AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782757889220
288 pages
Points (26/08/2021)
3.6/5   93 notes
Résumé :
Un roman policier rythmé et superbe, entre Engrenages et The Wire, qui entremêle les points de vue des flics et des truands. Une course dopée à l'adrénaline où chacun veut sauver sa peau.

Détenu en quartier d'isolement depuis trop longtemps, François Legal s'apprête à prendre la plus grande décision de sa vie : trahir les siens. Il n'a plus l'âge de courir après le fric facile et rêve d'une retraite paisible aux côtés de Diane, qui l'attend dehors. Ta... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 93 notes
5
10 avis
4
17 avis
3
13 avis
2
0 avis
1
1 avis

Jeanfrancoislemoine
  04 septembre 2021
Ce qui va faire la force de ce polar " à la française " , c'est le statut de son auteur , chef de la " Brigade de protection des mineurs à Paris" après avoir été chef de la BRI au moment des attentats de 2015 . Au moins , dans le bouquin , on sait qu'on va voyager " en terrain connu " et , même si tout , sans aucun doute , ne peut - être révélé au grand public , on va être plongé au milieu d'actions criantes de vérité et d'authenticité, un atout franchement essentiel grâce auquel de nombreux " anciens policiers " se sont fait un nom dans ce genre littéraire. Quand les idées sont bonnes et qu'en plus la plume est loin d'être maladroite , toujours bien accordée avec la situation , on sait d'emblée qu'on va passer un fort bon moment . Ce fut le cas pour moi .
Résumer les différentes intrigues me paraît, encore une fois , parfaitement inutile , la quatrième de couverture se suffit largement à elle- même. .
Ce qui me paraît à noter , par contre , c'est que l'on va côtoyer deux mondes qui " s'imbriquent " parfois quand la situation l'exige .D'un côté, " les truands " , de l'autre les flics et croyez - moi ,on ne va pas s'ennuyer . On va suivre le cheminement pas toujours " cool " des premiers et les méthodes des seconds pour les empêcher de nuire . On va tout voir , réunions, recherches sur le terrain , planques interpellations " soft " ou musclées, au petit matin ( Ou là, c'est de bonne heure , bien trop tôt pour moi ...) ou en circulation au prix de risques ...calculés , les interrogations , les compromissions , les dénonciations, le " marchandage ", les intuitions ...Ajoutez- y l'émotion créée par la mort , il y a vraiment tous les ingrédients et Christophe Molmy sait " secouer " le shaker pour réaliser un cocktail de première qualité.
Les truands parlent comme des truands , éprouvent des sentiments , se méfient les uns des autres , se mettent en colère , se vengent ...Les flics travaillent en équipe et essaient de dissimuler les failles qui peuvent survenir , se retrouvent parfois seuls avec eux même , se " marrent " .ensemble sans qu' on puisse y trouver à redire , parlent ...comme des flics .Je tiens à préciser que le fait d'employer du vocabulaire spécifique à cette profession est un excellent choix .
On croirait se retrouver dans un film noir et blanc venu d'un temps que les moins de vingt ans.... Pas de vulgarité, pas de scène trop spectaculaire et ensanglantée à l'extrême. Non , rien de tout ça. Une fiction dans laquelle tout nous rapproche d'un terrain que l'auteur connaît sur le bout des doigts et ça, c'est un gros plus pour les amateurs du genre dont je fais partie .
Tout de même , un conseil : " Touchez pas au grisbi " sinon vous pourriez vous retrouver dans " Ascenseur pour l'échafaud " et là , je ne pourrais rien pour vous malgré tout le respect que je vous porte ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          655
Giraud_mm
  09 mars 2022
François Legal rêve de sortir enfin de prison pour couler des jours heureux auprès de Diane. À contre-coeur, il se décide à faire appel au capitaine Philippe Lelouedec : moyennant quelques tuyaux, le flic s'engage à aider le truand à obtenir permissions et remises de peine, malgré les réticences de sa jeune coéquipière, Corine Lafleur.
Legal obtient ce qu'il souhaitait, mais le retour à la liberté n'est pas aussi idyllique que prévu. de plus en plus aigri, il se met à jouer double, voire triple, jeu, à son seul profit, du moins le souhaite t'il...
Policier lui-même, l'auteur connaît bien les sujets dont il nous parle. Je pense qu'on peut lui faire confiance à propos des procédures d'intervention et de compte-rendu qu'il décrits.
Il nous fait pénétrer dans des mondes de truands assez dissemblables, celui des petits braquages et celui de la délinquance financière, qu'il connaît manifestement assez bien.
Il nous introduit également dans un univers de policiers, où l'atteinte d'un résultat, parfois quels que soient les moyens utilisés, devient une priorité absolue. Il n'en néglige pas pour autant les relations interpersonnelles qui se créent.
Christophe Molmy nous livre un bon roman noir où l'inconnue n'est pas le(s) nom(s) du ou des coupables mais plus le dénouement, qui m'a quand même un peu trop tiré par les cheveux... Un sursaut d'humanité étonnant !
Finalement, dans ce roman, le plus intéressant est peut-être la forme narrative retenue. Les intrigues se croisent pas petites touches, tantôt du point de vue des policiers, tantôt de celui des malfrats, pour qu'on n'en ait pas trop vite une vue d'ensemble. L'utilisation alternative des noms et des prénoms des personnages vient encore brouiller les pistes.
L'ouvrage est bien écrit, rythmé, et se lit donc facilement.
Un bon roman noir, assez étonnant.

Lien : http://michelgiraud.fr/2022/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Tostaky61
  14 juin 2020
Il n'y a pas mieux qu'un flic pour raconter des histoires de flics.
Christophe Molmy, patron de la BRI avant de consacrer son temps libre à l'écriture, est donc expert en la matière.
François Legal est en prison.
Il vient de voir sa peine prolongée à la suite d'un incident dont il se prétend innocent. La zonzon, il ne supporte plus.
Dehors il y a Diane. Elle l'obsède. Il faut qu'il sorte.
Pour ça il veut passer un deal avec  Philippe Lelouedec, le flic qui l'a arrêté. Il va devenir indic.
Et là, on rentre dans le vrai polar.
Celui du terrain.
Tantôt aux côtés des policiers, tantôt dans l'ombre des délinquants.
D'un côté on planque, on traque, on prend en filature.
De l'autre on casse, on braque, on trafique et parfois, on défouraille.
L'avantage quand vous avez un professionnel du côté de la plume, c'est que ça se ressent dans le récit.
Il y a du vécu.
Et quand vous êtes dans un chapitre où la chasse aux voyous est lancée, impossible de lâcher le bouquin. de toute façon vous n'allez pas sauter de la voiture en marche. Attachez vos ceintures, n'oubliez pas votre gilet pare-balles, vérifiez que vous avez votre calibre prêt à l'emploi et... accrochez-vous.
C'est tellement bien écrit que ça en est jouissif.
Là, vous avez du pur polar, avec des flics qui ne sont pas des super héros, pas plus d'ailleurs que des flics tourmentés et alcooliques comme on en rencontre fréquemment dans le genre et des criminels qui ne sont ni des enfants de choeurs, ni des Robin des bois pour qui l'on a de l'empathie.
Chez Molmy, les policiers sont de vrais policiers, qui font le job, mettant leur vie et parfois leur carrière en danger.
Quant aux gangsters (en ces temps particulièrement troublés il faut faire attention à ce que l'on écrit...), ils viennent de tous les horizons, mais là encore Monsieur Molmy sait de quoi il parle.
Vous l'aurez compris, Après le jour, c'est LE polar du moment à s'offrir ou à offrir à tous les amateurs du genre et pas que...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          333
celine85
  12 novembre 2021
Lelouedec propose un marché à François Legal. Il devient indic pour la police dans l'affaire Costa et en échange, il s'arrange pour le faire sortir du quartier d'isolement et de prison. Il accepte car il veut retrouver sa femme Diane dont il est fou amoureux. Au final chacun va vouloir sauver sa peau.
Qui est mieux placer qu'un commissaire qui a dirigé la BRI et qui est aujourd'hui est chef de la brigade des mineures pour écrire un tel livre. Christophe Molmy nous a certainement pas tout dévoilé mais l'histoire tient la route et le style est fluide.
Commenter  J’apprécie          360
Sylviegeo
  04 novembre 2021
Après avoir failli abandonner cette lecture plusieurs fois, j'ai fini par finir ce titre. Que je m'y suis ennuyée. Aucun personnage ne me fut sympathique, la narration est lourde et les liens entre tous ces voyous bien minces. Et il y a tellement de trous dans le récit...Rien de résolu, tout est escamoté. Ouf . Non ce roman n'est pas pour moi. Je n'ai pas trouvé l'intrigue ( y en a t-il une ? ) intéressante et je n'ai pas trouvé que les personnages avaient du coffre . Bref vous le sentez bien que, perso, je n'ai pas senti cette lecture. Non rien ne m'a touchée.
Désolée.
Commenter  J’apprécie          282

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   24 juin 2020
Impossible de savoir quelle heure il était. Pas moyen de se rendormir. Juste une impression de vide, terrifiante, qui l’avait saisi. Sales et nus, les murs de la cellule s’étaient mis à danser autour de lui comme dans un manège. Ses tempes menaçaient d’exploser à chaque battement de cœur. François tenta malgré tout de se redresser, de s’asseoir dans son lit pour échapper à l’angoisse que le silence venait de convoquer. L’air, chaud et épais, peinait à remplir ses poumons, lui collait à la peau comme un chiffon moite. Une douleur aiguë lui ouvrit le crâne, l’obligea à se rallonger en s’écrasant les paupières de ses paumes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   18 mars 2021
Impossible de savoir quelle heure il était. Pas moyen de se rendormir. Juste une impression de vide, terrifiante, qui l’avait saisi. Sales et nus, les murs de la cellule s’étaient mis à danser autour de lui comme dans un manège. Ses tempes menaçaient d’exploser à chaque battement de cœur. François tenta malgré tout de se redresser, de s’asseoir dans son lit pour échapper à l’angoisse que le silence venait de convoquer. L’air, chaud et épais, peinait à remplir ses poumons, lui collait à la peau comme un chiffon moite. Une douleur aiguë lui ouvrit le crâne, l’obligea à se rallonger en s’écrasant les paupières de ses paumes. Après des années d’enfermement, l’isolement n’aurait pas dû autant l’affecter, mais ces temps-ci, il s’éveillait sans même se souvenir de l’endroit où il se trouvait. Les neuf derniers mois au quartier d’isolement l’avaient laminé. Un séjour de trop au purgatoire. Il faisait jour, c’était la seule chose dont il était certain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   24 juin 2020
Le pire était que, pour une fois, il ne méritait pas son sort. Depuis qu’il était gamin, lorsqu’il subissait un nouvel interrogatoire, il s’entêtait à répéter qu’il n’avait rien fait et, la plupart du temps, mentir lui avait plutôt réussi. Mais pas cette fois-ci. Les explosifs retrouvés dans sa cellule ne lui appartenaient pas.
Commenter  J’apprécie          30
leslivresmapassionleslivresmapassion   24 octobre 2020
Calé dans le canapé, sa coupe de champagne à la main, François avait toutes les raisons de se laisser aller, mais il se raidissait au contraire. Dahan était comme une pieuvre. Il se déployait avec lenteur, maniant les promesses et les compliments pour s'enrouler autour de sa proie. Il l'avait vu faire en prison, berçant des matons ou d'autres détenus pour obtenir ce qu'il voulait. Il ressemblait à une sorte de masse informe qui, même lorsqu'elle prenait des coups, se remettait et revenait, insidieusement. Sans autre orgueil que de parvenir à ses fins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   24 juin 2020
Il se concentra pour se rappeler ce qu’il faisait avant de tomber de fatigue ; un détail, un ruissellement, un cafard, un bruit infime qui l’aurait aidé à se repérer. Au lieu de cela, il sentit une bouffée de haine le déborder, réprima un cri qui n’aurait servi à rien d’autre qu’agacer les matons.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Christophe Molmy (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Molmy
Patron de la BRI (Brigades de Recherche et d'intervention) de Paris, Christophe Molmy est aussi écrivain. Son troisième roman, "Après le jour" nous fait vivre à l'intérieur de la vie d'une brigade. L'histoire d'un détenu qui craque en quartier d'isolement, et qui va devenir un indic pour obtenir sa libération. Pour cela, il appelle le flic qu'il avait arrêté dix ans plus tôt. Ce policier a besoin d'une affaire en échange qui concerne des braqueurs. Mais entre le truand et le chef de l'ordre, qui manipule qui ? Un polar rythmé où chacun veut sauver sa peau.
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1531447-emission-du-mercredi-27-mai-2020.html
+ Lire la suite
autres livres classés : Escrocs et escroqueriesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les loups blessés" de Christophe Molmy.

Que signifie le terme autopsie ?

regarder à l'intérieur de quelqu'un
voir de ses propres yeux
analyser quelqu'un

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les loups blessés de Christophe MolmyCréer un quiz sur ce livre