AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Amphitryon (15)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Alodia
  11 août 2014
Alors, très bonne pièce de Molière! Même si j'ai préféré la version originele de Plaute, le mythe de la naissance d'Hercule ( ce qui se passe avant puisqu'il s'agit Amphitryon ) est respecté et remis au goût du jour par Molière. Il s'est distancé quelques fois de Plaute, mais ce n'est pas pour me déplaire...
Livre recommandé !
Commenter  J’apprécie          70
chartel
  08 juin 2010
Molière a su faire du mythe d'"Amphitryon" une oeuvre personnelle et originale. Sachant que les dieux furent inventés à l'image des hommes, les deux divinités en présence, Jupiter et Mercure, prenant l'apparence des hommes, s'y comportent comme de vrais coquins. le premier, infatigable coureur de jupon, n'agit que sous le coup de ses pulsions. Pour posséder la belle Alcmène, femme d'Amphitryon, il n'hésite pas à prendre l'apparence de ce dernier. Mais une fois ses envies assouvies, il pourra s'en retourner dans l'Olympe, jusqu'à ce qu'une prochaine proie se présente à ses yeux. le deuxième, usant du même procédé, prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique le valet d'Amphitryon, justement dénommé Sosie.
Ce dédoublement des personnages permet de créer des situations cocasses et amusantes tout en mettant en question la sincérité amoureuse et la validité d'un pouvoir.
Il faut enfin remarquer que cette comédie est probablement une allusion à la liaison qu'entretenait Louis XIV avec Madame de Montespan. Si le Roi soleil a assisté aux représentations de cette pièce, il pu y apprécier la mise en scène de sa propre séduction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Marti94
  21 avril 2018
Découverte « d'Amphitryon », une pièce de Molière que je ne connaissais pas. Cette comédie en trois actes qui date de 1668 est pourtant qualifiée de classique. Il n'est donc jamais trop tard.
Molière adore les subterfuges, les ruses et les quiproquos et il le montre avec talent une fois de plus. Tandis qu'Amphitryon est parti à la guerre, Jupiter va prendre son apparence pour réussir à séduire la belle Alcmène sa femme. C'est un autre Dieu, Mercure, qui va l'accompagner en prenant l'apparence du valet d'Amphitryon qui se nomme Sosie. Alors évidemment avec un nom pareil il est difficile de s'y retrouver et ce dernier a lui-même du mal à savoir qui il est. Mais c'est peut-être le contraire et de là que vient le nom commun sosie dont la définition est « personne qui a une ressemblance parfaite avec une autre », conformément à cette histoire.
Mercure sous les traits de Sosie va empêcher toutes entrées au palais durant la nuit car Jupiter la passe avec Alcmène. Elle va se laisser prendre au subterfuge et même être particulièrement satisfaite de la nuit qu'elle a passée dans les bras de celui qu'elle pense être son mari. Mais celui-ci, le vrai Amphitryon, est de retour et il a plutôt un tempérament de jaloux.
Lire ou écouter une pièce de théâtre de Molière en vers est toujours un grand plaisir. Pourtant, je trouve l'histoire d'Amphitryon un peu longue et la fin assez raide même si le texte reste plaisant. C'est à voir sur scène bien sûr.

Lu en avril 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PiertyM
  28 janvier 2014
Un amphitryon purement molière! Les dieux se font sosie et sèment trouble et confusion dans les couples d'amphitryon et Alcmène, de Sosie et Cleanthis. A côté de la bouffonnerie et des situations comiques qui égaient, on se rend compte combien de fois le monde invisible, le monde des esprits, des dieux ou Dieu lui-même se servent des hommes comme marionnettes!
Commenter  J’apprécie          60
Pas-chacha
  16 octobre 2016
Amphitryon et Sosie sont les victimes de Jupiter et Mercure. Jupiter est en effet amoureux d'Alcmène, la femme d'Amphitryon et le voilà prendre l'apparence du mari.
S'ensuivent scènes cocasses entre Sosie et Mercure, les deux Amphitryon, des qui-pro-quo entre les maris et les épouses... C'est bien écrit, c'est drôle, c'est court, et on en redemande! Encore une pièce de Molière que je découvre et que j'apprécie. Qu'importe qu'il se soit inspiré de Plaute!
Par ailleurs, quelques mots m'ont surprise... Des expressions que je pensais modernes et que j'ai découvertes anciennes: plaisant de réaliser l'évolution ou non de la langue!
Commenter  J’apprécie          51
JacobBenayoune
  24 novembre 2013
Nous sommes devant un génie du théâtre classique, un poète dramatique original et novateur; la preuve: sa pièce Amphitryon.

Elle est souvent classée comme une pièce inférieure à ses grandes comédies. Cette pièce est inclassable dans l'oeuvre moliéresque. D'abord par sa forme, puis par son contenu. Transgressant ainsi les règles de la comédie classique, il emploie le vers libre (variété de vers) qui rend les répliques plus souples, plus légères (comme dans les vers des Fables de la Fontaine). Les procédés de la farce sont présents avec les coups de bâton etc. Or cette comédie est moins hilarante que les autres, mais les personnages sont très bien travaillés et l'atmosphère générale est pleine de bonne humeur (même si l'on a pitié pour ce mari trompé). Molière s'inspire cette fois de la mythologie (de Plaute surtout) pour écrire une pièce à machines à la mode à l'époque. Ainsi la naissance d'Hercule doit résulter d'un adultère. La seule consolation de ce mari cocu est que son rival divin a pris sa forme pour séduire cette femme.

Une pièce à lire sans doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
kathy
  11 décembre 2016
Lorsque Jupiter jette son dévolu sur Alcmène, jeune mortelle mariée à Amphitryon, il ne peut parvenir à ses fins que sous les traits de son mari parti en campagne. Sosie, valet d'Amphitryon, vient rassurer la jeune épouse et annoncer le prompt retour de son maître. Seul dans la nuit, apeuré, il répète son ambassade, jouant tous les rôles à la fois, mais il se heurte à Mercure qui lui a emprunté son apparence et garde la porte du logis où Jupiter et sa bien-aimée s'ébattent. Les confrontations successives et croisées des personnages et de leurs imposteurs jettent un trouble croissant parmi les mortels. Dans cette comédie baroque, Molière révèle sa conception du théâtre comme carrefour de la réalité et du virtuel, qui prend ici la forme de dieux omnipotents, maîtres des apparences qu'ils créent aux dépens des humains.
Commenter  J’apprécie          30
Analire
  15 février 2013
Une nouvelle pièce de Molière, dans le prolongement de l'Ecole des femmes. Même temps, même humour, même quiproquo... Molière est fidèle à son style d'écriture, et c'est tant mieux pour nous !

Dans Amphitryon, le thème des doubles est au coeur de la pièce : les rôles des personnages sont inversés, puisque Jupiter prend la place d'Amphitryon et que Mercure prend celle de Sosie. L'humour est également très présente, notamment grâce aux personnages, qui sont à eux seuls, des héros ! La tragédie s'efface donc au profit du comique, représenté par des situations plutôt cocasses et des quiproquos.

Même si cette pièce ne me restera pas longtemps en mémoire, j'ai pris plaisir à la lire, et découvrir, une fois de plus, l'univers de Molière.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
Commenter  J’apprécie          30
dadotiste
  12 août 2012
La pièce d'Amphitryon se distingue de la comédie molièresque habituelle !
Les autres sont dans un esthétique classique.
Ici, ce n'est pas le caractère que l'on étudie mais la perte d'identité au travers du double : Amphitryon arrive à douter de sa propre existence, il touche à la folie !

Amphitryon incarne, dans une tragédie de Molière inspirée de PLAUTE, la figure pathétique du mari trompé
Commenter  J’apprécie          30
AmandineMM
  28 janvier 2012
A nouveau une pièce de Molière lue pour un de mes cours et à laquelle j'ai été aussi insensible qu'à mon ordinaire. L'humour de Molière ne m'atteint décidément pas et me laisse de marbre. le sujet lui-même était assez intéressant : la question du double, du sosie et de l'imposture, mais traité peut-être un peu trop rapidement à mon goût. La fin arrive trop facilement et m'a paru déplacée presque. Quelques aventures supplémentaires ne m'auraient pas déplu.
En ce qui concerne la forme versifiée, Molière la maîtrise toujours aussi bien, et les vers se lisent très naturellement et agréablement.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Molière

Quel est le vrai nom de Molière ?

Jean Coquelin
Jean-Baptiste Poquelin
Baptiste Gravelin
Molière Troiquelin

10 questions
784 lecteurs ont répondu
Thème : MolièreCréer un quiz sur ce livre