AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782413019121
61 pages
Éditeur : Delcourt (13/02/2019)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Au crépuscule de sa vie, Catherine est toujours hantée par de terribles cauchemars. Les morts la poursuivent encore jusque dans son sommeil. Une phrase l'accompagne comme une litanie morbide: « Treize, pas un de plus. » Elle voit dans ce chiffre porteur de malheur un message caché, et malgré la mise en garde de son confesseur, compte bien découvrir lequel.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  19 février 2019
Dans ce tome 2 les auteurs semblent changer leur fusil d'épaule car on abandonne la narration directe pour une narration en analepse… Château de Blois 1589 : en fin de vie la reine mère Catherine de Médicis fait un cauchemar qu'elle pense être de mauvais augure, le plus mauvais augure qu'elle ait reçu depuis la funeste la Saint-Barthélémy. Faute de mieux, elle fait mander un jeune prêtre à qui entre astrologie et numérologie elle raconte sa vie. Et c'est ainsi que nous suivons la rivalité avec la favorite Diane de Poitiers, la relation avec Michel de Nostredame dit Nostradamus, le derniers succès français dans l'affrontement contre la Dynastie Habsbourg, le désastre de Saint-Quentin, la catastrophe du tournoi de la rue Saint-Antoine (une pensée pour le pauvre Gabriel de Montmorency, malheureux capitaine de la garde écossaise poursuivi par la haine d'une veuve explorée jusqu'au jour où celle-ci le fit arrêter et écarteler !), le court règne de François II dominé par les Guise et les complots de Condé, le règne moins court de Charles IX et son Tour de France accompagné par l'Escadron Volant… Nous sommes en pleine guerres de religion entre catholiques et protestants inaugurées par le Massacre de Wassy, et la reine a eu un mauvais pressentiment quand au grand mariage qu'elle a organisé entre Henri de Navarre et sa fille Marguerite de France pour réconcilier tout le monde... Non, sans déconner : en route pour les Noces Vermeilles de sinistre mémoire ! (devenu chez le récupérateur GRR Martin les fameuses « Noces Pourpres » ^^)
Une période sombre et complexe bien mise en scène et bien expliqué à ceux qui ne la connaissent pas, et pour ne rien gâcher le duo Carlos Gomez aux dessins et José Luis Rio aux couleurs a beaucoup gagné en expérience donc en maturité, donc c'est vraiment de belles planches qui défilent sous nos yeux !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
umezzu
  14 novembre 2019
Le premier tome de cette biographie en BD de Catherine de Médicis, consacré à la jeunesse italienne de la future reine de France, était très réussi.
Ce deuxième tome garde les fondamentaux : un magnifique dessin, des couleurs percutantes, un sens du découpage qui donne du rythme. Mais il pâtit un peu de la construction en flash-backs du récit.
Catherine raconte à son confesseur ses débuts à la cour, son amertume face au mépris de sa rivale, la maîtresse du roi, Diane de Poitiers, et le tragique destin de Henri II, tué d'un coup de lance dans un tournoi, que Catherine avait cherché à éviter en raison d'une prédiction de Nostradamus. Elle développe surtout les prémices des guerres de religions, qu'elle a tenté d'éviter lors des quelques mois de règne de son premier fils François II. Guise contre Condé ou Coligny, catholiques contre protestants. Elle a pesé de son influence pour permettre la pratique des deux religions avec l'édit de Saint-Germain en 1562. Mais rien n'y a fait. Les intérêts des grands, les rancoeurs accumulées conduisirent à la poursuite des hostilités…
Cet épisode s'arrête à la veille de la saint-Barthélémy, qui sera évoquée dans le tome final.
Les auteurs ont choisi de consacrer plusieurs pleines pages aux cauchemars de Catherine. Un choix discutable, mais qui correspond au goût de la reine pour les astrologues et les prédictions. En intégrant le maximum de données sur le début des guerres de religions, le texte finit par étouffer un peu le dessin, mais ces précisions historiques sont très intéressantes. Pour l'instant, cette biographie de Catherine est passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
tchouk-tchouk-nougat
  01 août 2019
A la fin de sa vie, les cauchemars hantent les nuits de Catherine de Medicis qui se confie à un jeune prêtre. On voit se dérouler ainsi sa vie de reine de France. Les railleries de la cour du fait de ses origines, ses nombreuses grossesses, sa rivalité avec Diane de Poitiers jusqu'à ce tournoi où le roi perd la vie. Commence alors une époque trouble et difficile pour la France : celle des guerres de religion.
L'époque décrite ici est riche et complexe. Elle enchaîne les complots et les traités pour maintenir un équilibre précaire entre catholiques et protestants. Et si Catherine de Medicis est surtout connue pour la terrible St Barthélemy, on ne peut pas lui reprocher de n'avoir pas essayé de sauver la paix du royaume. On s'en rend bien compte dans ce tome où les événements précédant ce massacre sont bien détaillés.
Commenter  J’apprécie          140
Vexiana
  17 août 2019
Je suis très agréablement surprise par ce tome de la série "Les reines de sang". Je reproche à cette série de souvent jouer le jeu de la légende noire et d'accentuer trop le coté hyper sensuel. Ce n'est pas le cas ici. Certes, le personnage de Catherine de Médicis se prête assez mal à la bagatelle mais il aurait été très simple de faire porter à la reine-mère (de trois rois) le fardeau complet de la Saint-Barthélemy, comme l'histoire le retient si souvent alors qu'il est avéré que Catherine a bataillé pour éviter les guerres de religion.
Or, ici, on sent que les auteurs ont tenu à mettre en avant son côté modérateur. Certes, le sang est présent, et il le sera encore...mais nous avons bien ici une reine de sang, et pas une reine sanglante.
Commenter  J’apprécie          120
hysope62
  23 février 2020
Une lecture très intéressante qui demande cependant à avoir de bons souvenirs des cours d'histoire de France. le graphisme est superbe.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   15 février 2019
Le zèle est parfois l’ennemi de la concorde.
Commenter  J’apprécie          220
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 août 2019
Pour supporter le poison de la réalité et empêcher qu'il vous aneantisse, les meilleures armes sont l'intelligence et l'indifférence.
Commenter  J’apprécie          60
umezzuumezzu   14 novembre 2019
- Je le dis solennellement ; les Réformés ne sont pas la cause du mal qui s'est abattu sur terre, mais un agent de conversion, que Dieu a envoyé pour nous éveiller à la conscience de notre péché ! Notre mission est de briser le cycle des violences qui ravagent ce Royaume et cette terre !
Commenter  J’apprécie          20
umezzuumezzu   14 novembre 2019
Cette Reine mère est une anguille ! Pour elle, une alliance n'est jamais ni tout à fait sincère, ni tout à fait menteuse. Elle manœuvre pour échapper à ceux qui l'accaparent, autant qu'à ceux qui veulent l'abattre !
Commenter  J’apprécie          30
hysope62hysope62   23 février 2020
Je ne voulais pas croire à cette réalité: personne ne voulait la paix! La passion ne serait pas éteinte sans la destruction de l'adversaire...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Simona Mogavino (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simona Mogavino
Simona Mogavino - Aliénor, La Légende Noire .A l?occasion des 28e Fêtes Médiévales de Bayeux, Simona Mogavino nous présente la série Aliénor aux éditions Delcourt. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/livres/delalande-arnaud-alienor-legende-noire-les-reines-sang-9782756039411.html Notes de musique : ® Roads that burned our boots - Jahzzar - 2012 Blinded by Dust (Excerpt) URL: http://freemusicarchive.org/music/Jahzzar/Blinded_by_dust/Roads_that_burned_our_boots Comments: http://freemusicarchive.org/ Curator: Copyright: Attribution-ShareAlike: http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
+ Lire la suite
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
997 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre