AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755640199
300 pages
Éditeur : Hugo Document (15/11/2018)
3.41/5   27 notes
Résumé :
Espionnage, politique, géopolitique, blanchiment, corruption, valises de billets, super-agents : le beautiful game n'est plus un jeu, mais une industrie. Et comme toute industrie, elle attire des hommes de l'ombre et suscite ses propres déviances, aussi créatives que troubles.
De Pini Zahavi, " l'homme le plus puissant du football mondial ", à Juan Figer, le doyen des agents mondiaux, en passant par Kia Joorabchian, La Mano Negra dresse le portrait de ces ho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Symphonie
  26 février 2019
Ce livre m'avait été fortement conseillé à la suite du décès d'Emiliano Sala, disparu récemment dans des circonstantes plus que troublantes et qui m'avait profondément affecté. Connaissant quelque peu les " magouilles " gravitant autour de ce sport , j'ai commandé La Mano Negra (la main noire) de Romain Molina sans hésiter à la Fnac, reçu deux jours plus tard.
Hélas, trois fois hélas ! Quelle déception ! Je dois avouer que je l'ai parcouru avec beaucoup de difficulté car trop peu documenté sur l'univers mafieux du football et les coups bas qui gravitent autour de ce sport. Pour être honnête, J'ai failli abandonner ma lecture à plusieurs reprises pour finalement survoler un bon nombre de pages afin de le terminer au plus vite.
A lire peut être par les amateurs de football.
Commenter  J’apprécie          181
Luniver
  03 mars 2021
Dans le monde du sport, un transfert devrait être simple : une équipe a besoin d'un certain profil, trouve un joueur qui y correspond, lui fait signer un contrat, et tout le monde est content. En pratique… c'est plus compliqué. Surtout dans le football : brasser des millions, ça attire un tas de gens, pas toujours très fréquentables, aux méthodes de travail créatives.
Romain Molina explore dans ce livre le monde des super-agents, ces quelques personnes qui ont forcément un doigt dans chaque transfert qui commence à aligner un certain nombre de zéros.
Le problème, c'est que ce monde est forcément très opaque : couches interminables de sociétés écrans dans des paradis fiscaux, hommes de main, hommes de paille, contacts avec des milieux d'affaire ou mafieux… C'est très technique, et la tête finit par nous tourner, à forcer de croiser toujours plus de noms, ou, au contraire, de revoir les mêmes têtes aux quatre coins du globe.
J'apprécie Romain Molina pour sa capacité à raconter des histoires, et je trouve que ce livre manque d'anecdotes. Il y en a bien quelques-unes – notamment, après avoir démêlé les fils d'un transfert, se rendre compte qu'une même personne est à la fois agent du joueur, conseiller du club vendeur, conseiller du club acheteur, et touche une commission des trois parties. Ou encore un agent qui a réussi à « convaincre » un sélectionneur national de faire jouer son poulain lors d'un match amical pour augmenter sa valeur marchande – mais pas assez à mon goût pour me donner un peu d'air pendant ma lecture. D'autant que comme les personnages décrits gardent bien leurs secrets, on ne voit pas tout de suite en quoi ils sont finalement si nuisibles au football en général.
À lire donc comme une enquête, mais pas comme un livre de voyage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Snarkk
  02 juin 2021
J'ai retrouvé ce livre dans ma bibliothèque et je me suis aperçu que je n'en avais pas encore écrit une critique sur Babelio. Manque de bol, alors que j'ai pondu quelque chose d'un peu chiadé, le site a planté et ma critique a disparu dans les méandres d'internet...

Alors pour résumer, parce que je ne vais pas m'infliger une autre itération : vous aurez affaire à un livre qui traite... d'affaires liées au monde du football. C'est du Molina, pour celles et ceux qui l'ont déjà lu ou qui le suivent sur un média vidéo bien connu : c'est à dire qu'on reste à la surface des choses sans jamais vraiment rentrer dans le lard, ce qui nous laisse toujours sur notre faim en tant que lecteur. Heureusement, on en apprend quand même des vertes et des pas mûres, mais toujours avec cette sensation que les non-dits sont plus présents que les écrits...
Commenter  J’apprécie          10
LionelFouda
  05 décembre 2020
On va arrêter de se mentir et de terminer les livres pour le plaisir de l'accomplissement. Ce livre est mauvais et je m'arrête là page 100. J'estime avoir eu assez de patience alors que j'ai bien lu "The secret Fooballer" ou encore "Le footballeur masqué" que je recommande à tous on en apprend de belles. Mais celui-ci est absolument sans intérêt on vous parle de personnes qui ont un impact sur le football mondial mais au lieu de parler de faits concrets on vous pond biographie après biographie sans intérêt livre -> au Rebut !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SnarkkSnarkk   02 juin 2021
Le 12 juin 2001, l'avocat des oligarques, Stephen Curtis, finalise le fameux payement de 1,3 milliards de dollars de Roman Abramovitch à Boris Berezovsky. Il est aidé par un autre avocat britannique, Stephen Moss, qui opère comme conseiller juridique de Badri. Ce tour de passe-passe, connu comme l'accord de Devonia, mériterait un livre à lui seul.
Commenter  J’apprécie          00
LuniverLuniver   02 mars 2021
Il y a toujours des affaires chez nous, ça n'arrête pas... Malheureusement, le public n'est pas au courant de tout, parfois car il ne s'y intéresse tout bonnement pas. C'est pourquoi le football est aussi puissant : c'est une échappatoire. Les gens voient ce qui se passe sur le terrain et défendent vaille que vaille leurs dirigeants, qui utilisent parfois leur poste pour d'autres aspirations.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Romain Molina (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Molina
Romain Molina - Comment et pourquoi j'ai écrit The Beautiful Game
autres livres classés : footballVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox