AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246097525
Éditeur : Grasset (03/06/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Carmen, fille du gouverneur Don Carlos emprisonné, est éloignée d'Espagne par sa marâtre. Enlevée par des pirates, elle succombe au charme d'un cheik arabe. Trois siècles plus tard, le jeune Kassim navigue en mer Rouge, au gré des vents de mousson. Ses aventures le conduisent à trouver la tombe du cheik et le précieux coffret qu'elle renferme... Inspiré par les écumeurs de mer, Henry de Monfreid transporte son lecteur de la Catalogne à l'archipel Dahlak - au large d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gill
  04 avril 2016
L'étonnement m'a saisi, au début de cette lecture, de sentir comment Henry de Monfreid s'enfonçait dans son récit à grands pas, forçant la marche et ne s'autorisant aucune digression, aucun des vagabondages qui font habituellement le charme de sa littérature.
Il faudra parvenir aux premières lignes du sixième chapitre pour, heureusement, retrouver le conteur que l'on connaît, que l'on apprécie.
Au XVIIème siècle, à la mort de son frère, Don Carlos Moliner y San Miquel y Courtalonnes, le gouverneur de Tossa-de-Mar en Catalogne, fut obligé de partir aux Philippines reprendre d'importants comptoirs et gérer de vastes plantations.
Il laissa derrière lui, Carmen, sa jeune fille de seize ans.
Et surtout celle par qui le malheur arrive, Conchita, la gitane avec laquelle il s'était remarié.
Voulant rejoindre son père, Carmen fut enlevée par des barbaresques.
Et devint, au terme de tragiques aventures, la favorite légitime du puissant Abdulkader à qui elle donna bientôt une petite fille que l'on nomma Carmina ...
"Le mystère de la tortue" est tiré du "Trésor du pèlerin".
Il est articulé en trois parties :
La première est un récit ancien du XVIIème siècle ...
La seconde, nous ramenant quelques siècles plus tard, raconte les aventures de Kassim Abdou, un jeune marin soudanais ...
La troisième replonge en plein coeur des mystères de la mer rouge ...
Henry de Monfreid, dans cette belle histoire tragique, mêle fiction et souvenirs.
Parfois, souvent, au détour d'une phrase, à proximité d'un paragraphe, il prend le vent et quitte le récit pour quelque vagabondage, quelque flânerie ou méditation.
Henry de Monfreid est un marin avisé, un fin conteur.
Son style est élégant mais efficace.
Ses livres se dévorent presque même s'en apercevoir.
Celui-ci ne fait pas exception.
Cette course au trésor, tissée de passion, de haine et de vengeance, est tout simplement passionnante ...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Rolleton
  09 juin 2019
L'histoire de ce livre débute au XVII ème et se termine au XXème siècle. On voyage de la Catalogne aux Philippines, de l'île de Perim à la péninsule ibérique, du Yémen à Marseille... On navigue sur la Méditerranée, le Nil et la Mer Rouge à bord de pirogue, de zaroug de zeima et de bateau à vapeur. On rencontre des nobles, des peuples méconnus, des marins, des marchands et beaucoup des gens malintentionnés. de nombreux personnages meurent de mort naturelle ou d'assassinat.
Les héros vivent des aventures, des péripéties, des fortunes de mer. Ils doutent, s'interrogent sur leur devoir, n'hésitent pas à tout quitter ou acceptent leur condition.
Que demander de plus à un roman d'aventure?
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gillgill   26 mars 2016
Don Carlos Moliner Y San Miquel Y Courtalonnes était gouverneur de Tossa-de-Mar en Catalogne et passait pour fort riche à la suite d'heureuses spéculations aux îles Philippines qu'à cette époque l'Espagne disputait aux hollandais.
Mais il était joueur et fort prodigue.
Je crois avoir déjà dit combien le prodigue reste sans amis et sans secours le jour où sa fortune est épuisée ...
Commenter  J’apprécie          250
aventuriersaventuriers   16 mars 2008
... La Tortue : on pourrait penser qu'il s'agit là de l'îlot des Antilles, du repaire célèbre de boucaniers et de ' gentilshommes de fortune ' des XVIIe et XVIIIe siècles. Il n'en est rien, et cette ' tortue ' est toute symbolique. Elle n'en est pas moins la clé d'aventures qui ne le cèdent en rien à celles des Frères de la Côte. De la Catalogne à la Tunisie et à l'archipel Dahalak - au large de l'Éthiopie -, du temps de Philippe IV d'Espagne et des barbaresques à nos jours, les héros et les héroïnes de ce roman sont entraînés dans un tourbillon d'enlèvements, de naufrages et de machinations qui sembleraient invraisemblables si l'on ne savait qu'aujourd'hui encore, les pays riverains de la mer Rouge restent, à bien des égards, aussi secrets qu'il y a trois cents ans. Le vol sifflant des avions à réaction laisse immobile le sable des déserts soudanais et yéménites, et ne fait pas se hâter les pèlerins en marche vers la Mecque - pèlerinage dont Henry de Monfreid donne ici une étonnante description. Ces pages - parmi d'autres tout aussi vivantes - soulignent la maîtrise avec laquelle ce grand conteur sait associer la fiction et le document, l'imagination la plus romanesque à ses souvenirs les plus authentiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gillgill   04 avril 2016
Ne sourions pas des naïves superstitions des hommes que nous appelons "sauvages", car nous portons tous d'invisibles "gris-gris" au fond de notre âme, et c'est peut-être de toutes nos illusions, une des plus précieuses ...
Commenter  J’apprécie          80
RolletonRolleton   09 juin 2019
Il faut une grandeur presque surhumaine pour accepter d'être dupe sans rancœur et garder toujours un sourire d'indulgence.
Commenter  J’apprécie          10
RolletonRolleton   09 juin 2019
Les êtres pervers prêtent aux actes d'autrui des mobiles conformes à leurs propres penchants.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Henry de Monfreid (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry de Monfreid
Sigolène Vinson présente "J'ai déserté le pays de l'enfance" .Je rêve d'autre chose... La vie d'adulte, en nous mettant un métier et un salaire entre les mains, brade nos souvenirs, remise nos idéaux, raille nos folies de jeunesse. Un jour pourtant, l'enfance se rappelle à nous, cette époque où l'on était quelqu'un, où l'on était sûr de le devenir. Avocate à Paris, S. V. supporte de plus en plus mal les compromis, les trajets en métro, les ciels gris et sa robe noire. Loin, à la Corne de l'Afrique, il y a Djibouti, qu'elle a désertéà la fin de l'enfance. le pays des braves, des pêcheurs, des bergers, de la mer et du vent. Une terre d'aventuriers où séjournèrent Arthur Rimbaud, Henry de Monfreid, où l'on raconte qu'accosta Corto Maltese. Un ailleurs où elle doit revenir pour ne pas mourir bête, pour ne pas mourir singe, le pays du premier homme, des origines et des possibles. En librairie à partir du 26 août. http://www.plon.fr/ficheLivre.php?livre=9782259214469
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre