AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081633892
Éditeur : Flammarion (15/03/2006)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Il est le fils d'un roi mort de chagrin. Élevé par la fée Viviane, en parfait chevalier, il grandit au domaine du Lac. Un jour, selon la prédiction de Merlin, il part en quête du Graal. Il franchit des épreuves, vainc des ennemis, mais trouve sur sa route un maléfice plus grand que tous les autres : l'amour. Une première aventure pour entrer dans la légende du Graal...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
BVIALLET
  15 avril 2012
Le « chevalier sans nom », sous-titre de ce premier opus, c'est Lancelot du Lac, fils d'un roi mort de chagrin, élevé par la fée Viviane et qu'on n'appelle au début que « Lenfant ». Il se présente à la cour du roi Arthur pour y être adoubé et là son regard rencontre celui de Guenièvre, la reine dont il tombe éperdument amoureux. Lancelot subit moult épreuves, vainc tous les ennemis et tous les monstres qu'il rencontre et arrive à dissiper tous les maléfices qui se présentent. Il réussit même l'exploit de délivrer Guenièvre des griffes de l'odieux Méléagant. A la cour du roi pêcheur, il se trouve à deux doigts de ramener le Saint Graal, mais aveuglé par son amour et jouet d'ennemis puissants tels Morgane et Merlin, il ne parvient ni à réussir sa quête, ni à conquérir le coeur de sa belle. Et ce premier tome s'achève tristement au fond du Val sans retour...
Un grand bravo à Christian de Montella qui a réussi à transposer de façon très fidèle et très accessible la saga arthurienne dans une langue agréable et adaptée à notre époque. On entre aisément dans le mythe éternel, la fameuse légende du Graal qui inspira tant d'auteurs à toutes époques, de Goethe à Tolkien en passant par Wagner et tant d'autres. L'idéal de la Chevalerie, les légendes celtiques, la lutte des ténèbres contre la lumière, le combat du Mal contre le Bien, le fantastique, les mythes fondateurs de notre Civilisation, tout est là, simple, clair et passionnant. Un livre à dévorer au grand galop !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Lire-une-passion
  27 novembre 2012
Je me suis procuré ce livre dans un librairie où j'ai effectué un stage en juin. Étant, depuis peu, fan de l'époque Arthurienne, je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter cette saga qui contient au total 4 tomes.
À la lecture, je m'attendais à ce que le style d'écriture soit complexe avec des termes de l'ancien temps. Et pour ma plus grande surprise, c'en était tout autre. Une écriture fluide, donc une lecture facile et plaisante. Bien sûr, à certains endroits l'auteur emploie des mots datant de cette époque mais avec une astérisque qui permet de se diriger vers le lexique se trouvant à la fin du livre.

Comme l'annonce le titre du livre, nous suivons l'épopée d'un jeune homme qui ne connaît pas son nom. Pendant 18 ans il sera élevé par la Dame du lac qu'il considérera comme sa mère. Elle lui apprendra les bases de la guerre et tout ce qu'il doit savoir des chevaliers.
Le jour de ses 18 ans, la Dame du lac lui annonce qu'ils vont partir au château de Camaalot, où il sera fait chevalier par le roi Arthur. C'est ici que l'aventure commence et où il découvrira au fil des pages qui il est et quel est son véritable nom.
Un homme, retiré de l'ordre des chevaliers, reviendra au château de Camaalot et lancera un défi au roi. Ce dernier ne répondra pas mais un chevalier le fera en son nom.
De voyage en voyage, il fera des rencontres, bonnes ou mauvaises, visitera des lieux, accueillants ou non, se fera trahir, dupé. Son compagnon, le chevalier Gauvain, sera un allié de taille et deviendra un ami au fur et à mesure du temps.
Une relation cordiale naîtra entre eux et sera ponctuée de piques qu'ils s'enverront entre eux pour évaluer leurs forces et faiblesses.
Durant cette quête, le chevalier sans nom connaîtra les désillusions, l'amour, l'amitié et la rancoeur.

En achetant ce livre je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire mais j'avoue avoir été agréablement surprise. Ayant vu la série « Merlin », je m'attendais un peu à la même chose, mais c'est tout le contraire. Dans le livre, Arthur est devenu adulte et est marié à la jolie Guenièvre. Il ne connaît pas ce jeune chevalier qui se présente à lui mais lui fera tout de même confiance.

Le premier tome est découpé en trois parties bien distinctes même s'il en contient cinq. La première concerne l'enfance de l'enfant sans nom où l'on voit au fil de la lecture comment il évolue. La seconde concerne le début de la quête et la révélation de son nom. Enfin, la troisième concerne : la fin.:p je ne vous en dirais pas plus car elle m'a surprise. Une fin triste et belle à la fois.

J'y trouve quand même quelques points faibles. le premier est que le résumé en quatrième de couverture en dévoile bien trop sur le chevalier sans nom. On apprend de suite son prénom, qui paraît tellement logique, que la surprise n'est pas là lorsqu'il l'apprend lui-même.
Le deuxième est qu'à certains endroits, les phrase sont bien trop courtes et coupent la lecture du récit. Ce qui fait qu'il y a quelques répétitions à certains endroits qui pourraient ne pas exister.

En globalité, une très bonne lecture et une bonne surprise quant à l'issue de l'histoire.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
maugard
  22 juin 2014
Ce roman raconte une quête d'amour semée d'embûches à la cour du roi Arthur. Lancelot est fou amoureux de Guenièvre et ne peut vivre sans elle, ce qui l'amène à partir pour la délivrer des griffes de Morgane.
Ce livre est très bien écrit. Il est divisé en plusieurs parties sectionnées en chapitres. Mon seul regret est que le vocabulaire n'est expliqué qu'à la fin du livre, cela interrompt la lecture. Mais j'aime beaucoup le personnage de Lancelot, car il fonce toujours tête baissée avant de réfléchir ! (C'est ce qui donne du piquant à l'histoire !) Mais ce n'est pas grave, car il vainc tous ses ennemis. Lancelot est aussi très courageux et loyal, comme tout chevalier, ce qui ne l'empêche pas de monter dans une charrette. (Au Moyen Age, monter dans une charrette veut dire que l'on doit être conduit à la potence.) Son amour pour Guenièvre est si fort, qu'il lui redonne courage dans toutes les épreuves qu'il peut endurer.
J'ai adoré ce livre d'aventure, quand on le commence, on ne peut plus s'arrêter de lire. Ce roman mêle à la fois aventure, magie et légendes. J'ai hâte de lire la suite !
Themis – 5è

Ce livre est très bien car il y a beaucoup de péripéties. Il raconte une partie de l'histoire de Lancelot.
Au départ le livre paraît long, mais si on aime, il peut se lire très vite. Dans le livre, il n'y a pas beaucoup de personnages, ce qui est dommage. Personnellement, je n'ai pas beaucoup aimé le livre car je n'aime pas les aventures chevaleresques. J'ai eu du mal à le finir. Mais si vous aimez les récits de chevaliers je vous le conseille vraiment.
Paul - 5°
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KennyVendette1915
  09 février 2012
J'ai aimé ce livre parceque il a beacoups de peripécie, pendant que je lisait je ne mennuillais pas.La deuxième chose que jai beaucoups aimer de se livre est qu'il est separer en histoire(J'ai l'impression de lire beacoups plus rapidement ce qui fait que je ne me décourage pas).La troisième chose que j'ai le plus aimé est que jembarque dans l'histoire je m'imaginne comme le chevalier sans nom et je vie tout ce qui vie dans le roman. Les seul chose que je n'aime pas dans ce livre. Premièrement quand ont rancontre un nouveau personnage je me demande toujours a quoi il ressemble. Deuxièmement, il nous explique pas comment le decord est. Troisièmement, jorais aimer mieu aimé si il aurait plus de personnage.
Commenter  J’apprécie          100
Grisebouille
  27 mai 2018
"Graal" est une adaptation de la légende Arthurienne pour le grand public. On y retrouve tous les personnages de l'épopée Arthurienne : Arthur, Gauvain, Lancelot, Guenièvre, Morgane...
On suit tout particulièrement le Chevaler sans nom qui apprendra au cours du roman son identité, si vous ne l'aviez pas devinée avant compte tenu des indices...Il vaincra des ennemis de plus en plus puissants, rencontrera l'amitié et l'amour, surmontera moult obstacles, rompra des maléfices...
Le style est correct, plutôt fluide et synthétique. le vocabulaire est bien équilibré entre lexique propre à la chevalerie (lexique expliqué à la fin du livre, ce qui est bien pratique pour faciliter la lecture). Cela ne parvient malheureusement pas à faire oublier les fautes de français, ce qui est impardonnable dans un roman sérieux.
C'est une adaptation correcte, facile à aborder, relativement fidèle seulement les romans Jeunesse ce n'est vraiment plus ma tasse de thé et je n'ai pas accroché à ce code de chevalerie figé et stupide...Les chevaliers placent l'honneur au dessus de tout, quitte parfois à se mettre inutilement en danger. On est constamment dans l'exagération, ce qui est typique de la chanson de geste mais cela lasse vraiment trop. le chevalier sans nom a toutes les qualités en effet sauf peut-être la tempérance : Beau, courageux, habile guerrier... L'histoire au final est trop prévisible, trop dans l'excès, à la fois dans les épreuves subies et dans l'amour démesuré que Lancelot porte à sa Dame.
Il faut saluer néanmoins le talent de vulgarisateur de Christian de Montella car c'est un roman qui rend accessible les légendes Arthuriennes.
En bref, c'est un roman qui peine à toucher autres que son public visé : la jeunesse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   16 mars 2016
L'écuyer aida la reine à remonter en selle. L'abesse ajouta:
-J'enverrai des gens emporter la dépouille du roi Ban. Nous l'enterrerons au cimetière du moutier. Près de vous.
-Et mon fils?
L'abbesse ne répondit pas. Elle rejoignit les deux nonnes qui l'attendaient un peu plus loin et marcha devant l'escorte jusqu'à l'abbaye du Moutier-Royal. Hélène se laissa conduire. Elle ne pleurait plus. Elle ne cessait de revoir la même image: le jeune femme blonde à la cuirasse d'argent s'enfonçant dans le lac, l'enfant nu dans les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
La petite troupe de cavaliers venait de quitter le Bois en Val. Elle approchait de la rive d’un grand lac, dit le lac de Diane, dont la surface étale, sous la lueur de la lune et des étoiles, brillait comme du mercure. Au bruit des sabots, les animaux de la nuit s’étaient tus. Il y régnait un silence extraordinaire, où l’on n’entendait que le souffle des chevaux et celui, sifflant dans les branches des arbres, d’un vent tourbillonnant et frais. Le roi Ban de Bénoïc, qui galopait en tête, retint sa monture.
Hoël, son écuyer, tendait le bras vers l’est, lui désignant par-delà les cimes du bois un large halo rougeâtre embrasant le ciel.
Il était trop tôt pour que l’aube se lève. Le roi Ban comprit aussitôt ce qui se passait, mais il refusa d’abord d’y croire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
5JAUNEdeMAUVEZIN5JAUNEdeMAUVEZIN   10 novembre 2016
L'écuyer aida la reine à remonter en selle. L’abbesse ajouta:
-J'enverrai des gens emporter la dépouille du roi Ban. Nous l'enterrerons au cimetière du moutier. Près de vous.
-Et mon fils?
L'abbesse ne répondit pas. Elle rejoignit les deux nonnes qui l'attendaient un peu plus loin et marcha devant l'escorte jusqu'à l'abbaye du Moutier-Royal. Hélène se laissa conduire. Elle ne pleurait plus. Elle ne cessait de revoir la même image: le jeune femme blonde à la cuirasse d'argent s'enfonçant dans le lac, l'enfant nu dans les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EwylynEwylyn   24 mai 2014
- N'est-ce pas? Cependant, il me semble un peu trop grand pour toi... Qu'en dis-tu?
- J'en dis que lorsque je l'aurais mis a terre il vous paraîtra bien petit.
Commenter  J’apprécie          80
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Sa femme, Hélène, calma sa jument qui piaffait. Ban la vit pâle, inquiète. Il songea qu’elle était bien jeune, et lui, bien vieux, désormais, et qu’il ne savait combien de temps encore il pourrait la protéger. Il voulut lui dire qu’il l’aimait; les mots ne franchirent pas ses lèvres. Il posa sa large main gantée sur le petit paquet de toile chaude qu’elle portait contre elle.
—Prenez soin de notre enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : lancelot du lacVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
991 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..