AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782732479248
Éditeur : Editions de la Martinière (18/01/2018)
3.93/5   46 notes
Résumé :
Coline a toujours rêvé d'intégrer la PJ. Mais elle n'a ni l'allure ni l'audace qu'on prête aux grands flics parisiens. Et puis… c'est une femme. Elle végète dans son commissariat de banlieue, jusqu'au jour où le suicide d'une jeune femme la met sur la piste d'un tueur en série.
De son côté, Philippe, vieux routier du 36 quai des Orfèvres, se débat avec une prise d'otage et des braqueurs manouches qu'il rêve de saisir en flagrant délit.
Se peut-il que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 46 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Jeanfrancoislemoine
  13 mai 2019
Lorsque je me trouve sans aide de la part de mon libraire , seul face à un rayon qui présente une foule de romans , je dois me prouver que je ne suis pas " orphelin " et faire preuve de perspicacité . C'est de cette façon que "Quelque part entre le bien et le mal " de Christophe Molmy m' est arrivé entre les mains . Alors les critères ? D'abord ce titre un peu long et vraiment énigmatique , à mon sens , puis une couverture superbe , porteuse de promesses , de suspense , de mystère, une couverture bien alléchante .Ensuite la quatrième et , surtout , surtout , un roman écrit par un "gars de la maison " , et pas n'importe lequel , non , le chef de la BRI à Paris ,spécialisé dans la lutte contre le grand banditisme.......
Si on ne connait pas ses qualités d'écrivain, on se doute qu'on aura un roman très inspiré par sa profession , un roman " collant " à la réalité donc très " vrai ".
Voilà mon raisonnement et , après un tête à tête bref mais pétillant d'un amour naissant , mon livre et moi franchissons les portes de la librairie .......
Evidemment , pour savoir s'il y aura affinités, il faut se " découvrir ", et , " quelques heures plus tard , c'est fait" et ...bien fait...
D'abord , la première crainte est vite dissipée, ce monsieur sait écrire et bien , alternant dialogues et récit avec bonheur et utilisant de temps à autre et à bon escient ,un vocabulaire spécifique au monde de la police et ....des truands , si je puis m'exprimer ainsi.
Plusieurs intrigues s'entrecroisent , se chevauchent , traduisant l'effervescence qui peut régner dans les services de police , et mettant en avant des méthodes de recherches que l'on peut parfois découvrir dans certains feuilletons télévisés. On suit parfaitement l'avancée des recherches , les doutes , les déductions , les erreurs , les succès , les échecs des policiers qui n'ont pas forcément plus de " dextérité " ou de chance que ceux qu'ils poursuivent .
Pas de scènes très spectaculaires mais du " vécu " dans un environnement qui nous est parfaitement familier , le monde de tous les jours.
Et puis , il y a des personnages considérés plus à travers leurs compétences et leurs faiblesses d'hommes et de femmes qu'à travers un statut " de héros " comme cela arrive bien souvent , parfois même involontairement......Ici , l'équipe semble occuper un espace d'ordinaire dévolu à un personnage marquant . Les scènes de filature sont , à ce sujet , tout à fait convaincantes.
En conclusion , j'ai passé un très bon moment avec ce " nouveau compagnon " et je me suis rassuré quant à mes capacités personnelles à choisir un roman en l'absence de mon libraire .C'est certes rassurant mais il ne faudrait pas non plus que cela devienne une habitude !!!!
Voilà , c'est fini , n'étant pas très enclin à la fidélité en matière de romans , je dis " Merci pour ce bon moment " ( ça me rappelle quelque chose , ça...) , je range mon " copain sur une étagère " où il trouvera bien d'autres congénères et je repars à la librairie . Peut- être mon libraire sera - t - il revenu ,sinon.....
Je vous recommande ce livre d'un auteur qui me semble très très bien parti....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          635
Bazart
  25 mars 2018
Faut il être un grand professionnel de la police pour savoir écrire un beau roman sur les moeurs de la police judiciaire?
J'aurais à tendance à répondre que ce n'est pas forcément lié et que pas mal d'ex ( ou toujours en activité) policiers émérites ont laissé peu d'empreinte dans le monde de la littérature policière.
Toutefois, il est certain qu'être chef actuel de la BRI de Paris, brigade spécialisée contre le grand-banditisme et le terrorisme aide quand même à trousser un récit un tant soit peu authentique et crédible.
Ce statut c'est celui de Christophe Molmy, patron de l'anti-gang, qui a mené l'assaut contre l'Hypercacher de la Porte de Vincennes.
Molmy ,quelques années après avoir écrit un premier roman policier très remarqué et auréolé de plusieurs prix littéraires « Les loups blessés », récidive avec un nouveau polar paru en début d'année 2018 "Quelque part entre le bien et le mal"
On sent, tout au long de son récit , que celui ci est fortement inspiré par ce que vit Molmy dans son quotidien de commissaire, soit qu'il a vécu directement soit qu'il a entendu dans des confidences de collègues.
Comme pour " les loups blessés", la grande qualité de ce deuxième roman ancré dans le réel, et cette authenticité irrigue aussi bien les dialogues ( pas mal d'argot utilisées par les policiers en action) ou les détails des diffèrentes séquences d'investigation.et des procédures expliquées. L'auteur n'hésite pas à employer les termes spécifiques du milieu de la police, il y a d'ailleurs toujours un renvoi qui explique de quoi il s'agit .
Les chapitres courts alternent les points de vue des flics, des truands et du tueur en série, dont nous suivons ses pulsions meurtrières, le fameux chien noir de la citation qu'il crève de ne pas sortir et faire exploser!
On y découvre et apprend une foultitude d'informations plus passionnantes les unes que les autres,Les personnages sont fouillés, sensibles attachants, d'une grande finesse psychologique.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
anlixelle
  11 avril 2018
Tous les policiers, ou anciens policiers, auteurs de polar ne peuvent pas s'improviser aussi facilement qu'ils le souhaiteraient Auteurs avec un grand A. Beaucoup m'ont d'ailleurs déçue.
Je ne connaissais pas Christophe MOLMY, chef de la Brigade de recherche et d'intervention,  dite aussi BRI ou Brigade antigang de Paris jusqu'à ce qu'une Masse critique me choisisse (merci à Babelio et aux Éditions De La Martinière !).
J'ai découvert d'abord un Auteur très intéressant, déroutant dans le bons sens du terme, car c'est la première fois que j'apprécie une plume aussi fine et détaillée dans un roman - policier. Son texte bien travaillé, apporte une structure de phrases, un langage écrit  bien au delà de ce qu'on trouve en général dans ce genre de livre. C'est donc le premier point positif, à savoir que ce Policier, en activité,  écrit fort " joliment ". Je voulais le souligner.
Mais pour moi, une lecture - plaisir c'est quand écriture rime avec contenu, quand forme et fond sont réunis quelque part entre sensibilité et réflexion. Ici, et c'est le second point positif, pour moi, l' écriture délicate de Christophe MOLMY fouille avec une intelligence remarquable la psyché de tous ses protagonistes.
Et ils sont assez nombreux.
Au final, gitans braqueurs, flics de plusieurs services pas toujours copains - copains, fliquette " paumée ", tueur, avocat... seront réunis dans une affaire qui n'a, certes, rien de très originale, mais celle-ci est cependant  si bien décrite et menée qu'elle a pris une puissance inattendue pour la lectrice que je suis. La plongée dans ce quotidien policier, comme dans celui des malfrats est incroyable de réalisme.
J'ai été conquise par cette absence de langue de bois, ces détails non connus du grand public, sans que se soit érigé une quelconque différence de traitement entre les forces de l'ordre et les voyous dans le texte.
Monsieur MOLMY décrit, fait s'exprimer au travers de sa plume tous ses personnages avec beaucoup d'analyse et une impressionnante sensibilité.
Je conseille fortement de ne surtout pas se laisser décourager par les premiers chapitres qui posent les forces en présence positives comme négatives pour ce roman qui fait suite au très remarqué Les loups blessés. Je ne le connaissais pas, mais souhaitant rattraper mon ignorance, cet ouvrage est déjà dans ma bibliothèque.
Par son style, son intelligence, et sa profondeur Quelque part entre le bien et le mal m'a profondément touchée. A suivre donc ...
Lien : http://justelire.fr/quelque-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
druspike
  22 août 2020
Insta: https://www.instagram.com/druspike/
Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092
Ce livre est arrivé dans ma PAL il y a un an suite à une opération « lisons en vacances » organisée par le CE de mon homme. J'avoue que j'avais pris celui là plus par dépit de ne rien trouver d'autre dans le catalogue … Je n'avais jamais entendu parler de l'auteur, je ne savais vraiment pas où je mettais les pieds !
De quoi ça parle ? «Coline a toujours rêvé d'intégrer la PJ. Mais elle n'a ni l'allure ni l'audace qu'on prête aux grands flics parisiens. Et puis… c'est une femme. Elle végète dans son commissariat de banlieue, jusqu'au jour où le suicide d'une jeune femme la met sur la piste d'un tueur en série.
De son côté, Philippe, vieux routier du 36 quai des Orfèvres, se débat avec une prise d'otage et des braqueurs manouches qu'il rêve de saisir en flagrant délit.
Se peut-il que ces affaires soient liées ? Et jusqu'où chacun ira-t-il pour sauver sa peau. Ou risquer la sienne ?
Dans les rues de Paris se croisent flics, avocats, voyous et victimes. Au milieu de tout ce monde, le chien noir veille. Celui qui patiente, tapis en chacun de nous. le maître de nos pulsions. Et qui n'attend qu'un bruit infime, un geste, pour se réveiller et nous emporter dans sa furie. »
Je peux vous dire que c'était loin d'être gagné pour ce roman, il passait juste dérrière l'apothicaire et j'étais dans l'état d'esprit compliqué quand on sort d'une lecture grandiose à savoir : qu'est ce qui va pouvoir passer dérrière ça ?
C'est le genre de moment que je déteste parce que souvent ça m'amène à une panne de plusieurs semaines ! Et bien contre toute attente, ce polar a su tenir le job et en plus il aura été une excellente surprise !
Comme d'hab je n'avais pas lu la quatrième de couv donc je ne savais pas dans quoi je me lançais. J'ai très vite compris qu'on était dans le genre polar réaliste qui sent le vécu et généralement c'est un style que j'aime beaucoup. Cette fois encore ça a très bien fonctionné avec moi, je me suis laissé emporter par la plume ultra réaliste.
Je me suis rendue compte assez vite qu'on était plus ou moins dans un tome 2, mais alors pour le coup on peut le lire sans avoir lu le 1 sans soucis ! Il y a 2/3 références au tome précédent qui forcément nous échappe mais rien qui nous frustre ou qui empêche de bien suivre l'histoire et les personnages ! Bravo à l'auteur pour ça parce que c'est hyper agréable.
J'ai beaucoup aimé les personnages de Coline et le groupe de la PJ ! Coline a une force et une détermination très inintéressante.
J'ai adoré suivre l'enquête de Coline tout comme celle en parallèle de l'équipe de Philippe. J'ai trouvé assez vite qui était l'assassin, mais ça ne m'a pas dérangé, ce roman ne repose pas sur une énorme révélation donc j'étais plus tôt contente d'avoir réussi à bien voir les choses.
Ce roman se lit hyper vite, 380 pages qu'on peut sans problème lire d'une traite, moi j'ai dû couper ma lecture mais bon je l'aurais quand même lu assez vite (2 jours).
Un polar peut être un peu classique mais qui fonctionne très bien, une écriture vraiment sympa et des personnages attachants je vous le recommande !

Note 8,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Natalivre
  25 avril 2018
D'un côté, le commandant Philippe Lelouedec de la PJ et son équipe sont en prise avec des braqueurs de banque manouches. de l'autre, dans un commissariat de banlieue dirigé par un ancien de la PJ, Coline, une jeune policière prometteuse, appelée sur les lieux d'un suicide d'une jeune femme flaire un probable homicide, d'autant plus que ce n'est pas le premier "suicide" dans la zone et qu'il y a des similitudes. A partir de là, les différentes équipes policières vont se croiser, être amenées à collaborer et travailler ensemble, ce qui n'est pas toujours facile, et ces 2 enquêtes vont finir par se rejoindre.
Vrai polar écrit par un vrai policier. On est immergé dans le quotidien de ces professionnels tellement ça parait vraisemblable, du vocabulaire employé aux mises en situation ; presque un documentaire sur la vie des commissariats et brigades. Lecture agréable, sans aucune difficulté.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   24 mars 2018
Une succession de petits incidents rythmait désormais sa vie. Accidents de la circulation, disputes familiales, tapages nocturnes. Cette accumulation de troubles mineurs, de râles presque inaudibles qu'il ignorait auparavant avait pris un nouveau sens. A sans cesse s'attarder sur le pire, il avait longtemps, comme beaucoup de flics, fini par se laisser convaincre que le mal se cachait partout, imperceptible, niché dans les douleurs chroniques qui s'engouffraient dans tous les cœurs. Il s'était laissé envahir par ce tropisme sans lutter, sans même s'autoriser à poser les yeux sur le monde qui l'entourait. Il lui avait fallu tant endurer pour le comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BazartBazart   20 mars 2018
Un matin, debout face au miroir de la salle de bains, ce qu'on lui avait répété et répété était subitement devenu une évidence ; il avait lâché prise. Lentement, il avait recommencé à prendre soin de lui. Ses fonctions, les relations publiques qu'elles lui imposaient, l'obligèrent à faire un effort pour habiller sa silhouette dégingandée. avec l'âge, il portait des lunettes qui, tout compte fait, ajoutaient à son charme. Il allait plus régulièrement chez le coiffeur pour entretenir la coupe qu'une relookeuse lui avait conseillée. Sa transformation n'avait pas été fulgurante, mais il allait mieux. La routine du commissariat avait fini de refermer ses plaies. Ce quotidien si prévisible, qu'il avait tant redouté au début de sa carrière, s'était révélé une catharsis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
JeanfrancoislemoineJeanfrancoislemoine   12 mai 2019
Assis à la terrasse d'un café , Philippe suivait les échanges radio en feignant de ne pas regarder l'agence bancaire de l'autre côté de la rue .Pour donner le change , il fit mine de s'intéresser à une cliente attablée près de lui .Elle paraissait sensible à son charme et , malgré la situation , réussit à le troubler .Du moins jusqu'à ce qu'il comprenne - trop tard - que son attention s'adressait à un autre qui venait de surgir derrière lui . Il se sentit comme un gosse pris en faute . Tandis que le couple s'embrassait , il se consola en se disant qu'au moins , aucun des gars du groupe n'avait été témoin de la scène . ( p 116 ) .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2018
Le vol, c’est un métier comme un autre. Franck Schmidt en vivait depuis qu’il était enfant. Depuis que son père lui avait expliqué qu’en dehors des siens prendre ce qu’il désirait n’était pas du vol mais un mode de vie. Celui de gens qui avaient refusé le choix facile d’un appartement de banlieue et d’un petit boulot. Celui de ses oncles, ses cousins. De presque toutes les personnes qui l’avaient vu grandir. Ce métier, il l’abordait avec la rigueur et le sérieux d’un professionnel, exigeant et attentionné envers ses partenaires, habile et prudent sur le terrain, joueur et taiseux avec les flics. Il avait vite compris que, pour durer, le secret était de se gaver sans être trop regardant, ramasser tout ce qui était possible sans devenir trop gourmand. L’intérêt majeur de cette vie était la liberté. Ce qu’il devait préserver avant tout. La liberté, et le frisson qui le parcourait à chaque fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BazartBazart   20 mars 2018
Un grognement lui rappela qu'il n'était pas le seul à décider. Il passa doucement sa main entre les oreilles de l'animal pour le flatter. A cette heure, il pouvait le sortir autour de chez lui sans trop de risques. Il trainerait dans les rues désertes en le promenant pour se donner du courage. Et profiterait de la nuit pour trouver la force de l'abandonner.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christophe Molmy (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Molmy
Patron de la BRI (Brigades de Recherche et d'intervention) de Paris, Christophe Molmy est aussi écrivain. Son troisième roman, "Après le jour" nous fait vivre à l'intérieur de la vie d'une brigade. L'histoire d'un détenu qui craque en quartier d'isolement, et qui va devenir un indic pour obtenir sa libération. Pour cela, il appelle le flic qu'il avait arrêté dix ans plus tôt. Ce policier a besoin d'une affaire en échange qui concerne des braqueurs. Mais entre le truand et le chef de l'ordre, qui manipule qui ? Un polar rythmé où chacun veut sauver sa peau.
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1531447-emission-du-mercredi-27-mai-2020.html
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les loups blessés" de Christophe Molmy.

Que signifie le terme autopsie ?

regarder à l'intérieur de quelqu'un
voir de ses propres yeux
analyser quelqu'un

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les loups blessés de Christophe MolmyCréer un quiz sur ce livre

.. ..