AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La vieille qui voulait tuer le bon Dieu (80)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
CallieTourneLesPages
  28 juin 2019
Un bon Mémé Cornemuse.
Ce roman est écrit comme une pièce de théâtre avec l'unité de lieu dans un immeuble où chaque porte cache bien des secrets. Toute l'intrigue repose sur qui a tué les deux frères ? Que cache la voisine lunatique ? Et comment Mémé va cambrioler la banque si elle est dérangée sans arrêt ?
Encore une fois Mémé est accompagnée d'une clique de bêtasses tous aussi déjantés qu'elle.
Un bon moment de lecture, l'humour belge au rdv.
La référence aux Trois frères "C'est pas un portemanteau ! C'est un Kundelich, ça vaut une fortune ! " ça c'est de la référence artiste!
Commenter  J’apprécie          140
badpx
  11 juin 2018
Ce roman est un énorme n'importe quoi. J'avais bien compris avant de l'ouvrir que l'histoire était un peu loufoque, mais cela va bien au delà de ce que j'avais imaginé. C'est une histoire sans queue (c'est le cas de le dire) ni tête, une succession de situations totalement improbables avec une collection de personnages tout aussi dingues les uns que les autres.
Mais ça marche, je me suis prise au jeu de cette histoire. A me demander qui était le coupable, et à chercher une explication comme à la lecture de tout bon polar.
L'objectif du divertissement a été parfaitement rempli.
Commenter  J’apprécie          140
raynald66
  01 août 2015
Coup de coeur pour ce livre bourré d'humour.
Un vrai remède contre le stress !!!
Commenter  J’apprécie          110
lisalor
  16 mars 2013
Mon avis : Punaise de punaise, après "Les vacances d'un serial killer" et "La petite félée aux allumettes" nous retrouvons notre Mémé Cornemuse des grands jours. Nadine Monfils m'a encore fait passé un très bon moment avec cette vieille bique, toujours déjantée, fan d'Annie Cordy et totalement amoureuse de JCVD alias Jean Claude van Damme

Mémé Cornemuse ne travaille plus au commissariat de police, elle vient de trouver un emploi de concierge dans un immeuble. Les pauvres locataires ... ils ne savent pas qu'ils ont fait rentrer le loup dans la bergerie. Ginette rentre un soir chez elle et trouve son mari mort, les mains coupés et le zizi planté dans le camembert ! Elle appelle la concierge à l'aide. Mais celle ci ne veut pas de flics dans son immeuble car elle prépare le casse du siècle dans la bijouterie voisine.

Encore une galerie de personnages complétement extravagants dépeints au vitriol, tout le monde en prend pour son grade, même l'affaire Dutroux y a sa place. Les dons de voyance de notre mémé sont toujours de la partie et elle a vite fait de déculotter les hommes pour lire l'avenir dans leur testicule gauche.

Je me suis vraiment amusée à lire ce roman, c'est distrayant, divertissant, c'est la parenthése idéale. Un véritable moment de détente.
Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mutinelle
  27 mars 2013
Je suis devenue fan de Nadine Monfils par erreur et je ne le regrette pas, je me délecte de chacun de ses romans jusqu'à présent, et le dernier sorti en date ne fait pas exception !

L'action se déroule à Pandora, ville inventée qui pourrait se trouver dans n'importe quel pays d'Europe. Dans un immeuble où Mémé Cornemuse, personnage haut en couleurs (et c'est peu de le dire) a élu domicile en tant que concierge. Et bien entendu, là où elle passe, les autres trépassent !

Ce livre est pour moi un pur moment de plaisir ! Je ricane toute seule à chaque chapitre et à chaque fois je passe un moment semblable à une fraiche parenthèse.
Dans les livres de Nadine, les méchants sont méchamment drôles, on en arrive même à oublier l'horreur des crimes qu'ils commettent. Certains ont lieu par accident, et le problème des corps à cacher est résolu en trois coup de cuillère à pot, de façon abracadabrante, vraiment pas crédible, mais tellement drôle que tout passe ! L'enquête policier me paraît toujours comme étant le pretexte de dépeindre toute une galerie d'intervenant.
Les personnages de Nadine sont toujours de véritables caricatures noircissant les pires traits de caractères de toute une population de « petite gens ». Ceux qui font la base d'une société, les ouvriers, les employés et autres… N'y voyez aucun jugement de sa part (ou de le mienne) non, elle décrit juste avec beaucoup de tendresse et d'humour une population qu'elle affectionne tout particulièrement. Elle ne leur fait pas de cadeau, mettant l'accent sur chaque petit défaut, mais on sent également qu'elle les aime par la tendresse qu'elle met à décrire leur quotidien.
J'aime aussi tout particulièrement ses références à sa Belgique natale qui me rappelle beaucoup le Nord d'où je suis originaire, tant par les coutumes que par le patois local.

Ces livres sont toujours un mélange subtile (même s'il est difficile d'utiliser ce mot pour les personnes qui auront lu le livre parce que Nadine et ses personnages sont tout sauf subtiles) d'enquête policière, de caricatures sociales et d'humour salaces. Un cocktail qui me séduit totalement ! Vivement le prochain !
Lien : http://mutietseslivres.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
choupinette91
  02 avril 2014
A la suite des vacances d'un sérial killer de Nadine Monfils, je me suis régalée de ce nouveau roman qui est plus ou moins une suite avec le personnage rocambolesque de Mémé Cornemuse dans un nouvel épisode aux dénouements vifs, plein d'humour et complètement décalé!
Mémé Cornemuse n'a pas froid au yeux et son idole JCVD ne la quitte pas. Pleine de vie, de malice et toujours dans des coups au bord de la limite, elle ne se dégonfle pas lorsqu'il faut faire disparaître un cadavre, puis deux.
Mais elle entraîne les autres personnages un peu toqués aussi et qui se fondent bien dans le paysage, dans des histoires des moins ordinaires.
Un langage cru qui peut ne pas plaire à tout le monde mais des scènes à se tordre de rire!!!
Pour preuve, merci à Nadine Monfils pour la suite des aventures de mémé cornemuse que j'ai commencé hier :" Mémé goes to Hollywood".
Un nouveau roman dont je ferai la critique tout à l'heure car seulement quelques pages me séparent de la fin de ce roman que je trouve très bien construit. Chapitres courts, vocabulaire des plus simple et fluide, comme dans tous ces romans et c'est plaisant. L'action s'enchaîne et se déchaîne.
Un moment de plaisir sans honte et des fous rires tant au niveau des expressions et de ce que mémé cornemuse nous renvoie dans notre imaginaire où on l'imagine très bien physiquement, parler....
A lire pour ceux qui veulent passer un bon moments de lecture du Nord au Sud de la France car mémé Cornemuse voyage!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TrueDuck
  04 septembre 2019
J'avais promis de passer mes vacances avec Nadine Monfils et retrouver Mémé Cornemuse.
Je l'avais même promis à Nadine Monfils lors des Quais du polar​ 2014. Imaginez la (bière) pression que je m'étais mise !
Me voici donc lancé dans la suite des Vacances d'un serial Killer : la vieille qui voulait tuer le bon Dieu.
Toujours aussi drôle et déjanté, l'histoire tient bien la route pour une fiction (en est-on si sûr ?) belge.
Moins de 2 jours pour le terminer : il se lit donc très vite et les courts chapitres s'enchainent à une allure folle !
Cette série est drôle et ultra rapide. Les événements s'enchainent parfaitement et on retrouve avec plaisir mémé Cornemuse qu'on n'aimerait avoir ni comme grand-mère, voisine ou copine ! Sauf si on est fourbe, malhonnête et aimant vivre dangereusement !
Ces 270 pages de loufoquerie policière fleurtent avec un style engendré par Frédéric Dard et ses flics "gouailleux" et argotiques ! Ici, c'est du pur belgicain et on ne s'en lasse pas si tant est qu'on aime Poolvoerde, Dikeneke, les snuls et autres merveilles venues du plat pays !
Vous risquez de devenir accros à cette (anti)héroïne.
Vous aurez été prévenus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
seriephile
  09 avril 2013
Quelle joie de retrouver mémé Cornemuse! Ce personnage, déjà rencontré dans Les vacances d'un serial killer et La petite fêlée aux allumettes, est unique en son genre. Jamais, de mémoire de lectrice, je n'ai rencontré un tel personnage. Amoureuse de Jean-Claude van Damne et fan d'Anny Cordy, mémé Cornemuse a là gâchette facile. Elle manipule les gens avec finesse pour parvenir à ses fins, finesse qu'elle est incapable d'avoir quand elle cause!

L'histoire, comme toujours, est à la limite de l'invraisemblable. le style de l'auteur est très agréable, même si parfois les propos de mémé Cornemuse sont châtiés, flirtant toujours avec la vulgarité. le rythme du livre est soutenu, on suit rapidement les étapes de la recherche de cette femme dont le mari vient de mourir dans d'étranges circonstances...

Il est impossible de donner plus d'informations sur le contenu de l'histoire sans s'emmêler les pinceaux et finalement en dire trop sur le dénouement. Alors, si, comme moi, vous aimez les histoires décalées et les personnages complètements barrés, n'hésitez pas à lire La vieille qui voulait tuer le bon dieu!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Fofie64
  23 mars 2016
Ginette Plouf rentre chez elle et découvre son mari assassiné. Elle va mener l'enquête mais il faudra compter sur cette drôle et excentrique concierge qu'est Mémé Cornemuse ...
Que cela fait du bien de lire un polar et de rigoler en s'imaginant Mémé Cornemuse et son langage châtié.
L'enquête est simple même si on s'attend à connaître l'identité du tueur et de son mobile, on découvre tut autre chose. La présence de Mémé Cornemuse dans cet immeuble change la vie des résidents et l'auteur nous amène à nous attacher à cette drôle de vieille.
En ces temps difficiles, je recommande ce livre qui vous fera rire....
Commenter  J’apprécie          50
Ccelia
  06 août 2015
Ginette a une vie morne, sans action et sans intérêt à son propre goût. Elle a envie d'aventure et un jour, en faisant un détour pour rentrer chez elle, elle trouve des chaussures jaunes qui l'a fit fondre. de plus, ces chaussures appartenaient à... non, je ne vous le dit pas. Mais pour elle, se sont des souliers magiques au vue des péripéties qui lui sont dès l'instant où elle les a acheté.

En parallèle, nous suivons Mémé Cornemuse, la guardienne de son immeuble. Une arnaqueuse de première qui enfle tous ceux qui se présentes.

Un roman bourré d'humour d'après la description mais qui de mon côté m'a fait sourire pour certains passages. Il se lit très vite et est bien sympathique. Je suis restée sur ma faim car aucun verdict de l'histoire avec une fin légère. Un livre comme j'aime à les déléguer comme bon livre de plage. Je ne connaissais pas cet auteur mais j'avoue qu'après cette lecture, si je retente l'aventure c'est que je ne serais tombé dessus sans le chercher.
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ice cream et châtiments

Le héros s'appelle Elvis Cadillac, un sosie du King Elvis, son nom de scène est :

The King of Béthune
Le king de Liège
The King from Charleroi
The Manneken King

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Ice cream et châtiments de Nadine MonfilsCréer un quiz sur ce livre