AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070379272
Éditeur : Gallimard (11/03/1988)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
De la déclaration de guerre en 1939 à l'armistice de juin 1940, les choses se sont passées si vite que bien des combattants français n'ont rien vu de l'ennemi, avant qu'il se transforme en occupant. C'.est le cas d'Alain Monnier, mobilisé comme lieutenant de chasseurs sur la frontière, des Alpes. La drôle de guerre n'aura été pour lui qu'une attente pareille à un songe, meublée par son amitié avec Bargemont, son compagnon de la guerre franco?italienne de quinze jour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  04 avril 2012
Il fallait beaucoup de courage et d'honnêteté à l'auteur pour écrire un tel livre sur un anti-héros comme Alain Monnier pris sans le vouloir dans le tourbillon de la drôle de guerre , de la collaboration et finalement de l'épuration . Tous les personnages finissent suicidés ou fusillés excepté lui , car ils n'étaient pas du bon côté de la barricade . Il en faudrait encore bien plus à notre époque de repentance et de politiquement correct !
Monnier , lieutenent de chasseurs alpins passe toute la guerre dans les Alpes à attendre un ennemi fantômatique . Démobilisé , il se retrouve avec ses camarades de bataillon à Marseille où ils se laissent entrainer dans des réunions de la Légion des Combattants . Au premier attentat raté contre un ancien ministre , il passe la ligne de démarcation et se réfugie à Paris . La libération le retrouvera à Vichy où il ne participe à rien en dilettante nonchalant et sceptique alors que ses compagnons collaborent par des livres , des articles de journaux ou s'engagent dans la LVF pour aller combattre le bolchévisme sur le front de l'Est . Il part ensuite au Canada pour y être conseiller littéraire . Pris à parti par la hiérarchie catholique , il perd son travail et se rabat sur les Etats-Unis où le lecteur suppose qu'il ne restera pas car il rentrera en France pour témoigner à décharge au risque d'y passer lui aussi .
Un intéressant tableau d'homme sans qualité , de dilettante qui rate tout dans sa vie aussi bien ses amours que ses rendez-vous avec L Histoire .
Un livre très bien écrit , comme on n'en fait plus sur un sujet brûlant . Mohrt y expose ses idées pessimistes sur l'homme en général et le français en particulier .
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
VALENTYNEVALENTYNE   22 septembre 2015
« Il n’a pour toute fortune qu’un Shakespeare et trois chemises », avait dit Bargemont. Peut-être lisait-il Shakespeare quand il avait entendu les premiers bruits, dans la rue. Il lisait allongé sur le lit et il avait laissé le livre ouvert sur le lit, quand il s’était levé pour prendre le revolver.

Mais pourquoi n’est-il pas parti ? se dit Alain Monnier. Sans doute n’a-t-il pas trouvé de place dans les convois de miliciens, ou bien a-t-il pas cru à la violence des représailles? « le dernier convoi n’a pas pu partir », avait dit l’homme de l’information.
Alain Monnier pensait aux derniers instants de Graize et il se dit : un moment est venu où il s’est vu perdu. Qu’a-t-il pensé alors? A-t-il pensé à Marseille, a-t-il revu l’immeuble de la Légion, et le restaurant italien, et la plage sous la pluie ? Que s’est-il dit devant la faillite de ses illusions? Qu’a-t-il pensé, qu’a-t- il crié ? Alain Monnier eut une vision tragique du petit Graize, cherchant à fuir le royaume de son ambition et à empoigner la crinière d’un cheval. (Page 276)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VALENTYNEVALENTYNE   22 septembre 2015
Il faut quitter pour pouvoir revenir. Alors le cycle est fermé. L’émigré doit rentrer, car le retour fait aussi partie de son drame. Il doit rentrer et comprendre qu’il lui a été inutile de partir, car la contradiction de la patrie est de celles qui ne se résolvent pas : il faut la vivre. Il y a des heures de défaites et de misère, dans une vie d’homme, où l’on donnerait un royaume pour un cheval.

(Page 404 à Montréal)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   04 avril 2012
Les guerres , les souffrances , les mensonges , la honte de la défaite , l'occupation tout cela est venu à bout de la joie des Français . La France a rejeté une fois pour toutes ses traditions , sauf une : celle de la guerre civile ...
Commenter  J’apprécie          20
Video de Michel Mohrt (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Mohrt
Dominique Bona, lors de son discours à l'Académie Française, fait l'éloge de Michel Mohrt.
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1827 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre