AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Julien Monier (Autre) Gaet's (Autre)
EAN : 9782380460414
112 pages
Petit à Petit (28/08/2020)
4.43/5   101 notes
Résumé :
Après un premier tome consacré à Derrick et un deuxième dédié à Maurice, nous plongeons désormais dans le quotidien sordide d'Ahmed, jeune flic spécialisé dans l'étude des insectes.
Plongé dans une affaire criminelle qui le dépasse mais décidé à faire ses preuves, Ahmed risque bien de se retrouver au bon endroit... au mauvais moment.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,43

sur 101 notes
5
15 avis
4
1 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  21 mars 2021
Ahmed est policier au service entomologie, c'est à dire spécialiste dans les insectes et tout autre parasite qui font leur apparition après la mort. Il aide ainsi les enquêteurs à déterminer le délai de mort. Mais il le reconnaît volontiers et non sans un certain humour que son travail est dévalorisé, que lui et son collègue Benoît, dit Beubeu, sont en bas de l'ascenseur. Pourtant, Ahmed est consciencieux, malin et tenace. Et là, pour les échantillons qu'il a reçus et analysés, il en est certain, il y a quelque chose qui cloche. le pendu ne se serait pas pendu de lui-même mais quelqu'un l'aurait plus vraisemblablement aidé. S'il en fait part à son supérieur, il est, une fois encore, renvoyé dans ses quartiers, le boss, dit le sourcil, n'ayant visiblement pas cru un mot de sa théorie. Et puisque Ahmed est tenace et certain que ce n'est pas le premier cas louche sur lequel il tombe, il décide de mener sa propre petite enquête... au risque de tomber au bon endroit au mauvais moment...
Après avoir fait connaissance avec Derrick et Maurice dans les deux premiers tomes, l'on suit ici le parcours d'Ahmed. Policier au service entomologie, il va, en cachette de ses supérieurs, infiltrer le gang de Maurice et ses acolytes. Dès les premières pages, le ton est donné et Gaet's nous plonge dans une ambiance violente, glauque, macabre et pesante. Et pourtant, le plaisir de lecture est bel et bien là tant le scénario est finement ciselé et intelligemment mené. Cet opus, une fois encore, s'imbrique parfaitement avec les deux premiers et l'auteur avance gentiment ses pions dans une intrigue qui promet encore de passionnants tomes. Graphiquement, Julien Monnier nous régale encore avec ses ambiances sombres, son trait fin, ses planches aux moult détails et sa large palette de couleurs.
Il nous tarde, évidemment, de faire connaissance avec Albert...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
Crossroads
  18 juin 2021
Ahmed, qu'on pourrait surnommer « nan j'déconne », est flic au service entomologie.
Son enchanteur quotidien, des cadavres qu'il s'échine à faire parler, c'est dire le niveau de confiance du gars, en s'appuyant sur les divers insectes qui y festoient allègrement.
En ce moment, il est pas au summum de la béatitude, notre Ahmed.
La faute à un supérieur un rien mou du bulbe qui fait rien que le dévaloriser.
Ce qu'il voudrait, lui, c'est élucider cette affaire de tueur en série histoire de se refaire la cerise et d'évoluer, enfin, à un niveau qu'il estime lui être dû.
Il a visé haut, Ahmed.
Le retour à la réalité allait s'annoncer violent.
Troisième opus et toujours ce panard de lecture assuré par un combo scénario/graphisme aussi mortel que le sujet développé.
Si l'ensemble tire majoritairement vers le sordide, moult touches humoristiques allègent considérablement ce sentiment de glauquitude absolue.
Si Ahmed rime avec club med, j'peux vous assurer que le gars n'avait certainement pas envisagé le niveau d'emmerdes stratosphérique qu'il allait devoir se fader au grand dam de sa moitié un rien chafouine d'avoir à supporter un bonhomme bien plus focalisé sur son taf que sur sa vie privée.
Grand moment, encore...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
BurjBabil
  13 février 2021
Cette série de BD capte l'attention et suscite l'adhésion d'abord par son univers carrément morbide. Mais avec ce troisième opus une nouvelle dimension apparaît : celle d'un thriller très efficace. Tellement bien ficelé que les cent pages sont dévorées d'un trait et qu'on se dit en refermant : il faut que je relise les deux premiers. Et que je les achète pour de vrai en passant, car cette série mérite une place dans ma bibli, c'est certain !
Tout semble complètement imbriqué malgré trois albums et trois narrateurs différents !. Chaque détail se rappelle à nous, se met en place dans une mécanique tellement bien huilée que c'en est presque surnaturel ! Félicitations à Gaet's pour avoir développé un scenario aussi diabolique, inattendu et précis. Même chose pour Monier dont les dessins sont simplement sublimes ! Tout est clair, compréhensible, malgré une multitude de personnages, le tout dans une atmosphère glauque à souhait.
Je crois pouvoir affirmer que cette série deviendra une référence. Il est temps qu'elle se trouve au bon endroit (entre vos mains) au mauvais moment (maintenant qu'elle n'est pas encore terminée).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
paroles
  02 juillet 2022
Dans la tribu des nettoyeurs (de scènes de crimes ou de morts suspectes), nous demandons Ahmed.
Ahmed a rejoint le groupe, non par passion, ni même par besoin, mais par intérêt. Ahmed est un chercheur. Il cherche toujours la petite bête : les mouches en occurence. Celles qui colonisent les cadavres. Il adore ça Ahmed. Il faut dire qu'Ahmed est un cador dans son métier, il est entomologiste dans la police. Mais la police justement, enfin son boss et les cow-boys qui mènent les enquêtes, n'en ont rien à f... de ce qu'il trouve et le laissent toujours de côté. Alors pour leur prouver à tous qu'en plus d'être un expert en putréfaction, il est aussi rusé comme un renard et trouvera tout seul ce qui cloche et relie tous ces morts... Mais attention de ne pas se trouver au bon endroit au mauvais moment !
Dans l'épisode 3, nous faisons donc connaissance du petit nouveau de la troupe des nettoyeurs. Un petit nouveau qui est en fait un infiltré, un flic. Nous remontons le temps et nous comprenons pourquoi Ahmed a rejoint le groupe et qu'elles sont ses motivations. Et il est toujours intéressant de se référer au premier tome et de revoir certaines scènes sous un angle toujours nouveau. L'intrigue continue de se nouer et de se dénouer en même temps. C'est jubilatoire.
L'histoire continue dans sa version macabre, mais maintenant le lecteur est bien au fait de cette atmosphère et d'autant mieux qu'ici le rôle de l'entomologiste policier est bien décrit. Heureusement, les odeurs ne font pas encore partie du dispositif de lecture. Ouf ! Et puis de temps à autre, quelques traits d'humour détendent l'atmosphère.
Les dessins, très réussis, sont toujours aussi sombres qu'inquiétants. Les trognes des personnages toujours aussi patibulaires.
Un savant mélange de rejet et d'attirance font de l'intrigue comme des dessins une mécanique bien huilée qui pousse à connaître la suite.
Alors, alors...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
jamiK
  20 mars 2021
On peut dire que cette série nous propose un sacré paquet de surprises. Les différents tomes se chevauchent dans le temps, centrés chacun sur un personnage principal différent, et les différentes affaires évoquées s'éloignent les une des autres ou au contraire se rapprochent, c'est un peu comme le jeu labyrinthe, on déplace une case pour se rapprocher de notre objectif et on en déplace d'autres ailleurs qui vont révéler autre chose, dans une autre épisode ou dans celui-ci. Je suis à peu près persuadé qu'on peut lire les différents tomes dans le désordre et éprouver les mêmes sensations. C'est un sacré sac de noeuds, génialement conçu, du très haut de gamme. L'humour est là pour rajouter du piment à l'histoire.
La lecture du second tome nous avait réservé une surprise sur l'identité d'Ahmed, mais la surprise était incomplète, parce qu'Ahmed n' a rien à voir non plus avec ce qu'on pensait de lui à la fin du deuxième. Une fois de plus, les auteurs nous ont menés en bateau, et à ce stade, c'est totalement jubilatoire. Que nous réserve la suite, j'en crève d'impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180


critiques presse (3)
Bedeo   26 janvier 2021
On retrouve avec plaisir le style de Julien Monier et l’ambiance glauque de ses dessins. Quant au scénario, Gaet’s continue de nous tenir en haleine grâce à des rebondissements de dernières pages.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   13 octobre 2020
Julien Monier assure une parfaite continuité dans son dessin et sa superbe colorisation. Très à l'aise dans ce milieu morbide et glauque, l'artiste devient un professionnel des petites et grosses bêtes !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   16 septembre 2020
Un troisième tome savoureux à souhait qui fait monter d’un très gros cran l’intérêt de cette série.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   21 mars 2021
Le chagrin semble un sentiment plutôt égoïste. On pleure la perte de quelque chose à soi, de quelqu'un qui nous apportait quelque chose. Moi, c'est simple, j'ai passé ma vie à vouloir prouver ce que je valais... Ce que je pouvais apporter à ce monde, à essayer de me trouver un but, un objectif... Passer sa vie à chercher des preuves... Des preuves de qui j'étais réellement... Qui sait réellement qui nous sommes ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
BurjBabilBurjBabil   11 janvier 2021
Les insectes des cadavres arrivent à table successivement et toujours dans le même ordre. Ces vagues sont dénommées escouades et sont au nombre de huit. Et dans chacune d’elles apparaît toujours le même groupe d’insectes que l’on nomme entre nous : les travailleurs de la mort !
Commenter  J’apprécie          172
marina53marina53   23 mars 2021
Je pense que, pour vivre, il faut s'y prendre très jeune, parce qu'après on perd toute sa valeur et personne ne vous fera de cadeaux.
Romain Gary – La vie devant soi
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   23 mars 2021
Un flic est un archéologue de l'âme de l'assassin. Il lui faut creuser au plus profond jusqu'au glauque, parfois jusqu'à une absurdité plus insaisissable encore que la folie.
Francis Huster - Family Killer
Commenter  J’apprécie          170
marina53marina53   24 mars 2021
La vie ne se résume pas à avoir les bonnes cartes en main ; parfois, c'est savoir bien jouer avec un mauvais jeu.
Jack London
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Julien Monier (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Monier
Les sauveurs d'esprits 1
autres livres classés : entomologieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18092 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre