AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cécile Desthuilliers (Traducteur)
ISBN : 2290017183
Éditeur : J'ai Lu (03/02/2010)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 351 notes)
Résumé :
Je suis une Sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d'un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d'illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma sœur, et j'ai l'impression que, depuis il n'en finit plus de s'effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel : il s'agit aussi du vôtre.

Les murs entre humains et faës sont en train de s'é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (86) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  31 mars 2013
Je ne sais pas par où commencer avec ce roman … J'avais lu le premier tome sur recommandation, j'avais bien aimé mais seul le personnage de Barrons me donnait réellement envie de connaître la suite des événements. C'est l'objectif d'une lecture commune avec ma binômette qui m'a poussée sur le chemin de ce deuxième tome. Arrivée au bout de ma lecture, je ne suis toujours pas convaincue par cette saga qui ne suscite quasiment que des coups de coeur de ce que j'ai pu voir et je ne sais même pas si je lirai le troisième tome, même si on m'a exhortée à la faire …
Tout d'abord, je dois dire que j'apprécie toujours autant l'univers créé par l'auteur, avec tous ces faës mystérieux, ces personnages aussi traumatisants que fascinants, aussi sexy que repoussants, il y a vraiment de quoi faire et on ne s'ennuie pas à essayer de deviner qui est dans le camp de qui et qui joue à quoi. C'est un véritable puzzle d'énigmes, d'indices, de conspirations, d'alliances et de menaces diverses que met en place l'auteur dans ce roman, et la sauce prend grâce à ça ! Mac est au milieu d'une guerre dont elle ignorait l'existence quelques jours à peine plus tôt et se voit dans l'obligation de tenir un rôle majeur qu'elle aurait bien été incapable de s'imaginer. C'est donc un roman sous tension que nous propose l'auteur, où l'on découvre un peu plus cet univers à la fois malsain et plein de promesses salvatrices. Perdu entre les bons, les gentils et ceux qui se situent entre les deux, le lecteur doit mettre à profit son sens aigu de la déduction pour trouver ses marques. Ce que j'ai aimé, c'est le doute mis en place, la paranoïa qui en découle, mais surtout, le questionnement systématique. Il est dur de savoir à qui se fier, sur qui s'appuyer, le personnage de Mac n'a jamais tant été esseulée que dans ce second tome, malgré toutes les rencontres qu'elle fait, malgré tous les appuis dont elle dispose ou pourrait disposer. On sent bien que la guerre, loin d'être uniquement extérieure, se joue aussi en elle, entre la Mac Glamour (que décidément je n'arrive pas à apprécier!) et la Mac Primitive, celle qui se bat pour sa vie et pour obtenir vengeance pour sa soeur (j'adhère !). Vous l'aurez compris, je suis nettement plus fan de la Mac primitive, celle qui envoie tout le monde bouler et qui décide de prendre les choses en main, de faire face et de montrer les dents. C'est d'ailleurs une des choses qui nuance mon propos au sujet de ce personnage auquel j'ai tant de mal à m'accrocher … Mais j'y reviendrai, là, je vous parlais de tout autre chose ! Donc, même s'il ne se passe clairement pas grand chose dans ce livre, soyons honnête, et que je me suis clairement ennuyée une grosse partie de ma lecture, on avance malgré tout dans l'intrigue, parce que Mac apprend de nouvelles choses sur ses origines et sur ce tout nouveau monde dans lequel elle vient de sauter à pieds joints, parce qu'elle est de nouveau en danger et que ça met au jour la nature de certaines relations qu'elle entretient, parce que, tout simplement, quelques mystères sont éclaircis et que de nouveaux se profilent à l'horizon. Donc, un gros manque d'action patent tout au long de ce roman qui se déroule comme une sorte d'introspection psychologique de Mac, mais tout de même un rebondissement surprenant à la fin qui nous réveille et nous accroche … un peu.
La seule et unique chose qui sauve le roman à mes yeux, c'est le personnage de Barrons, et, avec lui, la relation plutôt indescriptible qu'il a avec Mac. Comment dire ? Cet homme-là me fait rêver, y a pas d'autres mots ! Mystérieux à souhait, à la fois salaud et chevalier servant, on a l'impression qu'il est une ombre qu'on ne peut attraper, un voile qu'on ne peut lever sous peine de … quoi ? Je ne sais pas mais je suis clairement intriguée ! Et pas qu'un peu ! Mon dieu, la relation entre Mac et lui évolue clairement dans ce second tome et passe un niveau supérieur. Ils n'arrivent pas à communiquer autrement que par une conversation silencieuse, digne des meilleurs échanges de joueurs de tennis et tellement croustillante !, sous peine de monter le ton et de s'engueuler comme ils savent si bien le faire. La tension est palpable entre les deux et il est temps qu'elle éclate moi je dis. La température monte aussi et j'ai le sentiment que Mac arrive petit à petit à craqueler la carapace ultra résistante de notre libraire énigmatique. Et, que dire de la scène dans les grottes ? OMG !!! Voilà, là, je suis captivée, là, j'ai envie d'en savoir plus ! Entre mort imminente et prière silencieuse, on a tout, juste ici, pour donner envie au lecteur de poursuivre son aventure avec cette saga, parce que c'est intense, violent en même temps que tendre, je ne sais pas, j'ai trouvé ces moments-là terribles et délicieux, ils ont suffit à me donner la dose d'adrénaline nécessaire pour me réveiller après l'hibernation des centaines de premières pages. Merci ! Franchement, avouez, ce couple-là soutient tout le texte à lui tout seul, il le pimente, lui donne le sel qui fait qu'on a envie de savoir où ça va finir tout ça (même si j'ai ma petite idée sur le sujet), mais je constate qu'on en a pas assez, j'en veux plus !!! Et comment j'ai hâte de découvrir qui est vraiment Barrons ! Même si ici, quelques petites infos persos nous sont dévoilées (et que ça le rend encore plus attachant, encore plus beau, encore plus touchant, et qu'on a envie de le prendre dans nos bras et de le consoler … ok, j'arrête là, vous avez compris ^^), il conserve le brouillard qui l'entoure tout entier, et j'ai bien envie de le dissiper ! A côté de ça, on fait la connaissance de nouveaux personnages, tout aussi hauts en couleur et percutants, notamment la jeune Dani qui, je pense, va prendre de l'ampleur par la suite. Elle a du répondant, comme Mac, ça laisse présager des situations plutôt incontrôlables ! La galerie de personnages que nous propose l'auteur est à la fois complète et étendue, ce qui fait qu'il y en a pour tous les goûts, du méchant peu ragoûtant au beau gosse un peu suspect sur les bords, en passant par la jeune fille orpheline, ouais, chacun a ses blessures, son côté « rugueux ». Au final, ce qui fait qu'on s'attache à ces personnages, ce sont leurs cicatrices, aucun d'entre eux n'est inconnu à la souffrance, le désespoir, la haine ou l'amour, ils ont tous franchi des épreuves à un moment ou à un autre, du coup, on se sent proche d'eux, fatalement.
Quant au style de l'auteur, à vrai dire, je ne sais pas par où commencer. Comme je le disais plus haut, je me suis quand même bien ennuyée pendant ma lecture. Même si je n'ai pas mis trop de temps à lire ce livre, je n'ai pas été passionnée par l'intrigue. J'ai trouvé l'ensemble carrément plat au début et même un peu après. Bien que les choses bougent, évoluent, dans le bon ou le mauvais sens, ça n'avait rien de réellement percutant ou prenant. J'enlève bien sûr la fin de cette analyse, car elle, est pleine de surprises et d'action ! On se concentre surtout sur l'évolution du personnage de Mac qui devient plus une combattante qu'une fashion woman, sur ses émotions, sur ses découvertes. Bon, j'avoue que quand, comme moi, on a du mal avec la narratrice, c'est dur d'être réellement dans le livre, de se l'approprier, de s'y connecter, de fait, ça n'a pas coulé tout seul comme lecture, c'est clair, parce que le pathos, ça va un moment mais trop et c'est l'overdose garantie ! Les bons sentiments ça va mais là, j'en pouvais plus. Alors oui, c'est triste, on a envie de pleurer, c'est violent, on a envie de hurler, c'est rageant, on a envie de crier, c'est injuste, on a envie de taper sur quelqu'un, les émotions sont là, vives, boursouflées, mais, je suis comme restée en retrait tout du long, je les voyais se dérouler sous mes yeux sans que j'arrive à me sentir concernée, au contraire, par moments, j'ai vraiment trouvé que Mac en faisait trop. du coup, j'ai franchement un avis en demi-teinte et même plus que mitigé sur le style de ce roman. Je n'ai pas été embarquée sans réserves dans ce récit, je me suis posée beaucoup de questions sur l'utilité de tel ou tel passage, j'ai remis en doute pas mal de choix de l'auteur, ce qui n'est jamais bon, vous en conviendrez ! Impossible de me laisser aller en toute sérénité dans ce deuxième tome, j'ai trop réfléchi sans doute, de fait, je n'ai pas pu, ou su, me laisser porter par les mots qu'ils me transmettaient et qui me sont restés opaques la plupart du temps. A part quelques pics d'émotions, de tension, de danger, calme plat au niveau du palpitant tout du long, et ça m'énerve ! Parce que, dans ce genre de saga, ce que j'aime c'est l'action, les rebondissements, les romances mouvementées. Ici, on pose une fois encore l'histoire, ça prend beaucoup de temps, trop de temps ! Il manque de peps ce livre, alors qu'il a tout pour en déborder ! C'est ça que je ne comprends pas, le problème je pense ne vient pas du fond qui est vraiment intéressant, mais plutôt de la mise en forme qui me paraît assez fade en fin de compte, plus que ce à quoi je suis habituée en tout cas, ou alors c'est moi qui passe à côté de toute sa magie, allez savoir !
Pour conclure, un deuxième tome qui, encore une fois, me laisse sur ma faim ! Après avoir traîné en longueur sur des centaines de pages, il nous propose un sursaut en fin de livre qui nous donne envie de lire la suite mais, est-ce réellement suffisant ? Même si l'univers créé par l'auteur me plaît, que le personnage de Barrons me fascine, et que les énigmes laissées en suspens m'intriguent, je ne suis pas certaine de continuer mon aventure aux côtés de Mac … à vous de juger !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Tatooa
  01 novembre 2016
Voilà une série d'Urban Fantasy que j'aime bien. Je la trouve vraiment originale par rapport à ce que j'ai déjà pu lire dans le domaine, même si j'en lis peu, ce sont des livres que j'attrape quand je veux une lecture facile et agréable. Ce que j'appelle des livres "bonbons".
Et de ce côté là, le pari est réussi ! C'est original, c'est bien écrit, c'est "chaud" sans être vulgaire, c'est amusant (et parfois effrayant) sans être lourd, j'aime bien la dualité de Mackayla, la personnalité de Barrons (sur la nature duquel nous avons quelques indices semés ici et là dans ce tome, je sais ce qu'il est, maintenant...), les mystères sur tout ça, V'Lane, Rowena et compagnie.
Loin d'être manichéiste, l'auteure s'emploie à nous montrer un monde en nuances de gris, et l'on navigue dans le flou quant aux motivations des uns et des autres (encore que certains méchants sont vraiment méchants (Mallucé pour ne citer que lui, lol). )
C'est une lecture vraiment très agréable, je m'en vais commander les suivants...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Syl
  09 mai 2013
Attention ! Tomes 1 et 2
De nos jours, en Irlande, un féroce combat s'échafaude entre les faës Unseelies et Seelies. Des êtres venus d'une autre galaxie sont parmi nous. Ils aspirent notre énergie, nous rongent et nous dessèchent, laissant derrière eux notre enveloppe charnelle, confit dans une peau ratatinée, aussi fragile que du papier de soie.
Juillet, Géorgie, Etats-Unis
Au bord de sa piscine, MacKayla Evelina Lane apprend la mort de sa soeur aînée, partie étudier en Europe. Lorsque, par téléphone, on lui annonce le décès, c'est son univers qui sombre. Plus rien n'a d'importance et mécaniquement, avec beaucoup de mal, on essaie d'absorber l'air pour survivre à la disparition d'un être aimé. Elle seule a vu le cadavre rapatrié d'Alina à la morgue, un corps torturé. Quelques jours plus tard, elle consulte la messagerie de son téléphone portable et entend la voix de sa soeur…
"- Mac ? Réponds, je t'en prie ! J'ai besoin de toi ! Je suis tombée directement sur ta messagerie. Pourquoi as-tu encore éteint ton portable ? Rappelle-moi dès que tu as mon message. C'est urgent. Urgent, tu comprends ?…
– Mac, ça ne va pas du tout. Je croyais savoir ce que je faisais… Je croyais qu'il voulait m'aider. Comment ai-je pu être aussi naïve ? J'étais amoureuse de lui… mais il est l'un d'entre eux. L'un d'entre eux, Mac !
– Il faut que je te parle, Mac. Il y a tellement de choses que tu ignores. Tu ne sais même pas qui tu es !… j'espérais pouvoir te protéger de ce qui nous menace… Oh, non ! le voilà ! Ecoute-moi, Mac ! Il faut absolument que nous trouvions le Sinsar Dubh…"
Sans demander l'avis de ses parents, Mac décide de partir en Irlande pour mener son enquête. Qu'est-il arrivé à Alina ? Qui a-t-elle rencontré ? Qu'est-ce que le Sinsar Dubh ?
Juillet, Dublin, Irlande
Sur les traces de sa soeur, Mac hante les pubs, le campus universitaire, les rues de Dublin, inspecte les recoins de son appartement, fouille ses affaires, questionne ses professeurs et cherche des réponses au-près de l'inspecteur O'Duffy, le policier chargé du dossier.
La ville est étrange, le fog étouffe l'air, le soleil apparaît rarement, l'obscurité est souvent maîtresse du jour.
Un soir, dans un café, découragée de ne trouver aucune information sur le singulier mot "Sinsar Dubh", elle imagine Alina attablée avec des amis, en train de boire, de rire, de vivre sa vie d'étudiante… Son regard erre sur les personnes qui l'entourent, lorsque soudain un homme, sublimement beau, entre. Sa virilité et sa perfection sont troublantes, presque inhumaines. Mac l'observe et curieusement perçoit un malaise qui titille ses nerfs, provoquant même des frissons de répulsions. le scrutant un peu plus intensément, elle commence à distinguer une deuxième physionomie. Comme dans une mascarade, l'homme commençait à se dévoiler et prendre l'apparence d'une créature des enfers. L'altération de ses traits offrait une vue et une odeur de pourriture, se dématérialisant et apparaissant comme un monstre de putrescence.
Incompréhension, torpeur, frayeur, Mac refuse cette vision et la met sur le compte d'une hallucination passagère.
C'est dans la boutique "Barrons – Bouquins & Bibelots", un collectionneur d'antiquités, libraire, qu'elle trouvera quelques explications. le monde dans lequel nous vivons risque de connaître un bouleversement radical. Il existe des dimensions et des peuples que l'on ne perçoit pas, sauf ceux qui ont la "Vision vraie", comme Mac qui découvre qu'elle est une Sidhe-seer, une tueuse de Unseelies, des faës sanguinaires.
Sidhe-seer, Faës, Traqueurs, Unseelies, Seelies, Haut Seigneur, Vampires, Druides…
Mac n'a qu'une obsession, trouver le meurtrier d'Alina. Pour cela, elle a besoin de l'aide de Barrons qui lui demande une contrepartie ; accomplir certaines actions assez périlleuses. C'est un homme énigmatique et mystérieux, d'origine picte, qui ne vit que pour retrouver le Sinsar Dubh, un manuscrit mythique et magique que de nombreux nababs souhaiteraient déterrer.
"Barrons et moi avions notre façon à nous de communiquer. Nous tenions des conversations silencieuses lors desquelles nous pouvions exprimer par le regard tout ce que nous ne formulions pas à haute voix, et nous nous comprenions à la perfection.
Vous êtes le personnage le plus imbu de lui-même que j'aie jamais rencontré ! ne m'exclamai-je donc pas.
Si vos massacrez un autre de mes tapis de collection, j'aurai votre peau, s'abstint-il de rétorquer.
Je ne peux pas vous empêcher de fantasmer, ne répliquai-je pas.
Je n'ai que faire d'une gamine comme vous dans mon lit, mademoiselle Lane, garda-t-il pour lui.
Rassurez-vous, ne répondis-je pas. Même si c'était le seul endroit dans tout Dublin à l'abri du Haut Seigneur, je ne voudrais pas y aller !"
Entre des journées passées derrière le comptoir de la librairie à jouer les caissières et les nuits à chercher des objets cabalistiques pour Jéricho Barrons, Mac aborde toutes sortes de créatures et se transforme en Sidhe-seer.Sollicitée par la reine des Seelies, des faës pacifiques, elle craint de lui accorder sa confiance et ne se laisse pas corrompre. Maniant le bout de sa lance avec dextérité sur des Unseelies, Mademoiselle Lane exécute sa vengeance, ne souhaitant qu'être face au Haut Seigneur, archange de la mort. .
.
.
Mon avis… Après un début de sourire, de rire, car certains passages sont croustillants de drôlerie, dès qu'un prince faë apparaît (postures délicates pour Mac, n'est-ce pas !), je me suis immergée dans l'histoire. J'ai passé de très agréables moments de lecture. Des âmes tourmentées, espèces de fantômes venues d'une autre planète, prennent une apparence humaine et se mêlent à nous, visitant notre terre avec leurs guides touristiques, tour-operator. Ils sont des Visiteurs et nous servons de base alimentaire. L'évolution de Mac, jeune fille de vingt-deux ans, blonde, simple, coquette, aimant les couleurs claires, le rose fushia, la chaleur, le soleil, en une walkyrie justicière, souvent habillée en noir, est surprenant. Son émancipation progresse à toutes pages. Nous fréquentons le fantastique. Quant à Barrons… l'incarnation des fantasmes d'une midinette, est irrésistible ; grand, musclé, beau, mystérieux, fort, protecteur, et vous ajoutez un "TRES" à tous ces adjectifs. Toutefois, il mériterait quelques fessées… Sous un vernis de vieille éducation, de politesse surannée, dans ses retranchements, il peut être d'une goujaterie !!!! (et très animal…).
Le troisième et quatrième volume sont sortis, je m'attellerai à leur lecture dès la semaine prochaine.
J'ai toujours eu peur de l'obscurité, une hantise de petite fille, mais après ces deux tomes, j'ai décidé de me balader les nuits avec une lampe torche accrochée à ma taille et un gyrophare sur la tête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ptitelfe
  23 septembre 2014
Je suis assez déçue par cette saga, j'en avais beaucoup entendu parler et je pense que j'en attendais trop. J'ai beaucoup peiné à lire ce 2è tome. Certes, on voit une Mac murie, qui prend de l'assurance tout en restant fougueuse et inconsciente par moments. Certes, on voit un Barrons encore plus mystérieux et intriguant que dans le premier chapitre. Certes on en apprend plus sur V'lane et la communauté des faës.... Cependant, tout cela n'a pas réussi à m'accrocher à l'histoire. J'ai failli l'abandonner d'ailleurs! Je l'avais ramené à la bibliothèque. le bibliothècaire l'a rapidement remis dans le rayon, et comme j'avais du temps à tuer, je l'ai repris, et ai lu un chapitre supplémentaire. Alors hasard ou destin? J'ai beaucoup apprécié le chapitre en question, celui où Mac fait connaissance avec Rowena. du coup, je l'ai ré emprunté et j'ai pu le finir ce matin.
J'avoue quand même avoir apprécié la 2è partie, celle avec le retour de Malluce et la suite. Malgré ça, je reste sceptique sur la suite.
Dans le premier tome, on se posait déjà des questions comme "Qui est Barrons", "Où se trouve le Sinsar Dhub", "qui est le Haut Seigneur"... et dans le 2 , nous n'avons toujours pas de réponses, et pire, on se pose encore plus de questions!
Ah oui, certains passages vers la fin m'ont vraiment donné la nausée! J'ai cru que j'allais refermer le livre tellement j'imaginais la scène et Beuuuurk :s
Ce qui fait tout de même que j'aime bien cette histoire, c'est le côté urban fantasy, des évènements qui se passent en Irlande, et ça parle un peu de druidisme, pour moi, c'est vraiment un point positif.
En prenant du recul, je me dis que finalement c'est pas mal, car on découvre en fait les évènements en même temps que l'héroine, c'est juste que pour moi, ca donne beaucoup de longueurs au roman.
Pour le moment, je ne saurai vous dire si je me lancerai dans la lecture du 3 car je crains de m'ennuyer tout autant que dans les 2 premiers volumes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ReadLo
  13 avril 2013
Cette suite et bien je ne suis d'au début je ne dirais pas que j'ai eu ce que j'attendais d'une suite, mais je vais dire ce que je pense déjà du début, Mac est toujours aussi Mac, que le policier l'est retrouver et qu'elle est essayée de le sauver c'est tout elle, mais dommage c'était trop tard en passant j'ai bien aimé l'échange du policier et de Barrons quel homme, il n'a pas froid aux yeux.
L'amour, la passion peut pousser les gens à faire n'importe quoi dire que la pauvre Mac a failli finir comme plat de résistance pour les Ombres et que Fiona dormait paisiblement dans son lit, mais il fallait que V'lane soit le sauveur qu'elle avait tant besoin et lui il avait le moyen de la sauver immédiatement, mais non il faisait la causette « On devient amis ? » mais bien sûr, je ne sais pas, mais il y a anguille sous roche (ou je me fais des idées va savoir, je suis méfiante), l'affaire des Ombres réglés, mais quel danger est encore derrière la porte ?
Mac, la curiosité est son plus grand défaut, mais là je dois avouer qu'elle avait marre qu'on la prenne pour le dindon de la farce, elle voulait des réponses et bien elle en a eu, mais ne sait pas quoi en faire avec disons elle en a sans en avoir c'est toujours mieux que rien non ?
Maintenant ce qui m'énerve le plus avec elle c'est qu'elle répète sans cesse « Comment pouvait-on nourrir des sentiments aussi intenses pour Barrons ? », que fera-t-elle quand elle aura remarqué que c'est pour ce même Barrons qu'elle tombera amoureuse ? Elle se tira une balle dans la tête ? Cela dit leur échange de mot silencieux est vraiment un régale, j'adore ces parties même-ci c'est des non-dits.
Je me demande comment Barrons fait pour toujours savoir les choses ? Enfin le père reconnait que Mac n'est pas leur fille, mais les choses sont de plus en plus étrange, la mère disons la vraie mère de Mac ne voulait pas qu'on sépare ses filles et ne voulaient pas qu'elles mettent les pieds en Irlande, je dois dire que moi aussi je trouve cela bizarre.
Pauvre Mac elle se croit de temps en temps en paix avec elle-même, mais non il faut toujours un élément pour la rappelé ses « erreurs » passé. le frère du défunt gangster rentre dans la place, pour plus de mal ou juste une perte de temps ?
Alors ce V'Lane j'ai envie de l'arraché les yeux, un mois il a gardé Mac dans son monde, mais je dois dire qu'elle a choisi de rester aussi, mais ce qui m'énerve le plus avec elle, je comprends que c'est dure d'oublier un être qu'on aime et que c'est difficile de ce dire qu'il est partie, mais elle a su que c'était une illusion et elle a décidé quand même de rester... Qu'avait-elle en tête ?
Pauvre Barrons un mois sans nouvelle ça l'a mis de mauvais poile et je le comprends V'Lane arrive de nulle part et pouf il enlève Mac du sois disant leur accord... Mac a surestimé son ennemie, elle s'était cru débarrassé du « vampire » Mallucé, mais voilà qu'il revient avec une révélation à vous retourner l'estomac, j'ai eu pitié de lui, mais je dois dire qu'il est sadique et psychopathe, mais c'est une bonne chose qu'il soit mort.
Pauvre Mac elle a passé un sale quart d'heure, mais Barrons « son prince » est venu la sauver, elle avait baissé les bras, mais a la dernière minute elle a décidé de vivre et voilà comment elle se retrouve à manger un morceau de son ennemis, beurk, mais ça valait le coup parce que après ça été très intense la réplique de Barrons était plus que chaud « — Je vais faire plus qu'essayer, mademoiselle Lane. Et souvenez-vous que c'est vous qui m'avez défié. Ne vous imaginez pas qu'il vous suffira de crier : « Pouce ! » pour interrompre la partie. » C'était un pur délice, mais il a fallu que l'autre « Haut Seigneur » vienne gâcher mon plaisir...
Alors voilà mon sentiment pour cette partie, Mac à laisser parler cette partie qu'elle avait essayé de mettre en veilleuse avec « qui peut nourrir des sentiments pour Barrons ? » parce j'ai l'impression qu'elle sait si elle se laisse aller, elle serait capable de se perdre, mais d'un côté elle ne sait rien de lui alors comment « aimer » quelqu'un qu'on ne connait rien ?
Mais Barrons lui a donné une réponse qui comment dire qui vaut mille réponse ? « — Comment se fait-il que le Haut Seigneur ait tourné les talons dès qu'il vous a vu ? Qui êtes-vous exactement, Barrons ? (Mac)
— Celui qui ne vous laissera jamais mourir. Ce qui est bien plus que quiconque ait jamais fait pour vous, mademoiselle Lane. Bien plus que quiconque soit capable de faire pour vous.(Barrons) » Tout cela pour dire malgré le fait qu'on ne sait rien de lui, de pourquoi il veut ce livre maudit et de quel manière ses sentiments en vers Mac a pu voir un autre jour, il y a bien quelque chose qui m'échappe, mais j'attendrais pour voir c'est quoi...
Maintenant mes derniers points l'étudiant Christian est-il quelqu'un de bien ? Qui est-il réellement ? Mac ne fait pas confiance facilement, mais dès qu'il s'agit d'avoir une info sur sa soeur, elle est capable de foncé tête baissé... Puis avec la vieille Rowena on se demande ce qu'elle a en tête, bien que Barrons est résumé ce que je pensais déjà d'elle et le dernier point l'un des numéros qui est préenregistré sur le portable de Mac un dénommé « Ryodan » il a des paroles de sage, il a fait comprendre à Mac certaine chose sur Barrons et au passage, il a laissé son empreinte sur elle un tatouage avec une lettre « Z » qui serait le vrai nom de Barrons ? Ses paroles laissent place à ma méditation...
Ce tome a été un pur délice je dois dire que plus j'avance et plus j'aime bien Barrons et la série, Mac rejoint les Héroïnes que j'ai par moment envie de frappé, mais elle n'est pas si mal non plus.
Lien : http://read-a-passion.skyroc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Claire-una-voltaClaire-una-volta   05 juin 2013
Un hurlement de fureur s'éleva soudain dans la partie privée de l'immeuble. Un instant plus tard, je vis Barrons émerger de la porte de communication, tirant derrière lui un tapis persan.
- Qu'est-ce que c'est que ça ? hurla-t-il.
- Un tapis ? suggérai-je, déconcertée.
- Je le sais. Je parle de ceci !
Il agita le tapis sous mes yeux, tout en pointant du doigt une douzaine de marques noires. Je les examinai.
- Des brûlures ?
- Exact mademoiselle Lane. Des brûlures. Causées par des allumettes jetées sans avoir été éteintes, sans doute par quelqu'un qui était trop occupé à se laisser conter fleurette par un prince faë pernicieux ! Avez-vous seulement idée de la valeur de ce tapis ?
Ses narines palpitaient, ses yeux noirs lançaient des éclairs.
- Pernicieux ? répétai-je. On dirait que vous avez appris à parler dans les livres ! L'anglais est votre deuxième langue ? La troisième ?
- La cinquième, grommela-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SunySuny   22 mai 2012
Barrons était l'incarnation de l'arrogance et de la froideur. Il était également très fortuné et pourvu d'une force physique exceptionnelle, ainsi que d'une intelligence fulgurante. Mais surtout, il était le personnage le plus énigmatique que j'aie jamais connu. Pour compléter ce tableau, je dirais que la plupart des femmes semblaient le trouver follement séduisant. Par chance, je ne suis pas la plupart des femmes. Le danger ne me séduit pas. Ce qui me plaît, ce sont les hommes dotés d'une solide fibre morale. Le mieux que Barrons puisse faire en matière de fibres, c'est arpenter l'allée des céréales pour petit déjeuner à la supérette du coin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HillelHillel   17 juillet 2012
« Barrons et moi avions notre façon à nous de communiquer. Nous tenions des conversations silencieuses lors desquelles nous pouvions exprimer par le regard tout ce que nous ne formulions pas à haute voix, et nous nous comprenions à la perfection.
Vous êtes le personnage le plus imbu de lui-même que j’ai jamais rencontré ! Ne m’exclamais-je donc pas.
Si vous massacrez un autre de mes tapis de collection, j’aurai votre peau, s’abstint-il de rétorquer.
Je ne peux pas vous empêcher de fantasmer, ne répliquais-je pas.
Je n’ai que faire d’une gamine comme vous dans mon lit, mademoiselle Lane, garda-t-il pour lui.
Rassurez-vous, ne répondis-je pas. Même si c’était le seul endroit dans tout Dublin à l’abri du haut Seigneur, je ne voudrais pas y aller !
-Vous pourriez bien finir un jour par changer d’avis sur ce point.
Il avait parlé d’une voix si basse qu’elle en était presque inaudible, mais si rauque qu’un frisson nerveux me parcourut. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
StellabloggeuseStellabloggeuse   12 novembre 2012
Nous avons tous nos petits problèmes et angoisses personnels. Moi comme les autres. Quand j’étais lycéenne, dans les moments de doute, je me rassurais en me disant que j’avais deux solides atouts dans mon jeu : j’étais jolie et mes parents m’adoraient. Avec cela, j’étais capable de tout surmonter. Depuis, j’avais mesuré combien ma première carte était fragile, et combien la seconde résistait mal aux épreuves. Que nous reste-t-il de solide, tout compte fait ? Rien qui touche à notre apparence ni à la certitude d’être aimé ou haï. Notre intelligence – qui, comme la beauté, n’est qu’un cadeau plus ou moins mérité de notre héritage génétique – et nos déclarations d’intention ne valent guère plus. Ce qui nous définit, ce sont nos actes et nos choix. Ce à quoi nous pouvons résister. Ce pour quoi nous donnerions notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathanatha   14 novembre 2012
- Je ne voyais même plus la différence entre vous et lui ! rugit-il.
Je le frappai au visage. Les mensonges jaillissent aisément. Ce sont les vérités que nous gardons le plus jalousement.
- Alors, vous ne regardiez pas assez ! Moi, je suis celle qui a des seins !
- Je le sais fichtre bien ! Je les ai sous les yeux en permanence !
- Il faudrait apprendre à contenir votre libido, Barrons !
- Allez au diable, péronnelle !
- J'y suis déjà, merci ! Grâce à vous, ma vie est devenue un enfer !
- Serait-ce ma présence qui vous enflamme, mademoiselle Lane ?
- Je vous en prie. Epargnez-moi vos vantardises.
- Vantardises ? Répéta-t-il d'un ton offensé. Je vous prouve le contraire quand vous voulez.
- Essayez, et je vous tue.
Il m'attrapa par mon tee-shirt et m'attira à lui jusqu'à ce que nos visages se touchent.
- Je vais faire plus qu'essayer, mademoiselle Lane. Et souvenez-vous que c'est vous qui m'avez défié. Ne vous imaginez pas qu'il vous suffira de crier : "Pouce !" pour interrompre la partie.
- Vous avez entendu quelqu'un demander grâce, Barrons ? Pas moi.
- Très bien.
- Parfait.
Il lâcha mon tee-shirt, me prit par les cheveux et écrasa ses lèvres sur les miennes.
Il me sembla alors qu'une digue cédait en moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Karen Marie Moning (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karen Marie Moning
Un joli Book Haul pour vous présenter mes derniers arrivants dans ma PAL ! Et vous alors qu'avez-vous reçu ?
Plus de vidéos : http://goo.gl/jvxX0t
⇩ Déroule la barre pour plus d'infos ;) ⇩
Mets la HD tu verras c'est bien mieux ! Et bon visionnage :)
------------------------------------------------------------ ♡ Livres cités dans la vidéo :
📘 Les Els -- http://amzn.to/2nahVUJ 📘 Marked Men 4 : Nash -- http://amzn.to/2na6oEZ 📘 Un petit qqch en plus -- http://amzn.to/2mwUXKx 📘 Room Hate -- http://amzn.to/2mSd8es 📘 Felicity Atcock 5 -- http://amzn.to/2nal1bi 📘 Fièvre Née -- http://amzn.to/2mSfZ74 📘 Beautiful Sacrifice -- http://amzn.to/2mSdC4g 📘 Passenger -- http://amzn.to/2naeMUJ 📘 Notre année cachée -- http://amzn.to/2mSdilV
Si vous achetez vos livres sur Amazon via l'affiliation Moody Take a book, je reçois une petite commission sans que vous ne payez votre livre plus cher :) Pas de pression rien n'est obligatoire !
------------------------------------------------------------
♡ Musiques vidéo : Toutes libres de droit (Universale, Water Lily et Grand Amour)
------------------------------------------------------------ ♡ Commentaires : Il m'arrive de ne pas pouvoir répondre à certains commentaires car vous n'avez pas les bons paramètres Google + :) Donc si vous voyez que tout le monde à une réponse sauf vous, pensez à vérifier tout ça :D ------------------------------------------------------------
Rejoignez moi ici ♡ :
♡ Blog : http://moody-takeabook.com/ ♡ Facebook : https://www.facebook.com/TakeABookMoody ♡ Twitter : https://twitter.com/MoodyTakeABook ♡ Instagram : http://instagram.com/moodytakeabook ♡ Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/moody/ ♡ GoodReads : https://www.goodreads.com/user/show/5...
Adresse mail : moodytakeabook@gmail.com
Moody ♡
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fièvre noire - Karen Marie Moning

Comment s'appelle l'héroïne?

Kayla MacLane
MacKayla Laine
MacKayla Lane

11 questions
107 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 : Fièvre noire de Karen Marie MoningCréer un quiz sur ce livre