AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Guiod (Traducteur)
ISBN : 2266022911
Éditeur : Pocket (27/08/2005)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 86 notes)
Résumé :

Le comte Airain a perdu le désir de vivre. Sa fille, la douce Ysselda, a été enlevée et livrée au Dieu fou. Dorian hawkmoon, le fiancé de la belle, guerroie au loin contre les Granbretons. C'est pourtant lui qui, sur le chemin du retour, rencontre les adorateurs du Dieu fou. Ces gladiateurs nus, luisants et drogués, se reconnaissent à leur rire sauvage, pareil à celui de tous les damnés de l'enfer. Ils n'o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  16 août 2015
Avec ce deuxième livre sur Hawkmoon j'ai fait le chemin inverse du précédent : j'ai peu aimé le début, j'ai tenu et finalement j'ai trouvé qu'il se laissait lire gentiment.
But de l'exercice pour Hawkmoon et son sidekick Oladahn : rejoindre la Kamarg en partant de la lointaine Persia sans se faire prendre par les Granbretons. Il devra en chemin se frotter au Dieu Fou qui « règne » sur un d'Ukraine grâce à une Amulette qui a son rôle à jouer dans cette histoire.
Les péripéties du début m'ont désolé au point que je me suis dit que j'allais arrêter là. Mais j'ai décidé de continuer. Oh ça n'a rien d'un chef-d'oeuvre mais ça tient la route comme divertissement sans prétention. le regain d'intérêt est à porter sur un nouveau personnage en demi-teinte, Huillam D'Averc, qui m'a rappelé Benjamin Linus de la série Lost. On ne sait jamais si on doit lui faire confiance. Il tranche avec le manichéisme ambiant qui nous est asséné à travers des clichés de gentils et de méchants monochromes (genre le Granbreton gras et paillard qui veut profiter de force des charmes de la serveuse de l'auberge qui va se marier). le Dieu Fou Stalnikov est pathétique. Il m'a fait penser à Gollum avec son Amulette. Et il faut bien avouer que les soldats Granbretons, avec leurs masques d'animaux et leurs langues secrètes, sont aussi bien trouvés que les Stormtroopers de Star Wars. Ils ont le même rôle de chair à pâtée pour héros ; ça fait toujours du bien de les voir se faire découper en tranches :). D'autant plus qu'ils semblent innombrables. Comment un pays si petit que la Granbretanne peut-il en fabriquer autant ? Mystère !
Un bémol concernant le mystérieux Guerrier d'Or et de Jais. Il fait trop Deus ex machina dans l'histoire. C'est lui qui dit à notre héros assez fade où aller, quoi faire, comment préparer le café, etc. C'est Moorcock sous un casque. Je ne suis pas fan. Mais bon, toute l'histoire tournant autour d'un Bâton Runique guide des destinées, normal que ce genre de personnages soit présent.
L'ambiance générale est beaucoup moins sombre qu'Elric. L'esprit de camaraderie règne. Il m'a rappelé La Belgariade de Eddings. La fin est assez bien troussée ma foi. Je ne m'y attendais pas.
Allez, c'est décidé, j'irai au bout. Après tout, les livres sont très courts.
Terminons par la tirade finale du Baron Meliadus, ennemi juré du héros:
"Ah, Hawkmoon, je t'aurai!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325
meygisan
  11 avril 2013
Un livre vite lu, parce que court, mais également parce qu'il donne l'impression d'être intermédiaire entre ce qui est arrivé dans le premier et ce qui va arriver par la suite. On ne sait pas trop où veut en venir Moorcock; il fait courir son héros après sa dulcinée, lui fait affronter différentes épreuves et différents adversaires, qui n'ont guère de liens entre eux si ce n'est pour nous montrer l'invincibilité de Hawkmoon, ce qui devient un peu exaspérant à la longue. Alors qu'il était aux portes de la mort, le voici embringué dans une guerre mondiale contre le plus grand et le plus dangereux ennemi que la Terre ait connu. D'ailleurs le duc de Koln ne sait pas trop non plus où il va, refusant systématiquement son état de marionnette au service du mystérieux Bâton Runique, dont on apprendra rien de plus dans ce tome, jusqu'à ce qu'il soit pratiquement obligé d'utiliser un artéfact puissant qui le rend encore plus invincible. Mais chose étonnante, au lieu d'affronter cet ennemi si dangereux, il choisira la fuite..... Je ne sais pas où nous conduit l'auteur mais gageons que les romans suivants ne me décevront pas....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
YvesDaniel
  29 janvier 2014
Le premier volume est plein de promesses. Héros flamboyants et méchants emblématiques. Malheureusement au fur et à mesure de la saga on se croirait dans un mauvais Edgar Rice Burroughs : les rebondissements absurdes se succèdent, les scènes sont bâclées (la fin est catastrophique). Quant à Hawkmoon le héros, il manque de charisme et surtout il est insupportable par son indécision chronique
Commenter  J’apprécie          10
Leiji
  04 juillet 2014
En route pour retrouver son aimée en Kamarg, Dorian Hawkmoon apprend que celle-ci a été enlevée par le Dieu Fou. Il décide alors de partir à sa recherche. Passé la nostalgie avec le tome 1 qui est une lecture plutôt plaisante, ce tome se révèle un poil décevant. Les actions sont quelques fois tirées par les cheveux, et Hawkmoon est bien sûr toujours le héros approprié et attendu. Peut-être trop. Il rentre alors dans le cliché du héros Fantasy. Ses réactions face au Guerrier d'Or et de Jais, qui est pourtant toujours là pour apporter son aide, sont parfois incompréhensibles, voire paranoïaques (tout le monde lui en veut, et tente de lui mettre des bâtons dans les roues). Les aventures sont un peu trop simplistes, et l'histoire, bien que courte, est assez ennuyeuse.
Passage obligé si on veut lire la saga, mais à lire très vite. J'espère que le troisième tome sera, lui, à la hauteur de mes attentes.
Lien : http://avantquelafindumonden..
Commenter  J’apprécie          20
Roijaune
  23 octobre 2016
La série commence très bien, une fois le background mis en pkace et nos repères retrouvés on plonge sans prendre de bouffée d'air dans l'univers de Hawkmoon...
Je crois que j'aurais aimé recevoir davantage de détails mais avec tous les éléments qu'on reçoit on peut allègrement faire travailler notre imagination pour combler les espaces vides
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
meygisanmeygisan   11 avril 2013
Mais sa vie était rendue complexe par les mystères du Bâton Runique; son destin devait s'accorder avec les "plans" de celui ci. Ce n'était pourtant ni un objet inanimé, ni une créature intelligente. Une créature intelligente? C'était de toute façon la chose la plus puissante que l'on pouvait invoquer en prêtant serment. Certains disaient que le Bâton Runique était le maître de l'histoire humaine. Mais que faisait il de ses "serviteurs" puisque tous les hommes étaient ses sujets?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnkiEnki   03 février 2016
La Granbretanne a donné le jour à une race d’hommes dont les pensées et les actions sont étrangères à tous ceux qui ne vivent pas dans cette île.
Commenter  J’apprécie          83
lehibooklehibook   26 juillet 2019
Mais il faut détruire le Dieu fou avant de pouvoir le retrouver.Il faut détruire le Dieu Fou et lui dérober l'Amulette Rouge car elle vous appartient de plein droit .Voici deux choses que le Dieu Fou vous a volées ,deux choses qui vous appartiennent :la jeune fille et l'amulette.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michael Moorcock (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Moorcock
La Dernière Fantasy : Moorcock l'Anti-Tolkien (Feat Lex Tutor)
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1370 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre