AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848655994
237 pages
Éditeur : Sarbacane (29/03/2013)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Moi, Tifenn, 17 ans, je pars demain en tournée avec un groupe de punk.

Pas le choix : il FAUT que je prenne la tangente.

Il y a genre 10 ans, mon grand frère Geoffrey a quitté la maison. Il y a genre 10 jours, j'ai retrouvé sa trace. Ce crétin est devenu batteur dans un groupe de punk. Et comme moi aussi je suis un peu crétine, j'ai pensé qu'il fallait que je lui dise tout sur ce qui m'arrive.

Voilà comment on se retrouve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
alittlematterwhatever
  14 septembre 2013
Il ne faut jamais juger un livre à sa couverture. Vous avez vu celle de Tifenn : 1 Punk : 0 ? Bon, faites-moi confiance, ce livre mérite le détour !
Tifenn, 17 ans, mène une petite vie tranquille entourée de ses parents et ses copains. Pourtant Tifenn a un secret, un secret qu'elle garde mais qu'elle doit absolument avouer à Geoffrey, son frère ainé qui a quitté le domicile familial dix ans auparavant. Après avoir fait une recherche sur Facebook, elle découvre que celui-ci est batteur dans un groupe Punk. Voilà comment Tifenn se retrouve à suivre les Knife in Knife out, quatre garçons qui aiment un peu trop la bière et pas assez les douches !
Je savais que ce livre allait me plaire : il parle de rock et de Road Trip ! Mais il a quand même réussi à me surprendre, c'est finalement un gros coup de coeur.
Si j'ai autant adoré le roman, c'est surtout grâce à Tifenn, l'héroïne. Les pages que l'on tourne correspondent au journal intime dans lequel elle écrit régulièrement ses ressentis. Alors oui, ses expressions sont parfois vulgaire mais c'est tellement réaliste : Tifenn a dix-sept ans, et oui, elle dit « putain », « kiff », « merde » et j'en passe. J'ai trouvé que le texte en était plus dynamique et contemporain.
« Il m'a aussi promis qu'il ne leur dirait pas où on va. Moi je pense qu'il est complètement con. Parce que d'une part les dates de leur tournée sont écrites sur leur site internet. Et d'autre part mon père et Geoffrey se détestent plus ou moins, et que mon père va porter plainte contre lui pour enlèvement de mineure ou pire. Mais j'ai quand même accepté. »
Grâce à Tifenn : 1 Punk : 0, j'ai beaucoup ri, pas souri non, j'ai éclaté de rire plusieurs fois (je crois d'ailleurs que mes voisins de transat se sont inquiétés). le ton est drôle, sarcastique. L'adolescente nous dit les choses comme elle le pense : ça passe ou ça casse, il n'y a pas de demi-mesure.
« - J'adore Katy Perry.
Les quatres garçons m'ont fixée et leurs fourchettes se sont toutes arrêtées une seconde entre leur assiette et leur bouche. Geoffrey a lentement hoché la tête, genre "Pas toi... Pas quelqu'un qui partage mon sang..." J'ai été très satisfaite et j'ai continué à manger sans rien ajouter. »
Mais Tifeen est aussi une adolescente et comme beaucoup de filles de son âge, elle se pose des milliers de questions. J'ai beaucoup aimé ses réflexions. En effet, Vincent Mondiot nous a épargné LE stéréotype de l'adolescente rebelle et en colère contre ses parents. Non, Tifenn aime ses parents, elle aime son petit village perdu au milieu des champs. Parfois, elle ne sait juste plus où elle en est.
« Il faisait encore jour à ce moment-là, même si le ciel commençait à devenir un peu violet, et j'ai à nouveau eu l'impression que ce paysage, cette ville, chez moi, ça me criait des trucs, trop fort pour que je sache si c'était des insultes ou des promesses de bonheur. »
Je pourrais continuer encore longtemps : j'ai aimé les quatre garçons, j'ai aimé leurs caves miteuses, j'ai aimé le voyage, j'ai aimé Geoffrey, ce grand frère maladroit et complètement à côté de la plaque. Bref Tifenn : 1 Punk : 0 est un remède anti-déprime, un concentré de bonne humeur que je vous conseille absolument !
Lien : http://alittlematterwhatever..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeslecturesdeLily
  23 juillet 2013
Mon avis :

J'ai reçu ce livre en service presse, ce n'est pas un livre que j'aurais choisi pour deux raisons, la première, la couverture ne me plaît pas et la deuxième, le résumé ne me dit rien, mais j'aime faire des découvertes et j'ai joué le jeu, c'est donc avec plaisir que je me suis lancée dans ma lecture.

J'ai très rapidement été surprise par ce que je lisais, parce que finalement le résumé ne nous dit pas tout, enfin, pas le plus important et très vite, je me suis aperçu que l'histoire n'est pas du tout ce qu'elle paraît être mais beaucoup plus émouvante et touchante.

Tifenn à 17 ans, orpheline depuis l'âge de 3 ans, elle vit à Paris où elle partage sa vie avec ses parents adoptifs et ses amis. Elle a un frère, Geoffrey, qui a 10 ans de plus qu'elle. Ce dernier étant en froid avec ses parents adoptifs, ne donne que très peu de nouvelles et se fait très distant envers Tifenn.
Lorsque l'histoire débute, nous sommes à la fin de l'année scolaire et les vacances d'été vont commencer d'ici peu, mais Tifenn ne peut en profiter comme tout le monde puisqu'elle souffre d'une maladie (elle ne met pas de nom exact sur cette maladie et même si elle sait de quoi elle est atteinte, nous, nous ne le seront pas). Personne n'est au courant sauf ses parents.
Il devient impératif pour Tifenn d'en parler à son frère et de partager quelques moments avec lui, c'est donc naturellement sur Facebook, qu'elle va le retrouver.
Quelques heures plus tard, son ticket de train en main, elle part vers Rennes ou son aventure va prendre un tout autre chemin....

Mes ressentis :

Dans ce roman, il n'y a que 3 chapitres, mais ne vous en fait pas, ça n'est absolument pas perturbant puisqu'en fait, nous lisons le journal intime de Tifenn, il est très régulièrement entrecoupé. du coup, la lecture est différente par rapport à un roman, là, on s'attache vraiment à l'héroïne et à son histoire.
Petit rappel: Tifenn a 17 ans donc ses écrits sont bruts, sans chichis, sincères et identiques. le langage est familier et parfois un peu vulgaire mais on s'y fait très vite et personnellement, ça ne m'a pas dérangé.

J'ai aimé :

*Le fond de l'histoire, très touchante.
*Les relations frère / soeur, avec une histoire commune identique mais vécue différemment.
*Les amis de Geoffrey, ils sont tous super, surtout Clément, que j'ai le plus apprécié pour sa gentillesse et son respect vis à vis de la maladie de Tifenn.
*Le style de l'auteur, Vincent Mondiot a très bien tourné son roman et sa façon d'écrire, brut de décoffrage correspond très bien aux personnages, sa plume est authentique et efficace.

*Mais surtout le plus gros point positif pour moi est le fait qu'il m'a pris au dépourvu et surpris avec une histoire à cent mille lieus de ce que je pensais lire.

Je n'ai pas aimé :

La fin du roman, je suis déçue par cette fin, j'aurais aimé une chute, quelque chose qui laisse une trace.
J'aurais aimé en savoir un peu plus sur les ressentis de Geoffrey dans les dernières pages et sur l'évolution de la vie de Tifenn, je reste donc un peu sur ma faim.

Une petite rectification :

Je voudrais revenir sur un point avant de clôturer cette chronique, c'est la couverture.
Au début, je le dis très clairement, je ne l'ai pas aimé et pourtant, à la fin de ma lecture, je trouve qu'elle convient parfaitement à ce roman, finalement, elle est plutôt chouette et correspond parfaitement à l'univers de ce livre. Donc ne vous fiez pas aux apparences, parce qu'elles sont trompeuses...

Mon bilan pour Tifenn: 1 punk: 0 :

Je ne m'attendais absolument pas à lire ce genre de livre. J'étais vraiment à côté de la plaque et du coup j'ai été agréablement surprise par son contenu.
C'est un roman beau et touchant, je suis heureuse de l'avoir lu et en garderai un bon souvenir. Une petite déception pour la fin, dommage.

Merci beaucoup aux Éditions Sarbacane pour ce partenariat et particulièrement à Myriam Touche pour sa gentillesse et cette découverte.
Lien : http://leslecturesdelily.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kanarmor
  26 novembre 2013
C'est le récit d'une aventure humaine, faite de kilomètres de bitume, de sueur, de crasse, de jeux débiles, de musique (ou de bruit), de regards, de silences, de gentils mots d'insultes, de beaucoup de binouzes et de bédos...
Dit comme ça, cela ne donne pas forcément envie ! Mais cet espèce de road-movie à travers la France dans un van dégueu, de "salles" de concerts miteuses en logements d'une nuit, va permettre à Tifenn de vivre un mois formidable, loin de tout. de ses parents adoptifs qui l'aiment et qu'elle aime, de ses amis avec lesquels c'est parfois compliqué, de son environnement quotidien. Même si sa maladie neurologique qui la condamne à souffrir de plus en plus violemment et peut-être à en mourir, n'est jamais très loin.
Elle veut retrouver son grand frère, qui a claqué la porte un jour, rompant tout lien. Elle veut recréer un contact avec ce quasi inconnu, instable, qui s'apprête à partir en tournée avec son groupe de musique punk. Elle veut lui révéler sa maladie avant que celle-ci ne l'emporte.
C'est un roman puissant, brut, parfois cru, avec de la gravité mais aussi de l'humour. Des sentiments forts se créent entre Tifenn, son frère et les autres garçons du groupe, malgré les non-dits ou les paroles méchantes parfois, sans que cela tombe jamais dans le pathos. Pas de temps mort dans le récit, qui sait nous captiver du début à la fin. Un roman "vrai", à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gr3nouille2010
  22 juillet 2013
Le résumé donne bien le ton sur l'histoire sans pour autant en dévoiler des tonnes. Un roman Exprim' à nouveau fort en émotions avec beaucoup de sujets difficiles mais abordés avec tact et efficacité.

Tifenn a 17 ans et a un frère d'une dizaine d'années de plus qu'elle. Adoptés très jeunes par les Alard, dès la mort de leurs parents, Geoffrey n'est pas resté longtemps dans cette famille qu'il n'apprécie pas et a déménagé dès qu'il l'a pu, sans donner de nouvelles par la suite. Tifenn sait qu'elle n'a pas "toute une vie" à vivre, sa maladie s'aggrave avec le temps et la tuera peut-être prochainement ; alors elle décide de retrouver la trace de son frère. C'est ainsi qu'elle se retrouve sur les routes de France, en compagnie d'un groupe de punk, dont son frère fait parti, pour les accompagner dans leur tournée...

L'histoire est découpée en trois parties : Teenage Nightmare, dans laquelle Tifenn se présente elle, ainsi que le monde qui l'entoure, sa famille (de naissance et d'adoption), ses amis, sa maladie... On y découvre aussi comment elle retrouve son frère et pourquoi elle tient absolument à le revoir ; Teenage Roads, dans laquelle Tifenn part avec son frère et le groupe pendant leur tournée ; et enfin, Teenage Dream, qui fait office de conclusion... Je ne vais pas en parler pour ne pas, justement, dévoiler cette fin !
Tifenn raconte tout ça sous forme de journal intime sur son ordinateur portable, sur l'instant même ou peu de temps après. Comme c'est un journal personnel et que celle qui l'écrit est une ado, il faut donc s'attendre à un langage assez cru et direct. Rien de choquant et c'est tellement naturel que cela passe très bien.

L'auteur n'a pas mis l'accent que sur la maladie. D'ailleurs, on ne sait pas ce qu'elle a (c'est peut-être évident pour certaines personnes mais ce n'est pas clairement dévoilé non plus...), juste que ça la tue à petit feu. Il a fait de Tifenn un personnage très humain qui ne passe pas son temps à s'apitoyer sur son sort. Il lui arrive parfois de se plaindre, d'en avoir marre mais elle sait également profiter des bons moments, souvent avec humour et toujours avec sincérité, ce qui la rend très touchante.
À côté de ça, l'auteur nous embarque dans une virée complètement folle avec des punks sales, qui ont toujours une bonne raison de faire la fête ou simplement de boire un coup mais qui ont un coeur énorme une fois qu'on les connaît... Ils ont tous quelque chose de touchant, même Geoffrey qui joue vraiment au crétin par moments... Malgré leurs défauts, ils nous donneraient envie de nous joindre à eux !

L'auteur parle également de drogue, de sexe, d'alcool, d'adoption, d'homosexualité, de la vie et de la mort... Tout en simplicité et sans aucune morale. Ces sujets délicats sont tellement bien abordés que les jeunes pourront s'y retrouver sans pour autant se sentir mal, au contraire, on peut facilement se retrouver au milieu de ce groupe ! D'ailleurs, Tifenn fait pas mal réfléchir avec ses actes et ses réflexions... Un très bon roman jeunesse, avec une écriture fluide et prenante, qui ne manque pas de nous embarquer au milieu de toutes les émotions qu'il dégage... Il aurait pu être un coup de coeur, mais pour ça, il m'a manquée certaines choses comme ne serait-ce que le nom de la maladie (ça m'a titillée tout le roman quand même...) ou une fin... différente où Tifenn aurait accompli son but. Elle a gagné beaucoup à la fin de ce voyage mais ça s'est un peu écarté de la quête initiale et je trouve cela dommage.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LucilleRve
  03 décembre 2013
Tifenn, 17 ans, est bien déterminée à retrouver son frère Geoffrey, parti de la maison depuis plusieurs années. Elle veut lui apprendre l'existence de la maladie qui la ronge petit à petit. Elle réussit à le revoir, mais celui-ci s'apprête à partir en tournée. C'est ainsi qu'elle se retrouve sur la route en compagnie d'un groupe de punk dans un van crasseux à travers le pays !
Ce livre n'a que trois chapitres. On suit les aventures de Tifenn grâce au journal intime qu'elle rédige sur son ordinateur. Il y a parfois des coupures entre les événements, mais malgré cela la lecture reste très fluide. Ce sont les mots de Tifenn, ses pensées, ses humeurs, son langage et on a aucun mal à s'immerger dans son histoire. Elle va droit au but, efficace.
Tifenn, comme dit plus haut, est atteinte d'une maladie... qui reste inconnue à nous, lecteur. Une chose est certaine, elle n'en a plus pour longtemps. Des crises la paralysent, elle s'affaiblit, mais elle, elle veut vivre. Elle ne s'apitoie pas sur son sort, elle reste forte. Mais presque personne n'est au courant, et il lui semble indispensable de prévenir son grand frère.
Geoffrey... c'est le personnage qui m'a le plus agacé. Excité, irresponsable, égoïste, il m'a paru extrêmement désintéressé par sa soeur, même si heureusement cette situation finira par évoluer. Ses amis, les membres de son groupe, m'ont par contre beaucoup plu, surtout Clément, qui est finalement plein de gentillesse sous ses airs. Pendant la tournée, Tifenn deviendra peu à peu leur petite soeur à tous.
En conclusion, ce livre est touchant, tendre, mais aussi fun ! Deux petites choses m'ont tout de même déplues ; le fait que peu de groupes soient cités, à part Katy Perry, chanteuse préférée de Tifenn pour son tube Teenage Dreams qui marque les différents chapitres du livre. Cela aurait apporté un plus au livre que l'on découvre d'autres musiques, plus agressives, plus punk quoi (quoi, qui a dit que je n'aimais pas Katy Perry ? c'est vrai) ! Et la fin m'a laissé un peu dubitative. Quoi qu'il en soit, malgré ses maigres défauts, ce livre est une excellente découverte que je pense relire très vite !
Lien : http://ronde-des-livres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   21 août 2013
Les dialogues tapent juste, le rythme est rafraichissant et les personnages, parfois caricaturaux, n'en sont pas moins fichtrement attachants. Autrement dit, voilà un bouquin auquel on ne s'attend pas et la surprise est plutôt bonne. La fin n'est peut-être pas celle que certains souhaiteront lire mais elle a le mérite de détonner...
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   26 novembre 2013
Et puis je me suis réveillée en pleurs et j'ai compris que la vie ne me laissera jamais rien passer, qu'elle me déteste et qu'elle va me défoncer la gueule à coups de poings, jusqu'à la fin, parce qu'un jour j'ai dû l'offenser sans le savoir, parce que je ne suis qu'une pauvre connasse qui n'a pas le droit d'être heureuse. Ma maladie s'était réveillée.
Commenter  J’apprécie          70
JuinJuin   13 décembre 2014
Je déteste la vie. Les bons moments ne durent que quelques secondes, et d'un coup ils disparaissent comme des bulles qui explosent et tu retombes dans la douleur et le désespoir.
Commenter  J’apprécie          80
JuinJuin   13 décembre 2014
Je n'arrête pas repenser à Blaise. Deux nuits gâchées en dix minutes. Mon reflet dans la vitre a une sale gueule. Je ne sais même pas si je dois me détester ou non.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Vincent Mondiot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Mondiot
Chronique ActuSF de Sarah, au sujet de Tifenn : 1 - Punk : 0, roman de Vincent Mondiot
autres livres classés : punkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
443 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre