AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266233939
Éditeur : Pocket (07/03/2013)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 298 notes)
Résumé :
A Pandore, il se passe de drôles de choses...Chaque fois que Nake, une jeune fille un peu barrée, craque une allumette, elle a des visions affreuses de fillettes assassinées, déguisées en Blanche Neige ou en Chaperon rouge. Pire, elle découvre le lendemain dans les journaux que ces crimes ont bien eu lieu !
L'inspecteur Cooper, qui a de curieuses manies, et son collègue Michou, flic le jour, travelo la nuit, vont mener l'enquête. Tout irait bien, sans l'infer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (98) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  15 décembre 2015
Je ne peux pas dire que le style de l'auteur m'a vraiment déplu, mais l'humour -tantôt gouailleur, tantôt piquant- et les métaphores -pas toujours de bon goût, mais amusantes- deviennent pesants à la longue... surtout quand les railleries prennent le pas sur l'intrigue qui part alors en .ouille.
Intrigue policière qui dès le départ n'a ni vraiment queue et encore moins de tête, sauf si on accepte la loufoquerie inhérente à cet endroit imaginaire qui s'appelle Pandore... quelque part sur la côte belge.
Non, ce sont plutôt quelques personnages que l'auteur a fait sortir de cette boîte mythique qui n'ont pas trouvé ma sympathie : un flic bien-sur, nommé Cooper (et très loin de ressembler à Gary !), aux marottes bien humaines mais manquant de vigueur, physique comme morale et surtout cette Mémé Cornemuse (adoratrice de J.C. (Van Damme ! pas de Nazareth) et d'Annie Cordy) dont c'est ici la 2e aventure... enfin plutôt... la 2e incursion sans-gêne dans la vie des autres...
Oui, ça pourrait prêter à rire, mais il se trouve que je n'aime pas les vieilles qui s'imposent avec effronterie (j'essaie de ne pas penser à une de mes voisines pendant que j'écris ce billet !).
J'ai bien apprécié par contre les deux autres protagonistes : Michou, mi-flic, mi-travelo, gay le trois-quarts du temps, infiniment tolérant... et en particulier Nake, la petite fêlée adolescente pas si toquée que ça, nourrie par sa grand-mère aux contes classiques... de ceux dans lesquels on maltraite et massacre les enfants... autant dire que Nake savait déjà, avant qu'elle ne craque la première allumette, que la vie est rarement rose...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
marina53
  09 janvier 2013
L'intrigue se situe à Pandore, une ville imaginaire. Tout commence avec Nake, jeune fille élevée par sa grand-mère, car sa mère est morte et son père l'a abandonnée. Elle échappe de peu à un homme qui tentait de la violer, et sur le coup de l'émotion, lui assène un coup fatal. Quand elle rentre chez sa grand-mère, elle tombe avec effroi sur le cadavre de celle-ci. Stupéfaite, elle découvre une boîte d'allumettes, cachée dans un tiroir de la table de chevet. Nake décide d'en craquer une, en hommage à la défunte et soudainement, une vision de cadavre de petite fille lui apparaît. L'histoire s'obscurcit encore lorsqu'un étrange locataire vient prendre possession du grenier de la maison. Que cherche cet homme ?
Le lendemain, les inspecteurs Cooper, flic bourru comme on les aime, et Derval, surnommé Michou, travesti notoire à ses heures perdues, découvrent le cadavre que Nake avait vu dans son rêve. Ce duo sera flanqué en plus de mémé Cornemuse, apparue sans prévenir, qui vient se mêler à cette histoire et dont l'activité principale est de s'occuper du bien-être des policiers, qui n'en demandaient vraiment pas tant...
C'est toute cette panoplie de personnages hétéroclites que l'on croise dans ce polar qui n'a de polar que le nom ! Bien sûr, il y a une enquête policière puisque les meurtres des petites filles ressemblent à s'y méprendre à une version des contes pour enfants, mais le sujet n'est pas vraiment là. L'écriture de Nadine Monfils est tout simplement inimitable : des jeux de mots à tout va, de l'humour noir, grinçant et parfois graveleux, des personnages atypiques mais terriblement attachants, des dialogues percutants...et une histoire à dormir debout !
La petite fêlée aux allumettes, une étincelle littéraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Malabar_
  17 octobre 2013
Deux flics, l'un bourru à souhait et l'autre travelo à temps perdu, sont chargés d'enquêter sur des meutres de fillettes faisant explicitement référence aux contes de fées. Nake, jeune fille passablement paumée tente de retrouver la trace de son père et se découvre des pouvoirs surnaturels: elle entrevoit des scènes morbides à chaque fois qu'elle craque une des allumettes de sa grand-mère décédée. Alors que l'enquête piétine comme il se doit, Mémé Cornemuse, une petite vieille obscène et délurée débarque au commissariat.
Tuons le mythe d'emblée. de polar et d'intrigue il ne sera pas question ici. Cette pseudo enquête menée entre trois cuites, deux gâteries et une réplique de JCVD n'est qu'un vaste et fumeux prétexte au grand n'importe quoi. Certes Nadine Monfils s'éclate avec son personnage et nous fait bien rire par la même occasion, mais il faut bien dire qu'hormis les dialogues au vitriol et la première page un tantinet poétique, il ne reste pas grand-chose à sauver. Dommage, car c'eût été un honnête divertissement. Mais l'auteure en fait trop même avec un personnage exubérant. Cette tendance à l''éxagération qui finit par lasser m'a beaucoup fait penser au Livre Sans Nom, qui partait déjà à mon sens dans les mêmes travers. Ajoutez à cela une langue assez pauvre et vous obtenez un roman que même l'humour, aussi corrosif soit-il, ne parvient pas à sauver. Bref, un peu too much. Qui a dit comme JCVD?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
nekomusume
  09 janvier 2013
Dans un monde surréaliste, un polar qui cite du JCVD (comprenez du Jean-Claude van Damme) avec des personnages totalement barrés... Prenez Mémé Cornemuse, un croisement improbable entre Mémé Ciredutemps (les amateurs de Pratchett comprendront) et de l'inspecteur San-Antonio...
Une intrigue basé sur un tueur en série amateur de contes de fées, une touche de fantastique puisqu'on y distille des touche de pouvoirs médiumniques, des histoires de famille embrouillées, des virages de cuti...
Bref un pêle-mêle sans queue (quoique..) ni tête mais qui a l'avantage d'être vite lu et de parfois faire sourire (oui, JCVD quoi...) , même si l'intrigue ne nous tiens pas particulièrement en haleine...
un mot pour résumer ce livre: Aware...
Commenter  J’apprécie          210
Rubinowy
  28 décembre 2013
D'une imagination débordante Nadine Monfils à dut fumer sa tisane en écrivant (rires) ce qui donne au livre une résonance complétement loufoque et surréaliste.
En passant par Mémé Cornemuse obsédée du sexe qui tue les gens sans ambages et un flic travelo le lecteur n'est pas au bout de ses surprises! D'une écriture déjantée et salace ( non, La petite fille aux allumettes ne s'emporte pas à la messe le Dimanche ) on se laisse emporté par le tourbillon d'événements carrément ubuesque et en plus Jean Claude van Damme s'en mêle on peut dire que ce livre bien ficelé n'a pas froid aux yeux !
Complétement barré
Commenter  J’apprécie          200

critiques presse (2)
Actualitte   18 avril 2012
Fondamentalement drôle, barré et improbable. Des qualités rares pour un roman, qui se distingue d'à peu près tout ce que l'on peut lire, par le style inimitable de Nadine Monfils, toujours prête à en faire un peu trop, pour en donner juste assez à son lecteur.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Actualitte   17 avril 2012
En fait, les psychopathes du livre sont finalement ceux qui auront connu la vie la plus triste, et l'existence la plus frappée du sceau Cour des miracles. Nadine Monfils fait dans le noir, le grinçant…. et comme on le disait de Franquin, quand on ferme son livre, les noirs grincements qui persistent sont encore d'elle.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
fanfan50fanfan50   09 août 2015
La grand-mère de Nake fut enterrée selon les coutumes de Pandore, dans une boîte en sapin remplie de pétales de roses, une nouvelle paire de chaussures déposée sur sa tombe pour lui permettre de monter au ciel. Certains demandaient qu'on glisse une bouteille de pinard dans leur cercueil, histoire de trinquer, là-haut. Les riches avaient droit à un cortège de clowns musiciens qui s'esquintaient à dédramatiser ce moment pénible. Mais la plupart trouvaient les clowns plus pathétiques que drôles et ils pleuraient de plus belle !
A part une voisine chez qui la vieille dame allait parfois jouer aux cartes et le nouveau locataire du dessus, il n'y avait personne. Nake avait mis sa robe bleue, celle que sa grand-mère lui avait offerte pour son anniversaire. Stan Bogart lui proposa d'aller boire un kamawak pour se changer les idées. Nake accepta. Elle adorait cette boisson bizarre, mélange de gingembre et de violettes avec un doigt de porto, le tout saupoudré d'épices indiennes. Alors qu'ils entraient au Chien qui fume des pétards, le café qui donnait sur la place en face de la fontaine, il se mit à pleuvoir. Une fumée grise planait autour du comptoir. Les clients fumaient un narguilé. Stan emmena Nake dans un coin sombre. Les fauteuils étaient confortables et la jeune fille s'y affala. Besoin de s'y abandonner. Stan Bogart s'assit en face d'elle et la fixa avec un sourire bienveillant. Ici, pas besoin de passer la commande, il n'y avait que du kamavak. Rien d'autre. Le garçon apporta deux gobelets aux couleurs vives. Le principe était que, une fois le verre bu, on pouvait lire un présage au fond. Les habitants de Pandore étaient très friands de ce genre de choses. Il y en avait un peu partout ! Dans les pâtisseries, dans les bonbons, et même sur certains parapluies. Invisibles, ces présages apparaissaient quand le tissu du parapluie était mouillé. La plupart des gens de cette ville y étaient nés et, à part de rares exceptions, personne n'avait envie d'en sortir. Ceux qui s'éloignaient de Pandore avaient une bonne raison de le faire. C'était pour fuir soit quelqu'un, soit illusoirement eux-mêmes. Cet endroit unique était dirigé par un maire que personne n'avait jamais vu. Contrairement à l'ancien, qui paradait partout, celui-ci donnait ses ordres depuis sa petite maison, en haut de la falaise. Il ne la quittait jamais. Une fois par semaine, un coursier allait lui livrer ses commissions. Il avait été désigné par le vieux maire avant qu'il ne prenne sa retraite, tout le monde lui faisait confiance. Mais les commérages allaient quand même bon train ! Certains n'hésitaient pas à dire qu'il était difforme, ce qui expliquait pourquoi il ne se montrait jamais. On murmurait même qu'il portait des talonnettes et avait des oreille de Mickey...
- Où sont vos parents ? s'enquit Stan.
- Ma mère est morte en me mettant au monde et mon père a quitté Pandore à cause de son boulot, mentit Nake.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YukoYuko   17 juin 2013
Elle chercha un briquet et n'en trouva pas. Sentit la boîte d'allumettes qu'elle avait prise dans la main de sa grand-mère. Elle en alluma une. Un éclair déchira sa tête. Quelque chose de violent, comme un flash. Sans doute la fatigue de ces derniers temps, sans parler de cette sinistre lettre... Elle vit une gamine allongée, le visage sur le sol. Sa robe rouge retroussée laissait voir ses petites fesses qui avaient été affreusement mutilées, comme si une bête féroce s'était acharnée sur elle. Du sang partout ! Rouge comme les pétales de roses parsemées autour d'elle. Un peu plus loin, dans les taillis, gisait un panier avec des galettes !
Quand lm'allumette s'éteignit, la vision disparut. Une phrase extraite du Petit Chaperon Rouge s'imposa à Nake : "De tous les loups, les plus dangereux sont les plus doucereux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Malabar_Malabar_   08 octobre 2013
A Pandore, il y a des nuits laquées de rose fluo, transpercées par les néons des bordels qui serpentent dans les flaques d'eau. Et des épaves au bord des trottoirs pour se piquer aux pointes des étoiles.
Commenter  J’apprécie          150
marina-76marina-76   16 mai 2013
- Ben oui, mon bichon ! Les gens sont cons. Ils se marient parce qu'ils ont les jetons de se retrouver seuls, ou alors par amour. Ce qui est tout aussi con car, si on est un peu intelligent, on sait très bien que ça dure six mois, et encore, dans le meilleur des cas. Une fois que t'as des mouflets ou des problèmes de fric, ça fout tout en l'air. Franchement, avoue que si tu regardes le même film pendant dix ans, tu t'endors devant la télé, non ?
- Oui, admit le gaillard en déposant le cadavre, histoire de souffler un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GudulleGudulle   13 avril 2016
- Qu'est ce que vous faites là ? hurla Cooper.
- Et vous, jeune homme ?
Il y avait longtemps qu'on ne l'avait pas appelé comme ça. Il se radoucit et baissa son pétard.
- Je suis chez moi, ici.
- Moi aussi, lâcha-t-elle avec aplomb. Mais si vous prenez la peine de refermer la porte, parce qu'on se gèle les couilles, je vous offre un whisky.
L'inspecteur était soufflé par son langage de charretière, mais ce genre de personnage l'amusait. Il décida de ne plus l'embêter et de trinquer avec elle. La vieille poussa une caisse et le pria de s'asseoir.
- J'ai pas de verres. Au goulot, ça ira ?
- Euh, oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Nadine Monfils (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nadine Monfils
Mélanie Morin était l'invitée du journaliste David Medioni sur la scène des Déblogueurs lors de la 10ème éditions du salon international du livre de poche les 23 et 24 juin 2018.
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Docteur, j'ai un ami qui...: Les réponses aux questions insolites et inavouables que vous vous posez de Mélanie Morin aux éditions Larousse https://www.lagriffenoire.com/108774-developpement-personnel---bien-etre--docteur--j-ai-un-ami-qui.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission Maboul kitchen de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21820-divers-polar-maboul-kitchen.html
+ Lire la suite
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ice cream et châtiments

Le héros s'appelle Elvis Cadillac, un sosie du King Elvis, son nom de scène est :

The King of Béthune
Le king de Liège
The King from Charleroi
The Manneken King

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Ice cream et châtiments de Nadine MonfilsCréer un quiz sur ce livre
.. ..