AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782757889923
312 pages
Points (11/03/2022)
3.98/5   260 notes
Résumé :
Victor Caranne est psychologue en milieu carcéral. Chaque jour il emprunte à moto le long pont qui relie le continent à l'île de Ré pour rejoindre la Citadelle, fortification reconvertie en prison. Chaque jour il écoute des détenus lui confier leurs fantasmes les plus abjects, leurs crimes les plus atroces. Ils n'ont rien à craindre: les menottes de Caranne se nomment secret professionnel.
La découverte d'un corps, sur la grève d'une plage proche de sa villa... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (80) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 260 notes
5
30 avis
4
42 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

alexb27
  04 juin 2020
Vous rêvez de polar et de plage ? C'est le moment de lire Somb, un excellent thriller psychologique qui vous baladera de la Rochelle à l'île de Ré en compagnie de Victor, psychologue pénitentiaire dont la maitresse vient d'être assassinée.
Vous y croiserez la victime bien sûr, une journaliste curieuse (et adultère) ; L'amant (un psy meurtri qui entretient une liaison avec la femme de son meilleur ami) ; le mari trompé évidemment. Mais aussi, un élu harceleur et un repris de justice borderline (histoire de pimenter le tout).
D'investigations en rebondissements, vous ne vous ennuierez pas en compagnie de tous ces personnages tourmentés et complexes, finement campés par une autrice en pleine forme et imaginative. L'intrigue vous séduira par son classicisme et son côté très réaliste (quelques surprises mais pas de twist final incroyable ou presque 😉).
Bref, vous passerez un excellent moment avec ce polar sans prétention mais diablement efficace. Ne passez donc pas à côté ! Alors, convaincu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Cigale17
  21 juillet 2020
J'ai laissé traîner la rédaction de cette critique une dizaine de jours et je m'en veux. Non que j'aie déjà tout oublié de ce thriller, mais parce j'ai lu depuis deux autres romans qui parasitent en partie celui-ci… Somb est mon premier Max Monnehay. Cette auteure a plusieurs romans à son actif, dont les titres incitent au détour, il me semble : Corpus Christine, Géographie de la bêtise et Comment j'ai mis un coup de boule à JoeStarr… C'est tentant, non ? J'étais enchantée de me balader dans des coins que je connais bien : j'habite dans les terres, à 20 minutes de la Rochelle, et ces lieux me sont familiers. Il ne s'agit pourtant nullement d'un polar régional bien que les personnages « habitent » réellement cet endroit qui n'est pas seulement un décor superbe.
***
Victor Caranne travaille comme psychologue à la maison d'arrêt de Saint-Martin-de-Ré. Il possède une maison près du port de l'Houmeau, sur le continent. Il traverse donc le pont tous les jours à moto pour se rendre à son travail. Dans les 25 premières pages, on constate qu'il est très amoureux de Julia, mais on comprend qu'elle n'est pas libre. Et puis, un jour, Victor reçoit un coup de téléphone : c'est la police qui veut s'assurer qu'il connaît Jonas Somb. Bien sûr, qu'il le connaît : Jonas Somb est son meilleur ami. Pourquoi la police veut-elle s'assurer de ce détail ? Qu'il vienne, on lui expliquera. Victor rejoint les flics à la pointe de la Repentie, sur la grève. Il voit son ami Jonas, hébété, fou de douleur, penché sur le corps sans vie de sa femme : Julia… Vous êtes page 45.
***
Voilà un polar agréable à lire, bien ficelé dans l'ensemble. On va comprendre rapidement que Victor a vécu dans sa jeunesse un drame terrible, qui l'a finalement orienté vers le métier qu'il pratique avec beaucoup de sérieux et une grande intuition. Il ne peut s'empêcher de poser des diagnostics sur les gens qu'il fréquente, professionnellement ou non, mais sa compétence diminue beaucoup quand il s'agit de lui-même. L'intrigue principale, qui a tué Julia ?, se double d'un récit sur le passé de Victor qui n'est décidément pas l'homme le plus chanceux du monde, ainsi que sur ses rencontres avec quelques-uns de ses patients. Deux policiers mènent l'enquête : Baccaro (le bon) et Babiak (la brute) se révèlent beaucoup moins caricaturaux que je ne l'avais craint au début. L'écriture aussi est intéressante. Sans être argotique, elle calque souvent l'oral dans les dialogues. Max Monnehay utilise de nombreuses comparaisons peu communes et certaines métaphores saisissantes. Pourquoi seulement ***½, alors ? À cause du dernier rebondissement dont je me serais volontiers passée : peu crédible, il vient déstabiliser l'ensemble et m'a en partie gâché mon plaisir de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
sabine_bouquine
  12 octobre 2022

Saint-Martin-de-Ré, la prison dans laquelle sont détenus des hommes aux lourdes peines que l'on appelle"la citadelle". Victor Caranne y travaille en tant que psychologue. Chaque jour il s'y rend sur sa Honda CBR 500..
Victor est une âme tourmentée. Un événement lié au passé l'a plongé dans un certain mutisme, son réconfort ? Quelques verres de whisky et une jolie
maîtresse répondant au doux prénom de Julia et c'est le corps de cette dernière que l'on va retrouver gisant au pied des falaises.
La seule personne qui lui apportait une certaine paix. Victor en était très épris mais manifestement Julia n'était pas célibataire...
Le personnage de Victor iest troublant, il est dévoré par ce passé ce qui lui donne une personnalité attachante. le désir de comprendre est omniprésent, l'envie de le cerner.
J'ai été touchée par l'amitié qui se développe en parallèle entre le psychologue et son patient. Ce qui donne un sentiment autre et supplémentaire sur la lecture.
Marius est sur le point de sortir du milieu carcéral et est angoissé à l'idée de retrouver la vie sans barreaux, il y est enfermé depuis l'âge de 19 ans coupable du meurtre de son père. Il continuera à voir Victor en consultation externe et ils feront ainsi un bout de chemin ensemble.
La découverte du passé de Victor se dévoile au fil des pages et nous amène à le découvrir et à peut-être le comprendre.
Quel est ce fil entre le passé et le présent ? À vous de le découvrir en prenant autant de plaisir que j'en ai eût.
•'J'ai aimé l'histoire de A jusqu'à Z l'auteure tient le lecteur en haleine. Pas de temps morts,le tout est accordé avec subtilité et intelligence.
La psychologie des personnages est bien menée. L'enquête sur le meurtre de Julia est fait de rebondissements. Par ailleurs, je ne m'attendais pas du tout au final.
L'on se retrouve à la fin du livre sans s'en rendre compte, j'ai passé un excellent moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Andromeda06
  26 février 2022
Nous avons là un mélange de roman noir et de thriller psychologique comme je les aime. C'est un livre que je n'avais pas prévu dans l'immédiat, mais comme je viens d'apprendre que j'ai été sélectionnée pour recevoir le tome suivant prochainement, me voilà finalement fraîchement débarquée à La Rochelle et sur l'île de Ré afin de trouver le coupable d'un meurtre récemment commis.
Un meurtre donc, mais aussi des trahisons, des doutes et des suspicions qui se mêlent aux sentiments de culpabilité, de solitude et de désespoir des différents protagonistes, créant autour d'eux un climat plutôt trouble, sombre, voire anxiogène, sans être ni violent, ni gore. L'action se déroulant en hiver, l'atmosphère en est encore un peu plus oppressante.
L'autrice met également un point d'honneur à complexifier ses personnages. Elle utilise des mots plutôt forts et éloquents dans leur cheminement psychologique. Narré à la première personne, nous mettant dans la peau de Victor, c'est à travers ses points de vue que nous suivons l'intrigue. Psychologue travaillant auprès des détenus, Victor n'a pas choisi ce métier par hasard, il veut aider à défaut de pouvoir s'aider lui-même. Il vit avec sa culpabilité (et quelques bouteilles...), et tentera de faire la paix avec lui-même tout au long du récit. Mais l'autrice ne néglige pas pour autant ses personnages secondaires les plus importants, eux-mêmes souvent face à leurs doutes et leurs peurs.
J'ai cru deviner le coupable presque dès le début, et l'intrigue allant dans ce sens jusqu'à l'avant-dernier chapitre, j'étais un poil déçue que le mystère n'ait eu aucun effet sur moi. Mais c'était sans compter le revirement dans le tout dernier chapitre, une révélation que je n'attendais absolument pas et qui a tout changé, pile poil au moment où j'avais abandonné l'idée du rebondissement tant espéré... Je me suis faite avoir en beauté ! (Et j'aime ça !)
Ce roman, c'est 300 pages superbement bien exploitées, tant au niveau de l'ambiance (psychologiquement parlant), de ses protagonistes (aux multiples facettes et/ou à la personnalité complexe), et de l'intrigue elle-même (où finalement le suspense est maintenu jusqu'au bout). Tout est dosé avec justesse et efficacité.
Un excellent moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Foufoubella
  03 mai 2022
J'ai débuté ce roman sans attente particulière. Et, dans les cinquante premières pages, je peux dire qu'il a tenu les (non) promesses que j'en attendais : un thriller classique, sans chichi, sans surprise ; un personnage principal dont on devine qu'il a un lourd passé ou a vécu quelque chose de traumatisant. Bref, rien de nouveau sous le soleil, d'autant que j'ai grincé des dents à deux-trois reprises à cause d'approximations de l'autrice, c'est un peu le risque quand on connaît bien l'univers dans lequel les personnages évoluent.
Et puis, un tournant aux alentours de la cinquantième page, je me dis, « tiens, c'est par là qu'elle a décidé d'aller ». Intéressant...
Si je voulais résumer ma lecture, je dirais simplement que j'ai passé un moment plaisant, que le rythme est soutenu, qu'on ne s'y ennuie pas une seule seconde, que l'autrice maîtrise parfaitement bien le suspense, à coup de petits twists bien amenés.
Si je voulais faire ma grincheuse, je dirais que le roman m'a fait penser aux films du dimanche après-midi sur TMC, que les personnages sont parfois un peu trop caricaturés, qu'il existe des hasards heureux et que les rebondissements sont parfois un peu limites. Je pourrais ajouter que si je m'étais montré un peu plus attentive, j'aurais pu voir venir les twists, ce qui ne fut pas le cas, à ma plus grande joie.
En bref, j'ai décidé d'arrêter d'attendre le thriller qui me fera m'exclamer « ah ben ça alors », celui que j'attends depuis Les apparences de Gillian Flynn. Il arrivera. Ou pas
Désormais, je jauge les thrillers au plaisir qu'ils m'ont procuré et aux petites surprises qui ont égayé ma lecture. Et bien je peux dire que celui-ci a tenu ses (non) promesses.
Une lecture divertissante, bien menée dans l'ensemble, des personnages plutôt denses malgré la brièveté du récit (moins de 300 pages en grand format), une autrice à suivre.
Lu en mai 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   31 juillet 2020
Il.n avait pas seulement vécu la prison. La prison était en lui. On ne fait pas aisément tomber les murs qui ont occulte toutes vos perspectives. Difficile dans ce cas d émettre un pronostic quant à ses capacités d adaptation au sein d un monde qu il n avait connu qu enfant et jeune adolescent, battu de surcroît.
Commenter  J’apprécie          90
Andromeda06Andromeda06   26 février 2022
« Elle sait que c'était un accident, m'a dit ma mère hier soir. Mais... il va lui falloir du temps. On ne peut pas lui infliger... tu comprends. »
Oui. Je comprends. Je ne suis plus son frère. Je suis devenu la mort de son fils. Je suis son cadavre, je suis la terre dans laquelle à présent on l'ensevelit, je suis les roses blanches jetées les unes sur les autres. Mon visage, c'est celui, bleu et sans vie, de James.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
leolechatleolechat   29 juin 2020
Il planta ses yeux dans les miens. Ils n'étaient plus du tout vides. Une forme de vie s'était imprimée sur la cornée. Quelque chose qui rappelait une flaque d'essence juste avant qu'on y jette une allumette.
Commenter  J’apprécie          80
VIVI29VIVI29   20 juin 2022
Je fis un pas, dans sa direction, levai la main jusqu’à effleurer son bras. Il tourna lentement la tête, me regarda : il y avait dans ses yeux ce que chacun d’entre nous, un jour ou l’autre, cherche à atteindre.
Quelque chose qui ne s’acquiert qu’une fois qu’on se trouve face à l’abîme. Une perception viscérale de ce que devrait être le monde. Et de ce qu’il se contente, pauvrement, magnifiquement, tragiquement, comme lui seul sait le faire, d’être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
diparidipari   07 août 2022
Des déferlantes d'émotions se fracassèrent en moi. Un élan d'amour pure pour Marcus, mêlé d'une féroce animosité à l'encontre de celle qui avait mis au monde un enfant pour le regarder souffrir. J'avais beau savoir que chacun, sur cette terre, recycle la souffrance, remet en circulation son propre désespoir, et consomme le mal originel un existe pas ; que, sans doute, cette femme avait connu son lot d'abus et d'humiliations ; qu'il faut pour briser ce cercle bien du temps, bien de l'écoute, bien de l'amour. J'avais beau croire à l'empathie comme ultime force face au mal, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une haine profonde pour cette femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Max Monnehay (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Monnehay
Max Monnehay vous présente son ouvrage "Je suis le feu" aux éditions du Seuil.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2564448/max-monnehay-je-suis-le-feu
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2498 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre