AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246812302
256 pages
Éditeur : Grasset (04/01/2017)

Note moyenne : 2.95/5 (sur 33 notes)
Résumé :
« Ce livre, écrit au jour le jour pendant et après les attentats contre Charlie Hebdo et à l'Hypercacher, ne sort que deux ans après les événements : il fallait respecter le temps du deuil ; et me donner la faculté de suspendre celui de la réflexion. "Penser" les attentats est une gageure, parfois même un oxymore : le risque est soit de donner trop de sens à ce qui n'en a pas, soit de rater les étapes d'un processus plus complexe qu'il n'y paraît. Penser les attenta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
democratz
  11 septembre 2017
J'ai apprécié les précédents ouvrages de l'auteur mais je dois dire que j'ai eu du mal à suivre les reflexions de Yann Moix dans ce qui semble être un recueil de ses analyses à chaud suite à la vague d'attentats que la France a connu ces derniers mois.
La partie la plus intéressante, pour ma part, est celle qui fait la comparaison entre les terroristes anarchistes du 19e et les terroristes djihadistes sinon pour le reste je n'ai pas l'impression que ses analyses font avancer la compréhension complexe du sujet.
Commenter  J’apprécie          420
Killing79
  20 février 2017
Yann Moix est un intellectuel qui maîtrise autant l'art de fasciner par ses analyses que l'art d'exaspérer par son arrogance. Même si, moi aussi, je le trouve parfois irritant, je dois avouer qu'il fait souvent preuve d'une grande perspicacité sur les sujets de société. En général, il aborde les thèmes sous un angle décalé qui apporte une vision différente. C'est pourquoi son avis m'intéresse et j'ai tout de suite été attiré par cet essai sur le terrorisme.
Plus qu'un essai, Yann Moix nous offre plutôt un recueil de pensées. Celles-ci sont composées principalement d'aphorismes, de citations et de courtes réflexions et sont présentées sous forme de pêle-mêle d'idées. Cela lui permet d'apporter son point de vue sur les drames et sur les acteurs de ces drames. Par son ressenti au fil des évènements, juste avant, pendant et après les attentats, il se propose d'analyser les comportements de ses assassins et les répercussions sur les esprits des victimes.
Dans ce bric-à-brac, vous allez parfois rencontrer des banalités, des contrevérités, des erreurs mais surtout vous allez trouver des bons mots, des analyses pertinentes et des fulgurances, que vous allez relire plusieurs fois pour apprécier. Tous les chapitres auront au moins le mérite de vous faire prendre du recul et de vous faire réfléchir. Je crois d'ailleurs que c'était l'objectif de cet ouvrage, qui prend toute sa force dans les passages un peu plus longs et plus étoffés.
Je conseille aux futurs lecteurs de garder ce livre à portée de main, pour pouvoir le découvrir petit à petit. Je pense qu'il faut le feuilleter comme il a été écrit, c'est-à-dire par petites bribes. Personnellement, je l'ai lu d'un trait et j'ai trouvé toutes ces considérations un peu pesantes en un seul bloc. Prenez donc le temps de picorer ce recueil qui vous aidera à méditer sur notre condition.
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
topobiblioteca
  25 mars 2017
»Les notes qui suivent furent prises au jour le jour, puisque c'est dorénavant ainsi que nous sommes sommés de vivre. Je ne suis ni sociologue, ni spécialiste de l'islam. Je n'ai d'autre spécialité que de vouloir rester en vie. »
Ainsi commence Terreur, un livre, un essai, une succession de notes sur notre actualité face aux attentats. Yann Moix ressentait le besoin de s'exprimer face à ses actes, en tant qu'écrivain, en tant qu'homme. Terreur évoque le pouvoir des médias, la peur et l'incompréhension. Tente de trouver des réponses, convoque certains penseurs pour finalement être le point de vu d'un homme qui ne comprend plus son temps.
Un texte, qui, je pense, doit se lire par petite touche afin d'être réfléchi, afin de comprendre et dialoguer avec lui. Des théories et définitions qui, parfois, demandent relecture pour assimiler pleinement la pensée de l'auteur. Un texte rempli de petites et grandes questions, opinions et réflexions, qui nous font nous questionner sur nos propres idées.
Yann Moix nous apparaît ici plus clairement, il se dévoile au fil de la plume. C'est un texte aux frontières de l'essai et du journal intime. Un dialogue avec le lecteur.
En bref, une lecture qui apporte beaucoup, qui nous questionne. Terreur est un livre à lire en ses temps troubles et incertains...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FabDef95
  01 mars 2017
Inutile d'attendre de moi que je le dézingue, j'en suis bien incapable. Et oui, Yann Moix est un de mes chouchous ! Je sais ô combien il peut agacer, mais sa plume me plaît terriblement. Elle me fait l'effet d'une gourmandise en bouche. Alors, lorsqu'un nouveau Yann Moix paraît, je n'ai d'autres choix que de le lire. Mais cette fois-ci, ce n'est pas un roman que nous propose Yann Moix (on aurait tellement préféré qu'il s'agisse d'une fiction), mais un essai. Un essai sur le monde dans lequel nous vivons depuis les attentats de Charlie Hebdo.
Terreur est un recueil de notes écrit au jour le jour, pendant et après les attentats contre Charlie Hebdo et à l'Hypercacher. Yann Moix ne le publie que deux ans après les événements, pour respecter le temps du deuil ; et se donner la faculté de suspendre celui de la réflexion. Il précise s'il en était besoin, qu'il n'est ni sociologue, ni spécialiste de l'islam. Il n'a d'autre spécialité que de vouloir rester en vie. Comme nous, il traverse une réalité gangrenée par la mort et contaminée par la peur. Cette réalité, loin d'être abstraite, est là, en bas de nos rues. Conscient de cette nouvelle donne, Yann Moix a pensé les attentats. C'est une gageure, parfois même un oxymore. Ce livre décousu est un cheminement, une progression, une interrogation, un questionnement sur la radicalité, la radicalisation, la jeunesse, l'islamisation, la violence, le nihilisme. Autant de termes qui sont ressassés à longueur de journées sans jamais être analysés, disséqués, malmenés. Yann Moix est obsessionnel, il revient à l'infini sur les actes, les causes, les effets, les acteurs, les conséquences, sans jamais se raturer, au risque même, çà et là, de se contredire. Il nous livre une théorie sur le terrorisme, les terroristes. Un essai pour comprendre ce qui peut pousser ces jeunes à jouer à la guerre, plus qu'ils ne la font réellement avec des morts qui eux, paradoxalement, ne jouent pas.
Terreur est un livre intelligent à l'image de son auteur. Yann Moix nous propose en trente chapitres une réflexion particulièrement fouillée, exhaustive, pertinente. Sa démonstration est convaincante, évidente. On s'étonne même de ne pas y avoir pensé. Et puis, Terreur est bourré de citations dont certaines percutent.
Terreur ne se lit pas comme un roman, parce qu'il n'en est pas un. Il se lit comme un recueil, un recueil de pensées qui se tient à notre disposition pour nous aider à méditer sur le terrorisme, ce terrorisme qui reste malheureusement toujours d'actualité.
Bonne méditation !

Lien : http://the-fab-blog.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
missparker18
  17 juin 2017
L'auteur nous entraîne dans des réflexions sur le terrorisme auxquelles j'avoue je n'aurai jamais pensées, et qui sont souvent intéressantes.
Cette idée de mettre toutes ses idées sans trop de construction est une bonne idée, pour un sujet si lourd que le terrorisme, il permet de passer d'un sujet à un autre de façon plus légère et nous rend le livre plus accessible.
Par ailleurs, on ne peut imaginer un livre de Yann Moix sans un peu d'histoire et cette fois c'est dans le but de nous raconter le terrorisme d'une autre époque pour pouvoir comprendre le terrorisme d'aujourd'hui.
Yann Moix, dans un souci de perfection, essaie toujours de mettre les mots justes sur les événements, en nous expliquant son raisonnement.
Parfois, il nous perd dans ses raisonnements, et on relit le paragraphe en question pour comprendre où l'auteur veut nous mener.
Ce livre a pour but de nous faire réfléchir sur le terrorisme, les terroristes et en cela c'est tout à fait réussi.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
LaPresse   27 février 2017
Quand on lit Terreur, on a vraiment l'impression d'avoir accès au carnet de notes de Yann Moix. Il y a du bon et du mauvais dans ces 255 pages.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaLibreBelgique   18 janvier 2017
"Terreur" qu’il publie aujourd’hui n’évoque guère la crainte qu’il inspire en sa qualité de contradicteur systématique, mais bien plutôt celle qu’ont semée les djihadistes en janvier 2015 en s’attaquant à "Charlie Hebdo".
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Telerama   18 janvier 2017
Parfois fulgurant, souvent lourd et complaisant, Yann Moix se pose en pontifiant moraliste du terrorisme.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   29 mars 2020
L’État islamique est en train de devenir un état mental. Peu importe que la part des régions conquises par Daech se recroqueville comme peau de chagrin. L’État islamique, doucement mais sûrement, se déterritorialise ; il migre désormais vers la géographie des esprits, dans une géographie strictement mentale. Cette déterritorialisation est une dématérialisation. À mesure qu’il perd du territoire, l’État islamique gagne des cerveaux. Pays de plus en plus imaginaire dans la réalité, il devient de plus en plus réel dans l’imagination. Chaque parcelle de territoire désagrégée se métamorphose en intention d’agir. Les attentats au nom de Daech ne cesseront pas avec Daech : le califat perdu, comme le paradis promis, se réalisera dans les têtes. L’État islamique sera le pays de tous ceux qui n’ont d’autre état psychologique que celui de vouloir en faire partie. Ce sera l’État de tous ceux qui se trouveront dans un certain état. L’État de tous ceux qui seront dans cet état. À l’heure où le réel et le virtuel se confuguent et souvent se confondent, comme en atteste puissamment le Pofémon Go, ce serait un réflexe tout fuste digne du précédent siècle que d’affirmer qu’un pays qui n’existe pas dans la réalité n’existe pas tout court. La réalité n’est plus aujourd’hui circonscrite au réel — le virtuel en est l’une des modalités. État islamique de la Terre, État islamique de la Toile : même combat. Bien malin qui pourrait dire lequel est l’avatar de l’autre. Dans une époque où l’ordinateur remplace l’ordonnateur, et le clavier la mosquée, nous serions naïfs de penser que la version territoriale de Daech l’emporte en légitimité, mais aussi en réalité, sur sa version portative. La dimension internationale est siamoise : le premier corps est géopolitique, le second est domestique. Ils sont discernables, mais équivalents. L’un, à tout moment, est prêt à prendre le relais de l’autre. À la mort de son frère géodésique, c’est le frère numérique qui continuera de semer la terreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
julienraynaudjulienraynaud   10 janvier 2017
On sait, aux échecs, qu'à partir d'un certain niveau les noirs sont condamnés à perdre, tandis que les blancs sont presque sûrs de toujours l'emporter.
Commenter  J’apprécie          90
Myrtille88Myrtille88   01 septembre 2017
Les terroristes sont les otages de leurs actes. Ils ne meurent pas seulement pour rien : ils vivent pour rien. Ils ne sont pas simplement morts pour rien : ils ont vécu pour rien. Incapables d'annuler, de remettre, de décliner, de s'incliner, de déserter, d'ajourner, de s'arracher à. (p. 150)
Commenter  J’apprécie          20
Myrtille88Myrtille88   01 septembre 2017
Les terroristes nous contraignent à modifier l'utilisation des mots. Le mot "islam" est contaminé par le terrorisme ; il cesse de signifier ce qu'il signifiait. Il est la première victime du terrorisme ; comme les musulmans le sont, ou plutôt : comme l'est le mot "musulman". (p. 135)
Commenter  J’apprécie          20
Myrtille88Myrtille88   01 septembre 2017
Les anarchistes du XIXe siècle avaient la volonté de détruire de la construction. Les djihadistes du XXIe siècle ont la volonté de construire de la destruction. (p. 235)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Yann Moix (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Moix
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard, Rosa Tandjaoui et Lydie Zannini pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 06 septembre 2019 :
Orléans: roman de Yann Moix aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1012078-romans--orleans---roman.html
Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-paul Dubois aux éditions de l?Olivier https://www.lagriffenoire.com/1010673-divers-litterature-tous-les-hommes-n-habitent-pas-le-monde-de-la-memefacon.html
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014259&id_rubrique=1
Les guerres intérieures de Tong Cuong aux éditions J-C Lattès https://www.lagriffenoire.com/1011746-romans--les-guerres-interieures.html
Le plus fou des deux de Sophie Bassignac aux éditions J-C Lattès 9782709665230
Rien n'est noir de Claire Berest aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1011542-romans--rien-n-est-noir.html
Les petits de Décembre de Kaouther Adimi aux éditions Seuil https://www.lagriffenoire.com/1010618-divers-litterature-les-petits-de-decembre.html
La Grande escapade (Littérature française) de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet-Chastel https://www.lagriffenoire.com/1010927-romans--la-grande-escapade.html
Juke-Box de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket (PAS DE COUVERTURE) https://www.lagriffenoire.com/21556-poche-juke-box.html
Passage du gué de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket 978-2266172707
Le Baby-sitter de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/96993-article_recherche-le-baby-sitter.html
Mariages de saison de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/65467-divers-litterature-mariages-de-saison.html
06h41 de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21687-divers-litterature-06-h-41.html
Le grand Elysium Hôtel de Timothy Findley aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
La vie en chantier de Pete Fromm et Juliane Nivelt aux éditions Gallmeister 9782351781968
Mon année de rep
+ Lire la suite
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..