AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Cyrille Monod (Éditeur scientifique)
EAN : 9782842280031
320 pages
Éditeur : Le Pré aux Clercs (12/09/1999)
4.36/5   18 notes
Résumé :
Théodore Monod apprécie, en introduction, l'imagination avec laquelle son fils a réalisé cet ouvrage. Quelle brillante idée en effet non seulement de réunir ce journal que, dès l'âge de seize ans, le scientifique prit soin de rédiger au long de ses missions dans le Sahara ou en Afrique noire, mais aussi d'apposer à chaque paragraphe un titre qui en permet une lecture thématique ! Tout en conservant l'ordre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Cacha
  19 janvier 2018
Ces carnets ont été rassemblés par le fils de Théodore Monod.
La première partie raconte les débuts du scientifique et la source de sa vocation et de ses voyages.
La seconde partie retranscrit plusieurs des ses discours, en particulier à la fin de sa vie.
Il est toujours intéressant pour moi de me plonger à nouveau dans la pensée de ce grand homme et de connaître son avis sur la société, la religion, l'environnement ; ses réflexions sont toujours pertinentes et d'actualité vingt ans après.
J'ai apprécié aussi les premières descriptions de ses expéditions en Afrique.
Commenter  J’apprécie          150
chroll
  02 avril 2016
2 avr. 2016 11:53:04
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
liberligerliberliger   08 novembre 2012
Il est si facile, voire si agréable de se laisser engluer par la médiocrité générale, les mille petitesses de la vie quotidienne et ce qu'il faut bien nommer le démon de la matière.
Et pourtant, qui n'avance pas recule, qui ne monte pas descend. Il faut grandir, ne fût-ce que pour faire grandir nos enfants, car comment oser leur présenter un idéal que nous-mêmes consentirions à trahir, leur enseigner une pureté que nous ne saurions nous-mêmes pratiquer, une foi que nous ne partagerions pas ? Grandir, donc, pour eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
liberligerliberliger   08 novembre 2012
Quelle loterie que le mariage ! Quel triomphe de la chance et du hasard ! Quelle aubaine, parfois, mais souvent quel drame ! Réduire la part du hasard, oui, l'annihiler : impossible. Nous ne connaissons jamais d'une femme, avant le mariage biologique, qu'une certaine proportion de ce qui fait sa personnalité morale ou intellectuelle et sa personne physique. Quelle tragédie si l'accord spirituel allait se compliquer d'incompatibilités physiologiques, organiques ! Oh ! que ces jeux sont dangereux ! [...]
Et revoilà l'antithèse : on n'épouse pas qu'un visage, certes, mais on n'épouse pas non plus qu'un cerveau. Alors, quelle improbable coïncidence faudrait-il pour réunir les deux, le visage qui plaît et le cœur qui attire ! On n'épouse pas une femme pour la seule raison d'une communion d’idées ou de sentiments. [...] nous ne sommes ni tout corps ni tout esprit : et voilà précisément le drame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
liberligerliberliger   08 novembre 2012
L'homme est fait pour comprendre l'Univers dans lequel il vit. C'est là sa noblesse, sa grandeur. Voilà où le mot "mystère" peut se justifier. Nous sommes entourés de mystère. La vie est un mystère considérable... J'ai beaucoup de peine à imaginer que le hasard, à lui seul, puisse suffire à expliquer le monde.
Commenter  J’apprécie          60
liberligerliberliger   08 novembre 2012
Il est certain que mes opinions me nuiront, mais j'en suis heureux et fier : seuls les renards ont des tanières. [...] Si on est en règle avec sa conscience, le reste n'est que misère et ce n'est pas l'intérêt qui me fera dévier d'une ligne de la voie que je me suis tracée. Je sais que, dans plusieurs circonstances, mes convictions seront, pour moi, une entrave : ce me sera une occasion de plus pour les formuler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liberligerliberliger   08 novembre 2012
Nous avons tant besoin de raccrocher nos attitudes à quelque chose de stable, que nous ferons dire aux idées, voire aux textes, ce que nous désirons qu'ils nous disent ! Et jetterons un voile pudique sur ce qui nous gêne.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Théodore Monod (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Théodore Monod
Émission “Une vie une oeuvre”, diffusée sur France Culture le 21/06/2014. Une émission de Matthieu Garrigou-Lagrange. Par Françoise Estèbe. Réalisation : Lionel Quantin. Théodore Monod naît en 1902. Il entre au Muséum d’histoire naturelle dès 1922 et y soutient sa thèse en 1926. Il découvre le continent africain grâce à deux missions de recherche, puis parcourt le Sahara occidental pendant plus d’un an. En 1930, son service militaire le mène au Sahara algérien : ses recherches sont définitivement orientées vers une région du monde dont il devient un éminent spécialiste. En 1938, Monod est affecté à Dakar pour créer un institut de recherche. Sous son impulsion, l’Institut français d’Afrique noire devient un grand centre scientifique. Il est nommé directeur du laboratoire des pêches d’outre-mer au Muséum, en 1942, puis élu à l’Académie des sciences en 1963. Il s’éteint en 2000, à l’âge de 98 ans. Avec Jean-Marc Durou, photographe, spécialiste du Sahara, sa rencontre avec Théodore Monod en Algérie dans les années 1970 sera le point de départ d’une amitié de plus de trente ans Isabelle Jarry, romancière et essayiste, auteure de “Théodore Monod” (Plon), et avec Théodore Monod, “Mémoires d’un naturaliste voyageur” (AGEP) Jean-Claude Nouët, professeur des universités, membre du Comité consultatif de la santé et de la protection animales Ambroise Monod, fils de Théodore Monod, pasteur, artiste Cyrille Monod, fils aîné de Théodore Monod, il a rassemblé les écrits rapportés des voyages dans “Les Carnets de Théodore Monod” (Le Pré aux Clers) Philippe Taquet, paléontologue Nicole Vray, historienne, auteure de “Monsieur Monod, scientifique, voyageur et protestant” (Actes Sud)
Et les voix de Théodore Monod ; Cyrille Monod - Archives INA Extraits du film “Le vieil homme et le désert” de Karel Prokop Textes lus par Robert Milin
Thèmes : Archéologie| Biologie| Ecologie| Ethnologie| ThéodoreMonod
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Sciences de la vieVoir plus
>Sciences de la nature et mathématiques>Sciences de la vie, biologie>Sciences de la vie (47)
autres livres classés : saharaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
492 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre