce sixième tome de la saga des émigrants est assez différent des autres de la série, et c'est une bonne chose. le précédent se terminait sur le retour inespéré Robert Nilsson. On se rappelle que, las de la vie de valet de ferme, de la vie de crève-faim que lui réservait l'agriculture, il était parti à l'aventure, vers l'Ouest, la Californie. Là, ce grand garçon s'apprête à raconter son histoire à son frère, et toute une histoire ! Il faut dire que l'existence d'un vagabond, d'un prospecteur d'or est plus trépidante que celle d'un agriculteur, et qu'il risque de faire des rencontres plus intéressantes que celle du pasteur local… En effet, il croise plusieurs énergumènes qui ont chacun leur histoire. Puis, s'il advient qu'elle est ordinaire, il aura au moins une ou deux anecdotes à raconter, même si elles sont arrivées à de tierces personnes.
On apprend que Robert a d'abord voyagé avec son ami suédois Arvid. (On a droit à plus d'une version sur le sort qui lui est réservé, ce qui laisse un certain doute, surtout quant à la responsabilité De Robert !) Puis, il a roulé sa bosse seul sur les routes de l'Ouest, même dans le désert, à chercher de l'or puis de l'eau. Il a fait quelques rencontres avec des Mormons puis des types peu recommandables mais il a fini par s'en tirer puisqu'il revient à la maison avec beaucoup d'argent, 4000$ qu'il s'empresse de remettre à son frère. Tout cela semble suspicieux...
Dans ce tome, la conivence qui existait entre les frères semble disparue, à tout le moins grandement compromise. Ils font maintenant partie de deux mondes différents. C'est compréhensible mais dommage. Où est passé le jeune homme, espiègle et sympathique, épris de liberté ? On a droit à un adulte au regard trouble. Remarquez, c'est sans doute assez réaliste, loin de la vie édulcorée et idéalisée que se faisaient les Suédois qui aspiraient à devenir colons dans l'Ouest américain.
Au final, L'or et l'eau est un tome plus sombre mais ô combien nécessaire à cette série de Vilhelm Moberg qui, selon moi, commençait à s'essoufler un peu. Je ne continuais à la lire que parce que je m'étais attaché aux personnages et je suis content d'avoir été un peu surpris, pris de cours, par des événements que je n'avais pas vu venir. C'était le petit coup nécessaire pour me donner le courage de terminer la série. Plus que deux tomes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Shan_Ze
  14 septembre 2014
L'inconnu que voit Karl Oscar est bien son frère Robert parti à la recherche de l'or il y a 4 ans. Il donne 4000 dollars à Karl Oskar et Kristina. Mais Karl Oskar est toujours méfiant envers son frère qu'il croit menteur et que l'argent offert est faux…
Cette fois-ci, l'histoire est complètement centrée sur Robert. Ce tome est tout à fait différent de ce à quoi je m'attendais. Mais ce n'est pas un mal d'être surpris par l'histoire. Je l'ai trouvé un peu triste, avec l'incompréhension qui régnait entre les deux frères et la solitude de Robert.
Commenter  J’apprécie          90
vieuchamp
  31 mars 2016
Dans ce tome, l'histoire est centrée sur Robert, qui revient après quatre années d'absence, quatre longues années avec pour but de devenir orpailleur.
Maintenant il est de retour chez son frère Karl-Oskar et toute sa petite famille, enfin petite petite famille qui ne cesse de grandir. Il a de l'argent plein les poches, mais que s'est-il vraiment passé?
C'est intéressant, dans ce tome, de situer l'action entièrement sur le petit frère Robert, cela nous donne une approche différente dans cette saga qui décidément ne souffre d'aucune longueur.
Tome 6, mais encore complètement pris dans l'histoire. Je ne m'en lasse pas.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Vilhelm Moberg (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vilhelm Moberg

La saga des émigrants, Vilhelm Moberg
L'avis d'Armelle Bayon de la librairie Espace Culturel Leclerc (Conflans-Sainte-Honorine)
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1021 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre