AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2298077401
Éditeur : Belfond (01/12/2013)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 250 notes)
Résumé :
Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque… où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s’envoie en l’air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L’extase est de courte durée! De retour chez elle, elle découvr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  13 mars 2014
Vendredi soir. Ginette Plouf rentre du boulot. Elle est femme de ménage dans une entreprise de pompes funèbres. Pas toujours facile comme boulot. Mais il faut bien gagner un peu d'argent pour faire vivre le foyer, surtout que son mari, Marcel, n'en branle pas une! A part picoler et manger de la pizza devant sa télé, il ne sait rien faire d'autre. Un peu ras la casquette de tout ça, Ginette décide d'aller faire un tour en ville et tant pis pour son mari qui attendra ses bières. Un coup de folie: une superbe paire de chaussures jaunes ayant appartenu à lady Di, aux dires du commerçant, lui fait les yeux doux. Et, c'est toute guillerette qu'elle attend le bus pour rentrer, les chaussures aux pieds. Fière et se sentant d'un coup charmante, elle se laisse séduire par l'homme qui vient s'asseoir à côté d'elle. Un petit coup tiré sur le capot d'une voiture et le bougre s'en va l'affaire conclue. L'extase pour Ginette qui n'avait pas connu ça depuis belle lurette! de retour chez elle, croyant son mari endormi, au moins elle n'aura pas à s'expliquer de son retard, elle se couche tranquillement à ses côtés. Elle le trouve un peu froid et pour cause, il était raide mort, mains tranchées et le zizi dans le camembert! Aussitôt, elle court prévenir la concierge, Mémé Cornemuse, qui lui conseille de ne rien faire, histoire de ne pas ameuter le quartier et lui promet qu'elle en fait son affaire. Il faut dire que cette dernière ne tient pas à se que les flics rappliquent: elle prépare un casse avec Jef, un ancien braqueur qu'elle loge dans sa cave. Il creuse discrètement un tunnel afin de rejoindre la bijouterie adjacente. Tandis que Ginette mène sa propre enquête sur la mort étrange de son mari, Mémé Cornemuse essaie tant bien que mal de s'occuper de ses locataires. Entre le frère de Marcel, Bouboule, qui a également disparu, une ancienne taularde qui vient prendre ses quartiers dans le couvent d'en face, le peintre lugubre au fond de la cour, le quartier risque de s'agiter un peu...
Mémé Cornemuse est de retour! Après des vacances avec son abrutie de fille, un mariage raté avec un flic travelo, elle décide de se poser un peu dans ce quartier de Pandore et, après avoir éliminé l'ancien concierge, quoi de plus naturel que de prendre sa place? Avec des locataires tous aussi barrés et illuminés les uns que les autres, des meurtres sordides et inexplicables, des sexes tranchés que l'on retrouve dans le camembert, Mémé Cornemuse va sûrement avoir du pain sur la planche. Elle a beau prié le Dieu JCVD, rien ne semble aller comme elle le voudrait. Comme toujours avec Nadine Monfils, on ne s'ennuie pas une seule seconde en suivant les aventures de cette fan d'Annie Cordy et JCVD. C'est drôle, caustique, complètement déjanté, souvent incohérent et totalement hors du temps. D'une écriture acerbe, drôle et pittoresque, ce polar foncièrement barré et bourré d'humour noir est jubilatoire à souhait.
La vieille qui voulait tuer le bon dieu... on peut y croire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
Kittiwake
  30 juin 2013
Elle a tout d'un Bérurier en jupons, Mémé Cornemuse, et quand je dis jupons, ça sera plutôt leggings léopard et Birkenstock en peau de lapin pour cette coquette couguar (ça c'est pour les soirs de sortie dans le monde). Installée à un poste clé pour surveiller les travaux de voirie de son complice qui essaie de creuser un tunnel jusqu'à la bijouterie voisine, et pour tirer profit des courriers des occupants de son immeuble, elle est concierge. Pas sûre que les étrennes pleuvent vu la qualité du service! Mais voilà que les nouilles se glissent dans le potage : une série de meurtres décime les troupes dans l'immeuble! Mains coupées et zizis confisqués pour être plantés tels des drapeaux dans le pâté ou le camembert, tous les résidents survivants font de potentiels suspects dans l'enquête que mène Ginette, la veuve de l'une des victimes...
L'auteur ne fait pas dans la dentelle : ambiance truculente et vils comportements de bêtes et méchants truands, on navigue entre Audiard et San Antonio. Truffé de belgicisme qui donne un côté exotique pour les non pratiquants, c'est plutôt sympa.
Pour l'intrigue, tout le monde est suspect. Classique. Cependant, les attitudes équivoques qui créent le statut de coupables potentiels ne sont pas totalement explicitées, ce qui laisse un peu le lecteur sur sa fin. de fausses pistes en hasard, les crimes seront élucidés, et bien entendu, sans révéler le noeud de l'affaire, ne pas se fier aux apparences qui sont souvent trompeuses
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
argali
  09 août 2013
Après « Les vacances d'un serial killer » et « La petite fêlée… » revoici Mémé Cornemuse. Toujours aussi désagréable, égoïste et barrée, elle officie comme concierge dans un vieil immeuble de Pandore. Drôle d'idée quand on est aussi altruiste qu'un serial killer.
On retrouve avec plaisir cette mémé improbable, amoureuse de son JCVD avec lequel elle a de longues conversations surréalistes. L'intrigue classique nous fait suspecter les divers locataires tour à tour en raison de quiproquos nombreux et de rebondissements inattendus. Bien que secondaire, l'intrigue est agréable à suivre et confère au plaisir de la lecture. N'y cherchez cependant pas vraisemblance et réalisme, ce n'est pas le but. Et c'est ça qui est drôle. Entre l'extravagance des personnages et l'inattendu des situations, Nadine Monfils nous surprend sans cesse et nous fait rire.
A l'opposé des polars que j'affectionne d'habitude, les romans de cette auteure sont une bulle d'oxygène. Ses héros ordinaires, des petites gens sans envergure, dénotent une fine observation de ses congénères chez qui elle puise sa source d'inspiration. Poussés à l'extrême, leurs petits travers et leurs descriptions féroces font immanquablement rire. La plume acide et méchamment drôle de Nadine Monfils fait mouche à chaque fois et on se délecte d'un bout à l'autre du récit.
Vous l'aurez compris, je suis fan. Vivement le retour de Mémé Cornemuse !

Lien : http://argali.eklablog.fr/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          275
Gudulle
  21 novembre 2015
Un livre complètement déjanté. Une histoire belge comme on les aime.
La vieille qui voulait tuer le bon dieu c'est l'histoire de mémé Cornemuse, petite vieille arnaqueuse, qui veut faire le casse du siècle en braquant la bijouterie près de l'immeuble où elle joue les apprenties concierges à ses moments perdus.
Sauf que Marcel, le mari de Ginette, est retrouvé macabé au pieu les poings coupés et le zizi découpé et planté au beau milieu d'un camembert dans le frigo !
Pas de flics dans l'immeuble !
Ça nuirait aux plans de mémé Cornemuse qui s'arrange avec son complice, ancien braqueur, pour se débarrasser de ce cadavre encombrant.
En parallèle, Ginette mène son enquête pour trouver le meurtrier.
Sauf que, l'arrivée d'une criminelle hébergée dans le couvent d'en face va chambouler la donne et être le fil conducteur de pas mal d'événements...Mais il ne faut pas tout raconter.
J'ai trouvé le livre simple dans l'écriture et ultra efficace au niveau de l'humour même si quelques passages sont un peu caustiques.
Ma première lecture belge et je ne suis pas déçue du voyage.
Une lecture qui fait vraiment du bien au moral si on aime le registre ultra décalé et complètement déjanté.
Je l'ai lu d'une traite et j'ai passé un agréable moment en compagnie de cette mémé Cornemuse tellement attachante et mafieuse à souhait, fan de JCVD son maître à penser et Annie Cordy.
C'est vif, avec plein de rebondissements. On ne s'ennuie vraiment pas.
Le deuxième livre que je lis avec pour sujet "Mémé" (Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes) et que j'ai adoré et que je recommande les yeux fermés.
A lire ABSOLUMENT !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Mahpee
  14 mars 2015
Nadine Monfils n'est pas pour moi une inconnue. Au hasard de mes lectures, j'ai déjà croisé certains de ses romans et, sans m'avoir laissé de souvenirs impérissables, j'avais passé quelques moments de lecture sympathiques avec ses précédents ouvrages. Mémé Cornemuse ne m'était donc pas étrangère et c'est à la recherche d'une lecture sans prétention, une petite récréation joyeuse, que j'ai entrepris la lecture de ce nouvel opus des aventures de mémé Cornemuse. Toujours égale à elle-même, âpre au gain et obsédée sexuelle, cette grand-mère sans âge a le don de se mettre dans les embrouilles les plus foireuses et de croiser, chemin faisant, de nombreux cadavres. Mais, car il y a un mais, cette fois la mayonnaise ne prend pas. L'histoire n'est guère originale et la verve de son héroïne ne suffit pas à combler les manques d'un roman qui part un peu dans tous les sens pour, au final, laisser le lecteur un peu perplexe. Nadine Monfils se complaît ici dans une belgitude caricaturale bien trop appuyée et, à la manière de l'idole de mémé Cornemuse, à savoir Jean-Claude Vandamme le célèbre philosophe, son livre est confus et simplement prétexte à une succession d'expressions parfois comiques mais qui, à la longue, finissent par lasser. J'ai connu Nadine Monfils mieux inspirée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

critiques presse (1)
LePoint   06 mai 2013
Mémé Cornemuse est de retour ! "La vieille qui voulait tuer le bon Dieu" fait souffler un vent rock'n'roll sur le livre noir. Détonnant !
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   13 mars 2014
- A ce propos, vous voulez bien me dire mon avenir?
- Faut enlever votre culotte de pyjama.
- Hein? s'étrangla Marcel.
- Je lis dans la couille gauche, celle du cœur. A chacun sa méthode. La mienne est infaillible.
Commenter  J’apprécie          322
marina53marina53   14 mars 2014
Je suis allé à Lourdes avec ma femme.
Il n'y a pas eu de miracle.
Je suis revenu avec.

Seymour Brussel
Commenter  J’apprécie          430
raynald66raynald66   02 août 2015
Mais ma pauvre, tout le monde porte des cornes, et c'est, je trouve,
bien plus séant qu'un bête chapeau.
Les rares femmes qui n'en portent pas, c'est soit que leur Jules a un petit zizi,
soit parce qu'il est tarte.
Et pour les maris, c'est Kif :
ceux qui ont des nanas à petits nichons ou à tranche de cake,
ils ne risquent pas d'être cocus
Commenter  J’apprécie          100
rickissrickiss   12 avril 2015
Assise sur le canapé qui, elle l'ignorait, était rembourrée de courrier piqué aux locataires, Ginette voyait défiler ses souvenirs comme les vaches regardent passer les trains, le pis mou et l'oeil torve. Elle avait rêvé d'un amour en gondole avec Marcel et s'était réveillée avec une bouillotte aux pieds. Les contes de fées sont cruels. Comment avait-elle pu y croire ? [...]
Mais avec Angel, c'était différent. Bien sûr...
Grâce à son Casanova de Prisunic, elle était passée de Bécassine chez les ploucs à Joséphine ange gardien in the blue sky. C'était Venise dans le parking du bar-tabac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
stokelystokely   08 juillet 2014
Dis ce que tu veux mon couillon, de la merde c'est de la merde. Même si elle est en or. Et ça Gustave le hamster il ferait mieux avec un pinceau dans le trou de balle.
-Celui-là, par exemple continua le banquier, c'est un Kundelich.
-Ahhh, oui.
-Tu connais ce peintre allemand, mère?
-Bien sûr . J'ai vu les Trois Frères, quand l'autre, là, il dit : "c'est pas un portemanteau! C'est un Kundelich, ça vaut une fortune!" (p238)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Nadine Monfils (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nadine Monfils
Mélanie Morin était l'invitée du journaliste David Medioni sur la scène des Déblogueurs lors de la 10ème éditions du salon international du livre de poche les 23 et 24 juin 2018.
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Docteur, j'ai un ami qui...: Les réponses aux questions insolites et inavouables que vous vous posez de Mélanie Morin aux éditions Larousse https://www.lagriffenoire.com/108774-developpement-personnel---bien-etre--docteur--j-ai-un-ami-qui.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission Maboul kitchen de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21820-divers-polar-maboul-kitchen.html
+ Lire la suite
autres livres classés : conciergeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ice cream et châtiments

Le héros s'appelle Elvis Cadillac, un sosie du King Elvis, son nom de scène est :

The King of Béthune
Le king de Liège
The King from Charleroi
The Manneken King

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Ice cream et châtiments de Nadine MonfilsCréer un quiz sur ce livre
.. ..