AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B0000DRB4A
Seuil (30/11/-1)
3.75/5   4 notes
Résumé :
Cet ouvrage, un grand classique désormais, son auteur l'a écrit pour répondre au "devoir qui s'impose, aujourd'hui plus que jamais, aux hommes de science de penser leur discipline dans l'ensemble de la culture moderne pour l'enrichir non seulement de connaissances techniquement importantes, mais aussi des idées venues de leur science qu'ils peuvent croire humainement signifiantes. L ingénuité même d'un regard neuf (celui de la science l'est toujours) peut parfois éc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pegase-shiatsu
  21 octobre 2021
Ce livre répond à bien des questions auxquelles même les étudiants en biologie qui se le posent ne trouvent pas de réponse... Incroyable que ce livre qui quand même, publié par un grand chercher l'année de ma naissance, ne m''est pas été recommandé pendant mes études supérieurs de biologie! Parce que oui, un des défauts de l'Université, c'est que l'on vous cite que peu d'ouvrage de référence, surtout concernant l'éthique, la chimie, la physique et les mathématiques. C''est un peu moins vrai en classe préparatoire où l'on est un peu plus diriger par les profs! D'où des lacunes en mathématiques, physique, chimie, hélas déjà accumulé au lycée et au collège...
L'auteur ce veux philosophe, oui, parce qu'il est question d'éthique, mais malheureusement le simple philosophe qui n'a pas une double compétence des sciences ne saura peut être pas le reconnaitre;.. Pourtant, les questions moléculaires donnant des réponses ultérieures à l'éthique, n'est ce pas un début de philosophie scientifique... En tout cas on voit une réflexion profonde, et pas une démonstration à la façon de la science moderne...
Ce livre, ne satisfera pas l'amateur, à moins d'être très motivé... C'est plutôt un livre sur l'éthique via la structure moléculaire, la physique et la chimie... et je comprend enfin pourquoi on nous fait étudier la thermodynamique en classe préparatoire vétérinaire, et en faculté de Biologie, jusqu'à présent c'était encore pour moi une énigme... Et il répond aussi en partie qu'est-ce qu'un objet naturel et des difficultés de la science à le dire.... puisqu'il faut le démontrer... Alors que les médecines naturelles ne se contentent que de statistique (ce que la science d'aujourd'hui à oublier mais avant la science marchait comme cela, par les statistiques...). Donc ce livre, oui, bien qu'existant bien avant mes études, m'a manqué dans mes études... Mais c'est un livre pour les amoureux de la biologie très motiver pour la comprendre au niveau moléculaire, et donc ce n'est que pour des lecteurs avertis...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
pegase-shiatsupegase-shiatsu   20 octobre 2021
La biologie occupe, parmi les sciences, une place à la fois marginale et centrale. Marginale en ce que le monde vivant ne constitue qu'un part infime et très "spéciale" de l'univers connu, de sorte que l'étude des êtres vivants ne semble pas devoir jamais révéler les lois applicables hors de la biosphère. Mais si l'ambition ultime de la science entière est bien, comme je le crois, d'élucider la relation de l'homme à l'univers, alors il faut reconnaitre à la biologie une place centrale, puisqu'elle est de toutes les disciplines, celle qui tente d'aller le plus directement au coeur des problèmes qu'il faut avoir résolus avant de pouvoir seulement poser celui de la "nature humaine" en terme autre que métaphysique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pegase-shiatsupegase-shiatsu   23 octobre 2021
Certains évolutionnistes post-darwiniens ont eu tendance d'ailleurs à propager la sélection naturelle une idée appauvrie, naïvement féroce, celle de la pure et simple "lutte pour la vie", expression qui n'et pas de Darwin d'ailleurs, mais de Spencer. Les néodarwiniens du début de ce siècle en ont proposé au contraire, une conception bien plus riche ,et montré, sur la base de théories quantitatives, que le facteur décisif de la sélection n'est pas la "lutte pour la vie" mais, au sein d'une espèce, le taux différentiel de reproduction. [note de Pégase Shiatsu : dans un de mes cours d'Université, ce taux dépend de deux facteurs : le nombre de progéniture produit par les parents, et l'implication des parents pour la survie de leurs petits, deux choses inversement proportionnelles.]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pegase-shiatsupegase-shiatsu   22 octobre 2021
En fait, comme on l'a vu, lorsque ces performances sont organisés à l'échelle microscopique, moléculaire, elles apparaissent entièrement interprétables, en termes d'interactions chimiques spécifiques, électivement assuré, librement choisies et organisées par des protéines régulatrices ; et c'est dans la structure de ces molécules qu'il faut voir la source ultime de l'autonomie, ou de l'autodétermination qui caractérise les êtres vivants dans leur performances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pegase-shiatsupegase-shiatsu   21 octobre 2021
Bien entendu, la théorie que j'esquisse ici, brièvement et dogmatiquement, n'est pas celle de Darwin lui même, qui ne pouvait, en son temps, avoir aucune des idées mécanistes chimiques de l'invariance reproductive, ni de la nature des perturbations, que soufre ces mécanismes. Mais ce n'est rien enlever au génie de Darwin que de constater que la théorie sélective de l''évolution n'a pu prendre tout son sens, toute sa précision, toute sa certitude, que depuis moins d'une dizaine d'années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pegase-shiatsupegase-shiatsu   23 octobre 2021
Du jour, avons-nous dit, où l'Australopithécus ou quelqu'un de ses congénères parvint à communiquer, non plus seulement une expérience concrète et actuelle, mais le contenu d'une expérience subjective, d'une "simulation" personnelle, un nouveau règne était né : celui des idées. Une évolution nouvelle, celle de la culture, devenait possible. L'évolution physique de l'Homme, devait se poursuivre longtemps encore, désormais étroitement associée à celle du langage, subissant profondément son influence qui bouleversait les conditions de la sélection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Jacques Monod (3) Voir plusAjouter une vidéo

Prix Nobel de médecine à trois Français
Trois chercheurs français viennent d'être désignés prix Nobel de médecine pour leurs travaux dans le domaine de la biologie cellulaire. - L'un des lauréats, Jacques MONOD inscrit au tableau le schéma des résultats des travaux qui leur valent le prix. - Buste de Pasteur - Stockholm : le Comité NOBEL réuni. - le télégramme reçu par les lauréats.
autres livres classés : thermodynamiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
360 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre