AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361650150
Éditeur : Les petits Platons (02/03/2012)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Athènes, 51 après J.C. Un curieux voyageur débarque au port du Pirée. Sur la route qui le mène au centre de la ville, il voit défiler des monuments funéraires, des statues de héros, et même un hôtel dédié au dieu inconnu. Le voyageur s’appelle Paul de Tarse, et ce dieu inconnu, c’est lui qu’il est venu annoncer. Un jeune homme d’Athènes rencontré à l’Aréopage, nommé Denys, décidera de partir à la recherche de ce dieu.
Mais que peut-on connaître de Dieu ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  23 décembre 2018
J'ai fait un mauvais choix pour la MC de décembre ; Denys l'aréopagite et le nom de Dieu n'est clairement pas fait pour moi.
Le récit démarre pourtant assez bien. Nous sommes dans l'antiquité, à Alexandrie, une ville dont la vie foisonnante et la grande bibliothèque nous sont bien décrites. On entame ensuite une réflexion philosophique sur le nom de Dieu fondée sur Platon qui n'est pas dépourvu d'intérêt. L'idée que Dieu est au-delà de toute connaissance, de toute description, dépasse finalement toute construction de la raison, est assez proche de la philosophie de Pascal. Plus loin, la description de la statue d'Athéna à Athènes est particulièrement prenante.
Hélas les choses se gâtent quand le discours entre dans une phase théologique opaque alimentée de phrases à la gloire de Dieu volontairement incompréhensibles pour accentuer l'inanité de parler de l'absolu qu'il représente. On rentre alors plus dans du catéchisme. Je suis totalement insensible à ce genre de phraséologie qui n'apporte rien de concret. Je ne suis pas mystique. Je suis également resté opaque au style des illustrations.
Ce livre est-il destiné à de jeunes enfants ? Cherche-t-on à les faire réfléchir ou à illuminer leur foi jusqu'à l'aveuglement ? le livre hésite entre les deux.
Mauvaise pioche donc. Je remercie quand même Babelio et les Petits Platon pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Foxfire
  26 juin 2018
J'ai beau être athée, je trouve le sujet religieux intéressant. Ne connaissant pas la notion de théologie négative, j'ai pensé que ce livre me permettrait d'appréhender cette idée. D'autant plus que ce livre fait partie d'une collection intitulée "les petits Platon", qui se veut une initiation à la philosophie pour les enfants. C'est pour ces raisons que j'avais coché ce titre lors de la masse critique jeunesse.
Hélas, j'ai été très déçue. Malgré la brièveté de l'ouvrage, je n'ai pas réussi à rentrer dedans. Je n'ai pas aimé l'écriture ni la façon dont le sujet était abordé. A vrai dire, je me suis ennuyée dès les premières pages. du coup, il m'a fallu près d'un mois pour en venir à bout. Et pourtant ce livre ne fait qu'une quarantaine de pages. Mais c'était vraiment à reculons que je reprenais le livre.
Je remercie Babelio et les éditions "les petits Platon" pour m'avoir permis de recevoir cet ouvrage même si ce fut une déception.
Commenter  J’apprécie          172
Bruno_Cm
  15 décembre 2018
Je remercie Les Petits Platons et Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique Graphique.
Hélas, ma critique sera dure.
Je suis très déçu et très dubitatif.
A qui s'adresse ce livre ??
Les dessins sont plutôt pas mal, ils tirent vers l'artistique, un peu expressionnistes, pas une ligne claire et parfaite. Les enfants de moins de 14 ans n'apprécieront que modérément.
Mais, le texte, lui-même est un peu trop complexe, normal car le thème l'est. Mais il n'est pas simplifié, ou en tout cas, la simplification éventuellement souhaitée n'y est pas. Pas pour moi. Mais, s'il n'est pas question d'une simplification ou vulgarisation, et qu'on cherche à élever le niveau et le débat philosophique, c'est tout aussi raté. Ce texte est trop "moyen".
Je suis également déçu par le thème, je ne connaissais pas l'histoire de Denys, sa rencontre avec Paul de Tarse, mais je n'en comprends pas beaucoup plus avec ce livre, cette rencontre arrive sur la fin et est très peu développée.
Bref, déception du texte, pas véritablement fan des dessins, ça fait beaucoup pour apprécier...
J'espère que les autres opus des Petits Platons sont plus réussis, parce que ce n'est pas grâce à celui-ci que je les recommanderai.
Et j'en suis bien navré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
BVIALLET
  14 décembre 2018
Dans un temple abandonné d'Héliopolis, ancienne capitale désertée au profit d'Alexandrie, deux jeunes Grecs, Denys et Apollophane devisent sur la meilleure manière de qualifier Dieu quand une éclipse de lune se produit plongeant tout le pays dans l'obscurité. La stupeur passée, ils reprennent leurs esprits et en viennent à se demander si Dieu ne serait pas cette lumière aperçue au coeur des ténèbres. Dieu étant représenté par des animaux chez les Egyptiens, par des hommes chez les Grecs et par rien chez les Hébreux, Denys décide de partir à Athènes pour tenter d'éclaircir cette affaire auprès des plus grands théologiens et philosophes. À l'issue d'un périlleux voyage en Méditerranée, il fera une rencontre qui marquera sa vie : celle de l'apôtre Paul de Tarse, très intéressé par cette histoire de « Dieu inconnu »…
« Denys l'aéropagite et le nom de Dieu » se présente comme un petit livre d'initiation à la philosophie, but manifeste des éditions « Les petits Platons » dont d'autres titres portent sur Pascal, Rousseau, Leibniz, Socrate, Heidegger ou Kierkegaard, entre autres. Mission louable en soi, mais oeuvre de vulgarisation ô combien difficile quand on connait le niveau de réflexion moyen de nos ados. le texte de Jean-Paul Mongin est facile d'accès et agréable à lire même si l'histoire de Denys n'est abordée que de manière succincte en particulier sur sa fin. Décapité sur le Mont des Martyrs à Lutèce ou finissant sa vie comme anachorète dans un lointain désert syrien, c'est au choix. N'y aurait-il pas plutôt eu deux Denis parmi les premiers chrétiens ? Les illustrations de Ghislaine Herbéra sont fraîches et charmantes avec un côté naïf qui convient bien au sujet. Celle de couverture fait penser à un dessin de Cocteau avec son trait épuré et plutôt minimaliste. Celles illustrant le texte sont beaucoup plus colorées, parfois un peu trop sombres, ce qui gène un tantinet la lecture. L'ensemble assez réussi peut donner envie à certains jeunes plus curieux que d'autres de creuser un peu plus la question après cette intéressante mise en appétit. (Livre critiqué dans le cadre d'une opération « Masse Critique » de Babélio)
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kaaliope
  27 juin 2018
Merci Babelio et Les petits Platons pour la découverte de cet ouvrage et de cette collection dont l'objet est de faire découvrir la philosophie aux enfants (ou aux grands enfants... de 9 à 99 ans) et la rendre accessible, compréhensible.
J'apprécie le but de la collection et cet ouvrage donne envie de creuser davantage et de découvrir les autres livres.
Il m'a semblé toutefois que Denys ou l'aréopagite et le nom de Dieu n'était pas si facilement accessible, mais il est difficile de se mettre dans la peau d'un enfant de 9 ans.
Ceci dit, la théologie négative est bien expliquée, le lecteur s'exerçant au même rythme que Denys.
Les illustrations de Ghislaine Herbéra accompagnent parfaitement l'écriture de Jean Paul Mongin.
Les coffrets vert (Diogène, Pascal, Rousseau, Marx, Heidegger) et jaune (Socrate amoureux, Epictète, Leibniz, Einstein, Arendt) me font de l'oeil.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazaRBazaR   21 décembre 2018
Denys et Apollophane rentrèrent à Alexandrie. A peine arrivé, Denys se rendit dans la grande bibliothèque qui était, dit-on, l'une des merveilles du monde, et assurément le joyau de cette illustre cité. C'était une véritable ville dans la ville, un labyrinthe de salles de lecture, de pièces d'archives, de jardins et de cours ombragées où conversaient des savants de toutes les nations qui sont sous le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
BVIALLETBVIALLET   14 décembre 2018
Dieu n’est pas grand, ni petit.
— Non, Dieu est très au-delà de toute grandeur, opina Damaris.
— Dieu n’est ni tout ni partie…
— Assurément…
— Dieu n’est ni droit ni circulaire…
— Certes ! C’est pourquoi on ne saurait le figurer…
— Dieu n’est ni en soi-même ni en autre chose…
— Comment le serait-il ? Dieu n’est pas dans l'espace…
— Il n’est ni en repos ni en mouvement…
— Ni identique ni différent…
— Ni égal ni inégal… 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean-Paul Mongin (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Mongin
Invité sur le plateau de France 2 le 18 mai 2014, pour l'émission "Le Jour du Seigneur", l'éditeur Jean-Paul Mongin a présenté deux albums destinés aux 3-6 ans qui constituent une belle initiation aux temps forts bibliques. Découvrez "Voyage avec Jésus" et "Voyage dans la Genèse" ! www.editions-lecenturion.fr
autres livres classés : dieuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
279 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre