AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258148772
300 pages
Éditeur : Hors collection (09/11/2017)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Qui était l'homme derrière l'acteur ? Qui était Roger derrière l'archétype de l'aventurier aux mille talents qui l'a rendu aussi célèbre dans le monde entier ? De quoi étaient faits ses rêves alors qu'il était enfant ? Comment aborde-t-on la vieillesse et la décrépitude physique qui l'accompagne quand on a été l'un des sex symbols les plus éclatants du 20ème siècle ? Roger Moore se raconte, livre ses pensées intimes, à l'aide de petits croquis qui illustrent ce livr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mamzellegazelle
  15 mars 2018
Je m'appelle Bond ... James Bond.
Tout le monde reconnais ici la réplique du plus séduisant des "James" : Monsieur Roger Moore.
Un regard bleu scintillant, un grand séducteur au flegme Britannique et quel humour vous avez Monsieur !
Je remercie l'opération Masse Critique et les éditions Hors Collection pour l'envoi de cette admirable autobiographie, écrite quelques mois avant le décès de l'acteur/auteur, en mai 2017... Une grande perte pour le cinéma et pour l'être humain qu'il était.
Cette autobiographie ne parle pas trop de sa carrière cinématographique, quelques rares souvenirs tout au plus. Ce livre fait référence à ses souvenirs d'hier et d'aujourd'hui, comme l'indique le titre de l'ouvrage.
On apprend que l'homme était hypocondriaque avéré et que la propreté était son idée fixe. Ces deux "maladies psychologiques" ont d'ailleurs fait souffrir ses enfants et les gens qui l'entouraient surtout sur les plateaux de cinéma.
Il revient sur sa petite enfance, la guerre, son service militaire et la modernité d'aujourd'hui (ordinateur, téléphone portable, transports urbains, cinéma etc.), puis ce livre est surtout un pied de nez à la vieillesse et, c'est là que la lecture prend tout son sens.
Combien de fois on a pu m'entendre éclater de rire dans toute la maisonnée et, bon sang ! que ça fait du bien !!
Il y a très longtemps qu'un livre ne m'a pas fait rire ainsi, de quoi vous faire oublier tous les petits tracas de la vie et tout cela sur le thème de la vieillesse ...
Au fil des pages, nous retrouvons de jolis petits dessins humoristiques de l'auteur. Par exemple : L'essoreuse à manivelle de sa grand-mère, le bus anglais, une chaussette reprisée, un mocassin (il dit que c'est la chaussure du vieux qui n'arrive plus à se baisser pour lasser ses lacets et que c'est la seule chaussure qui s'adapte aux pieds enflés !!) ... C'est du typique Roger ça et j'en passe des plus croustillantes (voir mes quelques citations !)
Au fils des mêmes pages nous retrouvons des textes encadrés ... que sur les rôles qu'il n'a jamais eu !
Puis, nous avons des dictons sur le thème de la vieillesse dits par d'autres stars plus ou moins connues.
Cette lecture est une vraie bouffée d'oxygène, on travail énormément ses zygomatiques, on s'attache à cet artiste qui nous a laissé des souvenirs tels que : le Saint, Amicalement Vôtre et bien sûr James Bond.
En France, malheureusement, il été méconnu sur les planches théâtrales où apparemment la salle n'arrivait plus à s'arrêter de rire tant Monsieur Roger Moore était un bout-en-train.
J'ai refermé ce livre avec un grand regret, j'aurais encore aimé rire aux larmes.
Voilà un livre à conserver et à ouvrir si on a un petit coup de blues.
Il a réussi son dernier coup de maître dans l'humour avant de partir ... J'ose espérer qu'il doit mettre une sacrée ambiance là où il se trouve en ce moment.
Paix a son âme ...
Je mets un 20/20 !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
polymary
  08 avril 2018
Tout est dit dans le titre : « On ne vit qu'une fois : Souvenirs d'hier et d'aujourd'hui ». Bien qu'on lise les souvenirs d'un autre, il est impossible de ne pas se les approprier et de trouver dans ce livre un souvenir que l'on partage avec l'auteur.
Et quel auteur ! Je découvre alors sa plume et l'homme qu'il était avant de nous quitter. Un homme avec des souvenirs plein la tête. Des souvenirs qui nous rappellent que l'on ne vit qu'une fois.
J'ai pourtant essayé de relever les erreurs, une traduction mal effectuée, des souvenirs trop « kitsch » et un texte trop compliqué ou trop simple. Mais tout était cohérent et j'ai été émue. Entre rires et larmes, j'ai découvert de jolies facettes de cet artiste qui a su trouver les mots justes pour faire un bilan magnifique de sa vie.
Parti trop tôt pour profiter de son propre livre, on apprécie davantage ces écris qui relatent une vie douce et agréable, pleine d'anecdotes, et tellement enrichissante... Une vie que l'on doit prendre en main car il ne faut pas oublier d'où on vient, qui on est et surtout, que l'on ne vit qu'une fois !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bebi
  19 mars 2018
Qui n'a jamais vu les films James Bond avec Roger Moore ? Entendu la musique du générique de la série télévisée le saint ? Ou suivi les rebondissements du duo d'acteurs qui jouaient dans Amicalement vôtre ?
J'ai été bercée par tous ces visionnages. Roger Moore, pour moi, est l'une des plus belles figures emblématiques des écrans de cinéma et de télévision de mon enfance.
Aussi, lors de la masse critique de Babélio, quand j'ai vu que ce titre était proposé, je n'ai pas hésité une seconde à le sélectionner. Je suis donc bien chanceuse d'avoir eu l'occasion de le découvrir.
J'y ai découvert un Roger Moore âgé, et plus fatigué. Mais doté d'un sens de l'humour et une autodérision à toute épreuve. Au hasard de ses pensées, il remonte dans certains de ses souvenirs. Que ce soit ceux de son enfance ou ceux de ses périodes de tournage, il fait remonter à la surface des souvenirs comiques ou colorés.
En cherchant à savoir si cet auteur avait déjà pris la plume, je me suis rendue que, oui, c'était le cas, à plusieurs reprises même. Ce livre-ci m'a donné vraiment envie d'ouvrir ses autres livres, pour en apprendre davantage sur cet homme, on peut le dire, un peu hors du commun.
Je pense que dans sa vie de tous les genres, ce devait être quelqu'un de vraiment très agréable à côtoyer.
En tout cas, je suis enchantée d'avoir pu ouvrir un tout petit peu le voile qui cachait la personnalité de Roger Moore.

Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MamzellegazelleMamzellegazelle   13 mars 2018
(...) je pense que l'heure est venue de révéler aux djeuns que le troisième âge aussi a son langage texto, et je me permets d'en donner ici quelques échantillons :

CM : Chez le Médecin
AFR : Apporte le Fauteuil Roulant
NOPTD : N'Oublie Pas Ton Dentier
SP : Suis Perdu
PAAP : Prothèse Auditive à Plat
JMRDRPTMJNAPAMR : Je Me Roule Par Terre, Mais Je N'Arrive Pas à Me relever
Commenter  J’apprécie          105
MamzellegazelleMamzellegazelle   13 mars 2018
(...) quand j'ai eu quatre-vingts ans, on m'a bien recommandé de ne pas oublier de bien fermer ma braguette avant de sortir du petit coin. Certains, apparemment oublient de le faire. Moi, franchement, jamais ...à condition qu'on ait eu la bonté de me rappeler qu'il fallait d'abord l'ouvrir.
Commenter  J’apprécie          50
SebastienCreoSebastienCreo   31 décembre 2019
La participation à l'Union européenne a été une bonne chose à tous les niveaux: elle a garanti les droits des travailleurs; elle a instauré le congé de paternité pour les nouveaux pères ; elle a amené les vols low cost et permis à des familles de partir en vacances ; elle a contraint les opérateurs de téléphonie mobile à appliquer, pour les communications internationales, les mêmes tarifs (ou presque) que pour les communications à l'intérieur d'un même pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MamzellegazelleMamzellegazelle   13 mars 2018
L'une des préoccupations majeur d'un vieillard est de savoir où se trouve les toilettes ...
Commenter  J’apprécie          80
SebastienCreoSebastienCreo   31 décembre 2019
J'ai souvent regretté de ne pas avoir la constitution de John Huston ou d'Humphrey Bogart, qui s'abstinrent de boire autre chose que du whisky quand le tournage d'African Queen (1951) les entraîna au fin fond de jungles ténébreuses. Tous les membres de l'équipe tombèrent malades., victimes des horribles microbes et parasites que l'eau leur avait transmis - tous sauf le réalisateur et le principal acteur, apparemment immunisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : monacoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1028 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre