AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MassLunar


MassLunar
  23 avril 2019
De temps en temps, il y a une petite bd qui se distingue par sa fraîcheur, son dynamisme, par une sorte de vivacité qui nous enchante à chaque page que ce soit à travers le combat, l'amitié, mais aussi la gravité... Cette vivacité, je l'ai trouvé aujourd'hui dans le manga français Nako.
Et le plus beau dans Nako, c'est qu'il est scénarisé par le rappeur Tiers Monde qui signe son premier scénario de manga e et dessiné par un certain Max, un ancien élève de l'animation et du dessin animé. Si ce n'est la passion de Tiers Monde pour le manga, on ne peut pas dire que ces deux artistes soient des aguerris de la bd japonaise. Et pourtant, ce duo a réussi un joli coup avec Nako, un manga français doté d'un style original !!

Pour être honnête, je ne suis pas un grand fan de manga français dans le sens où je trouve que certains de ses auteurs tombent facilement dans le cliché du shonen ou alors cherche à reproduire sans aucune recherche l'habituel style graphique du manga. J'ai bien aimé Dreamland cependant mais c'est vrai que peu de "frangas " m'ont réellement marqués. La donne change avec Nako qui , graphiquement, vaut déjà le coup d'oeil.
Il y a un véritable sens du mouvement qui va de pair avec un peu d'exagération graphique autour des expressions, des combats. Ajouter à cela un cadre exotique et dépaysant inspiré sans doute par le reflet des civilisations mayas ou incas et nous avons droit à un titre qui possède tout de même une certaine personnalité graphique. Nous ne sommes pas dans du simple décalque manga et ça fait plaisir.
Le scénario est assez simple à travers l'histoire de cet enfant Nako qui est sur le point de passer une épreuve pour devenir un guerrier de sa communauté, les Convaincus. Mais le destin, impitoyable, en décidera autrement.
Certes , Tiers Monde ne signe pas un premier tome très original dans le déroulement de son histoire, cependant, on sent que l'auteur possède un véritable amour pour ses personnages.Que ce soit Nako, son " grand frère," la tante Oumi ou encore la vieille Madame Daar, tous les protagonistes possèdent un capital sympathie certain. L'auteur délivre une belle spiritualité pacifique dans ce premier volet qui se manifeste dans l'attitude de certains passages, la vision de la nature... de plus , le scénariste rappeur s'est amusé à sonoriser tous ces noms offrant au manga une belle musicalité) ce manga qui passe aussi par le silence et le mouvement du dessin offert par Max. Enfin, pour en revenir au scénario, le duo ne cherche pas à perdre son lecteur à travers un univers méga-détaillé avec de multiples personnages ! C'est à travers un cadre simple et concis qu'on va aborder l'univers de Nako à la manière d'un One Piece dont l'univers va s'étendre de plus en plus !
Bref, ces deux artistes se sont bien trouvés et on offert un travail très justement remarqué par Tite Kubo, l'auteur de Bleach. Saluons la qualité de ce titre qui aboutit après un an de travail et dont on espère qu'il en sera de même pour les tomes suivants !

Une très bonne note pour ce premier volume de Nako !

Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus