AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Luc Baranger (Traducteur)
EAN : 9782070339051
720 pages
Gallimard (06/09/2007)
4/5   153 notes
Résumé :
Mais où a donc bien pu passer Jésus-Christ entre douze et trente ans, entre le jour où il époustoufle les docteurs de la Loi à Jérusalem et celui où il réapparaît sur les bords du Jourdain ? Seul Biff, le meilleur pote du Messie, le sait et c'est précisément pour nous le raconter qu'on l'a ressuscité d'entre les morts. En fait, l'histoire que Biff nous narre est en elle-même miraculeuse, pleine de voyages remarquables, de guérisons magiques, de Kung Fu, de gourous, ... >Voir plus
Que lire après L'agneauVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 153 notes
5
7 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
2 avis
Tout le monde pense connaître l'histoire de Jésus : sa naissance dans une crèche, entouré par Marie, un âne et deux animaux ; et, une trentaine d'années plus tard, son message de paix et de pardon qui s'est soldé, comme il se devait, par sa crucifixion. Mais entre ces deux époques, que s'est-il passé ? Jésus s'enfermait-il dans sa chambre pour jouer sur une lyre à trois cordes de la musique que ses parents jugeaient insupportable ? A-t-il eu de mauvaises fréquentations, ce qui expliquerait sa tendance plutôt louche à pardonner à toutes les femmes adultères qui croiseront son chemin ?

Les anges décident de ressusciter Biff, le meilleur ami de Jésus/Joshua, afin de lui permettre de raconter son histoire et de combler ce vide dans les écritures. Leur enfance se passe presque normalement, si l'on excepte les quelques petits miracles que le Messie ne peut s'empêcher de semer sur son passage. L'adolescence complique les choses : devant le silence obstiné de son père, Joshua décide de parcourir l'Asie à la recherche des mages qui sont venus lui rendre hommage à la naissance. L'enseignement des techniques ancestrales chinoises, les leçons morales du bouddhisme et l'ascétisme indien lui fourniront le bagage spirituel nécessaire pour prêcher dans sa terre natale à son retour.

Biff restera aux côtés de son ami toutes ces longues années, même si son potentiel spirituel est nettement plus réduit. Toutefois, son caractère très terre-à-terre leur sauvera parfois la mise. Il tentera de temps en temps d'assouplir quelques règles, principalement celles tournant autour du péché de chair, sans beaucoup de résultats, pour notre plus grand malheur. Il donnera aussi l'occasion à Joshua de tester ses sermons sur une intelligence représentative de l'espèce humaine.

Je ne sais pas si ce roman pourra plaire aux croyants. Déjà parce qu'il faut accepter que des personnages sacrés soient placés dans des situations embarrassantes ou grotesques, ce qui n'est pas forcément simple. Mais aussi parce que le christianisme devient une copie d'autres religions asiatiques, et je doute que ce soit théologiquement correct. le propos de l'auteur n'est pourtant pas de faire une satire bête et méchante de Jésus, il lui prête au contraire beaucoup de qualités. Ce ne sont cependant pas celles du dogme, et son côté humain est nettement plus développé que l'aspect perfection divine.

J'ai passé un bon moment avec ce duo improbable, constitué de deux personnalités totalement opposées, et pourtant inséparables. le récit est aussi agrémenté de quelques anachronismes et de récits bibliques revisités. Si l'on accepte le ton très décalé du livre, on passe un excellent moment de détente.
Commenter  J’apprécie          260
Jésus, fils de Dieu et de la Vierge Marie, est né dans une étable à Bethléem. de cette naissance, bénie par les rois mages – que nous allons retrouver - qui ont reconnu en lui le Messie, à sa vie d'adulte, prêchant la bonne parole au milieu de ses apôtres, accomplissant des miracles puis mourant sur la Croix pour sauver l'humanité, que s'est-il donc passé ? C'est ce que Christopher Moore a décidé de nous raconter tout au long de ce pavé délirant, mêlant récits bibliques et pure imagination dans une épopée défiant la raison – mais n'est pas le propre des religions et des légendes qui bâtissent les civilisations ?

Donc Jésus – Joshua dans le roman, plus conforme à ses origines hébraïques – a une mère Marie, un père Dieu, un beau-père Joseph et quelques demi -frères et soeurs. Son meilleur ami, Biff, amoureux de la belle Marie de Magdala, dite Maggie, ne le quitte pas d'un pas, explorant toutes les tentations interdites au Christ, compagnon fidèle de toutes ses aventures. Tous deux vont partir à la recherche des rois mages puisque ce sont eux qui ont reconnu sa divinité en premier…

Un long périple qui les conduira d'abord chez Balthazar, âgé de plus de deux cent ans. Ce dernier, en quête d'immortalité, vit dans une forteresse entouré de huit concubines chinoises. Mais la curiosité de Biff ayant libéré l'esprit du mal, ils doivent reprendre la route après un séjour paisible consacré à l'étude pour l'un et aux plaisirs des sens pour l'autre. Ils arrivent chez Gaspard où les attendent plusieurs années de vie acétique avant de rencontrer le dernier mage, Melchior. le tout ponctué de quelques miracles, visions, guérisons, résurrections, car déjà Jésus se fait la main et s'améliore. de là retour au bercail et vous connaissez la suite.

Deux mille ans plus tard l'ange Gabriel ressuscite Biff pour lui demander d'écrire cette histoire que les apôtres n'ont jamais racontée…et pour cause ! En mettant l'accent sur l'influence de l'Asie et de la pensée magique, qui si elle n'est pas fondée historiquement, est certainement vraie dans l'inconscient des spiritualités collectives, tout cela nous est conté avec beaucoup d'humour et d'ouverture d'esprit. Malgré quelques longueurs, un bon moment de lecture, que l'on croit ou non à la divinité du Christ, mais à sa bonté, sans aucun doute.
Commenter  J’apprécie          210
Pour les deux mille ans de l'ère chrétienne il est décidé en haut lieu de faire découvrir au monde le cinquième Evangile. le seul problème est qu'il n'est pas encore écrit. le Fils lui-même charge donc l'ange Gabriel de ressusciter Lévi, plus communément appelé Biff, et de le chaperonner dans l'écriture de cet écrit sacré. Biff était en effet le meilleur ami de Joshua et à ce titre ne l'a pas quitté entre ses sixième et trentième anniversaires, période de la vie de Jésus passée sous silence dans les quatre premiers Evangiles…
Le lecteur découvre alors la jeunesse de Joshua dans son village de Nazareth. Il découvre aussi qu'à l'adolescence il entreprend un long voyage en compagnie de son ami Biff pour visiter successivement les trois rois mages, ceux-ci devant parfaire sa formation de futur messie. Tous les trois reclus, Balthazar est en quête de l'immortalité dans les montagnes d'Afghanistan, Gaspard et Melchior cherchent à comprendre pour leur part les secrets de l'univers, le premier en Chine par le biais du bouddhisme zen, le second en Inde en pratiquant l'hindouisme. Et c'est dix-sept ans plus tard que Joshua et Biff sont de retour en Galilée pour affronter leurs destins respectifs.
Christopher MOORE remplit donc le vide laissé par les quatre premiers Evangiles en s'interrogeant sur la dialectique christique, apportant ainsi un éclairage inédit sur cette religion, tout en proposant nombre de sujets de réflexions. Fidèle à ses habitudes, sur ce fond éminemment sérieux l'auteur adopte un ton on ne peut plus loufoque et irrévérencieux qui, sur un tel sujet, n'est pas sans rappeler la troisième folie des Monthy Python, la vie de Brian.
Bien évidemment le roman choquera les croyants les plus intégristes. de même, le lecteur n'adhèrera pas forcément à cette forme d'humour totalement déjanté qui est la marque de fabrique de MOORE. Enfin, on pourra trouver l'oeuvre un peu longue par moment. Toutefois, les esprits ouverts qui connaissent déjà le style de l'auteur et/ou qui ont envie de s'esclaffer régulièrement trouveront ici une lecture à la fois enrichissante et drôle. Et comme ces deux qualificatifs font rarement bon ménage, il est urgent d'en profiter.
Commenter  J’apprécie          110
Mon Dieu que Tu as bien fait de donner du talent à Christopher Moore !

Il a du faire de « sacrées » recherches pour arriver à reconstituer des pans entiers de la vie de Jésus, jeune. Ses copains, ses premiers pas dans les miracles, son influence sur les autres, l'influence des autres sur lui... Tout y est, tous les personnages qui vont l'accompagner : Marie, Joseph, ses disciples, Judas, Marie de Magdala, Jean le Baptiste, les rois-mages, l'ange Gabriel...
Il est jeune et il doute naturellement de son statut de fils de Dieu ; il va donc partir en quête de vérité et de preuves, même si tout laisse déjà à penser que ses miracles viennent bien de quelque chose de grand !
Très drôle, très caustique, très second degré, parfois fantastique (les mages obligent, évidemment !), à la fin sérieux et émouvant, le tout écrit avec des phrases et des chapitres longs, il faut être très attentif pour ne rien louper de chaque réflexion, aucune punchline et c'est un vrai régal !

Ce livre devient ainsi l'Évangile selon Biff, le meilleur pote d'enfance de Josh "Jésus" de Nazareth.
Biff va pouvoir ici raconter la vie que Jésus et lui ont vécue durant les 30 premières années de notre ère et qu'aucun autre évangéliste n'a pu raconter.
J'ai passé 14 heures de pur plaisir.
Et ce qui est très fort, c'est que Christopher Moore arrive à compléter la vie de Jésus en restant « plausible » avec ce qu'on en sait vraiment : miracles, multiplication des pains et du vin durant les noces de Cana, baptêmes, colère au temple, la Passion avec la Cène, la crucifixion, la résurrection... Tout y est ! Tout est « expliqué »
Je pense que les Monthy Python n'auraient rien renié de certaines scènes et répliques dans un éventuel remake de la vie de Brian. Un plaisir divin, j'vous dis !

Un excellent 9/10 dans mon échelle de goût en matière de livre loufoque et bien écrit au point de le rendre réaliste ! Et comme pour certains livres, je vais le conseiller à plein d'entre vous pour pouvoir en parler ensuite ensemble car il y a énormément à dire !
Bref, vous l'aurez compris : ne faites pas... une croix dessus.
Commenter  J’apprécie          60
Hilarant ! Voilà un livre capable de démystifier la religion. Croyants puritains passez votre chemin cet « Evangile selon Biff » n'est pas pour vous. Christopher Moore – qui est un être totalement fou – réussit le tour de force de nous présenter un Christ totalement humain, un homme comme les autres appelé à un destin exceptionnel.
L'humour est présent à chaque coin de page, les situations sont plus rocambolesques les unes que les autres. Jésus – dans le livre il s'appelle Joshua – est tenté par biens des choses auxquelles il n'a pas droit, notamment les femmes. du coup, il confie la tâche à son pote Biff de les « tester » à sa place et de lui raconter « comment c'est ».
Ce roman, outre le fait d'être une farce totalement déjantée, est aussi un roman picaresque. On y suit l'initiation de Joshua. On le voit évoluer dans sa « formation de Messie ». Entreprenant un long périple dans lequel il recherche les rois mages afin qu'ils l'aident à devenir ce qu'il doit être. On va ainsi le retrouver en Afghanistan, dans un monastère tibétain (et oui ! Jésus a été moine tibétain) ou encore en Inde…
Bref, Christopher Moore entreprend de nous raconter ce que les Evangiles ne nous disent pas de la vie du Christ entre sa jeune enfance et le début de son « job de Messie ». du coup, ça m'a presque donné envie de me replonger dans la Bible.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
— Attends une minute. Que vont recevoir les humbles, déjà ?
— Alors, les humbles... Ah voilà. « Que soient bénis les humbles, pour lesquels nous crierons "Bravo !" »
— Ça ne va pas leur faire lourd...
— Ouais, tu as raison.
— Et les humbles, si on leur donnait la terre ?
— Mais tu ne devais pas la donner à ceux qui geignent ?
— Tu rayes ceux qui geignent et tu donnes la terre aux humbles.
— Bon, d'accord, la terre aux humbles. Et voilà le travail. Après nous avons « Que soient bénis les pacificateurs, ceux qui sont en deuil. » Et c'est tout.
— Ça en fait combien ?
— Sept.
— Ce n'est pas assez. Il nous en faut davantage. Qu'est-ce qu'on fait des dingues ?
— Ah non, Josh, pas les dingues. Tu en as déjà assez fait pour eux. Nathaniel, Thomas...
— « Que soient bénis les dingues pour ... » Pour quoi au fait ? Ils ne seront jamais déçus de toute façon.
— Pas question, je tire un trait sur les dingues. [...]
— Mais on va mettre qui alors ?
— Les putes peut-être ?
— Ah non, pas les putes !
— Et les adeptes de la branlette ? Je connais cinq ou six de tes disciples qui ne seraient pas mécontents d'être béatifiés dans cette catégorie.
— Non, non, pas ça. Ah, ça y est, j'ai trouvé ! « Que soient bénis ceux qui sont persécutés à cause de leur amour de la vertu. »
— Ouais, ça a de la gueule. Et on leur donne quoi ?
— Un panier de fruits.
— Tu ne peux pas refiler la terre aux humbles et un panier de fruit aux persécutés.
— Donnons-leur le paradis.
— Trop tard, c'est pour les pauvres d'esprit.
— Oui, mais tous vont en hériter d'un morceau.
— D'accord, on partage le paradis.
Et c'est ce que j'écrivis.
— On pourrait refiler le panier aux barjos.
— J'ai dit non, pas les barjos !
Commenter  J’apprécie          220
"Joseph avait repris ses esprits. Forcément, une fois que vous avez admis que votre femme couche avec Dieu en personne, les évènements extraordinaires deviennent d'une banalité déconcertante" (p44 - Ed Folio)
Commenter  J’apprécie          120
Je me hissai aux côtés de Joshua et lui racontai ma journée, la fille, le Kama-Sutra, et je lui fis part de mon sentiment, à savoir que ce que j’avais vu pourrait bien être utile pour un jeune Messie.
_ Elle s’appelle Cachemire. Ca veut dire doux et très cher.
_ Mais cette fille est une trainée, Biff.
_ Tu n’avais rien contre les courtisanes quand il s’agissait de tout apprendre sur le sexe.
_ Mais je n’ai rien contre elle. Le problème, c’est que tu n’as pas d’argent.
_ Je crois qu’elle m’aime bien. J’ai le sentiment qu’elle va me faire des trucs gratis. Tu vois ce que je veux dire ? lui dis-je donnant un coup de coude dans les côtes.
_ Aurais-tu oublié ton latin ? Gratis, ça veut dire sans payer.
_ Je croyais que ça voulait dire autre chose. Si ça signifie ce que tu dis, ça m'étonnerait qu’elle me fasse des trucs sans payer.
_ Hélas, fit Joshua.
Commenter  J’apprécie          20
Des vipères étaient entremêlées aux pieds de Joshua, elles passaient sur ses sandales et s'enroulaient autour de ses chevilles.
- Joshua ! Eloigne-toi de là !
- Mais elles ne vont rien me faire. C'est écrit dans Isaïe.
- Suppose une seconde que les bestioles n'aient pas lu le prophète...
Commenter  J’apprécie          50
— Tu sais comment faire pour éviter que les accidents ne se
produisent ?
— Oh oui ! Je sais comment m’y prendre pour rester à l’écart des
ennuis. L’autre jour par exemple, j’ai tenu tous les problèmes à
distance pendant que Kaliel s’amusait avec sa brebis préférée
derrière un buisson.
— Biff, fit Joshua gravement, c’était justement ça, l’abomination
que tu devais empêcher.
— Non ? C’est vrai ?
— Ben oui.
— Hou là là ! Je crois que je ferais mieux de m’orienter vers une
carrière de pleureur professionnel.

p. 34
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Christopher Moore (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher Moore
Interview with Author Christopher Moore
autres livres classés : jésus christVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (313) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19977 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..