AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782847206906
460 pages
Gaïa (18/05/2016)
4.16/5   16 notes
Résumé :
Venezuela, 1795, poussé par la tempête le Cougar accoste une jungle hostile avec à son bord le commandant Gaëtan de Kervillis et sa belle-fille sur le point d'accoucher. Paris, 1986, le commissaire Célestin Coquillard est chargé d'enquêter sur la mort successive d'héritiers de Kervillis, alors que la France s'apprête à signer un accord commercial historique avec les Etats-Unis. Mais ceux-ci réclament le remboursement de saisies pratiquées sur leurs navires entre 179... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  30 mai 2016
Superbe !
Dépaysement garanti avec ce voyage aux Antilles, à la charnière entre les 18ème et 19ème siècles, à bord du "Cougar", la goélette commandée par le capitaine Gaëtan de Kervillis, chef d'une famille de corsaires bretons.
Tout d'abord, avant même de parler du récit, je tiens à dire que j'ai été charmée par l'écriture de Thierry Montoriol, de la première à la dernière page. L'auteur connaît son sujet à fond mais ne lasse pas le lecteur par son érudition qu'il sait doser à la perfection, surtout en ce qui concerne la navigation et son lexique.
Avant de découvrir "Le baiser de la tortue", je doutais qu'on puisse encore trouver dans un même livre un compromis convaincant de roman historique, de roman policier et de roman d'amour mais ça, c'était avant. L'auteur croise avec doigté deux narrations : celle, de 1795 à 1805, des aventures corsaires de la famille de Kervillis aux Antilles, et celle d'une enquête menée tambour battant en 1986 dans les hautes sphères de l'Etat français par deux commissaires aux allures d'Hercule Poirot et de capitaine Haddock, les deux récits étant bien évidemment liés de telle sorte que le roman d'aventures prend des allures de thriller policier haletant et nous mène des couloirs du Louvre aux plages du Golfe du Morbihan.
Une lecture si réaliste et imagée que chaque situation et chaque personnage se matérialisaient dans mon esprit avec l'esthétisme et la précision d'une bande dessinée de François Bourgeon, ou encore de Milo Manara. A mettre entre les mains de tout lecteur amateur d'aventures maritimes en quête d'action !

Challenge MULTI-DÉFIS 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          425
SophieLesBasBleus
  19 septembre 2019
Hissez la grand voile et laissez-vous porter par ce délicieux roman d'aventures qui vous fera naviguer du XVIIIe au XXe siècle, braver des tempêtes généalogiques et qui vous emportera au grand large à bord d'un navire corsaire ! Vous avez 440 pages à déguster pour voguer du Venezuela aux ors des bureaux ministériels parisiens en passant par les Antilles et le Golfe du Morbihan ! Parés à l'abordage ?
Thierry Montoriol renoue, en effet, et de la plus brillante manière, avec les charmes de la littérature d'aventures, celle qui nous fait retrouver une âme d'enfant. En 1986, un accord franco-américain de collaboration commerciale et industrielle de plusieurs milliards est sur le point d'être signé. Mais en préalable à cette signature, la délégation américaine exige le remboursement d'une dette de quatre-vingt millions de francs-or pour le capital, auxquels s'ajoutent les 6% d'intérêts annuels (je vous laisse faire le calcul), dette correspondant au préjudice infligé par des pirates français aux navires américains entre 1795 et 1803. Inutile de préciser que le ministre des Finances est prêt à tout pour éviter de rembourser cette somme exorbitante ! Il convoque donc le commissaire Célestin Coquillard, chargé de la PJ aux Affaires culturelles, ainsi que Robert Matois, son alter ego à l'office central pour la répression des faux. Leur mission ? Retrouver avant trois semaines la trace de la famille de Kervillis, dont les aïeux sont accusés des actes de piraterie à l'encontre des navires américains, et mettre la main sur les documents de bord qui prouvent que ces actions ont été légalisées par les tribunaux maritimes de l'époque. Et voilà que, justement, on vient de retrouver assassinés, deux membres de cette famille ! Mais pourquoi les deux cadavres masculins ont-ils le pantalon baissé aux chevilles ? Les deux enquêteurs ne sont pas au bout de leurs surprises !
A l'autre bout du temps, Gaétan de Kervillis, Yann et Gaël, ses deux fils et Louise, sa bru, parcourent les océans à bord de leurs navires corsaires (pas pirates !) au service de la toute nouvelle république française. Ils pourchassent, et sont pourchassés par, les frégates anglaises, en guerre avec leur nation. Ce-faisant ils découvrent le double jeu pervers des Américains qui officiellement sont neutres, mais qui, secrètement, ravitaillent en armes et denrées leurs anciens colonisateurs. Abordages, batailles navales, poursuites et guet-apens au large, naufrages... la vie des flibustiers ne tient souvent qu'à la rapidité des décisions et à la force du vent.
Mais que serait un roman d'aventures sans histoire d'amour, sans un enfant caché, abandonné, et qui cherche à se venger ? Aussi ramifiée que l'arbre généalogique des Kervillis, l'intrigue ne nous laisse pas un instant de répit. L'écriture élégante, très visuelle, prend aussi bellement en charge les chatoiements de l'océan que les détails précis de la navigation à la voile. L'érudition n'est jamais pesante. Bien au contraire, elle se glisse naturellement dans le récit et suscite la totale adhésion du lecteur. L'auteur joue de multiples tonalités pour nous faire passer par tout un répertoire d'émotions : au tragique de la destinée des Kervillis se joint le comique du duo d'enquêteurs du XXe siècle. Tout cela saupoudré d'une once de satire quand il s'agit d'évoquer le directeur du Trésor et son vocabulaire... imagé.
Pour résumer : si vous voulez passer un excellent moment en oubliant absolument tout ce qui vous entoure, montez à bord de ce "Baiser de la tortue" ! Bordez convenablement les voiles et abandonnez-vous aux alizés ! Bon vent et belle navigation !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PegLutine
  22 juin 2016
Merci à Babelio et aux éditions Gaïa pour l'envoi de ce très beau livre. Je l'ai choisi pour sa couverture, son titre et le début du résumé. Je l'ai aimé pour plein d'autres raisons.
Le voyage dans lequel nous embarque Thierry Montoriol a un rythme assez inhabituel: on commence par un accouchement dangereux au coeur de la jungle, sur la terre ferme donc, puis on passe beaucoup de temps près des Antilles à découvrir la vie compliquée des Kervillis, corsaires de père en fils, et là c'est houleux. Tout en faisant des allers-retours dans le temps, grâce à un journal de bord très détaillé. Avec une enquête à la clé!
Je ne dirai pas que j'ai dévoré ce livre, je dirai plutôt que je l'ai lu au gré des courants de l'histoire: parfois les aventures sont trépidantes, tourbillonnantes, étonnantes, et parfois on avance pépère, on ne sait pas trop dans quelle direction, on se laisse porter en attendant l'inattendu.
Un roman qui fait la part belle aux détails de la navigation, ce qui m'a parfois gênée tant je suis ignorante de cet art. Il y a toutefois un lexique très complet à la fin, mais je n'aime pas m'arrêter, tourner les pages, chercher une définition, retourner à ma page, mon paragraphe, ma phrase, c'est comme ça, moi ça me fait décrocher de faire ça. Donc je me suis laissée un peu ballotée par tout ce vocabulaire spécifique et inconnu.
L'enquête qui se résout sur une île, dans un huis-clos digne des plus grands romans policiers, n'est pas très originale, mais elle permet de mettre en scène une galerie de personnages hauts en couleur: les corsaires et leur équipage au début du 19è, les descendants de cette famille de corsaires et les histoires de famille qu'ils traînent depuis ce temps, et les enquêteurs, un peu tâtonnant, un peu bras cassés, très érudits, pas toujours prévoyants, mais plutôt clairvoyants.
Un très bon roman d'aventure qui revient aussi sur les relations franco-anglo-américaines autour de 1800, les accords, les rapports de force, les combats entre les navires, les enjeux politiques, les arrangements et autres négociations. Et puis bien sûr, qui dit bateaux, océan et pirates, dit forcément... Trésor...!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Norlane
  22 août 2016
Aventures corsaires, enquête policière, voyage géographique (Antilles, Bretagne), historique (guerre des empires coloniaux après la révolution française), de l'humour, quelques scènes érotiques bien dosées, des personnages féminins aussi forts que les masculins, des secrets de famille, un vocabulaire érudit mais pas prétentieux, une fin à la Arsène Lupin... ce roman est un mélange excellent et rare.
Commenter  J’apprécie          53
Caillebotte
  15 mai 2017
Merci à l'auteur pour cette incroyable aventure entre mer et terre et entre les époques. Avec une entrée en manière parfois alambiquée, je conseille au lecteur de persévérer pour apprécier le changement de cadence. Merveilleusement écrit et renseigné ! Un très agréable moment.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   27 mai 2016
L'ignorance et la superstition faisaient souvent un dangereux ménage.
Commenter  J’apprécie          140
PegLutinePegLutine   22 juin 2016
Derrière lui, leur fils Gaël portait dans ses bras une femme ensanglantée. Un garnement à la bouille étonnée leur emboîtait le pas, suivi d'un géant blond et d'un aveugle qui se laissait guider par un Indien à moitié nu. Le spectacle baroque de cet équipage qui paraissait avoir été assemblé aux quatre coins de la terre la laissa indifférente.
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   22 juin 2016
- Quel est le prénom choisi?
- Bogdan, répondit aussitôt la jeune femme, un immense sourire en travers du visage.
- Bogdan, parfait. Nous pouvons savoir d'où vient ce sobriquet de barbare?
- Un ancêtre kirghiz, murmura la mère sans s'étendre plus avant.
- Allons-y pour le cavalier des steppes (...) Je vais y ajouter Marie, Mathieu et Danann. En certaines circonstances, aucune protection n'est à négliger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gwen21Gwen21   28 mai 2016
- Bonjour, messieurs, je vois que vous êtes en avance. C'est pire que d'être en retard.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Thierry Montoriol (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Montoriol
La Quatrième de Couverture : Thierry Montoriol, Le Roi Chocolat
autres livres classés : antillesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Thierry Montoriol (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2578 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre