AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330078096
192 pages
Actes Sud (15/03/2017)
4.07/5   35 notes
Résumé :
Delphine, en vacances dans un village de pêcheurs, est intriguée par une étrange vieille femme qui, chaque soir, s'en va nager au loin. Désireuse d'en savoir plus, l'adolescente découvre l'existence d'Eliaz, mousse il y a longtemps de ça à bord de la Jeanne, un terre-neuvier parti pêcher la morue en haute mer. Qu'apprendra Delphine sur le courageux garçon ? Se pourrait-il qu'ils soient liés tous les deux, à presque un siècle d'écart, à travers leur amour de l'océan ... >Voir plus
Que lire après Baleine rougeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 35 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Baleine rouge est un roman pour la jeunesse qui débute par une histoire très moderne, celle de Delphine en vacances au bord de la mer avec son père et la petite amie de ce dernier. On se dit alors qu'on va avoir affaire à ce genre de roman pour jeune ado en proie à des problèmes existentiels. Eh bien , non !
Cette histoire somme toute banale prend rapidement un tournant pour le moins surprenant lorsque Delphine et son nouvel ami Thomas rendent visite au vieux Léandre pour en savoir un peu plus sur une curieuse femme rencontrée sur la plage.
A cet instant du récit, le lecteur se retrouve un siècle en arrière, avec le jeune Eliaz, mousse à bord de la Jeanne, bateau de pêche à la morue.
Je n'en dirai pas plus mais sachez que dès lors le ton du roman devient tout autre... Il devient alors véritable ode à l'océan, complainte magnifique à l'égard des baleines, conte initiatique et même fable fantastique.

J'ose espérer que les jeunes lecteurs seront sensibles au charme et à la poésie de cette aventure mêlant les destins croisés de Delphine, d'Eliaz et de Skye la jeune baleine bleue, comme je l'ai moi-même été.
Commenter  J’apprécie          330
"Baleine rouge" est très surprenant, à différents temps de la lecture d'ailleurs.
Il a déja un début de roman assez inattendu.
La 1ère de couverture pourrait nous tromper quant à la cible de lecteurs supposée.
Elle nous suggère une aventure dans les grandes eaux, on y voit un jeune mousse à la proue d'un grand bateau jouant du violon, les mots "navires" "flibustiers" "pirates" nous viennent à l'esprit assez naturellement.
Mais Michelle Montmoulineix citera dans son roman la Terre-Neuve ( une île située plus haut que l'Amérique du Nord) et les Terre-Neuviers( des navires normands ou bretons qui partaient y pêcher la morue entre le 16ème et 17ème siècle). Ceci nous permet de resituer un peu chronologiquement une partie de l'aventure et un des sujets importants du livre. Puisqu'il devrait y être question de baleine, comment ses pêcheurs de cabillauds (morue) se retrouveront-ils à faire face à une baleine?
Une baleine rouge?
Jeunes lecteurs ados, ce n'est pas par ce biais historique ni à cette époque que l'auteure décide de nous faire entrer dans son récit, mais nous y viendrons sans trop tarder.

L'auteure nous ramène aux temps présents au début, nous confie la situation "sentimentale" de Delphine, une jeune ado qui a le mal de mère -non il n'y a pas d'erreur et le jeu de mots est approprié-.
Sa mère, Mona, était un esprit libre et sauvage, très attachée au bord de mer.
Dès les débuts du roman, elle emmène son nouveau-né ( Delphine) pour la présenter à la mer , comme un rituel, versant deux gouttes d'eau salées entre ses petites lèvres pour lui transmettre le goût et le lien. L'acte nous parait plutôt chouette si il n'avait pas été le début d'autres actes jugés indispensables par Mona, sans la consultation ou à l'encontre de l'avis de son mari.
Une offre de travail acceptée au Québec l'éloignera définitivement du foyer, consommera le mariage, signera le divorce, comme un besoin irrépressible d'espace, laissant sa fille à la garde du père sans lui révéler ses vrais projets à son départ. Comme un appel de la mer indicible et irrésistible.
Même si elles correspondront sur Skype régulièrement, le sentiment d'abandon et de trahison de Delphine ne la quitteront pas, jusqu'aux vacances au bord de mer avec son père et sa nouvelle compagne. Cette mer qui l'a éloigné de sa mère, qui a été choisi à sa place.

Delphine va se lier d'amitié avec Thomas, le fils de leur logeuse et nous arriverons bientôt à ce qui nous intéresse en couverture.
Les noms et prénoms si caractéristiques des habitants du coin nous renseignent aisément sur la région qui n'est pas nommée, nous sommes en Bretagne probablement.

A quel moment nous parlerons nous de la baleine rouge?
Au moment où l'auteure va user d'une mise en abîme, d'une histoire dans une histoire, une histoire racontée qui rapprochera Delphine des émotions qui habitent Mona.

Delphine rencontre sur la plage à plusieurs reprises Marina le Goff, une figure un peu excentrique et dite "folle" du coin, une vieille dame qui lui tient des propos farfelus et confond les couleurs.
Léandre, un vieux raconteur d'histoire qui connait tout le monde, leur révèle que cette femme a eu un temps les cheveux entièrement bleus, qu'elle semble voir sous l'eau parfaitement bien et qu'elle y voit aussi en bleu, comme les baleines.
Et c'est le début d'une histoire contée par Léandre sur les origines de cette femme mystérieuse, devant un public de jeunes ados captifs (et du lecteur intrigué que nous sommes).

Le jeune héros de cette histoire, Eliaz, porte le même nom de famille que la vieille femme, il n'a que onze ans.
Le jeune mousse ne se sent pas le pied marin et se trouve régulièrement malade sur le bateau où il fut contraint de s'engager pour rapporter des sous au foyer familial.
De temps à autre, Thomas et Delphine interviennent dans le récit, surpris ou indignés, sensible par la passion maritime pour l'un, sensible par ses contraintes familiales pour l'autre.

Avec son histoire se croise celle d'une baleine Blow et de son baleineau Skye.
Eliaz séduira le baleineau par ses airs de violon lorsque l'équipage dormira à poings fermés.
Cette rencontre se soldera par une fin dramatique, ce qui va corser la légende.
Il y aura des hommes bons dans cette histoire, Lullan l'indien, et d'autres malfaisants, Jude le rude qui prendra le garçon, le baleineau et l'indien en grippe.

Léandre (et l'auteure) a vraiment l'art de raconter et nous plongeons avec poésie dans le voyage des deux baleines pour survivre dans leur milieu naturel. Michelle Montmoulineix nous immerge dans les journées de pêches éprouvantes, l'art savant de conserver les poissons avec le sel pour les rapporter de la Terre-Neuve à la Bretagne (ou Normandie). La mer est la véritable vedette.
Lullan l'indien intimera son capitaine de respecter la mer et de ne pas piller ses ressources plus qu'il ne faut.

Et alors, cette baleine rouge, non d'une pipe?
Les lecteurs jugeront par eux-même à la lecture, l'auteure s'est peut-être laissée à la jolie métaphore, une histoire de femme aux cheveux bleues, à la robe rouge.
Gage que cette histoire va permettre à Delphine de mieux comprendre le comportement et les instincts sauvages de sa propre mère vis à vis des éléments aquatiques.

Ce roman est très étonnant, très riche, en symboliques philosophiques, en évocations poétiques autour de la mer, en échos personnelles autour de la mère et de la vie de pêcheur.
Ce roman très accessible parlera aux adolescents et adolescentes puisqu'il joue sur les deux genres, aventure et récit de vie ados.
L'attachement à la Mer pourra rappeler à certains lecteurs le lien viscérale qui ne quitte pas les personnes que l'on connait nées en bord de mer, comme liées par un cordon ombilicale invisible qui les rappelle au foyer avec le coeur. Posez_leur la question, parfois loin de la mer, ils sont malheureux.
Les conteurs pourront peut-être eux penser à la légende de la femme phoque reprise par Catherine Gendrin, en autres.

Si l'allure du roman peut le prédestiner à de jeunes collégiens de sixième, il trouvera plus d'écho chez les niveaux cinquième et quatrième.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          50
C'est un roman jeunesse plutôt original que nous avons là.
Il commence de manière assez classique : une jeune ado, Delphine, a du mal à se faire à la présence de la nouvelle copine de son père alors que sa mère les a abandonné des années auparavant pour refaire sa vie à l'étranger. En vacances, elle rencontre un vieux conteur. Et c'est là où ça devient un peu plus original. Va s'imbriquer désormais l'histoire de Eliaz, mousse sur un bateau, et de Skye, jeune baleine bleue. Ce récit dans le récit sera parfois interrompu par les réactions de Delphine et Thomas à l'écoute des événements de l'histoire entendue. Et ces réactions sont exactement celles qu'a le lecteur que nous sommes, cela crée une connivence avec les jeunes héros.
L'adulte que je suis a facilement été embarquée dans cette aventure, par contre je me demande si ce sera le cas de beaucoup de lecteurs ado/pré-ado : je l'espère !
Commenter  J’apprécie          140
Incroyable comme cette auteure à réussi à m' embarquer au point de ne pouvoir lâcher ma lecture , et découvrir toujours et encore un monde insoupçonné de sentiments très forts et très beaux qui m'ont submergés tel un ras de marée.
J'étais sur cette plage, j'ai vu Marina s'éloigner dans l'océan, j'ai senti les embruns ;

J' étais assise face à Léandre qui contait l'histoire d'Eliaz, de Lullan et le mystère de Marina surnommée la baleine rouge,

J'étais sur le Terre-neuvier avec les pêcheurs de morue,

Et surtout, dans un jaillissement d'écume j'ai pu admiré les envoûtantes baleines bleues qui m'ont à jamais convaincu de l'indispensable besoin qu'il y a à préserver autant de beauté dans un monde où le profit fait loi.

(ce qui ne m'étonne pas c'est que l'auteure soit marraine d'un rorqual commun !).





Commenter  J’apprécie          80
Thèmes : aventure / pêche à la morue / amitié
L'auteure nous fait découvrir l'univers des terre-neuvas du début de XXe siècle : la rudesse de la vie sur le voilier, la pêche à la ligne du cabillaud sur les doris, les différents métiers (piqueur, trancheur, saleur…).
Delphine est une jeune adolescente dont les parents sont séparés. Colin, son père, refait sa vie avec Miss Lulu. Tous trois vont passer une semaine en Bretagne au bord de la mer. En se promenant sur la plage en fin de journée, Delphine croise une veille femme en robe rouge, qui sans hésiter se jette à l'eau et nage sur une longue distance. Intriguée, Delphine en parle à Thomas, le fils de la propriétaire du gîte où elle loge. Il lui propose alors de rendre visite à Léandre, le vieux pêcheur, qui connaît tant d'histoires sur le village et ses habitants.
C'est ainsi que nous faisons connaissance avec Eliaz le Goff, qui peu à peu prend vie sous les paroles de Léandre : à l'âge de 11 ans, ce jeune fils de paysan breton embarque comme mousse sur la Jeanne. Progressivement Eliaz va nouer une relation musicale avec une jeune baleine…

Le récit est bien renseigné. L'auteure décrit avec un tel réalisme la vie à bord que l'on ressent presque les embruns ! C'est un merveilleux conte !
J'ai cependant trouvé quelques longueurs lors du récit de Léandre. Je me demandais aussi quel pouvait être le rapport entre la veille femme, Marina et Eliaz, le jeune mousse du début du siècle dernier. D'ailleurs l'auteure a du le ressentir car elle pose la question au détour d'une conversation entre les deux adolescents et le vieil homme !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
L'esprit musicien des baleines mortes vogue sur les mers. Il se nourrit de la rumeur des vagues et du vent, mais la musique et la voix des matelots l'attirent plus que tout. Parfois, l'esprit de la baleine prend l'apparence d'un petit enfant. Il se laisse recueillir pour jouir du chant des hommes. Mais quand le chant est fini, l'enfant disparaît des navires comme il est venu, à moins qu'on ait pris le soin de lui donner un nom.
Commenter  J’apprécie          150
Depuis, plus aucune musique n'attire Marina vers la plage. Au contraire, tout la pousse vers le large. Chaque soir, elle s'éloigne d'avantage, mais personne ne peut dire si elle partira un jour pour de bon et retournera d'où elle est venue...
Commenter  J’apprécie          30
- La vie des plus jeunes, sur terre comme dans les océans, est précieuse. Elle doit être préservée. Elle porte en elle l'avenir du monde.
Commenter  J’apprécie          50
C'était un vieil homme maigre et hâlé, dont le visage, craquelé comme une terre aride, était rafraîchi par un regard très bleu.
Commenter  J’apprécie          40
- (...) Ne te fie pas aux mensonges des apparences. Il faut apprendre à nager sous la surface des choses.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Michelle Montmoulineix (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michelle Montmoulineix
#rentréelittéraire #rentréejeunesse #rl2023
*Le Goût de la pluie* de Laurent Moreau Il fait beau... puis un premier nuage apparaît, et un autre, et encore un autre ! Jusqu'à la première goutte de pluie. En librairie le 27 septembre 2023 !
*Animaux et Humains* de Yoko Heiligers Un magnifique recueil inspiré d'affiches pédagogiques vintage, pour réfléchir aux regards que les humains portent sur les animaux. En librairie le 18 octobre 2023 !
*Taupe et Mulot 7 - Atteindre les sommets* de Henri Meunier et Benjamin Chaud Un succès qui se confirme au fil de la parution des nouvelles aventures de nos deux héros, déjà près de 70 000 exemplaires vendus au total de cette irrésistible série ! En librairie le 6 septembre 2023 !
*À toi de jouer !* de Didier Cornille Poupées russes, Kapla, personnages à empiler, chaise éléphant, singe de bois... le designer et illustrateur Didier Cornille étudie, décortique et reproduit des jouets indémodables qui ont fait bien des heureux ! En librairie le 11 octobre 2023 !
*Le livre que personne ne voulait lire* de Richard Ayoade et Tor Freeman il s'agit sans doute du livre le plus exceptionnel de toute l'histoire du livre. Pourquoi ? Mais parce que c'est le tout premier livre à avoir été écrit par un livre ! En librairie le 23 août 2023 !
*Le Temps des Ogres* de Michelle Montmoulineix En quelques décennies, la sécheresse a étendu son empire au-delà de l'horizon. Victoire a 13 ans et ne connait pas le doux bruit de la pluie… Une épopée dystopique où l'inoubliable héroïne devient la gardienne de la beauté du monde. En librairie le 23 août 2023 !
*Encore plus de Dipoilocus* de Lise Beninca et Clémence Lallemand Mireille Farfelousse a découvert une grotte aux murs couverts de peintures représentant des dinosaures ! Toute la famille Dipoilocus est là, de la grand mère Dipoilomenton jusqu'au bébé Zéropoilencore... En librairie le 23 août 2023 !
+ Lire la suite
autres livres classés : baleineVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (64) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1525 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}