AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2863162152
Éditeur : Accarias (23/02/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Ce livre est le témoignage d’une rencontre avec la mort. L’auteur a pu voir, lors d’une grave maladie, dans une attention extrême et une acceptation totale qui évacuait toute peur, ce qu’enseignent tous les sages : derrière les apparences de l’univers, se trouve la réalité d’une Conscience unique. Ici, pas de visions d’anges ou de cités célestes ; pas de projection, ni d’images. La lumière n’était pas à l’extérieur d’elle, mais rayonnement de sa conscience. Dans un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  20 novembre 2018
Un témoignage incontournable sur l'expérience de la mort
Ce titre que je donne à cette recension est faible par rapport au contenu du livre : en effet, on y lit l'expérience d'un abandon total face à la mort, puis l'expérience d'une « dissolution » de soi dans la Conscience cosmique avant le retour au réel et la sagesse des vivants.
Les quatre livres de Nicole Montineri sont tous publiés chez ce formidable amoureux des livres et des hommes, Jean-Louis Accarias.
Voici que je lis « N'ayons pas peur de mourir » de cette auteure, et j'espère bien lire un jour ses autres ouvrages : en effet, Nicole Montineri est une personne qui vaut la peine d'être connue ! Ce livre sur ce qu'elle a vécu au-delà de la mort est unanimement encensé et acclamé.
La mort concerne toute vie sur terre, et toutes les traditions spirituelles. Tout être qui naît, quelle que soit sa condition, est destiné à outrepasser tôt ou tard. C'est une vérité, une Loi implacable. C'est celle de l'Impermanence. Tout être y sera un jour confronté, quelle que soit la manière. Tout être vivant verra un jour « la Mort » emporter ses êtres chers. Puis un jour ce sera notre tour : la Mort sonnera le glas et fauchera notre vie, ce Don divin.
Personnellement, je pense quotidiennement à la mort : la mienne et celle de mes proches. cela m'aide à mieux vivre. Je sais que cela arrivera, et je serais moins surpris quand « Cela », sans crier gare, arrivera. C'est une attitude positive, sage et prudente je crois. C'est aussi une manière d'accepter cette Loi.
C'est pour cela que Nicole Montineri nous dit « n'ayons pas peur de mourir » : hormis celui qui vit une vie parfaite, personne ne vit une vie parfaite qu'il aimerait voir se prolonger éternellement. On souffre beaucoup ici-bas.
Nicole Montineri nous expose ainsi son « témoignage de rencontre avec ce que l'on nomme la mort. Je vous parle ici d'un vécu conscient, bien réel pour celle qui l'a expérimenté. J'ai la certitude d'être entrée en contact avec une réalité qui s'ouvre à notre conscience dès l'abandon du corps physique. J'ai pu voir ce qu'enseignent tous les maîtres spirituels : derrière les apparences de l'univers, se trouve la réalité d'une Conscience unique et éternelle. J'ai réalisé l'expression intemporelle de l'intelligence cosmique à travers ma conscience lors d'une méningite en mai 2006. » Et de là, elle a refusé tout traitement et hospitalisation afin de vivre le plus lucidement possible cette expérience de mort imminente.
Nicole Montineri abandonne ce corps « qui ne supporterait pas longtemps cette secousse« . Elle plonge alors dans le domaine de la mort.
« J'ai accepté sans angoisse la perte de ce corps qui souffrait et dont la mort semblait imminente. Je n'ai pas eu peur un seul instant. Savoir s'abandonner, c'est reconnaître que l'esprit a ses limites. Les sens se sont fermés, je suis entrée au plus profond de mon être. Silence. le temps s'est arrêté. le cauchemar était fini. Il n'y avait plus personne pour souffrir. » Sa conscience, délaissée de l'ego, prend alors sa place au sein de la Conscience Suprême – ou Dieu. Tout est infini, atemporel, éclatant de lumière, baigné « d'une énergie d'amour ». Tout est serein, extase, bonheur. Quel voyage, quelle épopée surnaturelle ! Cependant « C'est l'amour de mon fils qui m'a fait revenir » confie-t-elle. Une fois « revenue » à la dure condition terrestre, Nicole Montineri nous fait part de son existence en filigrane de sa vie, de son chemin spirituel : « Il ne faut pas croire naïvement, comme il est fréquent de nos jours, que ce qui permet d'atteindre la plus haute réalisation nous est donné avec facilité et rapidité« .
Bien que nourrie aux philosophes et saints chrétiens, Nicole Montineri a également mangé à la table de Krishnamurti, Sri Aurobindo et Ramana Maharshi.
« Je suis conscience. Elle est la source. le corps, l'esprit, l'ego n'existent qu'à l'intérieur d'elle« . Beaucoup des idées de l'auteure qu'elle transmet dans son livre sont de haut niveau, et franchement, c'est une surprise fort agréable et un des livres les meilleurs que je n'ai jamais lu : je l'inscris donc dans mon TOP20 et mes coups de coeur !
Les pages se dévorent en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. L'ensemble est une description incroyablement minutieuse de l'expérience vécue, qu'a parfaitement analysé l'auteure.
Quel fabuleux livre ! Magnifique ! Merci Nicole Montineri et J-L. Accarias !
A lire absolument ! Bonne lecture !
Zui Ho.
Lien : https://livresbouddhistes.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean
  07 février 2016
Ce livre apporte une toute nouvelle dimension à notre vie. Plus qu'un espoir, c'est une invitation à (re-)découvrir notre Être véritable et le sens de la vie et de la mort. Son expérience nous rassure vis à vis de la crainte de la mort, mais va aussi beaucoup plus loin...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   07 février 2016
Mon départ pour ce voyage bouleversant fut un élan spontané,
libre, mû par une intuition fulgurante.
La peur de mourir est seulement une pensée
qui émane de l'égo qui sait qu'il ne poursuivra pas son existence
après la mort physique,
que tout ce à quoi il s'identifie,
l'esprit, les sens, le corps, cessera de fonctionner
et qu'il disparaîtra, tel un rêve au réveil.
Je n'ai pas craint de partir.
Au moment de cet événement,
j'avais déjà renoncé à cette image du moi qui passe par les pensées,
par l'aspect physique,
ce qui me permit de me mettre en état d'ouverture totale,
de réceptivité sans condition de ma conscience.
J'avais accepté cet abandon de moi même,
ressenti comme un vide au moment des pires douleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : Expériences de mort imminenteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
94 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre