AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Lederer (Traducteur)
EAN : 9782743609399
374 pages
Éditeur : Payot et Rivages (21/05/2002)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 15 notes)
Résumé :


"Celui qui connaît tous les plis et les replis du corps de sa mère, celui-là ne mourra jamais." Ainsi débute Purple America, comme une invitation brutale à réinvestir notre enfance. Tout de suite après, une phrase monumentale de cinq pages détaille les soins d'un fils prodigue à sa mère tétraplégique. Crûment, sans pudeur, sont cités chacun des gestes qui maintiennent un semblant de vie dans ce corps désarticulé.

Billie Raitliffe est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cornelia-online
  22 novembre 2017
« Purple America » de Rick Moody, publié en 1996, avait été élu Livre de l'année par le New York Times et le New York Post. Mais pourquoi l'Amérique prendrait-elle une teinte « purple » – aubergine, pourpre, ou violette ? le drapeau étoilé aurait-il été lavé à trop haute température ? Ou bien faut-il plutôt y voir symboliquement la nostalgie du passé, la chronique annoncée d'un déclin, la lumière du crépuscule ?
L'histoire
Hex Raitliffe rend visite à sa mère, Billie, qui souffre de nombreux handicaps en lien avec une grave maladie neurologique. Il l'emmène dîner dans un restaurant, où il croise une de ses anciennes camarades de classe, dont il était à l'époque vaguement amoureux, Jane. Mais la soirée vire au cauchemar : Hex se lance à la poursuite de Lou Sloane, son beau-père, tandis que Jane se retrouve seule à prendre soin de Billie.
Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n'est pas là pour spoiler.
Pourquoi le lire
Lancé par une phrase qui se déploie sur 5 pages (!), le début du livre est assez rude; l'état de la pauvre Billie étant vraiment pitoyable, cela donne lieu à des séquences tragi-comiques, parfois difficilement soutenables. Mais aux alentours de la deux-centième page, le ton bascule plus ouvertement vers l'humour, et le style très particulier de Rick Moody, quasiment clinique, rend franchement désopilantes les tribulations alcoolisées et bégayantes du malheureux Hex . La tension monte ensuite, jusqu'à atteindre un paroxysme de suspense à la fin. On assiste à l'éclatement du noyau familial, en écho à l'accident de la centrale nucléaire toute proche – tandis que Lou Sloane, ballotté entre ces deux évènements, se bat avec la culpabilité. Ainsi, tout en adoptant en alternance le point de vue des différents protagonistes, l'auteur joue avec nos émotions, afin peut-être de nous inciter à réagir aux thématiques abordées : la vieillesse, la mort, la responsabilité, la solidarité. C'est un roman troublant, dérangeant, qui dépeint sans fard des personnages et des situations toujours sur le fil du rasoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
camilledupont
  26 juin 2012
J'abandonne...tant pis pour le sentiment d'échec. J'ai choisi de lire ce roman dans le texte, c'était sans compter sur un style assez torturé. Dommage, le sujet est intéressant et l'esprit typiquement new yorkais que j'affectionne particulièrement, colore ce récit.
Commenter  J’apprécie          20
critiquemoi
  08 novembre 2012
Purple America est un livre très particulier. Il exige du temps et de la patience, comme tous les livres de Moody, mais une fois ce niveau d'exigence satisfait, c'est un chef d'oeuvre. le livre alterne les points de vue, et l'on passe du point de vue de la mère malade à celui de son fils impuissant, le tout ne sombrant jamais dans le pathos, et ne manquant même parfois pas d'humour.
Lien : http://www.critique-moi.fr/c..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
cornelia-onlinecornelia-online   22 novembre 2017
Ils utilisent un dialecte ésotérique composé d’excentricités idiomatiques, d’expressions et de tics de langage propres à cette tribu en voie de disparition, les puritains ancestraux, les occupants de ce continent depuis trois cent ans, le dialecte de la rectitude et de la vertu qui cache cependant tout un passé de honte et de regret, implicite dans les silences, la fréquentation des églises, les problèmes de boisson, de diction et de comportement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cornelia-onlinecornelia-online   22 novembre 2017
La solitude était sa place de parking, son studio meublé, la solitude était la différence qui avait marqué ses explorations aux confins jaunis de la mémoire, vers ses vingt ans et ses soûleries nocturnes et solitaires à New York ; vers son adolescence ; vers les humiliations subies par le bambin joufflu des photos ; vers la petite enfance, même, où la solitude était comme une langue étrangère, pareille à un rêve absent. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cornelia-onlinecornelia-online   22 novembre 2017
Le cri étranglé de Mrs. Raitliffe est aigu, sans artifice, comme celui d’un nouveau né. Le regret, le remords, la confusion, l’impatience, tout cela se mêle dans un hurlement étouffé à vous glacer le sang.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Rick Moody (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Moody
L'attrape-Salinger, avec Fréderic Beigbeder Transfuge mag. .L'attrape Salinger un film de Jean-Marie Périer, avec Fréderic Beigbeder, Jay McInerney, Rick Moody, Stewart O'nan, Nicolas Rey, Marie Darrieussecq.... Avec ses rêves de gosse en tête, Frédéric Beigbeder part à la rencontre de son écrivain préféré, l?auteur américain J.-D. Salinger. le magazine Transfuge se propose donc d'immortaliser cette quète à travers un documentaire intitulé L'attrape Salinger. Pour Frédéric Beigbeder, rencontrer celui qu?il compare à Albert Camus ne se refuse pas. Trop de questions le démangent à propos de l?auteur. Pourquoi s?être coupé du monde il y a plus de quarante ans ? Pourquoi ne plus rien publier ? Comment devient-on une figure si emblématique et si mystérieuse de la littérature contemporaine ? Lumière sur cet étranger. L'attrape Salinger un DVD MK2 Vidéo
+ Lire la suite
autres livres classés : dépendancesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1424 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre