AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264040497
288 pages
10-18 (16/03/2006)
3.93/5   69 notes
Résumé :
Nous sommes en avril 1156 à Barfleur, six mois après le tumultueux séjour de Tancrède et de son maître Hugues de Tarse au château de Pirou.

Alors qu'une mystérieuse série de meurtres sème la terreur dans le port, les deux hommes embarquent sur un navire de guerre normand placé sous la garde d'une élite de combat les Guerriers fauves.

Mais gagner la Méditerranée par voie de mer quand on transporte un trésor offert par Henri II Plantagen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Derfuchs
  29 avril 2020
An de grâce 1156, Barfleur et voyage maritime.
Respirez, nous sommes en Normandie, sur le Cotentin, sur ce port qui a vu tant de figures couronnées s'embarquer vers des horizons pas toujours clairs et dégagés. Les ducs de Normandie aimaient cette cité maritime et qui apparaît aussi bien chez Follett dans son Les piliers de la terre que chez Druon pour Les rois maudits. L'air marin fouette les visages, fait onduler les chevelures et frissonner les vergues. le commerce bat son plein, les hostelleries dégorgent de marchands, hommes d'armes, marins et voyageurs.
La ville est en alerte, des enfants disparaissent et sont retrouvés mutilés, égorgés et poignardés plein coeur avec ces initiales V.R.S, gravées au couteau dans leur sang au bas du dos. Malheureux gosses victimes de la pauvreté et de l'appât de quelques sous.
Tancrède poursuit son initiation et sa quête de son identité, que son maître, véritable père adoptif mais aussi Pygmalion et professeur, distille au compte-gouttes. Il apprendra au cours de ce voyage la destinée de sa mère et en restera chaviré un bon moment, puis la vérité sur ses origines ainsi que le nom de son géniteur en toute fin du bouquin, au passage des colonnes d'Hercule (détroit de Gibraltar), devant la côte africaine, pleine de promesses et d'odeurs épicées.
L'esnèque a été frétée par Henri II pour transporter un cadeau qu'il destine à Guillaume 1er, roi normand de Sicile. Pour accompagner ce présent : des hommes d'armes venus du nord, appelés les guerriers fauves. Si Hugues et Tancrède voyagent sur la même embarcation que ceux-là, d'autres passagers, pour diverses raisons, sont sur le Knörr.
De récifs en pirates, de tempêtes en bordées, d'escales en embuscades, d'attaques en assassinats, Hugues parviendra après bien des aléas à confondre le misérable personnage auteur de ces abominations y compris celles perpétrées à Barfleur.
Certains seront surpris que les personnages du roman n'aient pas de téléphone mobile, grave erreur s'il en fut, les SMS ne datent pas de cette époque et la langue, châtiée, utilisée par Dame Moore est non seulement aussi élégante que raffinée, mais, également adaptée au langage des marins de l'époque. Les personnages parlent un français où j'aime à me retrouver, même si certains mots demandent une explication volontiers divulguée en fin de livre dans une annexe fort utile que nous offre l'auteure. Grand merci à cette dernière.
Cette aventure, qui nous ramène neuf siècles en arrière, est contée avec brio par Dame Moore, avec moult détails de la vie d'alors, des occupations et des tribulations des uns et des autres, d'une écriture riche comme le vocabulaire savait l'être à cette époque, agréable et si facile que la lecture s'en voit facilitée. le lecteur fait corps avec le livre comme le bateau avec la mer, les guerriers avec leurs haches et le peuple avec ses guenilles. de stirman en homme de hache et de pilote en sondeur, la navigation nous est racontée au cordeau, simplement, tout bonnement parce que c'était là la façon de naviguer. L'intrigue rondement menée et de rebondissement en impossibilité, le dénouement tombera comme une doloire sur son billot. Bien tranchée, bien dite et bien amenée. Que du bonheur !
Et puis, tiens, je vais mettre ma chainse, ma broigne, mes braies, mes chausses, m'équiper de mon harnois, enfiler mon escoffle, monter mon destrier et aller faire une partie d'eschets avec le directeur marketing et informatique d'à côté, tout en savourant un gigot à la broche avec du cidre moratum à l'estaminet sis vis-à-vis de la tour du Guet.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
aureliestrega
  04 juin 2021
Que d'intrigues encore une fois ! Une série de meurtre d'enfant, un mystérieux chargement, des guerriers féroces et toute une galerie de personnages louches ! Un presque huis clos car l'intrigue se développe durant une traversée avec deux navires. On retrouve Hugues de Tarse notre savant/enquêteur ainsi que le brave et jeune Tancrède qui en apprend un peu plus sur ses origines. Un récit entre Occident et Orient, un récit de marin, d'enquête. Comme toujours il est très bien écrit et l'auteur nous offre quelques éléments médiévaux sans nous étouffer sous les références.
Commenter  J’apprécie          40
Tulliola_lectrix
  21 décembre 2020

Le tome 2 est dans la continuité du premier : Hugues est toujours aussi minutieux et réfléchi, Tancrède s'assagit néanmoins et on retrouve un personnage apprécié du 1er tome ! J'ai aimé l'attention portée aux personnages, et la complexification de l'intrigue, qui inclut de plus en plus de personnages soit du passé de Hugues soit de la Sicile qui les attend au bout du voyage... Nos personnages intègrent L Histoire par la petite porte et nous avons hâte d'arriver là-bas avec eux !
Enfin, Hugues nous livre toujours son regard plein de profondeur sur les coutumes, la guerre, et les relations entre les êtres.
C'était une lecture agréable et intéressante, qui me donne envie de continuer la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
stefmet
  28 février 2014
Après avoir parcouru le premier tome de l'épopée des Normands de Sicile avec une certaine déception, je n'attendais rien de particulièrement agréable de cette deuxième aventure. Et bien j'avais tort! J'ai été véritablement embarqué à bord de l'esnéque et du knorr, le long des côtes atlantiques.
J'ai trouvé l'intrigue mieux construite. On apprécie davantage Hugues de Tarse et Tancrede.
Non vraiment je suis agréablement surpris par cette suite et j'ai hâte de poursuivre le voyage...
Commenter  J’apprécie          10
gwenbihan
  12 février 2013
La suite des aventures de Tancrède et de son maître, Hugues de Tarse. Cette fois, nos deux héros partent loin de leur Cotentin, en Méditerranée !! le voyage sera l'occasion de nombreuses aventures et de dangers...
Une écriture toujours aussi captivante, dans une ambiance très documentée et précise, un vrai régal, qui se lit d'une traite, sans s'arrêter !
Suite au prochain épisode !
Commenter  J’apprécie          01

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
meknes56meknes56   25 septembre 2021
La peur était là qui rôdait. Plus redoutable que la Mort. À la fois en lui et en dehors de lui. Ombre sur les murs rongés de salpêtre, sur les portes branlantes et les volets disjoints.
Des images de douleur l’assaillirent. Soudain un bruit de pas tout proche. L’homme se figea. Quelqu’un était entré dans la maison. La porte de la pièce où il se dissimulait s’ouvrit d’un coup, laissant un rai de lumière grise s’étirer presque jusqu’au corps sans vie qui gisait à ses pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   10 octobre 2014
- Il y a dans les soucis des femmes des choses dont les hommes devraient se préoccuper plus souvent, damoiselle.
- Ce ne sont pas des paroles que l’on entend souvent dans la bouche des hommes, messire.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   11 octobre 2014
La lueur des flammes jouait dans ses yeux bleus et, une fois de plus, Tancrède la trouva belle. Elle ne faisait pas partie de ces femmes dont la beauté vous envahit au premier regard, son charme s’insinuait en vous au fil des jours. Quand vous le réalisiez, il était trop tard.
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   11 octobre 2014
Méfiez-vous toujours de Bartolomeo, c’est un serpent. Il en le charme et le venin. Un jour, il vous baise la main, le suivant, il vous la tranche !
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   11 octobre 2014
En dehors de l’amour, bien sûr, la religion et la guerre sont les deux seules choses qui valent la peine d’être vécues.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Viviane Moore (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viviane Moore
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Viviane Moore autour de son ouvrage "Les gardiens de la lagune" aux éditions 10-18.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2285183/viviane-moore-les-gardiens-de-la-lagune
Note de musique : © Scott Holmes
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Viviane Moore, Le seigneur sans visage

Quel est l'animal de compagnie de Michel ?

une hermine
un chat
une salamandre
un chien

15 questions
615 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur sans visage de Viviane MooreCréer un quiz sur ce livre

.. ..