AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Highlanders, tome 1 : La malédiction de l'elfe noir (42)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Srafina
  03 avril 2016
Choisi dans le cadre d'un challenge romance, je me suis lancée dans cette histoire de highlanders car il était aussi associé à un peu d'historique et de fantasy. le tout y étant, ce fut fort sympathique. Parce que tout le monde il est beau pas toujours gentil, et toujours très séduisant surtout les highlanders et aussi l'héroïne bien sûr.
Donc Adrienne (pas la femme de Rocky, hein) mais Adrienne de Simone est transportée du 20ème siècle au 16ème siècle par l'intermédiaire de fays celtiques, en l'occurrence le bouffon du roi de faërie, pour se venger d'un homme tout ce qu'il y a de plus séduisant qui a eu le malheur de séduire la reine des fées .
L'idée en elle-même est originale, la jalousie, un voyage dans le temps, une belle histoire d'amour, la relation des hommes avec leurs légendes, et le pays de faërie.
C'est une histoire d'amour, avec tout ce qui fait ce genre de roman, et j'ai passé un bon moment. Ça se lit sans trop penser, on voit les images défiler, quand ça devient trop gnangnan, on peut passer, et se retrouver à nouveau dans l'action du monde de l'Écosse en 1513.
Un après-midi de pluie à rêvasser et à se laisser porter par l'écriture de Karen Marie Moning. A prendre pour ce que l'on retire, un bon moment de détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
evenusia
  31 mai 2012
Disons-le haut et fort, je me suis jetée sur cette saga en espérant retrouver un peu du charme qui opère avec tant de force dans la Saga "Fièvre" de Karen Marie Moning. Mais malgré son prix "Romantic Times" de la meilleure romance à travers le temps reçu en 1999, la magie n'a pas eu sur moi l'effet escompté.

Adrienne, après une expérience malheureuse avec un très bel homme, décide de ne plus se laisser séduire à nouveau par des hommes au physique avantageux. Adam Black et le Roi Finnbheara vont décider de tirer partie de cette haine pour se venger d'Hawk, un homme très beau qui a toutes les femmes qu'il veut à ses pieds. Hawk peu habitué à être repoussé par les femmes, va très vite être attiré par Adrienne et va tout faire pour tenter de la séduire.

L'histoire traîne en longueur et malgré l'écriture très agréable et tout le talent de KMM, cela ne saurait suffire. Nos deux héros se cherchent et ne se trouvent décidemment pas pendant plus de 300 pages ! le scénario de la fille propulsée dans le passé et qui se retrouve mariée aussi sec avec le laird dont le seul défaut est d'être magnifique m'a fait énormément penser à l'histoire de Jamie et Claire dans "Le Chardon et le Tartan" (voir mon Post du week-end n° 29 pour baver un peu lol). Mais la comparaison s'arrête là car ici l'action est quasiment inexistante et l'histoire se concentre essentiellement sur le jeu du chat et de la souris entre nos deux héros.

Ce tome est le premier d'une longue série (voir le récapitulatif) qui va certainement former par la suite un ensemble cohérent. Il n'est pas évident d'en donner un avis isolé sans avoir lu les tomes suivants. Même si mon avis n'est pas très entousiaste, ce roman séduira les amateurs de romance classique. Je tenterai le tome suivant mais... sans hâte.
Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LauraDarcy
  26 septembre 2015
Karen Marie Moning est une auteure que j'avais envie de découvrir depuis le succès de sa saga « Fever » mais par esprit de contrariété, j'ai voulu découvrir cette auteure avec sa première saga tournant autour des highlanders et du peuple des faës.

Le pitch du départ me plaisait beaucoup surtout que depuis la série Outlander, je cherchais à lire des romances avec le thème du voyage dans le temps. C'était donc la saga parfaite… Enfin presque!

On y retrouve ici un charmant highlander, une jeune femme indépendante qui traverse 5 siècles pour atterrir en 1513 et un méchant elfe qui va leur mettre des bâtons dans les roues. C'est un résumé qui avait tout pour me plaire et en effet, j'ai passé un bon moment de lecture mais cela n'a été qu'un bon moment de lecture. Je m'attendais à tellement mieux…

Hawk et Adrienne – prénom que je n'avais entendu que dans Rambo… ce qui m'a fait très bizarre au début – se rencontre et c'est immédiatement le coup de foudre ce qui gâche légèrement la romance. L'elfe noir va s'emmêler et provoquer de nombreux quiproquos entre les deux personnages ; Et ce qui aurait dû provoquer des situations cocasses et drôles ont alourdis le récit. J'avais juste hâte que ces passages finissent.

Hawk est un homme à femme et aucune peut lui résister, pas même la reine des faës. C'est pour cette raison qu'il sera mis au défi par l'elfe noir, même si ce dernier s'est révélé inutile.
Adrienne est une jeune femme qui a été profondément blessée par son ex-fiancé en conséquence, elle n'a aucune confiance dans la gente masculine jusqu'a ce qu'Hawk lui montre que tous les hommes ne sont pas les mêmes. Adrienne a la grande faculté de pouvoir se fondre en un instant dans le XVIème siècle ce qui est franchement peu probable. J'aurais aimé la voir tituber, chercher son chemin et apprendre des coutumes de l'époque : en clair la voir en difficulté!

C'est dans la deuxième partie du livre que je me suis vraiment prise au jeu. Adrienne est victime d'Adam et enfin le fort et grand highlander va montrer qu'il a des muscles et un cerveau afin de récupérer sa belle. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Adam, l'elfe noir, qui je crois, on va retrouver en fil rouge dans les autres tomes.

Même si ce tome n'a pas été un coup de coeur, je continuerais très certainement cette saga car à mon sens elle ne peut que s'améliorer puisque c'est le premier lire de l'auteure.
Lien : https://darcybooks.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
PerdreUnePlume
  23 décembre 2013
Après mon coup de coeur surprenant pour la saga MacKayla Lane du même auteur (et c'était mal parti !), j'ai eu envie de replonger avec Moning et j'ai entendu du bien de cette autre saga qui mêle romance et Histoire.

Et je dois dire que ce n'était pas ce à quoi je m'attendais...
Certes c'est très différent de la saga fantastique Fièvre mais on retrouve tout de même les faës et leurs manigances.

Ce qui m'a véritablement surpris c'est l'humour présent tout au long du roman.
Ce n'est pas Mac et Barron mais les échanges sont savoureux entre les deux personnages aux personnalités si opposées.
Si au départ j'ai été un peu déroutée par ce "voyage temporel" et la réaction de l'héroïne, je me suis vite prise au jeu et d'empathie pour Adrienne.

C'est donc une lecture prenante, drôle et qui file vite.
Pas un incontournable mais une bonne lecture "détente" dans le genre romance qui ne se prend pas au sérieux (et ça fait du bien !). La romancière joue avec les clichés et s'amuse véritablement pour notre plus grand plaisir.

Moning est donc multi-genre et se prête à l'exercice de la romance avec malice et brio, j'adhère !
Je ne dis pas que je vais dévorer la saga mais un petit tome par ci par là vont très certainement se glisser entre deux autres lectures !
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Yumiko
  30 avril 2012
Après avoir lu dans le désordre plusieurs tomes de cette série, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec celui-ci. Seul le tome sur Adam m'avait vraiment plu, du coup je craignais le pire avec Hawk. Eh bien j'ai été très agréablement surprise! En fait, ce tome, sans être exceptionnel ou super original, est bon et se lit avec délices.

Adrienne est une femme moderne qui ne fait plus confiance aux hommes après une liaison désastreuse qui lui aura valu bien des soucis. Elle se méfie d'autant plus d'eux quand ils sont beaux et les hait ouvertement. Alors quand Adam Black cherche à punir Hawk, un homme qui a réussi à séduire sa reine, il trouve Adrienne parfaite pour le faire souffrir et lui faire découvrir la douleur d'être rejeté. Il va donc la transporter en 1513 et la forcer à épouser cet homme qu'il déteste tant au grand damne de la jeune femme. Seulement Adam va avoir de drôles de surprises et tout ne va pas se passer comme prévu.

J'ai adoré Adrienne dès les premières lignes. Avec son caractère bien trempé et ses réparties infaillibles, elle ne pouvait que me plaire! J'ai été ravie de ne pas tout découvrir de son passé d'un seul coup, mais que les éléments apparaissent au fur à et mesure de son contact avec Hawk. Elle est d'ailleurs très douée pour repousser ses avances, ce qui nous offre des scènes cocasses en pagaille.

Hawk de son côté est loin d'être uniquement l'homme imbu de lui-même qu'il laisse paraître. Sûr de son pouvoir de séduction, il a de la peine à accepter qu'Adrienne le repousse et lui résiste. Prenant d'abord le tout comme un défi, il va rapidement être attiré par cette demoiselle et ressentir des sentiments très forts à son égard. J'ai aimé en apprendre plus sur lui et découvrir son côté fragile.

Le livre tourne entièrement autour de leur relation et de l'apparition de leurs sentiments. Entre rejets et tentatives de séduction, l'auteur nous fait mariner et réussit à déjouer nos hypothèses. A côté de leur apprivoisement mutuel, Adam fait tout pour les séparer. Cela en devient même énervant parfois, parce qu'il faut toujours qu'il apparaisse au plus mauvais moment :P

Finalement les humains paraissent bien insignifiants face aux faës, surtout quand ceux-ci s'ennuient et décident de se jouer d'eux. Voir qu'ils peuvent tirer parti des pions comme cela leur chante est énervant et donne envie de les gifler bien des fois…

Globalement, ce livre s'est avéré un excellent moment de détente. Les héros m'ont plu et j'ai aimé les voir évoluer et se rapprocher. de quoi donner envie de découvrir la suite rapidement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MacKaylaLane
  14 novembre 2011
Plus que ravie d'avoir retrouvé la plume de la grande Karen Marie Moning, oui oui mon auteure préférée. Auteure de la merveilleuse saga des Chroniques de Mackayla Lane.



La malédiction de l'Elfe Noir est le premier dans la série des Highlanders (8 livres). Publié en Vo en 1999, on voit bien que c'est un des premiers romans écrit par l'auteure. On y trouve tous les stéréotypes de la romance paranormale...Une héroïne qui a peur d'aimer, un mâle beau à tomber par terre, ce même mâle a un "outil" de taille phénoménale, etc...



Mais détrompez vous malgré ce que je dis plus haut, ce livre est génial, parce que ce qui compte ce n'est pas tellement l'histoire mais c'est comment l'auteur la raconte. Et ici, c'est une pure merveille, oui l'histoire est facile, on se doute assez vite de comment ça va se terminer mais KMM arrive malgré tout à nous emporter avec elle dans les Highlands. On se prend au jeu de détester Adam et d'adorer (ou aduler) Hawk. On a envie de secouer Adrienne, ou de lui ouvrir les yeux!!



"Mon dieu tu as un beau mâle comme ça qui te donne son coeur et tu le piétines!!!! IDIOTE!!" Pardon, je m'égare...



Alors parlons un peu des personnages, commençons par Hawk, homme charismatique aux nombreuses conquêtes. Ses exploits sexuels sont connus de tous et même jusqu'en Faërie. La reine Aoibheal (à vos souhaits) se sert de la réputation de Hawk pour rendre jaloux son mari et Adam Black, fou du roi.

la suite:
Lien : http://leslecturesdesab.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ashallayne
  23 septembre 2018
Je n'ai pas pu venir à but de cette lecture.

J'avais envie de découvrir les Highlands dans un univers fantastique/fantasy, de lire une romance sympathique, de voyager dans le temps et me laisser bercer par le roman.

Mais j'ai été incroyablement déçue.

J'ai trouvé l'écriture peu soignée, voire vulgaire.

Pour ce qui est du personnage masculin, il est détestable et cliché au possible, tout comme le personnage féminin.

Bref, je me suis ennuyée et j'ai renoncé à lutter contre une succession de mots bâclés, pleins de sexisme et de stéréotypes.

Je déconseille absolument.
Commenter  J’apprécie          30
Elliepamp
  21 novembre 2015
Alors je préfère être directe et le dire dès le début : cette lecture, que j'ai lu uniquement grâce au nom en haut de la couverture, a été laborieuse et très pénible à lire. Pensant retrouver un peu de Fièvre dans cette série là de la même auteure, je me suis lancée tête baissée en me disant que j'allais passer un bon moment même si ce roman n'est pas réputé comme étant incroyable. Autant le dire, j'ai vraiment trouvé ce roman niais. Si il avait été un film, je l'aurais qualifié de navet. Je vais mettre cela sur le compte que c'est le tout premier roman de Karen Marie Moning et donc je lui pardonne quand on voit la qualité de la saga Fièvre.

J'ai vraiment passé mon temps à lever les yeux au plafond au fur et à mesure que l'histoire avançait. Les personnages n'ont aucune personnalité, sont idiots, et l'histoire est niaise et clichée comme pas possible. Tout est cucul la praline, sans saveur, sans surprise…

Et pourtant, dans les premiers chapitres j'avais de l'espoir car l'histoire démarrait bien. Dans les années 1990, une jeune femme féministe et caractérielle se retrouve au coeur d'un pari lancé par le roi des Faës et est précipitée au XXe siècle en 1513 et mariée de force à Hawk, un laird écossais coureur de jupons. Dans les premières pages, les idées féministes de notre héroïne confrontées au manière rustre d'un Don Juan écossais du XVIe étaient vraiment drôles et laissaient place à des répliques savoureuses.

Malheureusement, l'histoire tourne vite dans la niaiserie débile : bien évidemment, Hawk surnommé « l'Etalon royal »dû à ses prouesses sexuelles (non mais déjà ça commence bien…) va réussir à séduire notre soi-disant féministe, parce que vous comprenez : « oh-mon-dieu-il-est-trop-beau » et puis lui aussi va tomber amoureux d'elle parce que « oh-mon-dieu-elle-est-trop-belle ». Alors on va se retrouver pendant plusieurs chapitres à un jeu du chat et de la souris pas crédible pour un sou, entre Hawk qui veut absolument conquérir sa belle, et Adrienne qui bien que attirée sexuellement par Hawk va se refuser à lui parce que « c'est mal ». Autant dire que c'est aussi passionnant que de contempler les murs. On s'ennuie ferme. Et rajoutez à ça un Faë envoyé dans l'histoire pour casser le couple et séduire Adrienne, tout ça pour nous apporter des rebondissements dignes d'un mauvais téléfilm. Ce qui m'a fait le plus rire dans ce roman (mais pas parce que c'était sensé être drôle), c'est que notre « Etalon royal » a eu pleins de conquêtes sexuelles dans sa jeunesse mais le pauvre ce n'était pas de sa faute ! Il était forcé !! Franchement Karen Marie Moning, où est-ce que tu as été cherché ça…

Ce que j'ai particulièrement détesté, c'est que l'on nous présente une héroïne soi-disant féministe et contre les « beaux hommes », mais au final elle accepte plutôt vite à sa situation de femme qui doit aimer son ténébreux de mari et ne penser qu'à lui parce-que-il-est-beau et le pire c'est qu' elle est charmée par l'idée de lui faire une ribambelle d'enfants (parce que oui, elle ne veut pas un seul enfant mais au moins une dizaine pour faire plaisir à son petit mari). Pour une féministe hardie, c'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité.

Enfin bref, vous l'aurez compris, ce fut pour moi une lecture vraiment agaçante, ridicule et ce qui est sur c'est que je ne tenterais pas les autres tomes si ils ont dans la même veine…

Lien : https://repairedeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hillel
  26 août 2012
J'ai vraiment été contente de retrouver l'écriture de Karen Marie Moning, qui pour moi, est une des mes auteures préférées. Suite aux Chroniques de Mackayla Lane, j'ai toujours tendance à comparer ses livres à cette saga, que j'ai trouvée tout simplement géniale. C'est peut-être là mon erreur.


L'histoire débute donc avec une rumeur que la reine des faës fait circuler à la cour, pour rendre jaloux ses sujets. C'est à propos d'un ‘'étalon'' , jeune, le plus beaux, le plus viril, vigoureux, séduisant...Bref l'amant rêvé de toutes les femmes... Il s'agit d'un lord écossais, Hawk, ou “l'Épervier”. le fou de la reine, Adam Black, et le roi des faës, très jaloux tous les deux, décident d'un commun accord de se venger de cet “apollon” et de lui compliquer la vie.


Ils utilisent, le mariage politique arrangé, dont il est obligé de se soumettre, pour lui jouer un tour et envoyer à la place de sa future épouse, la pire féministe rebelle que l'on puisse trouver à notre époque.


C'est ainsi que la très indépendante, mais extrêmement belle Adrienne, fait un bon de quelques siècles en arrière. Elle se retrouve projetée, depuis sa maison américaine de 1997, à une Ecosse de 1513, afin d'épouser Hawk. Elle, une femme si indépendante, qui ne veut plus rien entendre des hommes, de leur beauté et de leur pouvoir, va être mise à mal par l'homme le plus séduisant et le plus séducteur de toute l'Ecosse du XVIème siècle. Mais elle va lui rendre la monnaie de sa pièce. Là se tient toute l'histoire du roman, sur un “je t'aime-moi non plus” incessant entre ces deux personnages!


Je ne sais pas pourquoi, c'est la première fois que ça m'arrive en lisant un de ses livres, mais j'ai été incapable de vraiment rentrér dans l'histoire, dans la tête des personnages. J'ai lu ce roman comme une personne extérieure. Je n'ai pas pu vraiment m'attacher à eux. La lecture n'a pas été désagréable en soit…mais bon…étant habituée à me laisser emporter par ses livres…


Un fait indéniable, il manque de l'action et une intrigue conséquente. le simple fait d'écrire plus de 400 pages sur une romance qui a du mal à s'installer me paraît un peu léger. Même si il y a la forme, car tout se lit facilement et avec entrain, il y manque du fond, peu de profondeur aux personnages peu de profondeur à l'histoire.


Des situations amoureuses, un peu trop faciles, des personnages, parfois à la limite de la caricature...Et pourtant ... tout passe. En effet, ce que j'ai aimé, c'est que, malgré l'épaisseur du livre, on ne s'ennuie pas. Là est le talent de l'auteur.


Bref, j'ai quand même aimé comment Adrienne en faisait baver à Hawk et comment celui-ci réagissait. Ses manoeuvres à lui pour lui faire ‘'oublier'' Adam !!!

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nekomusume
  03 mai 2012
Une histoire originale ; un faés voulant se venger d'un humain ayant séduit sa reine décide de le punir en faisant venir une femme dont il va tomber amoureux mais qui ne voudra pas de lui. le problème c'est que lui est un highlander du 16ème siècle et qu'elle est du 20ème siècle. de plus le faés va s'ingénier à compliquer les relations entre eux en essayant lui aussi de séduire la demoiselle.
L'ingérence des fées dans la vie humaine fait beaucoup penser au songe d'une nuit d'été revu à la sauce romance médiévale. Une succession de scènes torrides et sirupeuses mais des personnages attachants et un style d'écriture simple mais efficace font de ce roman un bon moment de détente pour se vider la tête. Un livre pour tenir chaud l'hiver au fond de son lit.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fièvre noire - Karen Marie Moning

Comment s'appelle l'héroïne?

Kayla MacLane
MacKayla Laine
MacKayla Lane

11 questions
107 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 : Fièvre noire de Karen Marie MoningCréer un quiz sur ce livre