AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mickaelinecuny


mickaelinecuny
  08 avril 2020
Le tome 1 de la trilogie du mal est sans doute le tome qui m'aura demandé le plus d'effort. J'ai dû le lire deux fois. le livre n'est en rien responsable, mais allez savoir pourquoi mon cerveau ne pouvait s'empêcher de chercher absolument les bribes de souvenirs que j'avais du roman.
Après avoir compris que je faisais une fixette sur le mot “trilogie”, j'ai tenté de prendre du recul et me dire qu'effectivement Michel Metheillet ne pouvait pas résumer en 48 pages un roman entier. Je commençais déjà à me dire que j'allais être déçue.
Figurez-vous que je pensais que le premier tome correspondait à l'âme du mal, le second à Itinebris et le troisième et bien au dernier tome de la trilogie du mal version roman, Maléfices”.

Ce n'est que lors de ma lecture du second tome “Ecrit sur les portes de l'enfer” que j'ai compris mon erreur.

Ce qui s'annonçait comme une lecture décevante, devint vite une lecture passionnante.
D'autant plus passionnante que je trouvais les illustrations réellement de qualité. Je prenais autant de plaisir à suivre l'histoire en image qu'en texte.
Les expressions des visages, les planches alternant sombre et clair affichant la musicalité de cette oeuvre. Tout à contribué à m'immerger complètement dans cette trilogie. Pour un peu, j'en aurai oublié que je lisais une BD.
Je suis ressortie de ma lecture en ayant eu l'impression d'avoir regardé une adaptation de polar américain.
Bon il faut quand même que je vous avoue que lors de ma lecture des romans, je n'avais pas vu les personnages tout à fait comme ceux sortis de la tête et du crayon de Michel Metheillet. Je ne peux qu'admirer le travail sur les faciès. Tellement expressifs ! Par contre, je ne suis vraiment pas fan des ombres trop prononcées. Surtout dans le tome 1 le bourreau de Portland.

Dès lors une question se pose. Peut-on lire cette trilogie sans avoir lu le roman l'âme du mal ? Ma réponse est oui. le squelette de l'histoire est préservé. Ainsi que vous, soyez fan de l'oeuvre de Chattam ou complétement novice, cette BD a de grande chance de vous plaire. Les uns découvriront une histoire aussi passionnante que glaciale. Les autres redécouvriront avec plaisir les sentiments qui les ont animés lors de la lecture du roman.


Cependant, je tiens à vous mettre en garde, certaines scènes notamment, les scènes cadavériques sont vraiment très glauques. Mieux vaut avoir le coeur bien accroché.
Lien : https://lavisdemickaeline.co..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus