AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2343083762
Éditeur : Editions L'Harmattan (07/04/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Stéphane, une quinquagénaire dont la famille est originaire d'Algérie, se rend à Alger pour la première fois afin d'accompagner son père très âgé lors de son premier retour dans cette ville depuis l'indépendance. Il lui demande de rester quelques jours de plus. Au terme d'une quête personnelle, Stéphane va-t-elle accepter de prendre en compte le passé de sa famille en Algérie ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marti94
  27 août 2016
Le titre de cette pièce de théâtre peut paraître intrigant mais "Novembre Alger" est un excellent titre. Car Brigitte Molkhou évoque bien un lieu et son histoire : Alger, la colonisation, la deuxième guerre mondiale, la guerre d'Algérie, l'indépendance mais aussi le temps comme ce mois de l'année ou se rendent à Alger un père et sa fille. le temps c'est celui du retour au passé, aux racines, le rapport entre générations mais aussi celui qui passe, le temps de la vieillesse.
La pièce se déroule en huis clos dans un grand hôtel avec vue sur la baie d'Alger, en novembre 2010. Stéphane est une femme d'une cinquantaine d'années vivant à Paris. Elle accompagne son père à une conférence de médecins. Il est très âgé et n'est pas revenu à Alger depuis l'indépendance. Il demande à sa fille de rester et Stéphane doit décider si elle le laisse seul, quelques jours, ou si elle l'oblige à repartir avec elle.
Des fantômes vont apparaître dont celui de sa mère qui fait écho à son enfance avec ses parents. Et, au terme d'une journée, d'une quête personnelle et de la découverte de vieilles lettres, Stéphane va comprendre et accepter la vie passée de son père.
L'histoire est donc intéressante car elle croise plusieurs thèmes, trop peut-être car il y a quelques lourdeurs entre les passages sur l'histoire de l'Algérie, façon documentaire, et les rapports familiaux au centre de la pièce.
Lu en août 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
MSB_
  22 août 2017
Une pièce remarquablement jouée, et mise en scène tant dans le respect d'une réalité historique et des particularités culturelles, qu'avec une créativité affirmée, par son dénouement inattendu et ses personnages mystérieux.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Marti94Marti94   28 août 2016
Le père – Stéphane, c’est sans doute difficile à imaginer pour toi, on idéalise ses parents mais ces quatre années de ta prime enfance, de 1956 à 1960 ce furent des années très dures pour moi… Les responsabilités, la guerre, le déchirement entre mes deux pays sur ces deux rives de la Méditerranée. J’étais très attaché à l’Algérie, je me sentais vraiment un juif arabe…

Stéphane – Mais notre famille était française depuis 1870…

Le père – Ce n’est pas si simple, Stéphane, c’est bien le décret Crémieux qui nous a arraché comme tous les juifs d’Algérie à notre statut d’indigène pour nous rendre français en 1870 mais on a perdu notre nationalité en 1940 à cause des lois de Vichy…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   29 avril 2016
Il m’a demandé aussi où on trouvait un bon barbouche, le couscous aux herbes de son enfance…
J’avais l’impression que tout cela avait existé quelque part, oui, mais pas pour moi.
Que chercher quand on revient sur les pas de son enfance?
Papa, c’est magnifique mais rester à Alger seul à 90 ans, c’est de la folie.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : algerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs (2) Voir plus