AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Davalian


Davalian
  14 octobre 2014
Le boucher du Portland (le premier tome de la série la Trilogie du mal) est un agréable prolongement du prélude du roman de Maxime Chattam : L'âme du mal (qui est lui même la première partie de la Trilogie continuée par In Tenebris et Maléfices).

Lecture agréable est ici une expression convenue, car s'il s'agit d'une bande dessinée, concrètement c'est un bon thriller dont il est question. Certaines scènes sont sanglantes et difficiles à soutenir (scènes de tortures, d'autopsie, de corps abandonnés) ce qui réservera cette lecture à un public averti. le style et le talent de Michel Montheillet apportent une qualité époustouflante aux détails. Les paysages sont de toute beauté et créent une ambiance propre à chaque thème (la forêt, la maison, la ville, les intérieurs plutôt cosy, le commissariat...). Les sentiments de peur, de désespoir, de crainte, de mort et de douleur sont omniprésents et ne laissant pas indifférents. Quelle claque ! La bande dessinée vaut le coup d'être lue, manifestement !

En revanche, le scénario déçoit un peu par manque d'originalité même s'il devrait plaire aux adeptes de l'auteur. Il en va de même pour les quelques clins d'oeil au Silence des agneaux. Certaines ellipses étonnent (ainsi l'ouragan, même si cela permet d'éviter un cliché). La grand Maxime Chattam nous avait habitués à mieux, beaucoup mieux. Difficile toutefois de lui faire ce reproche, car il s'agit ici d'une adaptation... qui n'en demeure pas moins réussie. Pour preuve, il suffit de penser aux (nombreux) personnages. Il est agréable de retrouver en image des connaissances de papier. Les personnages sont sympathiques, mystérieux, torturés... bref intéressants à suivre !

Voici donc une agréable mise en bouche, qui tient plus au style, au talent du dessinateur que de l'intrigue elle-même. La lecture vaut toutefois largement le détour, au prix d'un investissement qui n'est peut-être par à la portée de tout le monde, d'autant que d'autres tomes sont d'ores et déjà annoncés.
Commenter  J’apprécie          180



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus