Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782755643404
477 pages
Hugo et Compagnie (10/10/2019)
4.56/5   358 notes
Résumé :
Pourra-t-il lui redonner le sourire ?Lorsqu'Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n'est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n'avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un tem... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
4,56

sur 358 notes

Saiwhisper
  25 février 2021
Suite aux avis dithyrambiques sur la toile, j'ai acquis cette romance contemporaine en gardant bien en tête qu'il me faudrait attendre le bon moment pour le lire. En effet, « Nos âmes tourmentées » porte bien son titre : les thèmes sont difficiles, sensibles et sombres. On parle de viol, de maltraitance sur mineurs, de cyber-harcèlement, de slut-shaming (harcèlement vis-à-vis des femmes à l'aise et sexuellement actives qui sont considérées comme des « salopes »), de diffamation, de traumatisme, de dépression, de violence ainsi que de suicide. Or, l'auteure développe très bien ses sujets et va souvent émouvoir ses lecteurs… Pour ma part, le dernier tiers a failli m'arracher une larme tellement c'était intense et bien retranscrit ! de ce fait, ce one-shot ne correspondra pas à tout le monde, notamment aux âmes sensibles ayant du mal avec les sujets cités plus haut. Certes, il y a tout de même de l'espoir ainsi que des moments drôles toutefois, le chemin pour parvenir à une vie stable est semé d'embûches…
Je n'ai pas été loin du coup de coeur avec cette romance entre Eden et Azalée ! Tous les deux forment un binôme extraordinaire qui m'a fait rire autant qu'il m'a bouleversé. Dès le départ, leur relation m'a conquise, car on est sur du chien et chat, avec des piques savoureuses ainsi que des petits coups bas (pas bien méchants) qui font rire aussi bien le tandem que les lecteurs. En outre, Morgane Moncomble ne se contente pas de proposer un couple jouant à se faire des crasses : elle va prendre le temps de construire leur histoire sur la durée, proposant aussi bien des petits défis que des instants tendres ou des discussions sérieuses entre le duo. de ce fait, la romance est crédible, ce qui la rend beaucoup plus belle ! D'ailleurs, il est à noter que l'on va éviter les passages clichés comme celui du couple qui va bien, puis qui se fait la tête durant le dernier quart du livre pour finalement se retrouver. Certes, les héros se querellent, se disent les choses en face et peuvent parfois se blesser néanmoins, ils sont capables d'introspection, de maturité et de pardon pour avancer.
Malgré le fait que l'ouvrage fasse 540 pages, on ne s'ennuie pas pour autant… Et on en demanderait encore ! Il faut avouer que l'on s'attache facilement à tout ce petit monde, que ce soit aux narrateurs ou à leur entourage. Leur cercle d'amis est vraiment touchant, en particulier Andrew (le meilleur ami d'enfance d'Azalée), Alec (un autiste Asperger aux répliques aussi savoureuses qu'adorables), le couple Alyssa/Josh (surtout Alyssa qui m'a fait bien rire) ou encore Noah (le petit dernier à intégrer le groupe). Faith est également une personne trop mignonne, mais je ne préfère pas trop en dire, car cela pourrait gâcher l'une des révélations… Et que dire d'Azalée ou Eden ?! Deux personnages principaux qui ont su me charmer, alors que les grandes lignes de leur personnalité peut paraître « classique ».
Eden est l'archétype du type bien au passé difficile et aux nombreux secrets. Difficile de ne pas succomber à son charme, mais surtout à son caractère franc, observateur, taquin, attentionné, responsable, intelligent et sensible. Bien qu'il soit parfois violent quand on s'attaque à ceux qu'il aime, il m'a semblé être un homme incroyable et bienveillant ! de plus, j'ai vraiment aimé sa manière d'approcher l'héroïne et de prendre le temps de fendre sa carapace. Azalée est une femme entière que j'ai trouvée intéressante, engagée, féministe, sarcastique, gentille, drôle et pétillante malgré la douleur qui broie quotidiennement son coeur… Elle a rapidement su me conquérir avec sa force de caractère et sa passion pour la chanson. de plus, j'ai adoré l'idée qu'elle réalise des podcasts féministes… mais pas uniquement ! Certes, elle défend le droit de la Femme toutefois, elle pointe également du doigt des problèmes de notre société ou aide ses auditeurs dans leur quête identitaire. Les extraits de « Dear Patriarchy » en début de chapitre sont toujours très justes, poignants et intéressants. On regretterait presque de ne pas avoir accès au contenu de ces rendez-vous audio ! Pour toutes ces raisons, Azalée m'a fait forte impression tout au long du roman. D'ailleurs, j'ai réellement été admirative de son courage lors de la soirée étudiante ! Vous l'aurez compris : on a là un tandem époustouflant et touchant que l'on prend plaisir à suivre, puis évoluer.
C'est une avalanche d'émotions qui vous submergera au fil de la lecture, notamment lors du dernier tiers où il sera difficile de rester de marbre ! L'auteure m'a complètement transportée par sa romance, ses thématiques actuelles, son humour bien dosé et le déroulé du scénario. Ainsi, j'ai bien envie de découvrir d'autres publications de son cru. En attendant, je vous recommande cette pépite à découvrir d'urgence.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          21 0
Marlene_lmedml
  06 novembre 2019
UN ROMAN ÉPOUSTOUFLANT, CRIANT DE VÉRITÉ !
Qu'on se le dise, ce roman est estampillé « New Romance » mais l'histoire qu'il contient ne se limite pas à un seul genre littéraire. Ce serait tellement réducteur pour ce récit de dire que ce n'est qu'une romance. Certes, il y a une histoire d'amour, magnifique et rédemptrice, mais… Morgane Moncomble a fait fort avec la profondeur de son livre.
L'autrice prévient ses lecteurs avec un avertissement avant le début du roman, j'ai trouvé cela très judicieux, surtout que ce troisième roman est bien différent de [Viens on s'aime] et [Aime-moi, je te fuis].
Quand on lit un tel récit, on s'y perd, corps et âme. On s'imprègne de la voix de l'autrice, de tous ces messages qu'elle a su faire passer à travers une fiction qui flirte dangereusement avec notre réalité. Une triste réalité. Une réalité qui ne devrait plus exister tellement elle est laide et destructrice.
[Nos âmes tourmentées] est un roman moderne qui allie tous les ingrédients pour rendre le lecteur dépendant ! Morgane Moncomble est cette jeune autrice qui met les pieds dans le plat, elle expose ses idéaux, sa bienveillance, elle crie haut et fort tout ce que tout le monde pense tout bas !
Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d'autres hommes. Les femmes peuvent aimer d'autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n'ont pas à être musclés. Les femmes n'ont pas à avoir des formes. Les hommes n'ont pas à aimer le sexe. Les femmes n'ont pas à être minces.
DES PERSONNAGES SINGULIERS ET TERRIBLEMENT ATTACHANTS !
Ne voulant pas trop en dévoiler, je vais rester vague sur nos deux héros. Sachez simplement qu'ils sont merveilleux, singuliers et terriblement attachants. J'ai souffert à leur côté et j'ai aimé découvrir la moindre de leurs failles. J'ai aimé le duo qu'ils forment et l'évolution de leur idylle.
Morgane Moncomble nous offre des personnages forts, très humains qui vont vous émouvoir du début à la fin. Azalée et Eden sont entourés par beaucoup de personnages. C'est ce que j'ai aimé dans ce récit, et ce qui nous conduit à voir cette histoire comme bien plus qu'une romance.
« Il meurt d'envie de me hacker. D'entrer là-dedans, dans ma tête, dans mon coeur, et de foutre le bordel, de tout prendre, de comprendre. »
Tous les protagonistes ont ce petit quelque chose qui nous attendrit ! Je me suis attaché à chacun d'entre eux, ils ont la part belle dans cette histoire et ils illustrent à merveille des thématiques puissantes, telles que l'amitié, l'amour et le droit à l'erreur.
Ce roman est riche de personnalité, tous très humains, les personnages s'animent pour nous plonger dans un récit tantôt dur, tantôt drôle et léger.
« – Je vous ai à l'oeil, Azalée Green.
[…]
– Alors, je m'arrangerai pour être toujours agréable à regarder, Eden Weiss. »
UNE HISTOIRE A LIRE DANS LES ECOLES !
Morgane Moncomble nous offre une pépite. Avalanche d'émotions, thématiques coup de poing, romance addictive et passionnée… Ce livre est LE livre que vous devez lire incessamment sous peu !
En me lançant dans cette lecture, j'avais la bougeotte, j'avais envie de retrouver la plume de l'autrice, j'avais envie qu'elle me transmette des émotions comme elle sait si bien le faire, et là j'ai pris une violente claque ! Je me suis sentie galvanisée par la puissance et la profondeur de l'histoire. Par la modernité que l'autrice instille dans son écriture.
Morgane Moncomble est une autrice engagée, elle nous offre un récit brillant, bienveillant qui conserve un côté divertissant, drôle et sexy. Elle a su trouver le rythme parfait, les descriptions ne sont ni trop lourdes ni trop légères.
« – J'ai rêvé de vous, cette nuit !
Surprise, je lui ai renvoyé son sourire.
– Ah oui ?
– Vous mouriez. »
Ce roman peut heurter la sensibilité des lecteurs, moi la première car une des thématiques m'a touché de près dans ma famille. J'ai été ravagé de l'intérieur, comme rarement lorsque je lis. J'ai tellement été touché par la façon dont l'autrice à choisi de mener son histoire. Elle n'enjolive pas les choses, elle a su trouver un juste milieu pour rendre son histoire parfaite.
Bienvenue sur Dear Patriarchy,
À tous ces hommes blancs et hétérosexuels, bien peinards devant leur télé, qui pensent que les femmes sont déjà l'égal de l'homme : Caroline, une petite fille de sept ans vivant au Kenya, a subi une mutilation génitale féminine par sa mère avant d'être offerte en mariage à un homme de soixante ans. Elle a dû fuir pour mettre fin au cauchemar.
Vous trouvez toujours que le monde se porte bien ?
UNE ROMANCE QUI FERA FONDRE VOS COeURS !
Vous êtes romantique ? Vous aimez les héros qui savent faire la cour à une femme ? Qui respecte les femmes et qui ne sont pas des bad boy en puissance ?
Cette romance m'a plu de A à Z ! C'est simple. C'est ce genre d'histoire d'amour qu'il manque en ce moment dans la new romance. Vous voyez j'en ai marre d'avoir toujours les mêmes schémas, et là… quelle bouffée d'air frais. Morgane Moncomble m'a fait fondre, tout simplement.
J'ai tout de suite été charmée, grâce à l'humour dans un premier temps. Puis avec les sentiments puissants qui vont unir nos héros. Les romances drôles et profondes c'est carrément ma came, donc voilà ici j'ai eu la totale.
« Aujourd'hui, j'ai eu l'impression de la connaître depuis toujours, et pourtant elle demeure un vrai mystère. Comme si mon âme connaissait son âme et que cela suffisait à tout. »
L'autrice défend avec conviction le droit des femmes mais pas que… Elle ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes et elle pointe du doigt tout ce qui ne va dans notre société actuelle. Ce roman doit être lu par un maximum de lecteurs, il parlera différemment à chacun d'entre eux. Morgane Moncomble a su adopter un angle très intéressant pour transmettre de nombreux messages. J'applaudis bien fort !
« Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Si personne ne vous l'a dit aujourd'hui : vous êtes forts, ne serait-ce que pour avoir survécu à cette journée. Mine de rien, ce n'est pas toujours facile. »
EN BREF :
[Nos âmes tourmentées] est une magnifique romance qui a fait battre mon coeur à vive allure ! Mais c'est surtout un récit moderne et puissant qui met en lumière des thématiques très actuelles et importantes. Elle défend le droit des femmes et ses idéaux à travers une histoire percutante qui conserve un côté léger et sexy. Cette jeune autrice nous offre un livre à lire dans les écoles, un récit qui sensibilise, qui heurte et qui résonnera en chaque lecteur. Elle nous éclaire sur des faits de société, sur des inégalités et des situations qui doivent cesser. J'ai été très touchée par cette histoire, je ne peux que vous conseiller de foncer lire cette merveille.

Lien : http://www.lmedml.fr/2019/11..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          5 1
Odlag
  30 septembre 2020
Troisième roman de Morgane Moncomble après Viens, on s'aime et Aime-moi je te fuis que j'avais beaucoup aimés, Nos âmes tourmentées est pour moi un petit coup de coeur.
L'histoire nous est racontée selon le point de vue des deux personnages principaux, Azalée et Eden.
Azalée tient un podcast, "Dear Patriarchy", dans lequel elle dénonce les inégalités hommes/femmes, met en avant le droit de chaque femme d'être comme elle est sans avoir à se préoccuper du regard des autres, raconte des témoignages de personnes ayant vécu des expériences traumatisantes (viol, harcèlement, agression, etc.). Ainsi, au début de presque tous les chapitres d'Azalée nous avons un extrait de son podcast, et c'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié. Azalée est une personne qui a vécu un grand traumatisme et, pour essayer d'oublier cette souillure dont elle n'a jamais parlé à personne, elle s'est éloignée de ses amis et s'est mise à coucher avec beaucoup de garçons, ce qui lui a valu une réputation de traînée. Parce qu'elle n'en pouvait plus, et parce qu'elle a perdu tous ceux qui lui étaient chers, elle a décidé de partir le plus loin possible, mais n'a jamais pu oublier. Devenue indéniablement féministe, Azalée se sert de ce podcast pour essayer d'aider les (potentielles) victimes de discrimination, de viol, etc. Aide qu'elle n'a pas pu avoir lorsqu'elle en a eu le plus besoin. Mais lorsqu'elle revient à Charleston, elle a la chance de faire la connaissance d'Eden, qui va justement lui apporter ce soutien. Car même si elle joue les femmes fortes et indépendantes, toutes ces ombres qui planent au-dessus d'elle deviennent trop lourdes à porter seule. Et au fond d'elle existe toujours cette ado effrayée et traumatisée par la trahison de ces personnes en qui elle avait confiance. J'ai trouvé en Azalée un être profondément meurtri et particulièrement touchant, un être fier et fort mais avec aussi ses faiblesses, et un humour décapant. Un personnage très bien construit face auquel on ne peut rester insensible.
Eden m'a moins touchée, probablement parce qu'on reste surtout centré sur Azalée et ce qu'elle défend, mais il n'en est pas moins intéressant pour autant. Il a lui aussi eu une enfance assez sombre et, à cause de cela, a autrefois fait quelques bêtises. Aujourd'hui il en paie les conséquences et fait tout pour rattraper ses erreurs afin d'obtenir enfin ce qu'il souhaite le plus au monde. Lorsqu'il rencontre Azalée, dont il est le voisin, il sait d'instinct qu'elle ne sera pas qu'une passade et va tout faire pour la séduire, en lui montrant avant tout qu'elle peut compter sur lui, peu importent ses problèmes. Et il va avoir besoin d'une bonne dose de détermination pour parvenir à passer les barrières qu'elle s'est construites. Parce qu'Azalée est bien décidée à ne pas se laisser séduire facilement. Leur rencontre m'a d'ailleurs bien amusée, comme leurs joutes verbales et les mauvais tours qu'ils se jouent l'un à l'autre à tour de rôle. Cela permet de donner au roman une petite touche de légèreté face aux sujets difficiles qui y sont abordés.
Les autres personnages qui gravitent autour de ces deux-là sont tout aussi bien traités, chacun ayant une personnalité propre avec des qualités et des défauts. J'ai particulièrement apprécié Alec, atteint du syndrome d'Asperger, symbole même de l'innocence et de l'honnêteté ; une bonne bouffée d'air frais dans cette ville d'hypocrites.
On pourrait reprocher à cette romance de prôner le féminisme, l'acceptation de soi peu importe son apparence, etc., tout en mettant en scène des personnages principaux au physique avantageux : Azalée est décrite comme une femme magnifique, mince, bien proportionnée, à la belle chevelure rousse, et Eden comme un homme beau, grand et musclé (et tatoué ! le parfait bad boy qui n'en est pas un). Mais c'est ce qu'on trouve dans la plupart des romances, car c'est ce que la majorité du lectorat de romances recherche (soyons honnêtes). Après, être beau n'est pas forcément quelque chose de positif : on peut très bien être complexé par son physique (c'est le cas d'Azalée qui se trouve maigre et qui déteste que l'on fasse des compliments ou autres remarques sur sa silhouette ou son poids) et l'important c'est comment l'on se sent et non comment les autres nous voient ; certains pensent qu'une femme ne peut pas être belle et intelligente ; ou parfois les gens estiment que tu n'as pas à te plaindre de ta vie parce que t'es canon (si si, j'ai déjà entendu des gens dire ça), alors que les merdes, ça arrive à tout le monde. Et puis nous n'avons pas tous la même perception de ce qu'est un bel homme ou une belle femme : Azalée est magnifique sous le regard d'Eden, c'est principalement lui qui nous la décrit, et inversement nous découvrons Eden selon le point de vue d'Azalée. Ce sont eux qui se trouvent mutuellement beaux. Mais il y a des gens qui préfèrent les femmes plus pulpeuses ou les hommes moins musclés. Il m'est d'ailleurs arrivée de ne pas aimer la description d'un personnage masculin pourtant considéré comme un beau gosse dans l'histoire. Chacun ses goûts, quoi. Donc oui, nos personnages principaux sont décrits comme ayant un beau physique, ce qui est le cas dans la majorité des romances, mais cela n'enlève rien au réalisme de l'histoire ni à la pertinence des propos mis en avant dans ce roman.

Et il ne s'agit pas là d'une romance légère. Les thèmes abordés dans ce roman sont durs, car ici on parle de viol, de harcèlement, de maltraitance, de suicide... Azalée et Eden vont devoir faire face à beaucoup de noirceur avant de parvenir à trouver enfin le bonheur qu'ils méritent. Cette romance est d'autant plus forte que les drames qu'ils ont vécus, et qu'ils vont vivre, sont sombres.
La plume de Morgane Moncomble dessert à merveille le réalisme de cette histoire, qui a été pour elle très difficile à écrire. L'intrigue est bien menée et tout à fait crédible, même si je lui reproche d'avoir parfois pris quelques raccourcis et qu'il y a quelques manques dans ce récit. Si l'autrice prend son temps au départ pour commencer en douceur la relation entre Azalée et Eden, les choses se précipitent peut-être un peu trop vers la fin. J'aurais aimé en voir davantage : une dernière rencontre entre la nouvelle épouse, sa fille et Azalée, qui mérite franchement des excuses, n'aurait pas été du luxe ; ou encore que l'on puisse suivre plus longuement Azalée dans sa phase de guérison (je ne peux pas trop en dire sans dévoiler des points importants du récit), que je trouve tout de même essentielle étant donné que l'intrigue tourne autour de son traumatisme. Des éléments manquants qui sont pour moi importants et qui font que cette romance n'est pas un gros coup de coeur (mais un petit quand même).

En bref...
Nos âmes tourmentées est une romance qui ne laisse pas indifférent. À travers l'histoire d'Azalée et Eden, deux êtres ayant vécu une expérience traumatisante, Morgane Moncomble aborde des thématiques difficiles et malheureusement toujours très actuelles, telles que le viol, le harcèlement, la maltraitance, le suicide... Donc si vous cherchez une romance légère, passez votre chemin. Ses personnages attachants et les drames qui surviennent bouleversent, et l'on ne souhaite alors qu'une chose : que la vérité enfin éclate (et surtout que tout le monde accepte d'y croire), et que chacun puisse enfin guérir et aller de l'avant. Même si la fin aurait mérité un meilleur développement, l'intrigue est globalement bien menée et tout à fait réaliste, et servie par une plume percutante et pleine d'humour. Car pour des sujets aussi sérieux et durs, un peu d'humour n'est pas de trop, et l'autrice a trouvé un très bon équilibre entre ces différents tons.
C'est un petit coup de coeur pour moi, peut-être que ce sera pour vous un gros coup de coeur ou simplement une bonne lecture. Dans tous les cas, c'est un roman à découvrir, ne serait-ce que pour les idées qu'il défend.
Lien : https://escape-in-books.blog..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          0 0
Lectrice-Lambda
  21 octobre 2019

« Nos âmes tourmentées » est le nouveau livre de Morgane MONCOMBLE. Petit-à-petit, elle se fait une place parmi les plus grandes et beaucoup de lecteurs succombent au charme de sa plume et de ses histoires.
Le petit dernier est censé être bien différent de ces deux précédents ouvrages, « Viens on s'aime » et « Aime-moi je te fuis ».
« Nos âmes tourmentées » va nous plonger dans le quotidien de Azalée, une jeune femme qui doit retourner à Charleston, sa ville natale. Elle l'avait fuit pour échapper à des souvenirs terribles, mais sa défunte mère lui a légué la maison familiale. C'est donc à reculons qu'elle y retourne pour une durée la plus courte possible.
Sauf qu'une fois arrivée, elle va rencontrer Eden, son nouveau voisin. Il est doux, il est calme, il lui tient tête et ne prête pas attention aux rumeurs. Il est tout simplement différent.
A ses côtés, elle veut changer. Elle veut peut-être de nouveau faire de la place au bonheur dans son quotidien. Seulement, cela voudrait dire rester à Charleston, cette ville qui est synonyme pour elle de malheur.
Est-ce que ce livre est différent des autres que Morgane MONCOMBLE a déjà publiés ? Oui.
En se plongeant dans cette histoire, on s'embarque à nos risques et périls dans un récit qui va nous chambouler, nous torturer, nous repousser dans nos retranchements.
Azalée est une héroïne mystérieuse qui cache bien des secrets. Pourtant, le prologue annonce la couleur. Ce n'est pas écrit noir sur blanc ce qu'il lui est arrivé mais malgré tout, on sait. On est un peu comme mis dans le secret, un secret noir et difficile à encaisser. On est comme témoin d'une scène que nous n'aurions jamais dû voir, d'ailleurs j'étais presque gênée d'avoir comme premier aperçu de ce personnage cette scène si horrible pour elle.
Après ce premier shoot d'émotions, nous la retrouvons plusieurs années plus tard lorsqu'elle revient dans sa ville natale. Nous la découvrons forte, dotée d'un sens de l'humour plutôt impressionnant et un peu détachée de son passé malgré des ombres qui planent au dessus de sa tête. Chaque petit détail, chaque petit indice que distille Morgane MONCOMBLE sur son passé nous saute aux yeux. On veut savoir pourquoi, on veut savoir qui, on veut savoir comment.
Heureusement, le récit se focalise pendant un long moment sur la rencontre entre Azalée et Eden, son nouveau voisin. Ils se cherchent, le charme opère rapidement. Même si la jeune femme ne veut pas s'engager, Eden veut commencer quelque chose avec elle, veut la faire changer d'avis. Il sait qu'elle n'est pas comme les autres. Il sait qu'être avec elle, ce n'est pas pour une nuit.
J'ai beaucoup aimé la romance entre Eden et Azalée, une relation qui commence par une belle amitié malgré le fait qu'ils sont attirés l'un par l'autre. Ca ne va ni trop rapidement, ni trop doucement. Ils passent étapes par étapes, au rythme du coeur de la jeune femme.
Azalée est une héroïne touchante, qui m'a beaucoup plu. J'ai été autant émue par son personnage adolescente, que par sa version adulte. Ses faiblesses sont sa plus grande force et même si elle a besoin d'aide, c'est une battante. Elle fait preuve de beaucoup d'empathie et j'ai adoré découvrir tous les sentiments qu'elle cache au plus profond d'elle.
Même si Azalée m'a séduite, mon gros coup de coeur va pour Eden. C'est le genre de héros que j'aime : prévenant, doux, charmeur, drôle, sérieux. Quand il s'engage, c'est pour de vrai. D'ailleurs, lui aussi a des problèmes et il fait tout pour les résoudre. Lorsque l'on découvre son secret, on fond une nouvelle fois.
Bien évidemment, l'histoire ne tourne pas qu'autour de la romance entre ces deux personnages.
Les problèmes de Azalée n'ont jamais été résolus et son retour à Charleston va être forcément l'occasion pour qu'ils réapparaissent. On ne s'attend pas à tout ce qu'il va se passer. On ne s'attend pas du tout aux parallèles entre son passé et son présent. C'est terriblement dur. Les personnages ne sont pas épargnés et sincèrement, lorsque chaque secret a été révélé et que d'autres sont apparus, j'ai eu le coeur qui a saigné. Il faut reprendre plus d'une fois son souffle pendant cette histoire, on ne peut pas rester indifférent pendant notre lecture.
Malgré tout, même si j'ai vraiment adoré cette lecture pour ces différentes raisons, ce n'est pas un coup de coeur. Il manquait peu. Je pense que c'est l'accumulation de drame qui m'a un peu éloignée de l'histoire.
De plus, la fin est un peu trop rapide à mon goût. Alors que la première moitié du livre prend son temps pour poser les bases du récit et bien développer les relations et le suspens, la seconde moitié se développe à une vitesse folle. Oui, ça emmène de la tension et le rythme soutenu nous plonge encore plus dans l'histoire. Cependant, j'ai eu l'impression de survoler les problèmes, de passer à toute vitesse et de ne pas m'attarder. Pourtant, à mons avis, les personnages auraient mérité un peu plus de temps, un peu plus de développement.

En conclusion, « Nos âmes tourmentées » est une lecture qui m'a chamboulée. Morgane MONCOMBLE nous plonge dans une histoire bien plus sombre que ces deux précédents livres. Elle y délivre des messages durs, une réalité que beaucoup ne veulent pas encore voir. le fait que ces problèmes soient aussi bien ancrés dans notre société rend l'histoire encore plus bouleversante.
Les personnages sont attachants, notamment Eden qui est tout simplement parfait.
La fin est un peu rapide à mon goût, même si certaines scènes m'ont estomaquées, notamment le fameux « Merci de m'avoir crue » qui pèse encore lourd sur mon coeur.
C'est presque un coup de coeur, presque. Par contre c'est un livre à lire absolument.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          3 0
DreamsRomances
  29 octobre 2021
Nos Ames Tourmentées est un roman qui me tentait depuis sa sortie. Je ne regrette en aucun cas cet achat ! Dans ce roman, Morgane Moncomble ne se contente pas d'écrire une histoire d'amour, elle nous met une véritable claque dans la figure avec les différent sujets sensibles traités ici tels que le viol, la violence, le suicide, la dépression, le slut-shaming. D'ailleurs, elle nous met un avertissement en début de roman pour nous prévenir. L'auteure nous dépeint une histoire tristement belle, des personnages à une belle psychologie.
Azalée et Eden se ressemblent bien plus qu'il n'y paraît. Je vous laisse découvrir pourquoi. Azalée est une femme forte, courageuse, féministe. A sa place, je n'aurais certainement pas eu le courage de faire tout ce qu'elle a fait. Elle est également une personne drôle, dont ses répliques m'ont faites exploser de rire. Eden, quant à lui, est un homme doux, attentionné, prévenant. Avec Aze, il prend le temps de percer sa carapace petit à petit. Et même lorsque que nos deux protagonistes sont ensembles, bien d'autres épreuves leur tombent dessus. Quand on pense que Azalée s'en est sortie de ses démons, un retournement de situation nous explose à la figure sans prévenir. C'est ça qui rend leur romance crédible, bien loin de celle d'After qui me vient en tête. On aimerait tous avoir un Eden dans notre vie, en tant qu'amis, ou petit copain. Il ne se contente pas de juste être là pour Azalée, à son écoute, il la secoue aussi, même si cela ne plait pas. Cette citation pourrait très bien définir Eden :
Je ne réalise que maintenant qu'Eden est tout ce dont j'ai besoin. Un homme qui me contredit, qui me bouscule et me pardonne mes erreurs. Un homme qui ne me met pas sur un piédestal, quitte à me balancer mes quatre vérités en pleine face, mais un homme qui pourrait m'accompagner jusqu'en enfer.
L'auteure développe très bien tous ses sujets reliés entre eux d'une manière ou d'une autre. J'ai du faire des pauses entre les chapitres, tellement mon coeur et ma gorge se sont serrées.
La petite bande de potes qu'ils forment est plaisante à voir. Ils sont tous présents pour épauler Azalée, que ce soit Josh, Alyssa, Andrew, Noah ou encore Alec, atteint de l'autisme d'Asperger. Avec ce second personnage, Morgane ne va pas le laisser de côté, bien au contraire, au même titre que les autres. J'ai du mal à mettre des mots sur ce roman bouleversant. Pour moi, c'est une histoire qui doit se vivre à 200% en compagnie de tous ces personnages. Je pense que peu importe, qui nous sommes, nous nous reconnaitrons forcément dans l'un de ces nombreux personnages. La petite fille de Eden, Faith, est adorable et mignonne. Voir les moments avec son père ou avec Azalée ont étés une bouffée d'air frais dans ce roman, qui alterne entres moments doux, et moments durs. J'aurai aimé plus de moments entre le père et sa fille. Mais mis à part ça, ce roman est vraiment quelque chose de bouleversant.
C'est un roman qui a frôlé le coup de coeur, et je vous laisserais avec une citation de Dear Patriarchy, qui figurent à chaque début de chapitre du point de vu d'Azalée, qui sont intéressantes, et nous poussent à nous questionner.
Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Guérir prend du temps. C'est tout sauf facile. Il y aura des moments où vous aurez envie de revenir à vos vieux démons, des moments où vous vous demanderez si vous êtes assez forts pour vous en sortir.
Mais cela vaut le coup. Parce que vous êtes forts, parce que même si vous êtes incapables de vous en rendre compte,  des gens vous aiment et vous tendent la main.
Je m'appelle Azalée Green... et je suis une survivante.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          3 0

Citations et extraits (131) Voir plus Ajouter une citation
ade_brb18 ade_brb18   10 janvier 2022
Le temps d’une seconde, je me demande si elle aussi voit les marques. Voit-elle les miennes comme je vois les siennes ? Telles les deux surfaces d’un même miroir.
Commenter   J’apprécie          0 0
LesLecturesDeMelanie LesLecturesDeMelanie   17 novembre 2019
C'est vrai qu'être une femme, c'est easy. On se fait siffler dans la rue et tripoter dans le train dès qu'on porte une jupe, on se fait traiter de pute quand on couche et de coincée quand on ne couche pas, on n'est pas prises au sérieux quand on dit avoir été violée, on est payées moins que vous pour bosser autant, on est forcées de fonder une famille passé trente ans par peur d'être considérées comme parias de la société, on doit rester belles mais surtout naturelles, sans être grosses mais sans être maigres non plus car "personne ne veut d'un sac d'os", puis alors on ne doit surtout pas être trop intelligentes, et encore moins oser se battre pour nos droits, sinon c'est qu'on est des rabat-joie et qu'on ne trouvera pas de mari. D'ailleurs, on est obligées de vouloir un mari et des enfants, pas vrai ? Et on devraist savoir faire à manger et le ménage, sinon on n'est pas une "vraie femme". Et ça, ce 'est que la surface du problème; je t'épargne les choses sordides que les femmes subissent dans les pays du tiers-monde. Non t'as raison à côté de ça, c'est si dur d'être un homme blanc, riche et hétéro en 2018.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          7 0
Marlene_lmedml Marlene_lmedml   06 novembre 2019
Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d’autres hommes. Les femmes peuvent aimer d’autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n’ont pas à être musclés. Les femmes n’ont pas à avoir des formes. Les hommes n’ont pas à aimer le sexe. Les femmes n’ont pas à être minces.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          11 1
Livresmagique Livresmagique   29 avril 2021
EXTRAIT 1: Le pire,c’est la culpabilité.Même si vous savez pertinemment qu’aucun comportement ne justifie le viol,vous croyez dur comme fer que c’est votre faute.
Page: 52

EXTRAIT 2: La vie m’a appris qu’il ne fallait compter sur personne de toute façon.On est seul,peu importe le nombre d’amis qu’on a sur Facebook.
Page: 61

EXTRAIT 3: Bienvenue sur Dear Patriarchy,
S’il vous plaît,souvenez-vous que les gens combattent des démons intérieurs que vous ne pouvez voir,vivent des choses que vous ne pouvez savoir.Soyez gentils.
Page: 218

EXTRAIT 4: -Bon sang,tu ne pèse rien.Aïe! m’écrié-je quand elle me donne une claque sur la tête.J’ai dit quelque chose de mal?
-Si je pesais lourd,tu me l’aurais dit?
-Non,mais...
-Exactement! Ça aurait été inapproprié.L’inverse,c’est pareil.Qui te dit que je ne suis pas complexée?
Je fronce les sourcils,confus.Elle est parfaite!
-Complexée de quoi?
Silence.Je réalise soudain qu’elle ne plaisante pas.
-D’être trop maigre.Par exemple.
Oh.J’avoue ne pas y avoir pensé.On pense toujours aux femmes qui sont complexées par leurs kilos en trop,mais j’imagine qu’on oublie trop souvent les autres.
Page: 300

EXTRAIT 5: - Je suis sérieux ! Avec vos conneries de féminisme, c'est devenu super difficile d'être un homme; t'es un macho si tu refusés de la laisser payer et t'es aussi un macho si tu ne paies pas à sa place; il suffit que tu frôles le corps d'une nana dans le train pour qu'elle crie à l'agression sexuelle...
- T'as raison, l'interrompre sèchement Azalée, et je sais tout de suite qu'il n'a aucune chance. C'est vrai qu'être une femme, c'est easy. On se fait siffler dans la rue et tripoter dans le train dès qu'on porte une jupe, on se fait traiter de pute quand on couche et de coincée quand on ne couche pas, on n'est pas prises au sérieux quand on dit avoir été violée, on est payées moins que vous pour bosser autant, on est forcées de fonder une famille passé trente ans par peur d'être considérées comme parias de la société, On doit rester belles mais surtout naturelles, sans être grosses mais sans être maigres non plus car "personne ne veut d'un sac d'os", puis alors on ne doit surtout pas être trop intelligentes, et encore moins oser se battre pour nos droits, sinon c'est qu'on est des rabat-joie et qu'on ne trouvera jamais de mari et des enfants, pas vrai ? Et on devrait savoir faire à manger et le ménage, sinon on n'est pas une "vraie femme". Et ça, ce n'est que la surface du problème: je t'épargne les choses sordides que les femmes subissent dans le pays du tiers-monde. Non t'as raison, à côté de ça, c'est si dur d'être un homme blanc, riche et hetero en 2018.
Page: 306-307

EXTRAIT 6: Il y a des rencontres qui changent une vie,des rencontres qui ne sont pas en mesure de vous sauver mais qui peuvent vous accompagner jusqu’au bout du chemin.Comme une lumière dans l’obscurité.
Page: 504
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          1 0
pommerouge pommerouge   30 décembre 2019
Saviez-vous que l'hystérie est une névrose qui touche plus les femmes que les hommes ? Le mot lui-même provient du latin hystericus, qui signifie "relatif à l'utérus", et décrit des excès émotionnels incontrôlables.
Sympa.
Moi, ce que j'ai envie de savoir, c'est si quelqu'un s'est déjà posé deux minutes pour se dire : "En même temps, avec tout ce qu'on leur fait subir, pas étonnant qu'elles pètent un câble" ?
Nous sommes restées silencieuses et obéissantes si longtemps, par peur et par devoir, qu'il suffit qu'on agisse normalement pour être considérée comme hystériques.
Quand il nous arrive d'avoir des sautes d'humeur, la première question qu'on nous pose, c'est : "T'as tes règles ?"
Non, je n'ai pas mes règles, connard. Je suis juste en colère.
Et putain, je crois qu'on en a bien le droit.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          3 0

Videos de Morgane Moncomble (7) Voir plus Ajouter une vidéo
Grand roman, tout petit prix : le succès 2020 de Morgane Moncomble sort enfin au format poche ! Découvrez l'histoire aux airs de K-drama d'Aaron et Fleur, disponible dans toutes les librairies ! https://hugonewromance.fr/fallingagain/
autres livres classés : new romance Voir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4306 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littérature Créer un quiz sur ce livre

.. ..