AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809800920
371 pages
Éditeur : L'Archipel (29/10/2008)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Quelle fée aurait prédit que le fils unique d'un policier et d'une femme au foyer d'un quartier populaire du sud de Londres deviendrait une star internationale ? Lord Brett Sinclair, Simon Templar, James Bond... C'est lui ! Autant de personnages cultes incarnés en près de soixante ans de carrière.
À l'instar de ces héros, Roger Moore personnifie le charme, l'humour, la distinction... Il est le gentleman anglais. Et pourtant, il dit préférer une pomme de terre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  20 juillet 2013

Si j'ai vu peu de James Bond dans ma vie, je suis presque sur avoir vu quand j'avais une dizaine d'années Dangereusement vôtre, le dernier James Bond incarné par Roger Moore avant que Dimothy Dalton ne le remplace que trés brièvement.
Roger Moore n'étant pas du tout de la même génération que moi, j'ai appris énormément de choses à la lecture de ces mémoires puisque Amicalement Vôtre, paru il y a quelques mois aux éditions de l'archipel, nous dresse les mémoires de ce 4ème James Bond, qui a également joué dans des séries mythiques de la télévision, comme le Saint (1962-69) et Amicalement vôtre (1970-71).
Pour la première fois de sa longue carrière, Roger Moore se penche sur sa vie, ou plutôt ses vies - dont celles, méconnues, de réalisateur et de producteur -, évoquant notamment Frank Sinatra, Cary Grant, Elizabeth Taylor, Stewart Granger, Lee Marvin, Tony Curtis, David Niven et bien d'autres. Au fil des pages, se dessine le portrait d'un homme attachant et facétieux, également généreux et altruiste, ainsi que le montre son engagement en faveur de l'enfance déshéritée. Aujourd'hui, le comédien a en effet troqué le smoking de l'agent 007 pour celui d'ambassadeur de l'Unicef.
Ces mémoires nous permettent de voir une autre facette de ce grand acteur à travers diverses anecdotes, d'où ressortent l'élégance naturelle de l'acteur, ainsi qu'un humour typiquement anglais dont il use à merveille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
tristantristan
  21 août 2018
Autobiographie agréable à lire où l'auteur s'engage à nous faire sourire ou à rire à travers des anecdotes plutôt amusantes. Et finalement, il ne se prend pas du tout au sérieux et semble avoir traversé la vie en relativisant énormément.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazartBazart   10 juillet 2013
le 14 octobre 1927, peu après minuit, Lily Moore, née Pope, mit au monde un petit garçon de 58,4 centimètres à la maternité de Jeffrey Road, dans le quartier de Stockwell, au sud de Londres. Georges Alfred Moore, mon père, agent de police au commissariat de Bow Street, avait vingt trois ans. Ça, c'est qu'on m'a raconté. J'étais bien évidemment trop jeune pour me souvenir d'un jour aussi capital que celui de ma naissance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
tristantristantristantristan   20 août 2018
Dans le même immeuble, un agent du nom de Miriam Warner s'occupait d'acteurs de théâtre.
On dit qu'un jour, deux hommes qui se tenaient la main, furent introduits dans son bureau. D'emblée, elle leur annonça qu'elle n'engageait qu'une personne à la fois et s'entendit rétorquer:
- Nous travaillons toujours ensemble!
Elle les fixa calmement et lâcha:
- Je ne prends pas les pédés.
- Ah d'accord! répondit l'un mais je vous ferais remarquer que Jésus aussi était pédé!
- C'est sûrement pour ça que je n'ai jamais bossé avec lui, conclut Madame Warner. Cassez-vous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
moraviamoravia   25 avril 2015
« Je plains les gens qui ne boivent pas. Quand ils se réveillent le matin, ils savent qu'ils ne se sentiront pas mieux de toute la journée. »

Frank Sinatra.
Commenter  J’apprécie          80
brunacecilebrunacecile   17 février 2013
Je fus baptisé Roger Georges Moore et restai fils unique. Dès la première tentative, mes parents avaient atteint la perfection. A quoi bon recommencer?
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : james bondVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16372 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre