AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281950096X
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (01/09/2011)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Parce qu'il est sans preuve et sans cadavre, l'inceste reste le crime parfait. A la quarantaine, Melody entreprend un cheminement dans les dédales de son passé pour mieux analyser les raisons de son morcellement intérieur. Élevée dans un milieu bourgeois des années soixante-dix au sein d'une fratrie féminine, son enfance reste marquée par les tabous, les agressions sexuelles transgénérationnelles, la solitude et le silence.
De souffrances morales en somatisat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
syannelle
  03 mai 2012

Ce livre est le témoignage bouleversant d'une femme de quarante-cinq ans qui raconte l'inceste dont elle a été victime. Il s'agit du parcours difficile ponctué de dépressions et d'angoisses qu'elle a enduré avant de pouvoir mettre un nom sur le mal qui la rongeait.
On se rend compte que l'inceste n'apparaît pas par hasard, mais qu'il prend source dans la généalogie de la famille. Melody Moore remonte ainsi les générations. Elle analyse d'une part les rapports qu'entretenaient les membres de sa famille maternelle, un "matriarchat" dont le désir inconscient était de "critiquer, de briser, de détruire chaque personnalité et chaque originalité" (p.53), et également sa famille paternelle, pas forcément mieux lotie, avec un grand-père violent. Elle retrace ainsi son Histoire pour essayer de comprendre l'atmosphère pesante qui régnait dans son petit monde d'enfant.
On peut se dire que dans chaque famille, il y a des crises, des tensions, oui, mais sans commune mesure avec ce que l'auteure parvient à mettre au clair ici. Elle parvient à comprendre qu'il y a eu, dans sa famille, des femmes blessées, agressées sexuellement, et que cela a rongé les siens, de générations en générations.
"Que diable s'était-il passé dans la vie de ces femmes pour qu'elles déversent sur les hommes, une haine à peine contenue?" (p.67) s'interroge t-elle.

Chaque chapitre revient sur l'histoire de la famille au sens large d'abord, puis on se rapproche petit à petit de sa mère et de son père, pour ne plus parler que de son père et de son agression. Après des années de doute, sans trop savoir ce qui provoquait son malaise, sans se "rappeler" qu'elle avait été violée, Melody prend son passé en pleine face, à la suite d'une agression sexuelle dont a été victime sa propre fille. Des éléments de cette nuit, où, à huit ans, elle a subit un viol, refont surface. Elle avait enfoui cet évènement pour se protéger du poison qu'il diffuse. S'engage alors un travail de libération et de lutte contre les souvenirs, un dialogue entre elle et un psychiatre qui l'aidera à accoucher du mal.
L'avant dernier chapitre est un dialogue entre Gabrielle, et Melody, les deux facettes d'une même personne, qui ne peut comprendre ce qui lui est arrivé qu'en se dissociant. Gabrielle est le nom que portait la petite-fille victime. Melody est la femme en reconstruction. Il n'y a qu'à travers ce changement de nom que l'auteure peut décrire son horreur.
Je trouve ce livre très courageux et émouvant, et j'espère que le travail d'écriture a permis à Melody Moore d'avancer dans sa reconstruction. Je le conseille fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tristhenya
  30 juin 2016
Je tiens tout d'abord à remercier « Les éditions des nouveaux auteurs » de m'avoir permis de découvrir ce témoignage bouleversant. Il est toujours assez délicat de « critiquer » un témoignage et c'est encore plus difficile lorsqu'il s'agit d'une histoire douloureuse. Malgré cela, je me permets tout de même de juger ce livre en tant que tel.
Dès le début de cette lecture nous découvrons la vie de l'auteure, son enfance, sa vie de famille, son histoire! Gabrielle, qui se prénomme à présent Melody a été abusée par son père, alors qu'elle avait à peine 8 ans… Cette période de sa vie nous est expliquée assez vaguement car Melody à, pour se protéger, enfui le souvenir des abus de son père de sa mémoire !C'est seulement en vieillissant et grâce à de multiples recherches et thérapies qu'elle est parvenue petit à petit à retrouver quelques « bribes » de souvenirs.
Son parcours a été difficile ! Sujette à des dépressions à répétition et autres angoisses, il lui aura fallu du temps avant de parvenir à mettre des mots sur son mal être! Une reconstruction longue et pénible lui permet aujourd'hui de nous conter son histoire, ce qui est, il faut bien le dire, une belle preuve de courage et un signe de délivrance !
Malheureusement, et pour être tout à fait honnête, le style d'écriture ne m'a pas énormément plu, c'est assez lent! Je regrette aussi que ce témoignage soit tant axé sur la généalogie de la famille de l'auteure ! J'aurais aimé en apprendre plus sur cette jeune femme, son ressenti, ses sentiments! ...
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\
Lien : http://www.chibigeeky.be/la-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Melody Moore (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Melody Moore
Interview de Melody MOORE du 13/10/2011 sur LCM (La Chaîne Marseille) à l'émission "La Matinale".
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1003 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre