AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791096216284
212 pages
Éditeur : Géorama Éditions (01/10/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Arpenter le monde ! Voilà sans doute l'expression la plus juste pour caractériser la démarche de Philippe Montillier au cours de ces 30 ans de périples improbables qu'il nous restitue aujourd'hui avec force, douceur, émotion et authenticité.
Ces instants d'éternité ont chargé sa mémoire de moments rares, de situation tendues, de sourires profonds et francs, de vérités toutes simples, de visions à couper le souffle, de lieux où le temps semble suspendu dans l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Nat_85
  11 mai 2019
Je remercie Philippe Montillier pour l'envoi de son dernier ouvrage.
» Carnets d'éternité, 30 ans sur les chemins du monde « est paru en 2018 aux éditions Géorama.
Originaire de Chamonix, Philippe Montillier est infirmier spécialisé et photographe. Fondateur des éditions de la Boussole, on lui doit plusieurs ouvrages sur l'Himalaya, les Andes ou l'Afrique de l'Est. Entre vie professionnelle et passion, c'est à pied qu'il a choisi d'aller rencontrer le monde, loin des sentiers battus…
Majestueusement préfacé par Philippe Claudel, il rappelle à son lecteur la petitesse de l'homme face à la grandeur de la nature.
Ce carnet de voyages rassemble 30 années de missions, de reportages et d'expéditions. Philippe Montillier ouvre non seulement ses yeux pour nous faire partager ces paysages, mais surtout son coeur. S'il est photographe passionné, deux qualités principales ressortent de ses récits, et ne sont certainement pas étrangères à son métier d'infirmier : l'empathie et la bienveillance.
p. 19 : » Si je songe fréquemment aux lieux où je ne retournerai plus, je me console en rêvant de ceux où je me suis pas encore rendu et je m'aperçois avec délice qu'il me reste beaucoup de terrae incognita à découvrir. «
Huit chapitres, personnels et humbles composent cet ouvrage :
– La photographie dans ma vie
p. 22 : » […] j'ai compris aussi que la photographie était bien un moyen d'exprimer ma sensibilité. «
-Partir et revenir
p. 35 : » Partir pour chercher, acquérir, comprendre, apprendre, connaître ; partir pour revenir aussi, pour témoigner, rapporter, partager, dire et écrire. «
-L'esprit du voyage
p. 41 : » La puissance d'un lieu impose le désir de ne plus être simple spectateur mais de s'immerger en lui, de le traverser de tous ses sens en une sorte d'appropriation intime. «
-Quelques instants d'éternité, carnets au fil du temps
Philippe Montillier a sélectionné de manière intime un voyage par an, pour lequel il nous confie une anecdote ou un fait marquant. C'est le chapitre que j'ai trouvé le plus riche en informations. Si le Népal est une des destinations régulière car préférée de l'auteur, chaque pays visité, à sa manière, est une rencontre. Les photos qui accompagnent ses témoignages sont des clichés incroyables d'instants saisis.
-La montagne
p. 184 : » La montagne, à qui sait la voir, offre le visage d'une sagesse à conquérir et posséder. «
-Le Népal, une histoire particulière
p. 193 : » le Népal est une destination à part, ce pays interroge, émeut, bouleverse, transmet quelque chose, plus qu'aucun autre. «
-Désert et bivouacs
-La marche et le silence
p. 208 : » Avec la marche, il est possible de trouver ou retrouver la liberté d'aller au pas, le souffle du vent, la solitude, les saisons, le silence est en cela, c'est un luxe. «
Au début de chacun de ces chapitres, quelques citations méticuleusement choisies proposent ainsi au lecteur une réflexion profonde.
Au vu de l'état alarmant dans lequel se trouve notre terre, de la responsabilité de l'homme sur cet état, cet ouvrage, mais surtout la sensibilité de l'auteur dans le choix de ses mots provoque indéniablement un questionnement. Un questionnement sur notre rapport personnel à la nature. Je sors de cette lecture totalement émerveillée et optimiste malgré tout.
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
Chroniqueuse
  19 novembre 2019
Philippe Montillier auteur de nombreux ouvrages concernant le monde et ses merveilles m'a contacté pour une proposition de lecture sur son nouvel ouvrage « Carnets d'éternité » paru chez Géorama. Je le remercie infiniment pour cet envoi au Liban et pour la confiance accordée.
Une touchante préface signée Philippe Claudel de l'Académie Goncourt illumine la traversée qui nous attend…
Ce livre sublime tant pour sa lecture, que pour les magnifiques illustrations qui l'accompagnent est le fruit de la passion dévorante de Philippe Montillier pour tous ces pays lointains chers à son coeur.
232 pages retracent 30 ans de voyages avec beaucoup de sincérité ce qui dévoile une plume tonique par un homme qui apprécie son métier dans le domaine de la médecine ce qui ne l'empêche pas de le concilier avec sa flamme pour la photographie et son enthousiasme intense pour l'écriture.
1986-2016 des dates mémorielles qui font l'objet de gigantesques expériences attachantes et poignantes par cet envol vers des pays qu'ils soient d'Amérique, d'Asie ou d'Afrique…
Avec Philippe Montillier, on est guidé par ses instincts son habileté son courage sa loyauté envers des pays des peuples des cultures toutes différentes que l'on découvre plus profondément, et ce par de courts chapitres qui reflètent une destination propre menant à l'admiration, aux frissons, à l'émerveillement, à la méditation… le lecteur s'aventure avec l'auteur sur un terrain montagneux, pluvieux, terreux et j'en passe tant le ressenti de sa plume est puissant.
Découvrir les expériences de l'auteur permettent au lecteur des connaissances nouvelles dorées poignantes d'une richesse exemplaire avec pour rajouter toutes ces photos superbes d'éclats et de vérités.
Je découvre en Philippe Montillier un homme passionné et passionnant qui transmettra à tout lecteur (qui le lira et je le recommande) l'envie et le désir de traverser des montagnes, explorer l'inconnu, vivre des émotions vibrantes et colorées.
En refermant ce livre, je garde des souvenirs de joie, de peines et de tendresse face à toutes ces expéditions qui m'ont permis de m'évader au loin.
Je lui souhaite de belles routes à venir pétillantes et de nous les partager avec toujours autant de ferveur.
Je pense que ce livre aura le mérite de voyager encore et encore pour d'autres destinations.

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
soniaboulimiquedeslivres
  27 septembre 2019
J'enfile mes chaussures de marche, j'attrape mon sac à dos et hop, me voilà partie parcourir le monde en compagnie de Philippe. Mais attention, nous sommes loin des circuits touristiques des tour Opérateurs. Ici, c'est l'authenticité qui prime !!
La préface de Philippe Claudel nous met l'eau à la bouche. Les premiers chapitres sont consacrés au « plantage du décor », à comprendre pourquoi Philippe en est arrivé là. En effet, il a eu la chance d'avoir été initié à la photographie dès l'âge de 8 ans par son père, et un voyage scolaire à 12 ans a posé les fondations d'une véritable passion.
Ensuite, le livre est présenté comme un journal de bord, chaque chapitre présentant un voyage, une destination. le tout agrémenté de plusieurs citations magnifiques et d'encarts photographiques splendides.
Avec sa plume très délicate, Philippe nous retranscrit parfaitement sa passion pour les voyages et la découverte. le temps est suspendu, le lecteur se doit de trouver de nouveaux repaires, hors du temps et de ses habitudes. En plus d'évasion, l'auteur propose une mine d'informations et de détails sur la vie dans ces contrées lointaines. J'ai appris ce qu'étaient les pénitents en haute montagne (formation de neige à des altitudes élevées et qui prend la forme de minces lames de neige ou de glace durcie), ou encore l'importance du sel comme monnaie d'échange.
Voici les récits qui m'ont le plus émue, touchée ou ravie :
« Sherpa, peuple des hauteurs du Népal – 1993 »
Faire connaissance de ce peuple a été un enchantement. On prend une leçon de vie face à ces hommes toujours souriants, de bonne humeur, malgré leur tâche oh combien difficile mais pourtant essentielle.
« Corridor du Wakhan aux confins de l'Afghanistan – 2002 »
J'ai découvert qu'en plus d'être l'un des postes-frontières les plus élevés du monde, le col de Wakhjir a la particularité de se trouver à l'endroit où le changement d'heure entre deux pays frontaliers est le plus important au monde. En effet, il y a 3h30 de décalage entre la partie afghane de ce col et la Chine !
« Femmes du Thar, Inde – 2013 »
Cette histoire très courte se déroule au Rajasthan, l'une des régions les plus pauvres de l'Inde et met l'accent sur la condition des femmes dans ce pays, écrasé par le poids de la religion et des traditions. Affligeant. Bien loin du tourisme et des Kathputli !
J'ai apprécié également les derniers chapitres, je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le soin de les découvrir. La communion entre l'auteur et son lecteur est bien là ! Riche et intense en émotions.
Authenticité, simplicité, passion sont les maîtres mots de ces carnets de voyage. L'ivresse est au rendez-vous. Je vous le conseille, le dépaysement vous attend à chaque page et après cette lecture, vous aurez une furieuse envie de voyager, croyez-moi !
« Tout bien considéré, il y a deux sortes d'hommes dans le monde : ceux qui restent chez eux, et les autres ».
Rudyard Kipling.
Je remercie Philippe pour sa confiance.
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sultanne
  03 février 2020
On prend la main de Philippe Montillier et on part, le temps de tourner ces très belles pages, pour des sommets peu explorés.
J'avoue avoir toujours eu du mal avec les récits de voyage. Curieuse de nature, amoureuse de l'autre et d'une nature resplendissante, me voilà systématiquement hermétique aux récits des autres, là où je suis moi-même intarissable sur mes propres expériences. C'est que, empirique avant tout, je ne m'imbibe des lieux que lorsque je m'y trouve et qu'exploratrice dans l'âme, je ne saurais faire mienne une expérience qui n'est pas la mienne.
Cela n'enlève rien aux récits de Philippe Montillier, que j'ai trouvés terriblement sincères et totalement passionnés, centrés qu'ils sont sur l'humain et sur son lien indéfectible à la nature sauvage, n'en déplaise à l'homme moderne qu'on rencontre aujourd'hui dans les grandes plaines !
Commenter  J’apprécie          40
RoksiePony
  08 janvier 2020
De magnifiques voyages racontés et vécus par l'auteur lui-même. Trente ans de découvertes, de rencontres et de péripéties. Trente ans de paysages fabuleux illustrés par de magnifiques photographies.
Il est vrai que je ne suis pas vraiment une amatrice de livre de voyage à la base, je n'y connais pas grand chose d'ailleurs. Je crois même que je tiens ici, le premier et unique ouvrage que j'ai pu lire de ce genre, c'est dire !
Pour tout avouer, je ne me serais sûrement pas tourné vers ce livre si son auteur ne m'avait pas proposé de le lire... et cela aurait été vraiment dommage ! J'ai toujours pensé, probablement à tort, que les ouvrages de voyage étaient un peu barbants...
sauf pour les initiés ou les passionnés, bien évidemment. Alors, je ne pourrais le dire pour les autres, mais je peux vous affirmer que celui-ci est extrêmement intéressant ! J'ai tout simplement adoré cette lecture, me plonger dans le récit et les souvenirs de l'auteur-voyageur.
Tout d'abord, la préface écrite par Philippe Claudel est magnifique, elle nous emporte directement dans l'atmosphère romancière du livre. Puisque oui, ce livre se lit bien comme un roman ! Les premiers chapitres délivrent une véritable ode au voyage, aux bienfaits de la marche à pied et à la photographie. On découvre les différentes destinations et leurs anecdotes. le récit est simple, limpide et il m'a réellement donné envie de découvrir à mon tour le monde si incroyable et merveilleux dans lequel nous vivons ! de plus, les photographies qui illustrent cet ouvrage sont un vrai plaisir pour les yeux. J'aurai peut-être préféré que récits et photographies correspondantes soient reliés entre eux, plutôt que d'avoir les photographies «en vrac». Par exemple, pouvoir découvrir en images, l'anecdote que je venais de lire pour m'en imprégner d'avantage. Mais mise à part cela, je suis vraiment enchantée par cette lecture et je la recommande vivement ! Même à ceux qui comme moi, ne sont pas forcément attiré par ce genre littéraire.
Lien : https://www.bibliotherapia.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Nat_85Nat_85   12 mai 2019
Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.
Commenter  J’apprécie          140
Nat_85Nat_85   11 mai 2019
Le voyage à pied est une ouverture au monde qui invite à l’humilité et à la saisie avide de l’instant.
Commenter  J’apprécie          90
RoksiePonyRoksiePony   25 février 2020
La marche est ce moment où notre présence au monde redevient une forme de spiritualité, où ce sentiment d'appartenir aux éléments est plus fort :on entend parfois le pouls d'une forêt, la respiration d'une rivière, le souffle d'une arête...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre