AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782259311212
336 pages
Plon (02/02/2023)
3.42/5   12 notes
Résumé :
Elle s'était juré qu'elle n'aurait pas d'autre enfant. Pourtant, Elle est de nouveau enceinte et les semaines s'écoulent sans qu'elle parvienne à définir ce qu'elle souhaite, entre un accouchement à domicile par une sage-femme et la solution radicale des freebirths excluant toute aide médicale. Tout plutôt que l'hôpital.
Salomé, sa fille de 9 ans, s'inquiète de la venue du bébé dans un monde où les forêts brûlent et la guerre cogne aux portes de l'Europe, em... >Voir plus
Que lire après Mère natureVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Un livre fort sur les dérives médicales et l'envie en tant que future mère
de disposer de son corps comme on l'entend, d'être plus en harmonie avec son corps, ses valeurs et ses envies. Un livre qui porte bien son titre: Mère-nature.

La narratrice de ce roman s'est fait cette promesse, plus jamais elle n'aura d'autre enfant après Salomé. L'accouchement pour cette petite a été tellement traumatisant qu'Elle préfère oublier tout désir de maternité. Pourtant, après des années de célibat, Elle (c'est ainsi qu'elle s'appelle) va rencontrer un homme, Max. C'est tout nouveau, presque bizarre après toutes ces années. Il n'aura suffi que d'un seul rapport pour qu'Elle se retrouve enceinte. C'est l'hécatombe. Comment faire face à cette grossesse dans ce contexte précaire, et avec tous ces traumatismes? La narratrice va transformer cette grossesse en véritable prise de conscience.


Découpé sur les trois trimestres de cette grossesse, on va découvrir l'envers caché des cliniques, des maternités. On va se heurter aux difficultés de faire appliquer cette loi qui dit que toute femme est libre de disposer de son corps.On va faire la connaissance d'Hermine, une sage-femme dite boula, c'est-à-dire une sage-femme qui accouche les femmes chez elles. Qui surtout a une toute autre vision de l'accouchement avec un respect prépondérant et essentiel pour le corps des femmes. Ses réflexions sont pertinentes, ses messages profondément humanistes m'ont touchée, m'ont parlée. Hermine s'attelle à faire d'une naissance un écrin d'amour et de poésie (beau programme n'est-ce pas ?).


A côté, il y a sa petite Salomé. La petite, bien intelligente du haut de ses neuf ans se sent déjà pleinement concernée par tout un tas de sujet: le réchauffement climatique, la surpopulation, la guerre en Ukraine. Savoir sa maman enceinte lui fait peur, il faudra nourrir une bouche de plus dans ce monde qui déborde, qui étouffe. Salomé va réfléchir, va grandir plus vite que son âge parce que sa maman, elle l'aime et elle veut le meilleur pour elle.J'avoue que ce livre n'a pas été simple à suivre. Les parties consacrées à Salomé ne m'ont que peu séduite. Son langage très érudit pour une petite de neuf ans, cela m'a paru un peu bizarre, peu crédible. Puis sa lubie d'analyser tout, de se tracasser sans cesse pour ce qui se passe dans le monde, seule dans son coin. Même si parfois, cette gamine est touchante. Elle possède une imagination débordante et très fertile. Certains passages sont très beaux, d'autres m'ont un peu ennuyée.

Par contre, sans rien dévoiler, je vous dirai juste que l'épilogue est absolument magnifique, somptueux ! Je l'ai relu deux fois tant il explose de mille feux. J'aurai aimé que l'ensemble du livre soit à l'image de cette fin mais l'histoire n'aurait pas été la même.Hermine, Max, Elle et Salomé, ensemble ils vont faire de cette grossesse une odyssée particulière, au plus près des convictions et des valeurs de la future mère. Il y aura confrontations de points de vue, débats, hésitations, peurs mais un profond désir de vouloir donner la vie dans l'amour à tout prix.

C'est un roman qui parlera à toutes les futures mères qui valorisent l'accouchement naturel et sont en adéquation avec des méthodes plus douces et respectueuses de leur corps.C'est un roman qui parlera aussi à toutes les femmes qui se sentent attirées par tout ce qui attrait à la spiritualité et à la force du féminin, qui veulent fuir un système médical qui ne leur convient pas.
Lien : https://coccinelledeslivres...
Commenter  J’apprécie          832
Mal préparé et/ou mal vécu, un accouchement peut se révéler psychologiquement destructeur comme en témoigne l'héroïne de ce roman, maquilleuse pour le cinéma. Elle (c'est son prénom) avait difficilement surmonté cette épreuve douloureuse sans le soutien de son compagnon et depuis neuf ans elle élève seule sa fille Salomé tout en ayant fait une croix sur sa vie amoureuse. Sa rencontre avec Max, un chauffeur de taxi qui la raccompagne régulièrement chez elle les soirs de tournage, éveille en Elle des sentiments qu'elle croyait disparus. Attentionné et gentil, Max se révèle le plus charmant des amoureux et Elle commence à envisager une relation plus durable.
L'annonce d'une grossesse non souhaitée la plonge dans une terrible angoisse mais elle décide de garder cet enfant tout en radicalisant sa position par rapport à l'accouchement traditionnel. Elle ne veut plus de tout ce carcan administratif et médical imposé aux femmes et prône un accouchement sans suivi médical (Freebirth) au grand dam de son entourage.
Cette décision et surtout les difficultés à la mettre en oeuvre font le coeur du roman qui déroule les neuf mois de grossesse incluant les inquiétudes, les espoirs, les découragements, les souvenirs. Ce sera également pour Elle l'occasion de renouer avec sa propre mère et de trouver enfin un équilibre familial apaisé.
Le tout sous les yeux de Salomé, une petite fille d'une incroyable maturité qui du haut de ses neuf ans, pose sur la situation un regard à la fois lucide (la situation internationale, la guerre et l'urgence écologique l'inquiètent terriblement) mais aussi tendre et amusant qui dédramatise cet émouvant roman.
Commenter  J’apprécie          210
PAROLE LIBÉRÉE
Alors enceinte d'un père déserteur, Elle Faure donne naissance dans la brutalité.

Des années plus tard, de nouveau enceinte, Elle est confrontée à de multiples dilemmes. Comment vivre une nouvelle grossesse après un premier accouchement où sa dignité semble avoir été bafouée?


Comment enfanter en 2020 dans un monde dominé par le COVID, la surpopulation, la pollution et la guerre en Ukraine ?

Elle part en quête de méthodes alternatives et fait le choix radical de mettre au monde cet enfant sans aucunes aides médicales et à domicile.

Son premier enfant, Salomé a aujourd'hui 9 ans. Curieuse et en avance sur son âge, elle possède déjà une vision sombre et réaliste du monde absurde qui l'entoure, et personne pour répondre à ses questions. Elle s'inquiète de la venue au monde d'un bébé dans une société qui saccage la nature, où la guerre est aux portes de l'Europe...

Ce roman retrace les neufs mois de la grossesse d'Elle, en alternant les voix de deux narratrices, la mère et la fille portant en elles leurs craintes silencieuses.

Un roman sensible et engagé sur le respect des droits des femmes et du libre arbitre de chacun pour mettre au monde un enfant.

Commenter  J’apprécie          50
Après un accouchement traumatique pour donner naissance à sa fille Salomé, aujourd'hui âgée de 9 ans, Elle s'était jurée de ne plus jamais être enceinte. Mais si elle menait cette seconde grossesse bien différemment ? Loin des hôpitaux, du surmédicalisé ?

On suit, semaine après semaine, son cheminement, ses changements de pensée, ses prises de décision. le tout pendant 9 mois. C'est difficile de ne pas donner naissance comme tout le monde, dur d'assumer ses choix auprès du corps médical, de son conjoint, de son entourage...

Ce que j'ai aimé dans ce roman :
- le sujet : donner naissance sans intervention médicale, bien sûr que j'en rêve, les récits d'accouchements à domicile m'ont toujours fascinée donc là j'étais servie !

- le découpage semaine par semaine qui nous place dans une attente, un compte à rebours, une identification au personnage et nous fait vivre la grossesse comme si on y était

- la place donnée à Salomé, la future grande soeur impliquée dans cette naissance, autant voire plus que sa mère ou son beau-père. Très touchant !

Ce qui m'a déplue, gênée :
- l'actualité omniprésente : covid, guerre en Ukraine, élections présidentielles... C'est un contexte anxiogène que je connais, dont on nous parle tous les jours à la radio et le retrouver dans un roman, ça a tendance à m'agacer prodigieusement...

- les chapitres avec la voix de Salomé, l'enfant de 9 ans, hypersensible et en avance sur son âge. Je ne les trouvais pas naturels, je n'arrivais pas à voir l'enfant qui parlait et en plus, c'est sans virgule pour montrer que ses idées fusent à toute vitesse mais ça m'obligeait à tout relire plusieurs fois !

- le côté trop documentaire parfois, quand les sage-femmes s'expriment,notamment, où on ne se croyait plus dans un roman mais dans un plaidoyer pour l'accouchement chez soi

Trois aspects qui m'ont sortie du roman et m'ont empêchée d'être "à fond dedans"...
Commenter  J’apprécie          10
Grand coup de coeur pour ce livre

Ce livre aborde le sujet grave des violences obstétriques, des accouchements volés, des manqués involontaires, des dégâts que tout cela créé chez une mère.

Ce livre est merveilleux car bien que le sujet soit sérieux, que l'on sent la souffrance de Elle, le livre reste doux, parsemé d'humour, de douceur qu'apporte le deuxième personnage principal, Salomé, la fille de Elle.

Et c'est ça qui fait toute la beauté de ce livre car on navigue entre le récit de la mère, ses points de vue, ses ressentis et celui de sa fille de 9 ans, la naïveté, la douceur mais aussi l'impact des non-dits. C'est très touchant de voir tant d'amour niché dans tant de souffrance.

Et puis, très collé au réel, à la vie, le livre est piqué de référence politique, médiatique, historique qui nous ramène à nos vécus. L'auteur ancre cette histoire dans notre histoire, la voisine que l'on aurait pu avoir, le chauffeur que l'on aurait pu prendre.

Et puis, toute cette fougue environnementale qui nait dans les tripes de Salomé lors de ces instants volés devant la télé, recolle parfaitement aux révoltes étudiantes ou même à la force de Greta Thumberg.

Ce livre parle de mère, de mère nature, de nature et de naturel. Il parle de vie, d'amour, de résilience, de croissance, de pardon. Il met l'accent sur l'importance de l'autre dans notre survie et sécurité, de la force qui nous anime, nous transcende et de nos racines.

Je recommande ce livre à toutes les femmes, les mères, jeunes ou passées, à toutes celles qui se posent des questions sur leur(s) futur(s) enfant(s), sur leur choix et leurs désirs.

🍀Nau mai, haere mai🍀
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
À l’hôpital, les discours jouent constamment sur la peur de la perte d’un enfant pour avoir le droit de médicaliser obstinément, même si la très grande majorité des grossesses ne présentent aucun facteur de risque.
Perdre.
Au fond, c’est bien la peur de la perte qui l’a toujours fait dérailler. Perdre un parent dans ses jeunes années. Perdre sa virginité. Perdre l’être aimé. Perdre son intégrité. Perdre sa confiance en soi quand le savoir manipule son corps comme un objet le jour où elle donne la vie. Puis perdre l’appétit. Perdre sa libido. Perdre sens. Perdre espoir. Perdre trace de son infinie puissance confisquée par ceux qui prétendent tout savoir. Perdre pied jusqu’au jour où, parce qu’on n’a plus rien à perdre, on se met à gagner.
Commenter  J’apprécie          340

Video de Alice Moine (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Moine
Rentrée littéraire d'hiver : Alice Moine présente Mère Nature
autres livres classés : accouchementVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1428 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *}