AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755643404
Éditeur : Hugo et Compagnie (10/10/2019)

Note moyenne : 4.82/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Pourra-t-il lui redonner le sourire ?Lorsqu'Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n'est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n'avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un tem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  06 novembre 2019
UN ROMAN ÉPOUSTOUFLANT, CRIANT DE VÉRITÉ !
Qu'on se le dise, ce roman est estampillé « New Romance » mais l'histoire qu'il contient ne se limite pas à un seul genre littéraire. Ce serait tellement réducteur pour ce récit de dire que ce n'est qu'une romance. Certes, il y a une histoire d'amour, magnifique et rédemptrice, mais… Morgane Moncomble a fait fort avec la profondeur de son livre.
L'autrice prévient ses lecteurs avec un avertissement avant le début du roman, j'ai trouvé cela très judicieux, surtout que ce troisième roman est bien différent de [Viens on s'aime] et [Aime-moi, je te fuis].
Quand on lit un tel récit, on s'y perd, corps et âme. On s'imprègne de la voix de l'autrice, de tous ces messages qu'elle a su faire passer à travers une fiction qui flirte dangereusement avec notre réalité. Une triste réalité. Une réalité qui ne devrait plus exister tellement elle est laide et destructrice.
[Nos âmes tourmentées] est un roman moderne qui allie tous les ingrédients pour rendre le lecteur dépendant ! Morgane Moncomble est cette jeune autrice qui met les pieds dans le plat, elle expose ses idéaux, sa bienveillance, elle crie haut et fort tout ce que tout le monde pense tout bas !
Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d'autres hommes. Les femmes peuvent aimer d'autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n'ont pas à être musclés. Les femmes n'ont pas à avoir des formes. Les hommes n'ont pas à aimer le sexe. Les femmes n'ont pas à être minces.
DES PERSONNAGES SINGULIERS ET TERRIBLEMENT ATTACHANTS !
Ne voulant pas trop en dévoiler, je vais rester vague sur nos deux héros. Sachez simplement qu'ils sont merveilleux, singuliers et terriblement attachants. J'ai souffert à leur côté et j'ai aimé découvrir la moindre de leurs failles. J'ai aimé le duo qu'ils forment et l'évolution de leur idylle.
Morgane Moncomble nous offre des personnages forts, très humains qui vont vous émouvoir du début à la fin. Azalée et Eden sont entourés par beaucoup de personnages. C'est ce que j'ai aimé dans ce récit, et ce qui nous conduit à voir cette histoire comme bien plus qu'une romance.
« Il meurt d'envie de me hacker. D'entrer là-dedans, dans ma tête, dans mon coeur, et de foutre le bordel, de tout prendre, de comprendre. »
Tous les protagonistes ont ce petit quelque chose qui nous attendrit ! Je me suis attaché à chacun d'entre eux, ils ont la part belle dans cette histoire et ils illustrent à merveille des thématiques puissantes, telles que l'amitié, l'amour et le droit à l'erreur.
Ce roman est riche de personnalité, tous très humains, les personnages s'animent pour nous plonger dans un récit tantôt dur, tantôt drôle et léger.
« – Je vous ai à l'oeil, Azalée Green.
[…]
– Alors, je m'arrangerai pour être toujours agréable à regarder, Eden Weiss. »
UNE HISTOIRE A LIRE DANS LES ECOLES !
Morgane Moncomble nous offre une pépite. Avalanche d'émotions, thématiques coup de poing, romance addictive et passionnée… Ce livre est LE livre que vous devez lire incessamment sous peu !
En me lançant dans cette lecture, j'avais la bougeotte, j'avais envie de retrouver la plume de l'autrice, j'avais envie qu'elle me transmette des émotions comme elle sait si bien le faire, et là j'ai pris une violente claque ! Je me suis sentie galvanisée par la puissance et la profondeur de l'histoire. Par la modernité que l'autrice instille dans son écriture.
Morgane Moncomble est une autrice engagée, elle nous offre un récit brillant, bienveillant qui conserve un côté divertissant, drôle et sexy. Elle a su trouver le rythme parfait, les descriptions ne sont ni trop lourdes ni trop légères.
« – J'ai rêvé de vous, cette nuit !
Surprise, je lui ai renvoyé son sourire.
– Ah oui ?
– Vous mouriez. »
Ce roman peut heurter la sensibilité des lecteurs, moi la première car une des thématiques m'a touché de près dans ma famille. J'ai été ravagé de l'intérieur, comme rarement lorsque je lis. J'ai tellement été touché par la façon dont l'autrice à choisi de mener son histoire. Elle n'enjolive pas les choses, elle a su trouver un juste milieu pour rendre son histoire parfaite.
Bienvenue sur Dear Patriarchy,
À tous ces hommes blancs et hétérosexuels, bien peinards devant leur télé, qui pensent que les femmes sont déjà l'égal de l'homme : Caroline, une petite fille de sept ans vivant au Kenya, a subi une mutilation génitale féminine par sa mère avant d'être offerte en mariage à un homme de soixante ans. Elle a dû fuir pour mettre fin au cauchemar.
Vous trouvez toujours que le monde se porte bien ?
UNE ROMANCE QUI FERA FONDRE VOS COeURS !
Vous êtes romantique ? Vous aimez les héros qui savent faire la cour à une femme ? Qui respecte les femmes et qui ne sont pas des bad boy en puissance ?
Cette romance m'a plu de A à Z ! C'est simple. C'est ce genre d'histoire d'amour qu'il manque en ce moment dans la new romance. Vous voyez j'en ai marre d'avoir toujours les mêmes schémas, et là… quelle bouffée d'air frais. Morgane Moncomble m'a fait fondre, tout simplement.
J'ai tout de suite été charmée, grâce à l'humour dans un premier temps. Puis avec les sentiments puissants qui vont unir nos héros. Les romances drôles et profondes c'est carrément ma came, donc voilà ici j'ai eu la totale.
« Aujourd'hui, j'ai eu l'impression de la connaître depuis toujours, et pourtant elle demeure un vrai mystère. Comme si mon âme connaissait son âme et que cela suffisait à tout. »
L'autrice défend avec conviction le droit des femmes mais pas que… Elle ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes et elle pointe du doigt tout ce qui ne va dans notre société actuelle. Ce roman doit être lu par un maximum de lecteurs, il parlera différemment à chacun d'entre eux. Morgane Moncomble a su adopter un angle très intéressant pour transmettre de nombreux messages. J'applaudis bien fort !
« Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Si personne ne vous l'a dit aujourd'hui : vous êtes forts, ne serait-ce que pour avoir survécu à cette journée. Mine de rien, ce n'est pas toujours facile. »
EN BREF :
[Nos âmes tourmentées] est une magnifique romance qui a fait battre mon coeur à vive allure ! Mais c'est surtout un récit moderne et puissant qui met en lumière des thématiques très actuelles et importantes. Elle défend le droit des femmes et ses idéaux à travers une histoire percutante qui conserve un côté léger et sexy. Cette jeune autrice nous offre un livre à lire dans les écoles, un récit qui sensibilise, qui heurte et qui résonnera en chaque lecteur. Elle nous éclaire sur des faits de société, sur des inégalités et des situations qui doivent cesser. J'ai été très touchée par cette histoire, je ne peux que vous conseiller de foncer lire cette merveille.

Lien : http://www.lmedml.fr/2019/11..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FreiheitDR
  15 novembre 2019
Dans ce bouquin, on y aborde des sujets plus difficiles, qui ne seront pas forcément acceptés par tout le monde. L'auteure a mis un petit TW avant le début de l'histoire, ce que j'ai trouvé très bien. C'est rare de le retrouver quand ce n'est pas une dark romance (et encore que même là, ça passe souvent à la trappe alors qu'il est parfois nécessaire d'avertir le lecteur).
J'ai malgré tout commencé ma lecture sans attendre grand-chose. Je suis même partie du principe que je n'allais pas aimer et que ça allait me gonfler. Je suis difficile en romance, et plus encore quand elle n'est pas dark. J'aime les histoires terriblement sombres et les personnages qui s'entraînent sur les mauvaises pentes, qui se font du mal et où ça ne finit pas toujours bien. J'ai besoin de lire ce genre d'histoire, en quelque sorte et bon, ça me rend très critique quand il s'agit finalement d'une romance « simple » et ce, malgré des personnages torturés. Aussi, je n'ai pas mis la barre très haut, malgré les très bons avis que j'ai pu voir passer. J'étais tellement remontée contre Viens on s'aime que c'était impossible pour moi d'imaginer que ça puisse me plaire.
Dès le début de ma lecture, j'ai remarqué des choses qui m'ont déplues. Un personnage qui parle espagnol, mais dont les mots utilisés ne sont pas ceux qui sont réellement employés par les Espagnols ou les Latinos. Des fautes d'accord dans ces mots. Etudiant en Espagne depuis quelques années, j'en deviens vraiment intransigeante quand je vois de l'espagnol quelque part. En dehors de ça vers les 30% du bouquin, une révélation m'a gonflé. Parce que c'était prévisible et surtout parce que c'était immensément cliché (et que c'est un cliché que je déteste plus que tout). Sur le coup, j'ai lâché le bouquin parce que ça m'a soulé. La déception venait d'arriver et même si j'avais envie d'en savoir plus, je trouvais qu'il y avait tant à faire sans avoir besoin de rajouter ce truc-là. J'ai malgré tout continué, et une autre chose m'est apparue, petit à petit. Plusieurs fois il est question d'allusion à la pauvreté et j'ai à chaque fois tiqué sur la façon dont c'était amené. C'est maladroit et je trouve ça presque insultant pour les personnes qui ne vivent pas dans le luxe absolu. Je pense que ça peut les mettre mal à l'aise, d'autant plus que ces remarques n'étaient pas nécessaires, bien au contraire.
Dans le positif, j'ai malgré tout des choses à dire. le personnage féminin est fort de caractère et de mental. Plusieurs fois, elle glisse dans le podcast qu'elle tient des remarques censées et intelligentes, qui luttent pour le féminisme positif et l'acceptation de soi. Elle donne des clés essentielles pour aller de l'avant, quelque soi le sujet. C'est un discours positif que l'on voit là, notamment sur le fait que les victimes ne doivent jamais se sentir coupable de quoi que ce soit. Généralement c'est bien amené et j'ai trouvé ça bien de le voir par écrit, surtout dans un livre avec de tels sujets. Même si c'est parfois insistant, je pense que c'est important. Parce que certains ont besoin de l'entendre, de le lire. Et Azalée est un personnage comme on n'en voit que trop peu dans les livres. le discours qui est tenu n'est pas assez présent dans la littérature, alors qu'il est vraiment important. Il est même essentiel, je dois dire, surtout à cette époque où les réseaux sociaux peuvent faire des merveilles comme des choses atroces.
Après mon petit blocage aux 30% de ma lecture, j'ai quasiment tout lu d'une traite. Et plusieurs fois, j'ai eu la gorge nouée, de lire des choses si difficiles. D'être confrontée au courage de Azalée, aux personnages ignobles qui pullulent dans la société. Trop de fois j'ai été en colère, j'ai été prises aux tripes. Et je dois que ce n'est pas un roman que l'on referme en se disant qu'on a passé un bon moment de détente. Parce qu'il donne matière à réfléchir mais surtout, il dévoile des choses dont les gens ne parlent pas. Des choses qu'on ne peut pas forcément comprendre sans l'avoir vécu. Des choses qui nous paraissent parfois futiles et idiotes, alors qu'elles sont essentielles. Ce livre est important et mérite vraiment d'être lu.
J'aurais adoré craché sur ce dernier, parce que je sais que certains attendaient de moi que je casse le mythe. Désolée de vous décevoir, mais ce livre est sans doute l'un des plus beaux titres de chez Hugo Roman. Parce que, enfin, ils se mettent à publier des histoires qui sont différentes mais qui véhiculent les bons messages. On a enfin des personnages masculins qui ne sont pas toxiques, des personnages féminins qui ont des faiblesses mais qui ne se laissent pas submerger pour autant. Alors ok, le combo est peut-être un poil grossier, quand on le regarde sans s'y être vraiment penché. C'est trop, si l'on veut. Mais finalement, je pense que c'est aussi ce qui donne du pouvoir et de la force à cette histoire. Parce qu'au final, si ça reste une histoire, ce n'est pas un conte de fée dans lequel on aimerait se promener. Il dépeint une réalité souvent trop effacée, trop cachée, et avec une belle exactitude. Au final, c'est sans doute bien plus qu'une histoire.
Lien : https://voyagelitteraire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lectrice-Lambda
  21 octobre 2019

« Nos âmes tourmentées » est le nouveau livre de Morgane MONCOMBLE. Petit-à-petit, elle se fait une place parmi les plus grandes et beaucoup de lecteurs succombent au charme de sa plume et de ses histoires.
Le petit dernier est censé être bien différent de ces deux précédents ouvrages, « Viens on s'aime » et « Aime-moi je te fuis ».
« Nos âmes tourmentées » va nous plonger dans le quotidien de Azalée, une jeune femme qui doit retourner à Charleston, sa ville natale. Elle l'avait fuit pour échapper à des souvenirs terribles, mais sa défunte mère lui a légué la maison familiale. C'est donc à reculons qu'elle y retourne pour une durée la plus courte possible.
Sauf qu'une fois arrivée, elle va rencontrer Eden, son nouveau voisin. Il est doux, il est calme, il lui tient tête et ne prête pas attention aux rumeurs. Il est tout simplement différent.
A ses côtés, elle veut changer. Elle veut peut-être de nouveau faire de la place au bonheur dans son quotidien. Seulement, cela voudrait dire rester à Charleston, cette ville qui est synonyme pour elle de malheur.
Est-ce que ce livre est différent des autres que Morgane MONCOMBLE a déjà publiés ? Oui.
En se plongeant dans cette histoire, on s'embarque à nos risques et périls dans un récit qui va nous chambouler, nous torturer, nous repousser dans nos retranchements.
Azalée est une héroïne mystérieuse qui cache bien des secrets. Pourtant, le prologue annonce la couleur. Ce n'est pas écrit noir sur blanc ce qu'il lui est arrivé mais malgré tout, on sait. On est un peu comme mis dans le secret, un secret noir et difficile à encaisser. On est comme témoin d'une scène que nous n'aurions jamais dû voir, d'ailleurs j'étais presque gênée d'avoir comme premier aperçu de ce personnage cette scène si horrible pour elle.
Après ce premier shoot d'émotions, nous la retrouvons plusieurs années plus tard lorsqu'elle revient dans sa ville natale. Nous la découvrons forte, dotée d'un sens de l'humour plutôt impressionnant et un peu détachée de son passé malgré des ombres qui planent au dessus de sa tête. Chaque petit détail, chaque petit indice que distille Morgane MONCOMBLE sur son passé nous saute aux yeux. On veut savoir pourquoi, on veut savoir qui, on veut savoir comment.
Heureusement, le récit se focalise pendant un long moment sur la rencontre entre Azalée et Eden, son nouveau voisin. Ils se cherchent, le charme opère rapidement. Même si la jeune femme ne veut pas s'engager, Eden veut commencer quelque chose avec elle, veut la faire changer d'avis. Il sait qu'elle n'est pas comme les autres. Il sait qu'être avec elle, ce n'est pas pour une nuit.
J'ai beaucoup aimé la romance entre Eden et Azalée, une relation qui commence par une belle amitié malgré le fait qu'ils sont attirés l'un par l'autre. Ca ne va ni trop rapidement, ni trop doucement. Ils passent étapes par étapes, au rythme du coeur de la jeune femme.
Azalée est une héroïne touchante, qui m'a beaucoup plu. J'ai été autant émue par son personnage adolescente, que par sa version adulte. Ses faiblesses sont sa plus grande force et même si elle a besoin d'aide, c'est une battante. Elle fait preuve de beaucoup d'empathie et j'ai adoré découvrir tous les sentiments qu'elle cache au plus profond d'elle.
Même si Azalée m'a séduite, mon gros coup de coeur va pour Eden. C'est le genre de héros que j'aime : prévenant, doux, charmeur, drôle, sérieux. Quand il s'engage, c'est pour de vrai. D'ailleurs, lui aussi a des problèmes et il fait tout pour les résoudre. Lorsque l'on découvre son secret, on fond une nouvelle fois.
Bien évidemment, l'histoire ne tourne pas qu'autour de la romance entre ces deux personnages.
Les problèmes de Azalée n'ont jamais été résolus et son retour à Charleston va être forcément l'occasion pour qu'ils réapparaissent. On ne s'attend pas à tout ce qu'il va se passer. On ne s'attend pas du tout aux parallèles entre son passé et son présent. C'est terriblement dur. Les personnages ne sont pas épargnés et sincèrement, lorsque chaque secret a été révélé et que d'autres sont apparus, j'ai eu le coeur qui a saigné. Il faut reprendre plus d'une fois son souffle pendant cette histoire, on ne peut pas rester indifférent pendant notre lecture.
Malgré tout, même si j'ai vraiment adoré cette lecture pour ces différentes raisons, ce n'est pas un coup de coeur. Il manquait peu. Je pense que c'est l'accumulation de drame qui m'a un peu éloignée de l'histoire.
De plus, la fin est un peu trop rapide à mon goût. Alors que la première moitié du livre prend son temps pour poser les bases du récit et bien développer les relations et le suspens, la seconde moitié se développe à une vitesse folle. Oui, ça emmène de la tension et le rythme soutenu nous plonge encore plus dans l'histoire. Cependant, j'ai eu l'impression de survoler les problèmes, de passer à toute vitesse et de ne pas m'attarder. Pourtant, à mons avis, les personnages auraient mérité un peu plus de temps, un peu plus de développement.

En conclusion, « Nos âmes tourmentées » est une lecture qui m'a chamboulée. Morgane MONCOMBLE nous plonge dans une histoire bien plus sombre que ces deux précédents livres. Elle y délivre des messages durs, une réalité que beaucoup ne veulent pas encore voir. le fait que ces problèmes soient aussi bien ancrés dans notre société rend l'histoire encore plus bouleversante.
Les personnages sont attachants, notamment Eden qui est tout simplement parfait.
La fin est un peu rapide à mon goût, même si certaines scènes m'ont estomaquées, notamment le fameux « Merci de m'avoir crue » qui pèse encore lourd sur mon coeur.
C'est presque un coup de coeur, presque. Par contre c'est un livre à lire absolument.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lectriceindienne
  06 novembre 2019
Un grand merci aux éditions Hugo Roman pour cet envoi.
Azalée vit paisiblement sa vie à New York et s'occupe à confectionner des cupcakes dans une pâtisserie. Cependant, alors que sa mère vient de décéder, elle se retrouve contrainte de retourner dans sa ville natale pour mettre en vente la maison qu'elle lui a légué. Toutes les deux n'étaient pas proche et retourner dans cette ville, où elle est considérée comme une traînée, fut un calvaire. Néanmoins, elle y retrouve ses vieux amis et fait la rencontre du charmant Eden, son voisin.
Nos Âmes Tourmentées a été mon premier Morgane Moncomble. J'ai lu beaucoup de louanges sur cette auteure et wow, ils avaient tous raison ! Ce roman a été un coup de coeur pour moi, car il m'a fait ressentir énormément d'émotions. L'auteure nous met, tout de même, en garde contre les sujets difficiles qui sont abordés, comme le viol, le suicide, la dépression…
Azalée est un personnage extrêmement attachant. À première vue mystérieuse, on apprend à la connaître et découvrons que, derrière son beau sourire et son sens de l'humour, se cache des cicatrices. C'est une femme forte et courageuse qui a parfois perdu espoir, qui n'a pas toujours eu la force de se battre. Heureusement, Eden est arrivé et j'en suis soulagée, car elle mérite tout l'amour du monde. Et surtout le sien, car vous ne le savez peut-être pas, mais Eden Weiss est un homme parfait. Je vous jure ! Il est doux, attentionné, drôle, séduisant et très prévenant. Plus il se dévoile, et plus il est attachant. Il atterri tout de suite dans ma liste de bookboyfriends. L'alchimie entre ces personnages est incroyable! Azalée et Eden font partie de mes couples livresques favoris!
À New York, Azalée s'était reconstruit une nouvelle vie où personne ne la connaissait, elle pouvait vivre comme elle l'entendait et ça a été une bouffée d'air frais. Cependant, lorsqu'elle est revenue dans sa petite ville, elle retrouve les étiquettes dont on l'avait affublé. La jeune femme tient un podcast du nom de « Dear Patriarchy » qui parle du féminisme en des mots qui donne de la force et du courage à toutes les femmes. L'auteure véhicule des messages forts à travers ce récit et à travers la voix d'Azalée, qui ont su me parler.
J'ai dévoré ce roman qui m'a fait perdre plusieurs heures de sommeil, mais ça en valait totalement le coup. J'ai été très touchée par l'histoire d'Azalée et cette lecture m'a bouleversé. L'auteure ne nous fait pas de cadeaux, mais c'est ce qui rend ce roman si réel. Ça faisait longtemps que je n'avais pas ressentit autant d'émotions en lisant un livre.
Nos Âmes Tourmentées ne m'a pas laissé indemne, c'est une histoire à la fois belle et éprouvante. Chapeau à Morgane Moncomble pour cette histoire puissante, ses personnages attachants et sa plume exquise. C'est un roman percutant qui fait réfléchir sur nos actes et paroles, qui nous rappelle qu'on ne sait rien d'autrui et qu'on ne peut pas juger car chacun mène son propre combat.
Ce roman est une pépite que je vous invite à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Luxnbooks
  07 novembre 2019
Je n'avais pas prévu de lire ce roman tout de suite et puis comme tout être humain, plus tu vois quelque chose et plus la convoitise est attisée donc sur un coup de tête je me suis fait un petit plaisir. Je ne crois pas avoir chroniqué mes précédentes lectures, mais j'ai déjà les autres romans de Morgane Moncomble et bien que je n'avais rien à reprocher à l'histoire ou à la plume, la romance ne m'avait pas transportée. Ce nouveau roman a fait beaucoup parlé de lui et même si j'ai conscience que l'auteure à une grosse communauté de fans, pour beaucoup ce roman était le meilleur de l'auteure donc moi aussi j'avais envie de me lancer et je dois avouer que je rejoins l'avis général. On a une vraie prise de risque et la romance est plus sombre et c'est ce qui rend cette lecture si entraînante.
Quand j'ai découvert le prologue un sentiment de panique pour les personnages m'a traversée, j'ai éprouvé de la crainte face aux épreuves qu'ils allaient pouvoir traverser en 476 pages. D'ailleurs ne vous fiez pas à la brique, la lecture est très fluide et personnellement je l'ai lu en pratiquement 24h. On n'attend malheureusement pas le seuil du coup de coeur, mais franchement ça s'est joué à quelques émotions, car l'histoire est complètement géniale, le passé des personnages a de quoi vous briser le coeur et les thèmes abordés sont très forts.
Suite au décès de sa mère, Azalea Green est contrainte de revenir à Charleston, sa ville natale pour régler la succession. Malgré la distance qu'elle a tentée de mettre des années plus tôt, la jeune femme replonge immédiatement dans ses sombres souvenirs. Déterminée à expédier le plus rapidement possible la vente de la maison, elle va devoir faire face à son passé et aux gens qu'elle a laissés derrière elle. Lorsqu'elle fait la connaissance de son voisin Eden, elle sent immédiatement qu'il pourrait être un danger pour son équilibre, de son côté il voit plus loin que ses sourires et est prêt à tout comprendre qui est réellement Azalea Green.
Je suis admirative de Azalea, cette superbe jeune femme a vécu une adolescence difficile et partir était le moyen de se sauver. Ce retour à Charleston va être une épreuve difficile pour elle, car tous les souvenirs vont affluer et elle n'avait jamais affronté ce passé qui l'a tant fait souffrir. C'est impossible de rester indifférent à la souffrance de cette héroïne qui a tout fait pour s'en sortir, mais qui comme toute personne peut atteindre son point de rupture. Sa rencontre avec Eden va la sortir de sa zone de confort et même si c'est minime, elle va progressivement s'ouvrir. Et cette rencontre c'est une bouffée d'air frais pour le lecteur qui la voit enfin pouvoir compter sur quelqu'un, elle qui a toujours ou presque été seule, va avoir un soutien de taille prêt à tout pour elle.
Parlons-en de ce sublime spécimen masculin qu'est Eden. Mesdames et Messieurs ayez le coeur bien accroché, parce que ce personnage est le voisin idéal : Attentionné, drôle, protecteur et têtu, on rêve toute de rencontrer un homme qui n'écoute pas les rumeurs pour se faire sa propre opinion et qui est prêt à tout pour ceux qu'il aime. Bien qu'il ait également ses propres problèmes, il va être un soutien inconditionnel pour Azalea et sa manière de se rapprocher d'elle m'a vraiment touché. Car même si, j'ai beaucoup parlé des thèmes et émotions des personnages, la romance est également magnifique et les voir tomber amoureux l'un de l'autre ça m'a ému, car je me suis dit qu'il s'était trouvé malgré les épreuves et qu'ensemble ils seraient plus forts.
J'ai apprécié les citations féministes en début de chapitre et l'engagement d'Azalea pour la cause féminine, même si je ne connais pas personnellement Morgane Moncomble, à travers les réseaux sociaux ont voit que ça lui tient à coeur alors j'ai trouvé important qu'on en parle, même si ça devrait être une évidence. Quand on voit l'âge de l'auteure, on réalise que la maturité n'a pas d'âge et elle parvient à faire passer des messages importants et mettre en lumière des thèmes avec beaucoup de réalisme. Un livre à découvrir !
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-4IU
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
LesLecturesDeMelanieLesLecturesDeMelanie   17 novembre 2019
C'est vrai qu'être une femme, c'est easy. On se fait siffler dans la rue et tripoter dans le train dès qu'on porte une jupe, on se fait traiter de pute quand on couche et de coincée quand on ne couche pas, on n'est pas prises au sérieux quand on dit avoir été violée, on est payées moins que vous pour bosser autant, on est forcées de fonder une famille passé trente ans par peur d'être considérées comme parias de la société, on doit rester belles mais surtout naturelles, sans être grosses mais sans être maigres non plus car "personne ne veut d'un sac d'os", puis alors on ne doit surtout pas être trop intelligentes, et encore moins oser se battre pour nos droits, sinon c'est qu'on est des rabat-joie et qu'on ne trouvera pas de mari. D'ailleurs, on est obligées de vouloir un mari et des enfants, pas vrai ? Et on devraist savoir faire à manger et le ménage, sinon on n'est pas une "vraie femme". Et ça, ce 'est que la surface du problème; je t'épargne les choses sordides que les femmes subissent dans les pays du tiers-monde. Non t'as raison à côté de ça, c'est si dur d'être un homme blanc, riche et hétéro en 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeMelanieLesLecturesDeMelanie   17 novembre 2019
J'aimerais être aussi courageuse que toi et dévoiler toute l'étendue de mon cœur meurtri. J'aimerais pouvoir te dire que je me cache parce que c'est facile, pendant que d’autres parlent et s'insurgent à ma place.
Je ne le fais pas parce que j'ai honte. Mais surtout parce que j'ai peur.
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   06 novembre 2019
Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d’autres hommes. Les femmes peuvent aimer d’autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n’ont pas à être musclés. Les femmes n’ont pas à avoir des formes. Les hommes n’ont pas à aimer le sexe. Les femmes n’ont pas à être minces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   06 novembre 2019
Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Saviez-vous que l’hystérie est une névrose qui touche plus les femmes que les hommes ? Le mot lui-même provient du latin hystericus, qui signifie « relatif à l’utérus », et décrit des excès émotionnels incontrôlables.

Sympa.

Moi, ce que j’ai envie de savoir, c’est si quelqu’un s’est déjà posé deux minutes pour se dire : « En même temps, avec tout ce qu’on leur fait subir, pas étonnant qu’elles pètent un câble » ? Nous sommes restées silencieuses et obéissantes si longtemps, par peur et par devoir, qu’il suffit qu’on agisse normalement pour être considérées comme hystériques.

Quand il nous arrive d’avoir des sautes d’humeur, la première question qu’on nous pose, c’est : « T’as tes règles ? »

Non, je n’ai pas mes règles, connard. Je suis juste en colère.

Et putain, je crois qu’on en a bien le droit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   06 novembre 2019
Bienvenue sur Dear Patriarchy,

À tous ces hommes blancs et hétérosexuels, bien peinards devant leur télé, qui pensent que les femmes sont déjà l’égal de l’homme : Caroline, une petite fille de sept ans vivant au Kenya, a subi une mutilation génitale féminine par sa mère avant d’être offerte en mariage à un homme de soixante ans. Elle a dû fuir pour mettre fin au cauchemar.

Vous trouvez toujours que le monde se porte bien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Morgane Moncomble (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgane Moncomble
Les relations toxiques, on y est tous confrontés un jour ou l?autre? C?est le sujet qu?aborde Morgane Moncomble dans son nouveau roman : Aime-moi je te fuis !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewromance - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! #MissNewRomance
autres livres classés : new romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3543 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..