AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de MaminouG


MaminouG
  06 juin 2022
Si je ne connais pas Philippe Moncho le musicien, je commence à me familiariser avec l'auteur. J'avais beaucoup aimé "Le jardin des anges", texte empli de poésie, magnifiquement écrit. Je viens de terminer son dernier roman "Respirer la nuit" et, même s'il est totalement différent, la poésie persiste et l'écriture est toujours aussi belle.

Je ne saurais pour autant le placer dans une catégorie précise. Il relève à la fois d'une ode à la Corse, ses paysages, son ciel bleu, d'une belle histoire d'amour mais aussi d'une enquête policière. Plus étonnant encore, l'auteur se révèle être le personnage principal de ce petit récit d'à peine plus de cent pages. L'histoire commence par une interview radiophonique de l'auteur par Laura Castelli. Différents auditeurs posent des questions relatives à son métier, à sa "routine d'écriture", son "procédé de création". Et, lorsque la journaliste l'interroge sur ses livres de chevet, il n'hésite pas à faire l'éloge (que je partage totalement) d'un écrivain ami, publié par les mêmes éditeurs. Laura Castelli va très vite faire battre le coeur de Philippe et tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si une série d'assassinats ne venait couvrir de nuages sombres le ciel pourtant si bleu de son refuge montagnard. Je ne vous en dirai pas davantage sur la suite de cette histoire. A vous de la découvrir.

J'ai beaucoup aimé ce petit ouvrage à l'écriture poétique, imagée, certes, mais en même temps très moderne. Cela montre que, de même qu'en décoration l'ancien se mêle agréablement au moderne, en écriture le mélange des genres est du plus bel effet. J'ai beaucoup aimé les nombreuses références littéraires et notamment à René Char, poète que j'apprécie particulièrement. J'ai beaucoup aimé aussi le suspens qui s'invite petit à petit, la confiance qui s'effrite, l'apparition du Commissaire Montemagni, mystérieux à souhait "…visiblement âgé, il avait la démarche d'un vélo à la roue voilée." J'ai beaucoup aimé encore la fin en forme de cliffhanger qui laisse présager d'une suite. Wait and see. L'auteur dira si je me trompe.

Et pour rajouter une touche personnelle hors littérature, j'ai beaucoup aimé la couverture aussi bleue et nuit que le ciel et cette tasse de café fumant, boisson on ne peut plus présente dans le roman, la vie de Philippe Moncho. Je me demande d'ailleurs s'il n'écrit pas à l'encre café.

"Respirer la nuit", un moment de lecture absolument délicieux.

Un grand merci aux Editions La Trace et à l'auteur pour cette lecture.

Lien : https://memo-emoi.fr
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (9)voir plus