AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266304917
1440 pages
Éditeur : Pocket (07/11/2019)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 500 notes)
Résumé :
Des gouffres de l'Oregon aux ruelles sordides de Brooklyn, le Mal n'a qu'un seul visage : celui des tueurs en série les plus improbables.

L'inspecteur Joshua Brolin va les traquer. De bibliothèque ésotérique en course poursuite mortelle, dans les forêts sauvages de l'Ouest américain, la Trilogie du Mal ne vous laissera aucun répit.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
ValentineF
  16 novembre 2010
L'âme du Mal
Attention, il s'agit d'une édition reliée de la trilogie du Mal, un joli pavé de plus de 1000 pages au total, dont le premier volet est : L'âme du mal. C'est lourd (en kg), donc la lecture se fait exclusivement à la maison, idéal pour se rendre paranoïaque avant de dormir.
J'ai très, très rapidement été conquise par le style et l'histoire, peut-être parce que Juliette n'est pas uniquement une victime de l'assassin, elle s'implique dans la recherche du copycat. Elle a des faiblesses, elle est fragile, et désespérément romantique. Mais c'est une battante, le genre de femme que j'admire beaucoup.
Le roman démarre par un prélude : la fin du bourreau de Portland, la présentation et la rencontre de nos deux héros à cette occasion. Mais l'histoire ne commence réellement qu'un an plus tard. Juliette (la dernière victime du bourreau) et Joshua (le flic qui a enquêté et sauvé Juliette) commence à peine à faire leur deuil des événements quand un nouveau tueur en série fait son apparition, ces crimes s'inspirant fortement du bourreau.
Ils vont alors se lancer dans une course poursuite où se mêle horreur, satanisme, littérature et science criminelle. On a parfois l'impression d'être dans un mélange de Profiler (parce qu'il n'y a qu'une tête pensante pour profiler le crime) et des Experts avec l'intervention des scientifiques.
L'auteur a bien mené l'intrigue, même si la fin tombe un peu vite, j'ai apprécié me triturer l'esprit pratiquement jusqu'à la fin pour comprendre le but du meurtrier : Cherche-t-il à acquérir des pouvoirs démoniaques à travers ses rituels ? A devenir Satan en personne (ou aller lui demander un autographe)?
Ésotérisme et tueur en série sont souvent associés, c'est une justification du meurtre. C'est une excuse pour ne pas dire "Je tue parce que j'adore ça". Sachant cela, je ne me suis pas dit qu'il s'agissait d'un thriller fantastique ou d'un coup un monstre allait surgir d'un pentacle tracé au sol, j'ai eu un regard sans à-priori comme doit l'avoir chaque enquêteur, j'en ai d'autant apprécié l'histoire.
Le seul soucis est que j'ai quelques connaissances en chimie, cela m'a permis d'avoir quelques pages d'avances sur Joshua :D Mais je n'avais tout de même pas deviner l'objectif du meurtrier.
Attention-spoiler : Si tu as lu la Divine Comédie de Dante, c'est un plus :) (Ce n'est pas un gros spoil n'ont plus)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
tousleslivres
  07 avril 2012
L' âme du mal
Maxime Chattam s'est fait connaître à 24 ans par ce thriller. C'est le premier tome de 3 titres délirent plus les uns que les autres. Ce premier opus donne le ton dès les premières pages. On entre dans un monde, le monde qui désormais sera celui de cette trilogie, sombre, sanglant et rapide. Ce premier tome, comme des deux autres, sont des livres qu'on ne peut pas lâcher rapidement. Je vous avoue que j'ai commencé par l'intégrale de cette trilogie, donc je n'ai refermé ce livre que quand j'ai eu fini les 3 tomes.
In Ténébris
Moi qui suis assez septique vis à vis des trilogie, celle-ci me surprend. C'est vrai que ce billet je le fais après avoir lu les 3 tomes, mais je me souviens que quand j'ai fini cet opus, j'en redemandais encore... En fait, comme je le dis plus haut j'ai lu les 3 volumes en une seul et même fois, sans lire autre chose entre. Alors, pour moi, c'est comme si c'était un seul et même livre. On retrouve Joshua et Annabel dans une suit cohérente, presque logique. Vraiment pour une découverte j'ai été très agréablement surprise, tout ce que j'aime est présent, surtout les chapitres qui défilent vite et quand je suis arrivée à la fin de ce tome, j'ai tourné la page pour lire au plus vite la suite. J'ai tout simplement ADORE!!!
Maléfices
La montée se fait crescendo, c'est ce qui me plait, je l'ai dit plusieurs fois, les trilogies ou les suite qui n'en finissent pas et où on ne sait pas où on va... c'est pas pour moi. J'aime ce qui se lit vite et de finir un livre en aillant l'envie de continuer, et bien avec cette trilogie c'est ce qui se passe, elle aurait 10 tomes de la même veine ce serait l'idéal!!!
Avec cet opus on fini avec la crème de la crème, je rejoint Marie Jo, c'est le meilleur des 3!! !sans conteste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
eirenamg
  04 juin 2015
C'est un roman impressionnant, on termine cette trilogie en beauté. On retrouve les 2 personnages du précédent opus : Annabel O'Donnel et Joshua Brolin. le prologue comme dans le 2nd opus est exceptionnel.
Ils se retrouvent confrontés une fois de plus aux tourments de l'âme humaine et à un esprit particulièrement retors qui utilise des araignées pour parfaire sa mise en scène. Heureusement je n'ai pas peur des araignées, car l'auteur donne une autre vision de ces petites bêtes qui sont au coeur du récit.
Un premier meurtre touche le frère du meilleur ami de Brolin, Salhindro,le flic qui fait la coordination des services et qui a toujours aidé Brolin. Fletcher Salhindro est retrouvé mort dans une clairière le visage déformé par la peur.
On retrouve au fil de l'enquête, des personnages secondaires ou plus important du 1er livre, Cotland qui est devenu procureur, la médecin légiste Sydney Folstom , les hommes de la police scientifique avec Craig Nova, Lloyd Meats inspecteur de police, le milliardaire français ami avec une des victimes du tueur de Portland du 1er volet qui rappelle au détective son amour perdu. On retrouve avec plaisir ces personnages.En filigrane, on a aussi des nouvelles du fantôme de Portland fruit de la 1ere histoire et de son procès.
L' ambiance de nostalgie très importante dans le second volet, est moins présente, ici le récit est plus dans l'action, la recherche d'identification. le rythme est rapide comme dans un bon film. Les fausses pistes se succèdent à un rythme soutenu.
Le suspense est maintenu d'une main de maître, les descriptions des paysages comme la clairière, le chalet de Brolin, l'atmosphère moite, faite de chaleur de ce printemps meurtrier est particulièrement importante et donne une ambiance particulière au récit.
On continue à voir les ravages de l'absence chez Brolin et sa difficulté à exprimer ses sentiments vis-à-vis d'Annabel. Mais le personnage du detective comme celui d'Annabel évoluent, ils apprennent à apprivoiser leurs ombres et les douleurs de leurs histoires personnelles. Leur relation s'étoffe au fil de l'histoire.
L'enquête est très intéressante et captivante, la documentation précise sur les araignées, les expériences autour de leurs toiles sont passionnantes jusqu'au final époustouflant. Une fin remarquable, je trouve et j'ai aimé aussi la conclusion de l'auteur de sa trilogie et le rappel aux différentes saisons dans la vie du personnage principal.
Une véritable réussite avec ses interrogations sur le tueur, ses motivations, la symbolique des mises en scène ,un profiler Brolin qui doute et a du mal à comprendre sa psyché, est plus faillible, humain que dans le second opus. On ne s'ennuie pas une minute, on prend plaisir à suivre les héros et les personnages secondaires secoués par cette folie, désemparés, prêt à tous pour retrouver le coupable. On a de nombreuses sueurs froides avec les rebondissements.
Donc,découvrez les maléfices cachés dans ce dernier tome, n'hésitez pas à le lire et vous passerez 600 pages haletantes au côté de Brolin et Annabel. Vous naviguerez dans ce Portland écrasé de chaleur dans l'imaginaire délirant de ce meurtrier
PS : Dommage que ça soit la fin de ces enquêtes mais comme l'auteur promet que quelques personnages se retrouvent à l'arrière plan de ses livres, hâte de découvrir les autres.
Lien : http://eirenamg.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
microsscoop
  05 janvier 2016
Maxime Chattam a pris un soin particulier à la rédaction de cette œuvre et nous livre tous les secrets de la médecine légale.Il lui aura fallu deux années d’étude des sciences forensiques ,démarche scientifique et des méthodes techniques dans l’étude des traces qui prennent leur origine dans une activité criminelle , médecine légale, police technique et scientifique, psychiatrie criminelle et plus particulièrement des tueurs en série.
Tandis que l’inspecteur profileur Brolin, héro de cette trilogie, plongeait dans ses enquêtes infernales, moi, en parallèle, je me plongeais dans le Net pour vérifier la véracité scientifique de certaines données: que de surprises m’attendaient, tout est vrai, combien de découvertes ! de la momification a l’existence des « zombis » en passant par les arachnides et le poisson globe aux poisons bien particulier, vous en sortirez on ne peut plus avertis dans cette discipline.
La mission de notre profileur : se mettre dans la tête du tueur. Dans ses enquêtes des plus sordides aux plus mystérieuses, qui répondent à une liste de critères évocateurs ou rituels: «introduction d’objets», «inscriptions sur le corps», «ablation de membres ou d’organes», «scarifications», «indices de présomption de sérialité», «minorité de la victime»… Toutes ont un point commun: «Auteur inconnu». Et j’approuve cette déclaration de Maxime Chattam : « Tous les parents du monde avaient menti à leurs enfants : les monstres existent. »
Si vous avez perdu le gout du thriller, cette trilogie qui consiste en: « l’âme du mal », « in tenebris » et « maléfice » vous comblera et vous en redemanderez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Aelynah
  04 décembre 2013
Que dire de cette trilogie si ce n'est qu'elle vous montre le pire côté de l'homme et un peu aussi le meilleur avec ses différentes protagonistes.
Le style est somptueux de réalisme, les scènes de crime réglée comme du papier à musique ce qui ne surprend guère quand on sait que l'auteur a fait des études en criminologie.
L'âme du mal : Pas plus que sa jeune acolyte, l'inspecteur profileur Brolin ne pense que les sérial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu'il s'en faudrait d'un rien pour qu'un bon profileur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?
In tenebris : Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos… Annabel O'Donnel jeune détective à Brooklyn prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel… Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage… dans les ténèbres.
Maléfices : Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l'Oregon. C'est d'abord un employé de l'environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d'effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s'accumulent et la psychose s'intensifie. Et s'il n'y avait qu'une seule personne derrière tout cela ? Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s'il n'était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O'Donnel vont mener l'enquête, entrer dans la toile et faire face à l'impensable. Une nouvelle génération de tueur.
A la lecture de chaque tome on peut voir évoluer le mal, le voir se délecter de la souffrance qu'il donne.Que ce soit un copycat, l'original ou un déséquilibré le mal rôde sous toutes ses formes dans les lignes de Maxime Chattam.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
NefNef   17 avril 2012
Tous deux dormaient,la respiration lente. Les lèvres d'Annabel s'entrouvrirent en une esquisse de joie. Elle les considéra pendant de longues minutes. Puis elle posa doucement sa tête contre le torse de Brolin. Elle l'écouta vivre avant de s'endormir à son tour.
Commenter  J’apprécie          70
BlackKatBlackKat   11 mai 2013
Est-ce possible de disséquer l'amour? De pouvoir le quantifier, le qualifier au risque de lui ôter tout pouvoir mystique et de lui faire perdre cette magie qui nous effraie tant car si incompréhensible et non maîtrisable?
L'âme du mal.
Commenter  J’apprécie          40
BlackKatBlackKat   11 mai 2013
Il n'y avait rien à dire, c'était l'un de ces moments de l'existence où aucun mot ne peut consoler, où le silence est de mise et la simple présence la seule arme pour réconforter.
L'âme du mal.
Commenter  J’apprécie          40
BlackKatBlackKat   11 mai 2013
Il semblait parfaitement détaché de l'opinion des gens, il vivait dans la société mais son esprit n'était pas asservi: Brolin était auréolé de la marque de la vraie liberté, et de la souffrance qu'il avait fallu payer pour cela.
In Tenebris.
Commenter  J’apprécie          30
grm-uzikgrm-uzik   15 mai 2018
"- Dans ce monde qui n'accorde jamais d'attention à personne, il suffit que quelqu'un soit là. Vous écoute. Vous encourage.
- Et il en faut bien peu pour qu'il tue jusqu'à ses vrais parents juste pour vous impressionner."
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1956 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..