AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253115182
441 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (04/01/2006)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 30 notes)
Résumé :
" Ce livre dangereux, je l'ai écrit comme une aubade et j'ai reçu en retour ce que je méritais : une bonne raclée.
Depuis le temps que j'en rêvais ! Lettres d'insultes, critiques violentes, haines extraordinaires ont accueilli ce joli roman d'amour qui parle de Dieu, du 11 Septembre, de François Mitterrand, de Wagner et de Charles Péguy. Bref, je l'ai écrit comme doivent s'écrire tous les livres dangereux et haïs : dans le plaisir et l'insouciance, dans le bo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
BillDOE
  10 août 2017
Comme je déteste ce type, en l'occurrence Yann Moix, et que je ne sais toujours pas pourquoi, je me suis dit qu'il fallait quand même que je lise quelque chose de l'olibrius en question pour comprendre. Au hasard de sa bibliographie, je tombe sur un titre évocateur (de quoi, je ne sais pas car je ne suis pas friand de l'exercice) : « partouz ». Ayant un stock d'idées préconçues à propos de l'auteur, l'ayant vu exceller dans un exercice de pédantisme et de mépris total pour ses congénères au cours d'une émission de la chaine public, je pensais lire un ouvrage prétentieux, farci de vocabulaire élaboré et d'une multitude de mots dont on a perdu depuis longtemps l'usage en ce XXIe siècle. Mal m'en a pris car d'entrée, doit-je vraiment le dire ? Il nous fait entrer dans le vif du sujet de la pointe de sa plume légère et habile (petit joueur, Moix) : une boite à partouse. Je ne vous cache pas le regain d'intérêt qui m'a envahi sans compter l'effervescence de mes sens et une agitation libidinale dans la région sous abdominale, bref c'était la fête dans mon slip.
Au passage, Il faut quand même avoir un sacré égo pour mettre sa propre photo sur la couverture de son bouquin (parce que je ne me trompe pas ? c'est bien toi avec ces yeux exorbités sur la couv. ?). Il faut que tu saches, Moix, (oui, je te tutoie, car je tutoie mes amis et les cons, je te laisse deviner dans quelle catégorie je t'ai placé) que généralement le bon gout exige que l'on porte une chemise sous sa veste de costume, à moins d'être un plouc ou un bobo du marais ou se rendre à une soirée dans une boite gay ou les 3 à la fois.
Ma lecture gagne rapidement tant en intérêt qu'en vitesse lorsque soudain, page 21, l'accident littéraire, le crash, l'apparition subite et inattendue d'Oussama ben Laden, Benny pour les intimes, le fléau des compagnies aérienne. Un grand silence envahit mon esprit, je marque le stop. L'humeur guillerette qui m'avait jusque-là tenu éveillé laisse place à un grand désarroi, une question me vient : qu'est-ce que ce barbu vient foutre au milieu de mon trip érotico-pornographique ? Moix, je te reconnais bien là, toujours l'art d'emmerder le monde qui va bien. Je passe les méandres alambiqués d'une réflexion alcoolisée d'un jeune écrivain en mal de reconnaissance et dont les idées originales vont jusqu'à mêler sexualité débridée et islamisme. Celle-là, il fallait la trouver, bravo Moix, sur ce coup-là tu m'as eu, apparemment ton fournisseur est un bon.
J'arrive page 157, je cite : « - Arrête, putain, avec tes « Et ? » ! « Et ? », « Et ? », « Et ? », tu veux que j'arrête mon livre ou quoi ? C'est ça que tu veux ? Que le livre s'arrête, là, maintenant ? - Moi, non… En revanche, je connais des critiques qui… ». Est-ce que tout n'est pas résumé là ? Pas tout à fait, quand même, la suite, je vous laisse la découvrir par vous-même, si ce n'est déjà fait.
Ne soyons pas vache, j'ai bien aimé ton bouquin, Moix, tu t'es arraché le cul à bien l'écrire et il y a des idées qui m'ont bien fait marré, chapeau l'artiste, mais je ne t'aime pas plus pour autant.
Une question me turlupine, est-ce que tu ne serais pas un peu psychorigide avec tous ces mini-chapitres, titres et sous-titres et années de naissance et de mort auprès de chacun des intervenants ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5119
julienraynaud
  07 novembre 2014
L'auteur déballe son sac, déverse son venin (c'est son droit), ose tout, dit tout même si certains lecteurs, du fait de leurs origines ou religion, vont bondir. C'est parfois répétitif, mais c'est logique dès lors qu'on déverse ses obsessions. le livre est un peu à cacher dans un recoin de sa bibliothèque avec Sade ou les onze mille verges, car un enfant ne doit pas tomber sur certains passages (ce serait de l'exposition de mineurs à des messages pornographiques). Quant au style, il est unique, même si on a l'impression que c'est le brouillon de l'auteur qui a été publié et que ce dernier a refusé de retravailler son texte : les idées sont jetées un peu dans l'ordre où elles ont pu apparaître dans la tête de l'auteur. On peut aussi concevoir que le but recherché était de faire croire à des idées exprimées à vif, dans toute leur brutalité, alors que tout était préfabriqué pour créer une oeuvre déchaînée. Peu importe après tout, a-t-on besoin de savoir?
Commenter  J’apprécie          221
aaahhh
  25 août 2012
Provocateur, cru et osé! Dans la forme comme dans le fond! "Partouz", comme son nom l'indique déjà, est un roman qui choque et qui retient l'attention et, en bien ou en mal, il ne laisse pas indifférent.
Le récit est celui d'un jeune homme qui tombe amoureux d'une jeune femme dans le métro, la suit et découvre qu'elle fréquente les clubs échangistes. Pour la séduire, il va donc lui-même se mettre à la pratique de la "partouz", et son récit est celui de son aventure, de son amour, mais aussi plus largement de sa vie, de ses pensées et de ses délires. Il y sera donc question de sexe bien sûr, mais aussi de romantisme, de terrorisme et d'idéalisme...
J'ai personnellement trouvé ce roman plutôt bon, certaines idées développées gagnent à être connues et certains passages sont vraiment crument délicieux! Par contre, je l'ai trouvé assez inégal et si j'étais plongée dans certains chapitres, j'ai carrément eu envie d'en sauter d'autres tant ils m'ont ennuyée! "Partouz" ne reste donc pas dans ma mémoire comme un coup de coeur, (d'ailleurs, de nombreux pans du livres ne me restent pas en mémoire du tout!) mais il a quand-même un petit quelque chose qui vaut le détour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Diegocuesta
  21 juin 2015
Jubilatoire : un roman qui part dans tous les sens, qui ose les analogies les plus osées, les analyses les plus improbables, les rencontres les plus impossibles, les scènes les plus trashs. On y trouve au hasard : Charles Peguy, James Joyce, les présentatrices télé françaises ; des scènes de boites échangistes, des attentats islamistes ; des dates, beaucoup de dates !
C'est un fourre-tout absolument incroyable, bourré d'analyses captivantes, absurdes, extrêmes, ridicules, joliment ridicules. On lit en une traite, on recherche à être surpris, et ça marche ! Chaque chapitre réserve ses folies, ses improbabilités, on tourne les pages pour chercher l'imprévisibilité.
Moix a une intelligence, une réelle intelligence qui lui permet de mélanger tout ça et de rendre le livre cohérent. Alors oui, certains chapitres sont rébarbatifs, y'a des pages qu'on lit carrément en diagonale, certains délires complètement absurdes, énervants, abscons ... Mais on dévore quand même, car certains moments sont drôles, intelligents, fous, excentriques ... !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Michaal1313
  15 octobre 2015
Le style Yann Moix est très particulier. Un mélange de langage courant (voir grossier) et d'essai philosophique. J'ai aimé, cependant il faut régulièrement s'accrocher pour aller au bout des interminables tirades de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
aaahhhaaahhh   20 mars 2012
C’était la première fois de ma vie que j’entrais dans une boîte à partouze, et j’étais surpris parce que ça baisait vraiment.
Commenter  J’apprécie          60
DiegocuestaDiegocuesta   12 juin 2015
Rien n'est aussi important dans la vie d'un homme que les femmes qui n'ont pas voulu de lui
Commenter  J’apprécie          70
julienraynaudjulienraynaud   15 août 2014
Ben Laden et les siens avaient sans doute voulu punir ça: ma débauche sexuelle (...).
Commenter  J’apprécie          71

Videos de Yann Moix (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Moix
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard, Rosa Tandjaoui et Lydie Zannini pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 06 septembre 2019 :
Orléans: roman de Yann Moix aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1012078-romans--orleans---roman.html
Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-paul Dubois aux éditions de l?Olivier https://www.lagriffenoire.com/1010673-divers-litterature-tous-les-hommes-n-habitent-pas-le-monde-de-la-memefacon.html
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014259&id_rubrique=1
Les guerres intérieures de Tong Cuong aux éditions J-C Lattès https://www.lagriffenoire.com/1011746-romans--les-guerres-interieures.html
Le plus fou des deux de Sophie Bassignac aux éditions J-C Lattès 9782709665230
Rien n'est noir de Claire Berest aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1011542-romans--rien-n-est-noir.html
Les petits de Décembre de Kaouther Adimi aux éditions Seuil https://www.lagriffenoire.com/1010618-divers-litterature-les-petits-de-decembre.html
La Grande escapade (Littérature française) de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet-Chastel https://www.lagriffenoire.com/1010927-romans--la-grande-escapade.html
Juke-Box de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket (PAS DE COUVERTURE) https://www.lagriffenoire.com/21556-poche-juke-box.html
Passage du gué de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket 978-2266172707
Le Baby-sitter de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/96993-article_recherche-le-baby-sitter.html
Mariages de saison de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/65467-divers-litterature-mariages-de-saison.html
06h41 de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21687-divers-litterature-06-h-41.html
Le grand Elysium Hôtel de Timothy Findley aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
La vie en chantier de Pete Fromm et Juliane Nivelt aux éditions Gallmeister 9782351781968
Mon année de rep
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2532 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre