AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330121006
Éditeur : Actes Sud (03/04/2019)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Un simple échange de regards, le jour des rattrapages du bac, et tout lui revient en pleine figure.
Elle, c'est la jolie fille populaire, comme il en existe dans tous les lycées. Cette année, elle faisait partie des forts, des puissants, de la meute, et n'hésitait pas avec son groupe à se moquer de tous les moches, les geeks, les nuls en cours. Ils avaient même créé un groupe Facebook, l'Association des Cassos Anonymes, pour pouvoir partager leurs vannes et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
LuMM
  17 avril 2019
Le harcèlement scolaire vu du côté du harceleur.
À l'occasion d'un oral de rattrapage du bac, la narratrice croise un ancien élève de son lycée.
Elle faisait partie de "La royauté", il était membre de "la plèbe".
Quel était leur lien exact ?
Pourquoi sa présence lui cause-t-elle un tel choc ?
Par petites touches, crescendo, le tableau se précise...
D'une efficacité imparable, ce très court texte, va droit au but, façon uppercut plus que leçon de morale.

Commenter  J’apprécie          330
thedoc
  10 décembre 2019
Jour d'été, jour de rattrapage pour le bac. La narratrice attend dans la cour sous un soleil radieux que son tour arrive pour tenter d'obtenir ce fichu examen. Son regard croise celui d'un autre élève, qui attend comme elle. C'est lui, celui qu'elle et sa bande ont persécuté sur les réseaux sociaux pendant quatre mois. Des semaines d'harcèlement qui se sont terminées par un drame.
Court roman sur le thème du harcèlement, "Rattrapage" nous place dans la peau du persécuteur qui est ici une lycéenne. La narratrice se remémore l'année qui vient de s'écouler. Très jolie et très populaire, elle appartenait à la caste de ceux qui décident de qui appartient à la "royauté" et de qui entre dans la catégorie des cassos. Lui, bien sûr, appartenait à la dernière. Lucide sur ce qu'elle et ses soit-disant amis ont provoqué, elle n'a pour elle-même que du dégoût. La culpabilité qui la ronge est immense, son année passée lui apparaît dans tout ce qu'elle a de plus insipide et cruel. Elle regrette, c'est certain. Mais la question demeure : a-t-elle le droit au pardon ? Car finalement, elle était comme tous les autres...
Une fois de plus, un style direct pour un texte court et très fort de la collection "Une seule voix" qui aborde sans détour la cruauté banale - et parfois dévastatrice - du monde adolescent. le portrait psychologique de la narratrice est bien perçu et ne cherche à aucun moment à dédouaner. La lycéenne est consciente de ce qu'a été son comportement. Mais comme tout être humain, elle cherche l'absolution. J'y vois pour ma part une entrée en rédemption dans le final du livre et un rattrapage dans tous les sens du terme.
A conseiller bien sûr pour tous nos lycéens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
Juin
  09 décembre 2019
Elle a raté son bac, la seule de sa classe en plus... Alors pour elle c'est le rattrapage ce qui la fait réfléchir à cette étrange année. D'une seule voix c'est la collection, d'une seule voix c'est aussi la sienne qui revient sur ces derniers mois.
Harceleuse c'est ce qu'elle était. Enfin elle, elle pensait s'amuser avec sa bande seulement, pas plus. Populaire ça elle l'était.
Et puis un évènement terrible a fait tout basculé. Ce jour de rattrapage dans sa tête c'est le chaos.
Rattrapage aussi pour ce qu'elle a induit?
Tout est juste dans ce texte, tout semble vrai. Vincent Mondiot a su se mettre dans la tête de cette ado avec justesse. Pour dire encore que le harcèlement blesse et plus encore, que rien n'est anodin. Peu de harceleur se remette en question...
Je connais un adulte, qui ado en cours de cuisine, s'est poignardé de trop de souffrance....
Commenter  J’apprécie          170
cristalya
  11 août 2019
Ce livre fait partie d'une petite collection de textes courts de généralement moins de cent pages, qui sont des monologues d'adolescents sur différents thèmes, sur leurs doutes et leurs questionnements. Ici, "Rattrapage" va aborder le sujet du harcèlement à l'école mais également du cyberharcèlement.
On découvre ainsi les pensées d'une adolescente le jour du passage des rattrapages du baccalauréat, alors qu'elle revoit celui qu'ils ont harcelé avec d'autres camarades quelques mois auparavant, jusqu'à mener à la tentative de suicide de ce jeune homme.
On entre dans les pensées de cette jeune fille, qui revoit cette personne à qui elle a fait du mal, lui renvoyant ses actes en plein face. J'ai d'ailleurs trouvé intéressant d'avoir ce sujet traité sous le point de vue d'un harceleur, voir ce qui l'a mené à ça, et les sentiments de son côté.
Dans ce court livre, on voyait ainsi la culpabilité de la jeune fille, que ce qu'elle pensait comme un simple jeu avec ses amis a bien plus de conséquences qu'elle ne le pensait, mais en même temps, on avait des moments, où, comme pour essayer d'effacer la culpabilité, elle se cherchait des excuses pour minimiser les faits. Ainsi, en quelques pages, on suit le conflit intérieur de la jeune fille sur ses actes et leurs conséquences.
Néanmoins, malgré ce point de vue intéressant, j'ai moyennement aimé plusieurs points du livre.
J'ai notamment trouvé que, malgré qu'on ressente par la jeune fille que ce qu'elle a fait est mal, je n'ai pas trouvé le tout poignant comme ça aurait dû l'être, je n'ai pas ressenti de compassion pour la situation vécue par le jeune homme.
de plus, la brièveté du livre participe également au détachement que j'ai eu pour les personnages, même le harcelé, et qu'en conséquence, le livre ne traite du sujet qu'en surface. Certes, cela permet à des personnes lisant peu de lire celui-ci, mais au final, je trouve que l'on n'est pas plus touché par le sujet lors de la lecture, ce que je trouve regrettable.
J'ai également eu un peu de mal avec le cliché de la jeune fille populaire qui a un "beau cul", qui est "baisable" et plusieurs autres idées du même acabit, et qu'elle se considère comme une "salope" à plusieurs reprises.
Un point que je trouve également dommage est le prix du livre. En effet, il coûte presque dix euros pour moins de cent pages, ce qui restreint énormément les futurs lecteurs. En effet, tout le monde ne peut pas se permettre d'acheter un bouquin à ce prix-ci quand on peut avoir un poche de plus de trois cents pages pour moins cher, même si le sujet de "Rattrapage" est intéressant. Personnellement, j'avoue que je ne l'aurais jamais pris par moi-même. D'autant plus que c'est un roman qui, honnêtement, ne se lit qu'une fois et qui malgré le sujet, s'oublie assez rapidement de mon point de vue. Il est normal de rémunérer les différentes personnes de la chaîne du livre et bien évidemment l'auteur de manière convenable, mais il est vrai qu'il est dommage que cela en diminue la portée du livre. C'est pour cette raison que je pense déposer ce livre dans une boîte à livres ou quelque chose dans la même idée, afin qu'il touche plus de monde.
Mais il faut souligner que le livre est facilement accessible, du fait de l'écriture qui est actuelle mais aussi qui correspond à la façon de parler que peuvent avoir les adolescents, avec un langage plutôt familier, des mots que chacun connaît.

En conclusion, j'ai trouvé que cette lecture était intéressante du fait du point de vue choisi sur ce sujet, mais, pour moi, on restait en surface du fait de la brièveté du livre. Malgré l'écriture adaptée pour faire passer le message à des jeunes, je trouve que le texte s'oublie facilement et qu'il n'a malheureusement pas autant d''impact que je l'aurais imaginé. Néanmoins, un livre à faire passer pour, je l'espère, faire prendre conscience du problème que sont le harcèlement et le cyberharcèlement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Walkyrie29
  27 mars 2019
Un titre destiné aux ados sur les conséquences du harcèlement scolaire et du cyber-harcèlement et les remises en question personnelles, c'est brut et écorché, le style Mondiot dans toute sa splendeur !
Rattrapage est un monologue d'une jeune adolescente qui se retrouve au rattrapage du bac dans l'enceinte d'un autre lycée. Elle doit passer l'oral qui pourrait s'avérer aussi salvateur que préjudiciable pour l'obtention de son diplôme. Ce jour là, ils sont un certain nombre à patienter dans le couloir, et elle reconnaît ce garçon assis, les écouteurs sur les oreilles, il ne semble pas l'avoir remarquer. Pourtant, elle se rappelle de ce qu'il a subi, ce qu'elle lui a fait avec les autres, jusqu'à ce qu'une marre de sang vienne faire cesser tout ça.
On suit donc les réflexions d'une adolescente jolie, bien fichue, populaire, une de ces filles qui a du succès auprès des garçons, une fille qui sort du lot parce qu'elle appartient à cette bande d'adolescents dont tous aimeraient secrètement faire partie. Elle raconte au lecteur cette année scolaire qui a viré au cauchemar avant de finalement finir dans le déni et l'oubli. Sauf qu'elle n'a rien oublié, sait qu'elle a fait beaucoup de mal et qu'avec cette bande de potes, des vidéos, des photos diffusées sur internet, ils sont allés trop loin. Revoir ce garçon, sur lequel ils se sont acharnés plus que les autres, celui que la plupart ont oublié, ravive en elle douleur et remords latents, tapis dans son coeur, dans sa tête, les réminiscences de ce qu'elle a été pendant presque une année lui explose au visage et toutes les interrogations qui en découlent ; comment réparer le mal qui a été fait ? Comment devenir une autre que cette pimbêche moqueuse ? Est-ce que ce garçon la déteste ? L'a t-il oublié ? Comment va t-il aujourd'hui ?
Ce petit roman respire le style Mondiot que j'affectionne particulièrement et que l'on retrouve d'une certaine manière dans ses autres écrits, Nightwork ou Les Mondes-Miroirs par exemple. On retrouve toujours des thèmes engagés, sensibles, durs aussi, avec un style d'écriture qui plonge en général le lecteur dans quelque chose de sombre, parfois même de glauque. Ici, l'écriture est encore plus brute, plus écorchée, comme si l'auteur avait craché son récit sur le coup d'une impulsion, d'un seul jet, c'est encore plus percutant finalement et cela apparaît en adéquation avec le sujet traité. C'est violent, réaliste, sans fioritures inutiles, c'est aussi plus tourmenté et virulent, émouvant dans sa simplicité. Je ne connais l'auteur qu'à travers ses écrits publiés mais aussi ceux de son blog « Survivre à la nuit », et l'on ressent une personnalité complexe, peut – être un peu « abîmé » aussi qui transparaît dans cet ouvrage.
On aborde là le thème du harcèlement scolaire et du suicide chez les adolescents psychologiquement plus fragiles dans cette étape de leur vie, l'adolescence, une période qui peut s'avérer aussi violente et destructrice que possible par les mots, les gestes, les actes et les réseaux sociaux, grand mal de notre époque… Mais, si l'ouvrage se veut fort et difficile parfois psychologiquement parlant, une once d'espoir demeure avec la notion du pardon et de reddition que l'auteur aborde aussi à travers son personnage qui se pose milles et une questions sur elle même, sur ces autres, soit disant amis, sur ce garçon marqué à vie par les cicatrices du drame.
En bref, un petit ouvrage au message fort qui résonne encore après la dernière page tournée, on pense inévitablement à ceux qui subissent ces harcèlements chaque jour, à ceux qui n'ont pas la « chance » de faire partie de la meute populaire, à ceux à qui l'on ne pardonne pas la moindre originalité, le moindre écart… à ces injustices quotidiennes qui peuvent tourner en drame. Un ouvrage qui je l'espère sensibilisera les adolescents, même si sans avoir d'idées préconçues à ce sujet, ce ne sont pas forcément ceux qui lisent qui sont les « bourreaux », ceux-là pourront peut-être s'allier, intervenir et se confronter à ceux qui violent chaque jour la dignité des autres. Encore un très bel ouvrage de cette collection forte et émouvante !
Je remercie les éditions Actes Sud junior et l'auteur Vincent Mondiot pour ce (double) envoi !
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
thedocthedoc   10 décembre 2019
On ne peut jamais savoir exactement ce que les autres pensent. On peut juste essayer, nous, de ne pas penser des choses trop sales à leur propos.
Personne n'est "la rousse aux yeux de poisson", "le geek moche au cul plein de boutons" ou "la blonde au cul bandant". Personne n'est ça ailleurs que dans le regard des autres.
Commenter  J’apprécie          91
Pixie-FlorePixie-Flore   09 septembre 2019
Sur la droite, la rousse aux yeux de poisson me repère. Elle s'arrête un instant de discuter avec le mec qui l'accompagne et me fait un geste de la main, avec un sourire gigantesque. Comme si elle était contente de me voir. Comme si on se connaissait. Je t'appelle "la rousse aux yeux de poisson", meuf, ne souris pas en me voyant ! Un peu de dignité, s'il te plaît. Dresse-moi ton majeur, plutôt.

[p25]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   09 mai 2019
On ne peut jamais savoir exactement ce que les autres pensent. On peut juste essayer, nous, de ne pas penser des choses trop sales à leur propos.
Commenter  J’apprécie          40
JuinJuin   09 décembre 2019
On y voyait Sophie Delgado, de terminale ES, en train de se changer. Et on pouvait remarquer qu'elle ne se rasait que très approximativement, sous les bras. Tout le groupe avait adoré la vidéo. " lol, elle se prend pour une femen ?! MDR "

Titre du tableau ; Cannibalisme lycéen.
(p 41)
Commenter  J’apprécie          10
AnneClaire29AnneClaire29   15 octobre 2019
Vous ne pouvez pas savoir ce que c'est que d'être populaire. Le plaisir que c'est d'écraser quelqu'un, de l'humilier simplement parce que vous en avez le pouvoir. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est bon. La tout de suite, j'ai envie de vomir.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Vincent Mondiot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Mondiot
Interview de Vincent Mondiot au sujet du roman Les Derniers des Branleurs
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..