AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Titania


Titania
  21 janvier 2020
Pour cette opération Masse critique spéciale, je me suis vue offrir la dégustation en avant première de ce thriller psychologique. J'en remercie Babelio et les éditions Albin Michel.

Une auteure française, dont c'est le premier roman, choisit de faire un polar américain glauque et cru avec tous les stéréotypes du genre, obsessions, beaucoup de cadavres bien sanglants, des personnages torturés, tueurs en séries ou psychopathes qui s'ignorent. Qui est coupable, et qui est innocent dans cette histoire assez tordue, dont les enquêteurs falots sont quasi absents ? On est dans l'excessif du début à la fin. Le scénario avec retournement de situation n'est vraiment pas une nouveauté . Pour les lecteurs qui aiment une certaine routine, un roman de gare pas compliqué, je pense que ça peut plaire.

Un chapitre pour l'un, un chapitre pour l'autre, on voyage ainsi dans les points de vues juxtaposés de Beck, Wes, Leah, Harper, sans qu'il y ait une explication quelconque à ces confessions, comme un interrogatoire, ou des manuscrits retrouvés ...bref, ça ne m'emballe pas, ce genre de structure narrative que je trouve artificielle, trop souvent vue. Je n'arrête pas de l'écrire sur cette plateforme.

Éros et Thanatos font ici plutôt bon ménage dans un vocabulaire très explicite , comme si l'auteure cherchait à remporter une compétition d'expressions salaces, pour prouver qu'une femme peut écrire bien pire qu'un homme. Il est sûr que cette générosité est un argument vendeur.

Un « malgré que.. » fait grincer une phrase et je dégringole brutalement de l'illusion romanesque. Plus loin, une bande jaune fluo....quadrille un « périmètre », au lieu de le délimiter, et trouble ma perception de la géométrie. Des mots sont mis en italiques, pour attirer l'attention du lecteur, comme autant d'aveux de faiblesse...pourtant il y a quelque chose d'intéressant dans cette écriture, des petits moments empruntés à l'oralité assez jubilatoires.

Je préfère de l'inquiétant suggéré, de la tension qui naît progressivement, de la sobriété dans l'écriture. J'aime qu'on me surprenne aussi dans l'argument, le propos et le rythme. Je ne suis pas vraiment le public de ce roman.












Commenter  J’apprécie          406



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (40)voir plus