AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lilylitblog


lilylitblog
  21 mars 2017
Un style, ça se sent généralement très vite, lorsqu'il est affirmé. C'est d'ailleurs peut-être le point commun de toutes les lectures que j'ai tellement appréciées chez cet éditeur : des plumes reconnaissables entre mille. Arnaud Modat est doté, quant à lui, d'une capacité étonnante à manier l'absurde et la noirceur, se jouant des limites du lecteur sans vergogne. On dirait qu'il s'amuse à nous provoquer : « ah bon, ça te fait rire, ça ? Mais c'est sordide, non ? »

Pour ma part je riais assez ouvertement dans le métro, au point de (presque) manquer ma station. Forcément, pour ne pas risquer le même incident le lendemain, j'ai été obligée de finir ce livre dans la journée, vous comprenez. Il est drôle, caustique, cynique, méchant, glauque, tendre aussi par instants, et impossible à lâcher avant la fin. En dépit du fait qu'on ne sache pas très bien ce qu'on lit. Un roman ? Impossible, les personnages changent de prénom à chaque chapitre. Des nouvelles ? Vraisemblablement, mais avec un vrai fil conducteur et un protagoniste masculin quasi identique. Une autofiction protéiforme ? Peut-être, même s'il semblerait que l'auteur s'en sorte mieux que certains de ses personnages.

Donc, c'est une réussite, sur un créneau pourtant pas si simple à défendre, celui de l'anti-héros masculin blanc hétéro si facile à détester, un peu maladroit, largement flemmard, qui se sent mal dans sa vie, loseur même pas spectaculaire dans l'échec, caractérisé par un problème évident avec toute la gent féminine, qui se traduit par des échecs sentimentaux et un machisme de protection assez insupportable. Vous avez sans doute déjà croisé ce type de personnage, qui me semble pousser comme des chardons dans la littérature française contemporaine (peut-être pas que française d'ailleurs). J'ai fugacement pensé lors de ma lecture à des livres qui ne m'avaient pas vraiment emballée, comme Je vais m'y mettre. Sauf que. Cette fois, quelque chose fonctionne, peut-être parce que l'enfant du premier chapitre nous a mis en condition pour accepter d'essayer de comprendre les personnages suivants. Peut-être parce qu'on se reconnaît un peu aussi dans la rébellion du lutin du Père Noël, et qu'on s'est déjà senti vieillir en hésitant à sonner chez des voisins bruyants en pleine nuit. Ou peut-être juste parce que c'est terriblement bien écrit.

Plus sur le blog et interview de l'auteur :
Lien : https://lilylit.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus