AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Pupa tome 1 sur 3
EAN : 9782372871471
440 pages
Komikku éditions (27/10/2016)
3.33/5   12 notes
Résumé :
Yume et Utsutsu sont frère et soeur.
Après une enfance marquée par la violence de leur père, ils se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Un jour, en rentrant de l'école, une mystérieuse femme les somme sans explication de rentrer chez eux avant d'apercevoir des papillons rouges. Peu après, la fragile Yume se réveille au milieu de cadavres : elle est devenue un horrible monstre avide de chair fraiche. Utsutsu va alors découvrir qu'ils ont été exposés à un virus... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Luna26275
  03 décembre 2016
J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce manga. J'ai tout adoré du début à la fin. J'ai trouvé l'histoire vraiment géniale et originale, l'idée m'a tout de suite plu. Les dessins étaient magnifiques et j'ai beaucoup aimé l'ambiance sinistre de l'histoire, les personnages attachants ainsi que leur part de monstruosité.
Utsutsu et Yume n'ont pas eu une enfance facile, battu par leur père ils ne peuvent compter que l'un sur l'autre. Jeune et fragile la petite Yume se voit transformée en monstre carnassier du jour au lendemain, après s'être fait mordre par un chien. Elle a développée un appétit hors du commun, la seule chose qui puisse vraiment la rassasier étant de la chair humaine. Utsutsu animé par un amour sans faille ne compte pas abandonné sa petite soeur, la seule personne qu'il lui reste. Ensemble ils découvrent que Yume à été contaminée par un virus nommé "Pupa" et que celui-ci c'est développé dans son organisme la transformant en un monstre avide de sang. Utsutsu semble aussi avoir été infecté par ce virus, mais son corps réagit d'une autre manière. Il a une capacité étonnante de se régénérer seulement il ne peut se transformer en monstre. Tous les deux ils font la rencontre de Maria, une jeune femme mystérieuse ayant le pouvoir de les aider. Seulement son aide à un prix : Pour empêcher Yume de se transformer, elle doit ingérer un antidote qui doit d'abord avoir été en liaison avec des cellules humaines. Maria propose donc à Utsutsu d'être la "pâture humaine" de Yume. Celui-ci n'hésite pas une seconde, prêt à tout pour aider sa petite soeur. Entres des scientifiques psychopathe qui cherchent à les disséquer vivant et un père sadique qui veux les retrouver pour les battre nos deux jeunes héros doivent s'armer de courage pour survivre.
Un manga extraordinaire, que je conseille à tous les amateurs de genre horreur, psychologique et drame. Dirigé vers un public assez mature, certaines scènes pouvant choquer les plus jeunes.
Il me tarde de découvrir la suite dans le tome 2 de Pupa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
DreamBookeuse
  22 juin 2018
Pupa de Sayaka Mogi est le premier manga que je lis depuis un bon p'tit moment. J'avais complètement craqué sur sa couverture hyper colorée par rapport aux illustrations intérieures très sombres et glauques. Déçue ? Pas déçue ?
ATTENTION cet ouvrage est destiné à un public averti, âmes sensibles s'abstenir.
Mon résumé
Yume et Utsutsu sont frère et soeur. Après une enfance tragique avec un père qui les battait eux et sa mère, les deux enfants grandissent en comptant uniquement l'un sur l'autre, Utsutsu jouant au grand frère protecteur de seulement un an l'aîné. Jusqu'au jour où, rentrant de l'école, Utsutsu reconnaît la voiture de leur père et envoie Yume dans le parc changeant leur destin à jamais. Pourtant une jeune femme les avait prévenus : « Vous feriez mieux de rentrer chez vous avant l'apparition des papillons rouges ». Yume, désormais un monstre avide de chair humaine, et Utsutsu, devenu un homme capable de régénérer ses blessures à l'infini, vont devoir continuer à vivre avec ce nouveau fardeau.
Mon avis
Pupa, du nom du virus ayant contaminé nos deux jeunes adolescents, est un mélange complexe d'innocence et d'horreur, de pureté et de noirceur, non emprunt d'une certaine forme de grâce et de tendresse. Il aurait pu être absolument sublime.
Les illustrations sont littéralement à couper le souffle, foisonnantes de détails, toutes dans un clair obscur parfaitement maîtrisé et où chaque personne trouve sa place de vignette en vignette. Bien entendu c'est aussi par elles que sont véhiculées les sentiments d'horreur et dégoût qui montent petit à petit à la lecture de ce premier tome. Cannibalisme, chair fraîche arrachée des corps, et les affreux « crunch crunch » tellement représentatifs qu'ils en deviennent dérangeants. Manger de l'humaine ce n'est quand même pas rien.
On peut également voir un effort fait au niveau de la psychologie des personnages et la façon dont ils contrastent les uns avec les autres : Yume douce, timide, candide au sourire angélique qui se transforme en monstre avide ; Utsutsu le frangin protecteur et magnifique qui cache pourtant des côtés si sombres qu'il pourrait bien s'y perdre lui même. L'image la plus frappante est celle de cette petite fille (puisque représentée comme telle malgré ses 16 ans) à la califourchon sur son frère en train de manger à pleine dents sa chair. La lumière qui se tâche d'ombre.
Le personnage du père semble avoir également été créé non seulement pour provoquer la colère du fils, le faire sortir de ses gonds et révéler sa véritable nature que pour ajouter un peu plus de mystère, ses actions et sa façon de les mener semblant complètement invraisemblables. Il en est de même du personnage de Maria, la jeune femme qui les prévient du danger et qui va par la suite se servir d'eux comme cobayes pour l'étude de ce virus mortel qui les a ravagé.
Du suspense, du mystère, des adolescents torturés, des monstres, dans un univers macabre. Jusque là ça allait plutôt bien. Jusqu'au ce qu'on lise réellement chaque page une par une. Jusqu'à ce qu'on se rende compte que les dialogues sont plats et creux et qu'en dehors des « je veux te protéger frangine », « tu peux me manger si tu veux » et autres, quand ce ne sont pas des cris d'agonie, il ne s'y passe pas grand-chose. Il y a une véritable disproportion entre les illustrations très gores et sanguinolentes et les dialogues presque trop « innocents » et simples.
Finalement on a un peu l'impression que l'auteure a cherché à faire du gore pour du gore et qu'elle s'est pas la suite intéressée au scénario qui n'est pas du tout à la hauteur de la qualité graphique de l'ouvrage.
En résumé
Pupa est une lecture divertissante mais qui malgré un potentiel graphique et scénaristique énorme reste en retrait. Premier tome d'une série qui demande à avoir le coeur bien accroché. A conseiller pour ceux aimant le gore, le trash et l'horreur. Je tenterai peut-être le second tome pour savoir ce qu'il en est et comment ça évolue.
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnneClaire29
  21 mai 2019
Utsutsu et Yume sont frère et soeur. Utsutsu a toujours essayé de protéger sa petite soeur des coups de leur père. Une fois le divorce de leurs parents prononcé, Utsutsu a continué à s'occuper d'elle car leur mère avait mieux à faire.
Alors qu'ils rentrent du lycée, ils croisent sur leur chemin une drôle de dame avec un chat dans les bras. Elle les avertit qu'ils doivent rentrer rapidement avant l'arrivée des papillons rouges.
Mais le père de Utsutsu et Yume apparaît. Utsutsu oblige sa soeur à l'attendre dans le parc. Alors que le père et le fils s'affrontent, des papillons rouges apparaissent dans le parc avec un chien étrange. Yume est alors contaminé par un mystérieux virus et elle devient un monstre horrible ayant tout le temps faim et dévorant humains et animaux sans faire de distinction.
Un premier tome qui commence par nous expliquer les liens forts qui existent entre Utsutsu et Yume et qui explique la détermination de Utsutsu à rester auprès d'elle même si elle est un monstre. Mais est-il vraiment le digne fils de son père comme celui-ci l'insinue ? Ne va t-il pas changer d'avis et fuir sa nouvelle condition ?
Un premier tome sanglant et trash qui déverse son stock d'hémoglobine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Saralyn
  24 janvier 2017
J'ai acheté le tome 1 de Pupa suite à la critique positive d'une youtubeuse, Lince Otaku.
Et je n'ai pas été déçue !
Pupa suit l'histoire de 2 adolescents, Yume et Utsutsu, frère et soeur. Marqués par la violence de leur père envers leur mère, ils se sont retrouvés à vivre seuls. Utsutsu fait donc tout pour que sa soeur Yume aie une vie heureuse.
Alors qu'ils rentrent de l'école, une voiture se met à les klaxonner. Utsutsu reconnait la voiture de son père, et demande à Yume de continuer son chemin afin qu'elle évite cette rencontre.
Cependant, Yume va tomber sur un chien victime d'un virus.....
Mon avis : Bien que ce manga soit un peu plus cher que d'autres, je trouve qu"il vaut largement le coup !
Déjà pour son travail au niveau de l'édition : la couverture, les illustrations intérieures qui sont juste magnifiques, ses 420 pages.
Ensuite l'histoire : on est touché par Utsutsu voulant à tout prix protéger sa soeur, allant jusqu'à se sacrifier lui-même.
De plus, le manga tient bien son pari : il est gore à souhait !
Enfin, j'ai l'impression que les éditeurs ont décidé d'indiquer sur les nouvelles séries le nombre de tomes que celle-ci allait comporter. Et je trouve ça bien ! Je pense que ça peut pousser les lecteurs à acheter le manga. Pour Pupa, la série sera en 3 tomes, ce qui ne représente pas un gros investissement comme peut l'être des séries d'une vingtaine de tomes.
Pour conclure : c'est un bon 1er tome, les personnages sont touchants et j'ai hâte de découvrir la suite de leur histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lessortilegesdesmots
  04 février 2017
AME SENSIBLE S'ABSTENIR! J'aime beaucoup les éditions Komikku pour l'originalité de leur manga et leur audace. Certaines séries ne seraient jamais sorties en France sans eux. Néanmoins, j'avoue que ce titre m'a pas mal secoué. Rien qu'au résumé, on sait que certaines scènes ne seront pas évidentes. Il y est question de cannibalisme tout de même. Ce n'est pas rien. Je n'aurais jamais cru que je lirais ce genre de manga un jour. Et encore moins à le lire jusqu'au bout sans avoir envie de vomir...D'accord, j'avoue. Je l'ai lu à 14h donc j'avais déjà mangé et j'ai tout de même un drôle de goût dans la bouche. Pas de quoi vomir quand même.

Malgré cet aspect plus que glauque, sachez que le but de l'histoire n'est pas juste de faire du glauque, il y a un réel mystère. On sait certaines choses sur les personnages. On découvre que le grand frère n'est pas forcément mieux. Certaines valeurs sont défendues comme la famille, le courage ou la loyauté. Les personnages sont tout de même attachant. Ils n'ont rien demandé à ce qui leur arrive. J'avoue que je suis assez surprise de la classification du manga en shonen. Personnellement, je l'aurais classifié en seinen.

Les graphismes sont incroyables et précis. L'auteur ne nous épargne pas. Vive les intestins entre autre. Heureusement, tout ça est entre coupé d'humour notamment par l'idiotie du père. Je n'aurais pas du rire de cette scène mais j'avoue que c'était drôle. Comment tuer quelqu'un avant d'avoir la réponse sans le vouloir...

En bref, j'ai bien frissonné en lisant ce manga. Je pense tout de même lire la suite même si je sais que je vais devoir jeûner ce jour-là.
Lien : http://lessortilegesdesmots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
ActuaBD   06 décembre 2016
Un premier tome envoûtant, original à couper le souffle.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   02 décembre 2016
Un premier tome envoûtant, original à couper le souffle.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   28 novembre 2016
Ce T1 n'est malheureusement pas encore vraiment convaincant. Le dessin n'y est pas des meilleurs, les personnages y jouent un peu faux et l'intérêt à porter à "tout ça" n'est pas encore vraiment bien défini.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   14 novembre 2016
Une trilogie sanguinolente remplie de monstres avides de chair fraîche. Bienvenu dans l’univers glauque du virus Pupa où les humaines se dévorent entre eux.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Luna26275Luna26275   27 novembre 2016
- À cause de moi... tu vas devoir souffrir toute ta vie ? Mais moi, je veux pas ça...
- Yume... c'est vrai que ça fait très mal... Y a pas de mots pour décrire la douleur quand la chair se déchire ! C'est inimaginable comme torture !
Commenter  J’apprécie          100
Luna26275Luna26275   28 novembre 2016
Quel plaisir de se faire dévorer par sa petite sœur adorée... Ça fait mal, mais maintenant je m'en fous ! ♡
Commenter  J’apprécie          70
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   01 juillet 2018
Tu ne dois pas aller vers les ténèbres. Je te l'ai déjà dit, non ? Là-bas, tu ne trouveras que du chagrin qui te serrera le cœur. Or, ton organisme devient incontrôlable quand tu es ébranlée, et je ne pourrai plus arrêter ta métamorphose avec ma petite lumière. De toute façon, ton grand frère se savait condamné. C'est pour ça qu'il voulait que toi, au moins, tu puisses être sauvée. Si tu veux exaucer son vœu, avance tout droit en direction de la lumière !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   01 juillet 2018
-C'est comme pour les lions et les tigres. Tu sais bien que les animaux dangereux pour l'homme sont systématiquement isolés de la société ! Mais si ça peut te réconforter, contrairement à l'autre femme, on utilisera vos données pour le progrès de la médecine et l'avenir de l'humanité !
-Ha ha ! L'avenir de l'humanité ? Laisse-moi rire ! Je sais que c'est bidon comme excuse, rien qu'à voir ta mine réjouie quand tu me dissèques !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   01 juillet 2018
Yume déteste la violence. Étrangère à toute forme d'agressivité, elle ne supporte même pas d'en voir à la télé, parce que ça lui rappelle notre père. C'est pourquoi j'ai toujours veillé à étouffer la violence que je renfermais en moi. Du moins, devant Yume. Mais malgré mes efforts de dissimulation, les taches sombres s'étendaient de plus en plus jusqu'à emplir toute mon âme et repeindre mon cœur en noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : horreurVoir plus





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre