AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Michel Lederer (Traducteur)
EAN : 9782020679107
288 pages
Seuil (28/08/2004)
3.39/5   18 notes
Résumé :

1972. Une banlieue résidentielle dans l'Est des États-Unis. Benjamin Hood et Janey Williams se préparent, une fois de plus, à tromper leurs conjoints respectifs. Pendant ce temps, à l'étage au-dessus, leurs enfants vivent leur première expérience sexuelle. Tout va bien.

Il suffira pourtant de quelques jours pour que cette paisible communauté se retrouve sens dessus-dessous, dévastée par l'irruption simultanée de l'échangisme et d'une temp... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vers la fin du livre, alors que le père, se voulant sincère et responsable, souhaite expliquer sa pratique libertine à son fils, il lui dit : « Alors, les gens mariés, comme ta mère et moi, (…) en viennent à désirer (…) un peu de changement. (…) Ce n'est guère difficile à comprendre. Comme si, par exemple, une semaine, vous vouliez de la sauce marinade sur vos steaks, et la semaine suivante, de la moutarde. Aussi simple que cela. Ou comme si vous vouliez aller un samedi au MacDo et le samedi d'après chez Darien Pizza. » (p. 267-268)
Eh bien, une telle phrase est tout à fait représentative de l'ensemble du livre, de son contenu et de son ton. de son contenu, dès lors que le roman de Rick Moody traite, pour une bonne part, de la relation au sexe des Américains du début des années 70 ; des adultes, des adolescents et des pré-adolescents ; dans leurs pratiques, mais aussi dans leurs têtes ; dans le prolongement des années de la Révolution sexuelle, mais surtout avec le poids des contraintes, des hontes, des obsessions…
De son ton, car le livre est souvent empreint d'amertume et son auteur cultive un humour grinçant.
Bien sûr, il n'y a pas que le sexe, et le livre dépeint aussi plus largement la société durant cette période d'après-guerre et d'avant crise, quand les familles connaissent des soubresauts, quand les difficultés au travail commencent à se faire sentir, quand la consommation d'alcool aide à supporter la vie, quand les individus s'interrogent sur ce qu'ils font, sur ce qu'ils sont… Pour mieux marquer l'inscription de son récit dans cette période particulière, Moody recourt sans modération au name dropping, citant personnalités, chansons, marques, séries TV ; marvel surtout. Et, à moins d'être érudit dans ces divers registres, on saisit difficilement les allusions ; mais, soit, cela n'enfreint pas la compréhension générale de l'ensemble.
Au fil des pages, le récit gagne en tension ; tout spécialement avec le troisième partie, ce qui avive l'intérêt qui risquait de s'émousser avec les histoires de fesses : monsieur truc avec madame bidule, monsieur bidule avec madame tartempion, monsieur tartempion avec etc. Bon, ça risquait de lasser à la longue… Comme les protagonistes eux-mêmes risquent de se lasser de leurs frasques.
Un accident tragique vient tout écraser, redonne aux choses leur juste valeur, désenchâsse l'essentiel de la superficialité. Les relations entre les principaux personnages du roman paraissent alors plus profondes, plus authentiques…
Ah oui, il faudra aussi qu'on m'explique pourquoi la mère, Elena, inflige à sa fille, Wendy, le châtiment de lui faire avaler une « boule de savon bleu » (p. 263)… Substance abortive pour celle qui aurait fauté prématurément ? Nettoyage de ses impuretés supposées ? Perplexe…
Commenter  J’apprécie          10
Tempête de glace est un roman sur l'Amérique, il décrit une société qui ne fait pas face à ses responsabilités et annonce presque une tragédie générationnelle. de la force de sa plume, Rick Moody est implacable, il met en lumière une gérération, celle des parents qui déclinent inexorablement en étant incapables de tracer une voie à leur progénitures...les personnages décrits sont plus vrais et évoluent au fur à mesure que l'histoire avance, ils s'adaptent au changement de leur société mais tout en étant dans les apparences celle de la réussite sociale, d'un état d'esprit ouvert...Or, dans cette Amérique que nous décrit Rick Moody, tout est factice et fragile...la réussite sociale cache une misère et le faux semblant d'une grande culture cache plutôt une incapacité à aimer, à comprendre les autres et à transmettre...comme souvent lorsqu'on croit être en paix que tout part de travers et les habitants de ce quartier vont en faire l'amer expérience au lendemain d'une soirée échangiste après une "tempête de glace"...la réalité va les rattrapper cruellement et peut être se rendront ils compte que tout ne pourra plus être comme avant et que faire semblant dans cette fausse existence paut être la cause du malheur qui les frappe...
Commenter  J’apprécie          20
L'Amérique des années 70 et la bonne idée de l'auteur de la dépeindre en même temps qu'une tempête glacée qui va paralyser une cité bourgeoise du New jersey. Sexualité libérée et fantasmes sociétaux se mêlent dans ce cocktail
à savourer très froid. Excellent.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Elena ne voyait pas comment ce modèle transactionnel pourrait fonctionner pour elle. Encore qu'elle fût une lectrice d'ouvrages sur le développement personnel. Elle avait lu Jonathan Livingston Le Goeland.....Elle lisait ce genre de trucs, mais elle cela ne l'aidait pas beaucoup pour les soirées....Deux états d'esprit présidaient à cette soirée là, l'un où le choix des clés constituait une préoccupation à la fois louable et moderne, l'autre où toute l'affaire était considérée comme une honte. Certains intégraient l'un et l'autre, certains oscillaient entre ces deux systèmes de pensée.
Commenter  J’apprécie          20
"Dès le début de son oeuvre sur l'analyse transactionelle, Eric Berne fait remarquer qu'en regardant et en écoutant les gens on les voit changer sous ses yeux. C'est une espèce de changement total. Il y a des changements simultanés dans l'expression faciale, le vocabulaire, les gens, l'attitude et les fonctions corporelles qui peuvent empourprer le visage, faire battre le coeur ou accélérer la respiration. On peut observer ces changements chez tout un chacun"
Commenter  J’apprécie          10

Video de Rick Moody (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Moody
L'attrape-Salinger, avec Fréderic Beigbeder Transfuge mag. .L'attrape Salinger un film de Jean-Marie Périer, avec Fréderic Beigbeder, Jay McInerney, Rick Moody, Stewart O'nan, Nicolas Rey, Marie Darrieussecq.... Avec ses rêves de gosse en tête, Frédéric Beigbeder part à la rencontre de son écrivain préféré, l?auteur américain J.-D. Salinger. le magazine Transfuge se propose donc d'immortaliser cette quète à travers un documentaire intitulé L'attrape Salinger. Pour Frédéric Beigbeder, rencontrer celui qu?il compare à Albert Camus ne se refuse pas. Trop de questions le démangent à propos de l?auteur. Pourquoi s?être coupé du monde il y a plus de quarante ans ? Pourquoi ne plus rien publier ? Comment devient-on une figure si emblématique et si mystérieuse de la littérature contemporaine ? Lumière sur cet étranger. L'attrape Salinger un DVD MK2 Vidéo
+ Lire la suite
autres livres classés : libération des moeursVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1707 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre