AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791090662612
90 pages
La Clef d'Argent (17/04/2021)
4.25/5   2 notes
Résumé :
«Les généralisations concernant Lovecraft sont risquées», prévenait E. Hoffmann Price, orientaliste et ami de l'écrivain de Providence.
Il est ainsi devenu commun d'associer l'islamophobie à la pensée conservatrice à laquelle on rattache volontiers Lovecraft. Or Lovecraft n'est en rien islamophobe. Il n'est ni hostile à l'Islam ni méprisant de la culture arabo-musulmane. Bien au contraire. Pour lui et depuis toujours, l'Orient est une invitation au rêve, une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Lovecraft, l'Arabe, l'horreurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Quand on parle de Howard Phillips Lovecraft, on évoque souvent (presque systématiquement dorénavant) son racisme et sa xénophobie (au sens littéral : "aversion morbide pour les étrangers")

Mais si il est indéniable que Lovecraft n'aimait guère les Noirs, les asiatiques et les métis (voir son obsession pour l'hérédité, pure ou compromise), l'auteur a en revanche fait preuve de sympathie, presque de fascination, pour l'orient et le monde Arabe.

Cédric Monget, dans cet essai court, mais très documenté et argumenté, détaille le goût de Lovecraft pour la culture Arabo-musulmane.

Entendons-nous, cet Orient est celui des jeux enfantins de Lovecraft de ses lectures des contes des mille et une nuits. Il s'agit d'une culture des contes orientaux, où évoluent Djins et magiciens. Un univers essentiellement fictif et idéalisé.

Cependant, H.P.L manifestera un soutien à la cause palestinienne, le monde Arabe rêvé rejoignant le monde réel.

Il n'aura pas échappé au lecteur des oeuvres de Lovecraft, que l'un des éléments les plus importants du "canon lovecraftien", le Nécronomicon, est l'oeuvre d'un Arabe (dément, mais Arabe !) Abdul Alhazred, c'est dire l'importance de l'influence de l'Orient magique chez l'auteur.

Ce petit livre érudit viendra admirablement compléter la bibliothèque des férus de H.P.L les plus exigeants.
Commenter  J’apprécie          313
Un livre court mais dense, et très sourcé, qui s'adresse surtout aux fans de Lovecraft qui ont déjà fait un peu le tour des études en tous genre et cherchent un sujet un peu moins usé.
Il est donc ici question de l'Islam et Lovecraft. Apparemment un thème improbable, car à part deux ou trois allusions orientales très rares, le Necronomicon de l'arabe dément Abdul Alhazred (qui n'est d'ailleurs pas vraiment musulman), peu d'évocations chez Lovecraft.
Monget remet dans un premier temps en perspective l'orientalisme ambiant de l'époque, surtout en vogue chez nombre d'auteurs gravitant dans le cercle des écrivains de pulps (C.A. Smith, Howard, etc.).
Monget continue aussi de s'appuyer sur son idée que les Grands Anciens sont des incarnations de puissances physiques réelles, idée précédemment initiée dans son excellent Lovecraft, dernier puritain, toujours chez La clef d'argent.
Cet essai va un peu dans tous les sens, mais de manière structurée, il tente d'aborder plusieurs sujets parfois éloignés les uns des autres en réussissant à tout lier de manière agréable. L'occasion par exemple d'évoquer Houdini et Robert Houdin, Hodgson, Dunsany, Beckford, et évidemment (ou hélas) en passer par l'incontournable sujet de l'antisémitisme et négrophobie de Lovecraft, mais pour une fois sans moult pages morales inutiles, seulement de l'argumentation factuelle. D'ailleurs, contrairement aux études de ces dernières décennies, ici pas question d'analyse psychanalytique façon madame Irma qui se serait mise à Freud plutôt qu'aux thèmes astraux, et ça fait vraiment du bien de ne pas avoir d'allusion à des refoulements quelconques ou autres névroses infantiles tirées du chapeau pour expliquer tout et n'importe quoi.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Lovecraft a été "mahométan dévot" comme il a été pieux à l'égard des dieux de la Grèce et de Rome et comme il a cru au Père Noël. Lovecraft a servilement adhéré aux rêveries que sa famille et le monde où il vivait lui ont imposées. Avec le temps il a su s'en séparer en les acceptant pour ce qu'elles étaient : des songes. Il n'a pourtant pas cessé de les aimer et de les chérir comme il aime et chérit ses souvenirs d'enfance et comme il respecte les pieux mensonges que les plus âgés font aux plus jeunes.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : orientVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Autres livres de Cédric Monget (1) Voir plus

Lecteurs (4) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
965 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}