AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TelKines


TelKines
  06 octobre 2017
Aaaah Snoopy, Charlie Brown, Lucy, Linus et compagnie ! Un plaisir de lire ces nombreux gags. Ce sacré pavé, bien lourd, qui commence par une introduction d'Alec Baldwin (admiratif du dessinateur), regroupe deux années de gags (comme dans tous les tomes de cette édition intégrale). Un peu plus de 300 pages avec environ à chaque fois 3 gags par pages (sauf quand il s'agit du gag dominical, sur une page entière). Donc je vous laisse faire le calcul. C'est assez simple, c'est du niveau de primaire !
Avec tous ces gags, on comprend vite pourquoi et comment Charles Schulz a pu dessiner, tout au long de sa carrière, près de 18 000 strips quotidiens ! Ce classique des comics strips, va durer jusqu'aux débuts de l'an 2000 ! Prêt de 50 ans d'existence, c'est dire le succès ! Et dire qu'au moment de l'écriture de cette critique, je n'ai lu que deux volumes de cette collection, c'est dire ce qu'il me reste à lire…

Donc on retrouve toujours ce pauvre Charlie qui s'en prend encore toujours pleins la figure et rate toujours ce qu'il tente de faire (baseball, cerf-volant, draguer). Lucy, franche et blessante, qui malgré tout craque pour Schroeder, pianiste et ami de Charlie et qui n'en a rien à faire de la petite peste qu'est Lucy. Linus le rêveur et petit frère de Lucy. Snoopy, l'atypique chien beagle aimant dormir (par tous temps) sur le toit de sa niche et aventurier mais surtout pas trop avec le chat du voisin. Chat aux griffes plus qu'acérées. Et Woodsotck, un oiseau jaune, souvent présent aux côtés du beagle. Et j'en passe ! Enfin non, un personnage doit être mentionner : l'école, l'école parle ! Oui Schulz a fait parler un bâtiment. Et ça ce n'est pas courant, surtout pour la lire se plaindre d'être une école ! Cela reste quelque peu anecdotique, vu le peu de strips concernant l'école, mais ça valait le coût d'être mentionné.

Alors, il y a de nombreux running gags (sur le baseball, l'école, etc.), les saisons reviennent et permettent de revenir sur des moments de l'année (Noël, anniversaire de Beethoven, saint-valentin,…), malgré quelques changements dans le déroulements de ces gags et dans les dialogues, cela peut sembler répétitif, mais bizarrement ils font toujours leur effet : faire sourire voire rire !
Et c'est tout ce qui compte.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr