AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782897191238
92 pages
Éditeur : LEs Editions Ecosociété (03/05/2014)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Fidèle à ses idéaux, Serge Mongeau continue de défendre le bien commun et de dénoncer les inégalités sociales, la crise écologique, l'absence de véritable démocratie... Depuis le mouvement Occupy, l'indignation a gagné la planète. Mais Serge Mongeau pose une question toute simple : pourquoi ne pas commencer tout de suite à vivre en pleine conformité avec les valeurs que nous défendons ? Il nous invite donc à nous indigner, certes, mais aussi à agir et identifie huit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  23 octobre 2014
Fidèle à ses idéaux, Serge Mongeau, le père de la simplicité volontaire, continue de défendre le bien commun et de dénoncer les inégalités sociales, l'absence de véritable démocratie et la crise environnementale. Depuis l'apparition de mouvements anti-système qui dénonçait une société fonctionnant au profit des 1% les plus riches au détriment des 99% autres, l'indignation a gagné pratiquement tous les pays du monde... Cet ouvrage pose deux questions toutes simples mais essentielles : pourquoi ne pas commencer tout de suite à vivre en conformité avec les valeurs auxquelles nos adhérons ? Pourquoi ne pas se décider à nous soustraire à un système si habile à nous tromper et à nous faire contribuer - même involontairement- à son renforcement ? Devant l'urgence d'une situation aussi catastrophique sur le plan social, politique et écologique, l'auteur nous présente un certain nombre de propositions concrètes pour larguer les amarres et rompre avec la société de consommation une bonne fois pour toutes : changer son alimentation, abandonner la nourriture industrielle, la malbouffe des fast-foods et renoncer à la sacro-sainte bagnole. Les ressources énergétiques (hydrocarbures) étant limitées, il va bien falloir limiter nos déplacements et arrêter de faire faire une ou deux fois le tour du monde à toutes sortes de produits. de la même manière, Mongeau nous amène à réfléchir sur l'importance accordée au travail dans nos vies. On pourrait vivre bien, être plus épanouis en répartissant autrement le travail, en le relocalisant et en étant plus solidaires. Même chose pour le crédit et la dette, les deux mamelles de l'oppression capitaliste. Un livre passionnant qui donne à réfléchir et peut-être même à remettre en question certains de nos choix.
Lien : http://etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
GeorgetteSenior
  18 octobre 2018
Ce livre de vulgarisation à propos de la décroissance personnelle est divisé en deux parties. La première partie est plus théorique alors qu'il traite de stratégie globale, tandis que la deuxième partie aborde directement comment nous pouvons réduire notre consommation via différents champs d'action.
Si je devais résumer le contenu en un paragraphe, je dirais que ce petit livre lance de sérieuses pistes de réflexion et d'action sur comment modifier notre façon de vivre afin de permettre la décroissance, et donc par la même occasion, de minimiser les conséquences écologiques. Plutôt que d'écouter ce que la société de consommation nous dicte de faire, soit consommer, parce qu'après tout, l'abondance matérielle n'est pas synonyme de bonheur. de plus, nous devrions réfléchir avant d'acheter et faire par soi-même si possible ou encore faire appel aux ressources communautaires. Il propose de développer notre résilience en développant nos habilités (écriture, construction, etc.), de vivre avec les moyens locaux et de recommencer à construire des communautés vivantes. Sans oublier qu'il souligne le fait de commencer tout de suite parce que la Terre nous fait déjà sentir qu'elle va mal.
En bref, l'auteur n'a pas exploré tous les aspects de notre société actuelle, mais comme il le dit «(le livre) constitue certainement un bon point de départ vers l'engagement concret pour une nouvelle société». C'est donc une petite lecture qui vaut l'emprunt à la bibliothèque!
Lien : https://leschroniqueslittera..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZilizZiliz   02 décembre 2016
Il faudrait pouvoir nous désintoxiquer du capitalisme en changeant de style de vie, car c'est en lui et par lui que se concentrent et se reproduisent toutes nos aliénations. Cela serait une véritable révolution. Encore faudrait-il la vouloir vraiment et cesser de croire qu'on peut vivre comme des capitalistes en évitant de tomber dans les horreurs du capitalisme.
• Alain Accardo, 'Les liens', in 'La décroissance' (mars 2013)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   21 septembre 2019
Peu de gens acceptent d'envisager lucidement ce qui risque de se passer dans les prochaines années quand la bulle financière éclatera, quand le coût du baril de pétrole dépassera les 150 $, quand les nappes phréatiques seront taries, quand la sécheresse détruira les récoltes ou qu'ailleurs la pluie les noiera. C'est exactement dans ce sens que travaillent les Villes en transition, ces regroupements citoyens qui se répandent rapidement dans le monde pour rendre leur communauté résiliente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Serge Mongeau (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Mongeau
Cette semaine à l’émission Dialogues, le sociologue Jean Carette accueille le Dr Serge Mongeau, médecin et écrivain ainsi que la journaliste Thérèse Miron. Dans un monde d’abondance, du prêt à jeter et de l’éphémère, nombreux s’interrogent sur la consommation sans fin et l’épuisement anticipé des ressources naturelles. Il sera question cette semaine du mouvement de la simplicité volontaire. Est-ce un choix ou une résignation? En compagnie de ses invités, le sociologue Jean Carette abordent le mouvement de la simplicité volontaire et son évolution au fil des décennies. Appelée aussi sobriété heureuse, cette dernière a ses fervents défenseurs. Est-ce un choix réel que font les adeptes de ce mode de vie ou est-ce l’expression d’une résilience face à une société qui ne peut répondre aux aspirations économiques de tous les citoyens? Le débat est ouvert à l’émission Dialogues.
+ Lire la suite
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
785 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre